Les français changent t-ils ?

Auteur  
# 25/07/2008 à 07:48 Thomas
Bonjour a tous c'est un petit peu bizarre la question comme je la pose mais on va parler un peu Francais. Car je suis fan de Rafa mais jaime beaucoup parler des Francais ! Je voulais vous poser la question de quesque vous pensez des francais ? Monfils, Gasquet, Tsonga, Simon, Mathieu, llodra ...
# 25/07/2008 à 12:33 Nico (site web)
Vaste question et vaste débat qui mérite que l'on s'y attache tout particulièrement !
Tout d'abord, force est de ramarquer que tous n'ont pas la même approche et que si certains abordent le tennis comme il se doit, c'est-à-dire comme des professionnels (car on parle bien de professionnels non ?), ce n'est pas le cas de tous...mais ceci, quoiqu'on en dise, n'est pas propre qu'aux français car toute nation a ses qualités et ses défauts et le plus important pour chacun est de prendre le bon et d'arriver à tracer SA propre route...
Allez, on reviendra plus tard pour décortiquer toutes ces graines de champions !
# 27/07/2008 à 04:32 cath
salut THOMAS !!
nous parlerons donc dans ce sujet des joueurs français actuels , dont certains sont sur le circuit depuis quelques années ..
je rassemble mes idées parce que j'en ai des choses à dire....
à bientot !!
# 27/07/2008 à 07:50 Thomas
Coucou Cath, je sais de quel personne du vas parler en premier, ce ne sera pas la meme personne que moi
# 31/07/2008 à 08:19 Thomas
Bonjour a tous, je vais parler de Gael Monfils en premier. Car il est très inconstant mais quand il joue bien il peu battre n'importe qui. Gael Monfils avait fait de bon debut en 2005 = 23 du monde. L'année dernière il etait 80, pourquoi la tete, car il navai pas d'entraineur, il a changé dentraineur 3 fois dans la saison ? Cette année Gaga bien Réussi sa premiere parti de saison il nous a fait vibrer tous devant nos ecrans, tous les Francais et tous le Nadaliens qui voulaient se debarrassser de Federer pour toujours . C'est que Gael aurait pu largement le battre ce pauvre Fed qui netait moins en forme que maintenant. Mais un premier set gaché par une lentille cassé dans l'oeil a cause dun grin de sable de terre battue a l'echauffement. Seul Francais en demi finale de Roland Garros depuis 2001 Grojean je crois . Il a bataillé gaga en quatre set, contre Rodgeur personnelemnt si je calcule bien il a perdu le premier set par mal chance, il a gagné le deuxième car il abien joué 7-5. Le troisieme rien a dire mettre Rodgeur, et le quatrieme que c'est il passé, tu le perds le match 5-7 en sachant que tu as eu a chaque jeu des balles de break sur le service de Rodgeur . Comme il la dit en conférence de presse "j'ai été très decu, jaurai pu faire quelque chose au moins allez dans un cinquime set". En tout cas au tour precedent il avait battu Ferrer en quatre set rien a dire. Mais je ne sais pas ce qui ce passe dans sa tete la car il a changé son entraineur de toujours, blessé a wimbledon, monreal torontio je veux dire battu par andreev et a cininati je ne sais pas. Alors Monf quen pensez delamonf ? Son tee shirt quil avait mis apres sa victoire contre Ferrer et sa defaite contre Fed.
# 31/07/2008 à 08:31 Thomas
Bonjour c'est encore moi cette fois je voudrais parlé des Fracais en general, en 2007 ils ont été moyen mais cette année largement mieux, cette nation ! Je pense que leur niveau augmente largement, j'ai de bon argument pour vous montré ! Un Jo wilfired Tsonga qui va en Finale de L'open daustralie en faisant le roulau conpresseur contre Rafa . La monf qui va Demi finale de Roland Garros, un arnaud Clément qui gagne plus de match a wimbledon quil en a gagné de lannée, quart de finaliste, battu par shuttler. Vous ne trouvez pas que le niveau monte d'un cran ? Au debut de lannée si Tsonga avait gagné lopen daustralie il passait dans le top ten, ce qui allait faire deux type du top ten Tsonga Gasquet.
Je vais aussi vous parlez du classement. Fin 2006 il y avait Richard Gasquet qui était 16 du monde et le numéro 2 francais etait la monf 37 ! Je trouve qu c'est mieu maintenant : regarder et jugez par vous meme :
11 Gasquet, Richard (FRA)1545 +1
14 Simon, Gilles (FRA) 1390 +8
18 Tsonga, Jo-Wilfried (FRA) 1265 -1
23 Mathieu, Paul-Henri (FRA) 1100 0

Alors un coup de meilleur ? ou pas ?
# 04/08/2008 à 04:09 cath
bonjour THOMAS !!!
bonjour à tous les nadaliens , surtout , ne vous genez pas , vous pouvez rester : j'espere d'ailleur que la place à venir de numéro un mondial de RAFA , fera venir du monde ....
VIVE RICHARD GASQUET !!!! vraiment , ce jeune homme est bourré de talent ....il avait déja une maitrise rare de son sport tout gamin , c'était la terreur des circuits cadets , juniors ....et RAFAEL NADAL s'est fait un plaisir de lui tenir compagnie dans ce domaine.... a 15 ans , RICHARD est le plus jeune joueur de toute l'ere open a gagner un match sur un grand tournoi ....
depuis , RICHARD progresse à son ryhtme : sollicité de toute part des son plus jeune age , il n'a de cesse de progresser , de se forger un mental plus solide.( qui peut etre parfois tres bas ... en espérant que je parle au passé ).. ce n'est pas toujours facile pour lui .. mais il n'y a aucune raison qu'il n'y arrive pas : faisons lui confiance , ainsi qu'à son équipe :
d'ailleurs RICHARD est ( presque ) dans le top ten !!! ... et il a tout juste 22 ans !!
# 04/08/2008 à 04:23 cath
vive GAEL MONFILS !!! qui lui , va avoir 22 ans dans quelques jours ,
il a commençé fort en 2005 ,comme tu dis THOMAS ....mais apres il a pris le chemin des écoliers .. passionné , débordant de vie et d'énergie , il a du aller faire la teuf par là .... pour finalement revenir plus mur , au tennis , avec un jeu pectaculaire, et une force mentale mentale réelle ...
on a peut etre été privé à Roland Garros cette année , d'une finale :
NADAL/ MONFILS ....
il est actuellement 35eme mondial :
vu son talent , je me demande pourquoi il est pas tout pres de RICHARD....

SI GASQUET doit gagner toujours plus de confiance en lui , et de force mentale ...GAEL doit lui, trouver toujours plus de régularité et canaliser son énergie ....
# 04/08/2008 à 05:06 cath
ET VIVE FABRICE SANTORO !!!!!
voila vraiment un joueur de talent , qui a su, sans glaner de grands titres et sans tutoyer les hauteurs....
faire une carriere remarquable , pleine de joie de vivre , de plaisir à jouer , avec une condition physique épatante ...
né en décembre 1972 , à TAHITI , tres tot , FABRICE a joué au tennis et a tenu sa raquette comme bon lui semble ... à deux mains ,une main , il a tout essayé , et a su se construire un jeu et un palmares étonnants...
non seulement sur le terrain avec des volées , des variations ,des acrobaties incroyables .... mais aussi dans sa tête , en confectionnant des petites fiches sur tous ses adversaires ... histoire de proposer sur le court, de véritables casses têtes chinois ...meme au plus grands ...
"picasso" comme l'appelait HENRI LECONTE , en a piegé plus d'un ... sa combativité et sa forme physique , expliquent certains de ses exploits :
- le plus long match de Roland Garros en 2004 façe à ARNAUD CLEMENT :6 HEURES et 35 minutes ....
- un nombre record de participation en grand chelem ( plus de 60 ) ;au dernieres nouvelles , ce n'est pas fini ....
- et bien des titres en doubles dont en grand chelem : open d'Australie en 2003 et 2004 ... et une finale en double à WimbLedon en 2006...et une victoire en double-mixte à ROLAND GARROS en 2005 ..
et donc un classement dans le top ten du double pendant plusieurs années ...
-en simple , il a gagné quelques titres : il a été tout pres du top vingt vers 2001 ; actuellement , il est autour de la 60 eme place mondiale ...
et ce n'est pas fini...
il a su pieger le numéro 3 mondial , DJOKOVIC, en octobre 2007;
et il a encore gagné un tournoi au mois de juillet 08( Newport) : et il a dit qu'il reviendrai l'année prochaine!!
# 04/08/2008 à 23:35 Nico (site web)
Pour parler du classement mondial il est clair que les français font un sacré tir groupé ! On aime bien évoquer le nombre de joueurs présents dans le top 100 mais en y regardant de plus près on voit qu'ils sont 4 autour du top 20 ce qui semble assez significatif. Gasquet est un habitué et il doit désormais continuer son ascension. Tsonga, freiné encore une fois par une blessure devrait avoir assez de mental pour y figurer régulièrement. Mathieu doit gagner en consistance et en mental pour ne pas faire le yoyo ; quant à Simon, voilà le type de joueur que j'apprécie avec un jeu bien huilé et une discrétion fort appréciable ! Il "vend" peut-être moins que certains mais il sait se concentrer sur l'essentiel, à savoir le jeu et le plaisir. Il devra bien gérer le cap qu'il est en train de franchir et gageons qu'il pourrait compléter régulièrement la brochette du quatuor du top 20 !
# 07/08/2008 à 21:37 Thomas
Kikou cath je pensè e talè parlé diectement de fabrice !
# 08/08/2008 à 17:05 Thomas
Coucou a tous alors on va bien voir ce quil vont faire ces Francais, je pense que leur niveau augmente ils vont nous le prouver en passant au moins tous le premier tour mdr . Non ce serai pas mal quil y en ai un au moins en demi Richard Gaga, je pense.

11 Gasquet, Richard (FRA) 1525
13 Simon, Gilles (FRA) 1350

Voilou .

Je voudrai parlé 5 minutes de Richard . Il na pas fait de super coup cette année pour l'instant mais c'est quand le Francais qui a lancé les autres vers le top ten. Richard est dans le top 15 depuis 2006 alors voila. Il est entre la 13 et la 7 depuis Juillet 2007. Ok il na pas fait de super truc comme Tsonga mais c'est lui le plus regulier. Tsonga il fait une finale en grand chelm il joue pas pendant 5 mois . Va falloir la regularité mon petit richard car c'est sois tout bon sois tout mauvais . Et au JO comment cela v etre ?
# 11/08/2008 à 16:56 cath
bonjour THOMAS!!!
je pensais bien parler de mon FABRICE en premier ...
mais RICHARD m'a touchée ...
et j'apprécie aussi GAEL ....

alors tu vois , coup sur coup , j'ai parlé de mes 3 chouchous français :
que penses tu des résumés ???

et ne t'inquietes pas si parfois , je laisse quelques jours passer sans réponse , c'est le boulot....

ah , c'est bien dommage que SANTORO ne soit pas à Pékin : il aurait peu etre éliminé DJOKO-LA-GLUE ....
parce qu'il est toujours dans la partie de tableau de RAFA
# 11/08/2008 à 17:55 Nico
C clair que Gasquet c vraiment le plus régulier et la référence pour la France car si les autres font des "coups" ils n'arrivent pas à les confirmer ! Et on sait qu'à ce niveau si la régularité n'est pas au rendez-vous on ne peut pas être tout en haut dans les classements. Reste que pour Gasquet il est vrai qu'il progresse crescendo mais que les "petites" marches qu'il lui resten à gravir sont bien celles qui sont les plus dures ! Alors, confiance Richard, si tu crois en toi tu y arriveras !
# 11/08/2008 à 17:59 Nico
Cath, très intéressantes tes analyses sur ces 3 joueurs, que je trouve très complètes ! Oui c vrai aussi qu'un Santoro aux JO aurait pu être sympa !
# 19/08/2008 à 16:04 Thomas
Kikou je suis déçu que la monf n'est pas battu djoko au JO il en avait largement les capacité comme il les avait à Roland Garros face à federer !
# 19/08/2008 à 16:27 Nico
Ah ! Monfils : un mot essentiel le concernant : compact ! Et il doit travailler pour aller dans ce sens !

# 22/08/2008 à 10:21 cath
c'est encore moi...
ça fait un moment que je souhaite le dire :
BRAVO à GAEL , qui a su tres bien se défendre en quart façe à DJOKO , à Pékin ... LAmonf' va finir par battre le serbe!! j'en suis sure
RICHARD a fait un choix que je respecte : bien se préparer pour l'US OPEN .... qui sait ?? il va peut etre nous épater......
concernant STONGA , THOMAS , je ne sais pas...il a eu une sacrée opération ; certes , il a été finaliste à Melbourne .. mais attendons encore ....
quant à GILLES SIMON , je ne vais pas l'oublier : son interview dans tennis mag' est tres interréssante ... à forçe de ne pas faire attention à lui ( je parle du grand public vis à vis de lui ... ) il va finir par faire un coup d'éclat
ET MON FABRICE, QUI COMME D'HAB'EST DE LA PARTIE
tout çe beau monde à l'US OPEN !!!!

et MONFILS , avec tout ça , il est classé combien THOMAS ???
effectivement , ça bouge dans le tennis français masculin ....
# 25/08/2008 à 16:04 Thomas
Coucou Cath voici le classement Francais :

12 RICHARD GASQUET
16 GILLES SIMON
19 JO-WILFRIED TSONGA
25 PHM
33 LA MONF !


ALORS ILS VONT NOUS FAIRE QUOI CES FRANCAIS SOIT DU BON SOIT DU MAUVAIS COMME ROLAND GARROS OU WIMBLEDON !
# 17/09/2008 à 16:03 Thomas
Ils ont rien fait les francais à l'us open c'est balo ! Meilleur perf de monfils qui a battu nalbandian ! Décidemement il n'aime pas les francais déjà à roland cétait Chardi mdr.
# 17/09/2008 à 16:04 Thomas
Les français changent t-ils ??


Simon garde son bien
Tennis - ATP Bucarest


Gilles Simon est devenu le premier joueur à conserver son titre à Bucarest. Le Niçois, qui a battu l'Espagnol Carlos Moya 6-3, 6-4, décroche son troisième titre de la saison après Indianapolis et Casablanca. Soit le 5e de sa carrière. Il prouve qu'il est bien le meilleur tricolore du moment.

ATP BUCAREST - FINALE

Gilles Simon (FRA/N.2) bat Carlos Moya (ESP/N.6) 6-3, 6-4
> Revivez le film du match !

Gilles Simon prend ses aises. A Bucarest comme au classement ATP. Le Français a dominé Carlos Moya en 1h30 ce dimanche, pour conserver le titre du tournoi roumain. Mal embarqué dans sa demi-finale la veille face à Jose Acasuso, il a parfaitement maîtrisé son sujet en finale. Cela devient une habitude : il a gagné ses cinq dernières finales ATP sur six disputés. Depuis cet été, Simon est également le plus régulier des représentants tricolores sur le circuit. Il a acquis ses "raquettes de noblesse" en battant Roger Federer à Toronto et il a tenu son rang de 17e mondial jusqu'ici. Carlos Moya ayant battu Richard Gasquet en deux sets, sa victoire prend aussi une dimension strictement hexagonale. Le N.1 français du moment, c'est lui. C'est "Poussin" avec son maillot jaune.

Carlos Moya a de beaux restes. Toujours aussi fiable en coup droit, le Majorquin sait encore manoeuvrer ses adversaires sur terre battue. Manque un peu de punch pour faire la différence avec les joueurs du top 20. Face au N.17, il a coincé au septième jeu de la première manche. Facile quand Simon lui a simplement donné la réplique du fond de court, il a souffert dès que son adversaire a joué plus à plat et plus fort. Un break à 4-3, puis un autre, dans une seconde manche où il a eu encore moins de poids dans l'échange, à 6-3, 4-2, et l'affaire a été conclue. Dès la première balle de match, Simon a claqué une première balle puis un revers long de ligne. Moya l'avait battu à Cincinnatti en 2005. Depuis, le protégé de Thierry Tulasne a déployé ses ailes. Il faut désormais s'entraîner pour un vol au long cours et rêver de Masters.

# 17/09/2008 à 19:36 Nico (site web)
Difficile Us Open pour les "Frenchies" c vrai mais un bon tir groupé quand même au classement.

C'est intéressant quand on sait qu'il y a des jeunes dans le lot et notamment 2 avec Gasquet qui aura un grand déclic lui permettant de faire un grand bon j'en suis sûr et Simon, travailleur régulier qui progresse à son rythme et qui atteint un niveau très bon ! Un peu un travailleur de l'ombre comme je les aiment et humble !
# 23/09/2008 à 22:35 Thomas
Des Bleus à Bangkok
Tennis - ATP Bangkok
Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga et Fabrice Santoro sont en Thaïlande cette semaine. Face à eux, les frères Djokovic, le grand Novak et le petit Marko, Tomas Berdych. Au 1er tour, Nicolas Mahut a battu Danai Udomchoke (6-2, 6-7, 6-2). Julien Benneteau et Marat Safin sont tombés.
# 23/09/2008 à 23:20 Nico
Petite parenthèse non française : dire que Safin n'a pas voulu disputer la demi finale de la Coupe Davis avec la Russie en Argentine car il voulait soi-disant préparer ce tournoi... Bon ben apparemment les erreurs peuvent se commettre partout !
# 24/09/2008 à 19:14 Thomas
Oui lol c'est drôle.
# 26/09/2008 à 21:12 Thomas
Monfils-Tsonga, duo gagnant
Tennis - ATP Bangkok


La colonie française continue de briller à Bangkok. Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga ont passé le cap des quarts de finale en sortant respectivement l'Allemand Philipp Petzschner (7-6 , 6-4) et l'Autrichien Jurgen Melzer (6-2, 6-3). Les deux Français se rencontreront pour une place en finale.

BANGKOK : Quarts de finale

Gaël Monfils (FRA/N.4) bat Philipp Petzschner (GER) 7-6 (8/6), 6-4

Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.2) bat Jurgen Melzer (AUT/N.8) 6-3, 6-2

Novak Djokovic (SER/N.1) bat Robin Soderling (SWE/N.6) 6-4, 7-5

Tomas Berdych (CZE/N.3) bat Nicolas Mahut (FRA) 7-6 (8/6), 6-3

L'ambiance asiatique réussit plutôt bien à Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga. Dans un tournoi moyennement relevé, les deux Français continuent d'accumuler les victoires et ainsi d'engranger de la confiance. Leur future opposition en demi-finale promet d'être explosive entre deux joueurs qui s'apprécient.

Mais avant de batailler pour une place en finale, les deux tricolores ont dû batailler en quarts de finale face à deux adverses peu évidents à jouer. Si Jo-Wilfried Tsonga n'a eu besoin que de 55 minutes pour terrasser l'Autrichien Jurgen Melzer 6-3, 6-2, Gaël Monfils a dû serrer le jeu face à l'Allemand Philipp Petzschner 7-6 (8/6), 6-4.

Une grande première

A l'issue d'un tour parfaitement géré, les deux hommes avaient hâte de se retrouver dans la nuit de samedi. "Nous sommes amis mais je vais lui dire de me traiter comme n'importe quel autre joueur, et moi, je ferai de même", a souligné Tsonga. "Ça devrait être un bon spectacle, un très bon match. Je ne suis pas surpris, que nous, les Français, fassions si bien. Nous sommes cinq dans le Top 30", a ajouté Tsonga, lui même 20e.

Son pote ne voyait pas la confrontation d'un oeil différent : "C'était un grand match", a dit Monfils après coup. "Il a tenté de jouer très bas, il a un bon service mais j'étais bien en jambes. Maintenant, ce sera un plaisir de retrouver Jo en demie". Une première entre les deux Français qui ne manquera pas d'intérêt dans la moiteur de Bangkok.

Les Français auraient même pu réaliser un triplé à Bangkok, mais c'était sans compter sur le Tchèque Tomas Berdych, vainqueur de Nicolas Mahut. Tombé depuis le début de l'année de la 44e à la 74e place mondiale, le Français était arrivé en Thaïlande regonflé après son succès dans le tournoi challenger d'Orléans dimanche. Il avait atteint le même stade de la compétition l'an dernier. L'autre demi-finale mettra donc aux prises Novak Djokovic face à Tomas Berdych.
# 26/09/2008 à 21:13 Thomas
Gasquet grignote Lu, Sela gobe Ferrer
Tennis - ATP Pékin


Richard Gasquet a réussi son entrée en lice à Pékin face au Taïwanais Yen-Hsun Lu, battu 7-5, 6-1. L'Israélien Dudi Sela, 92e joueur mondial, a réussi l'exploit de se qualifier pour les quarts de finale en battant la tête de série N.1, David Ferrer, 5e mondial, 6-3, 6-3. Roddick est passé.

ATP PEKIN - 2e tour

Richard Gasquet (FRA/N.4) bat Yen-Hsun Lu (TPE) 7-5, 6-1
Prochain adversaire : Schuettler.

Douze aces, sept dans le premier set et cinq dans le second, un break à 6-5, puis deux à 7-5, 3-1 et 7-5, 5-1, Richard Gasquet a pris la rencontre par le bon bout, ce jeudi à Pékin. Face à un joueur modeste, dont le grand exploit de l'année est une victoire sur Andy Murray au premier tour des Jeux Olympiques, à Pékin, il ne fallait pas rater le début de rencontre. Avec un ace de moyenne par jeu, le Français a préservé son engagement (une balle de break sauvée au passage) avant de faire craquer son adversaire en fin de set.
Le Taïwanais a ensuite perdu le fil de son jeu et Gasquet a pu lâcher son bras.

C'est la cinquième fois cette saison qu'il se qualifie pour les quarts de finale d'un tournoi. Demi-finaliste à Bucarest début septembre sur terre battue, il n'a aucun point à défendre en Chine où il joue pour la première fois. Il n'avait pas pris part aux Jeux en août. Il a déjà rencontré son prochain adversaire, Rainer Schuttler. C'était déjà en Asie, à Tokyo, en 2007 et il s'était imposé 6-2, 6-2.

Dudi Sela (ISR) bat David Ferrer (ESP/N.1) 6-3, 6-3
Prochain adversaire : Robredo.

Face à un Espagnol qui avait dû batailler cinq sets pour battre l'Américain Andy Roddick vendredi sur terre battue à Madrid en demi-finales de la Coupe Davis, Sela réussissait à faire le break d'entrée dans la première manche. Dans la seconde, l'Israélien de 23 ans réussissait à nouveau le break au cinquième jeu, sur lequel Ferrer n'inscrivait aucun point sur son service, pour remporter cette ultime manche sur le même score que la première. Sela a alors profité d'un grand nombre de fautes directes commises par Ferrer. C'est la deuxième fois cette année qu'il passe deux tours dans un tournoi ATP, après le Masters Series de Miami en mars.

AUTRES RESULTATS

Andy Roddick (USA/N.2) bat Brendan Evans (USA) 6-4, 6-3

Tommy Robredo (ESP/N.6) bat Ivo Minar (CZE) 6-2, 6-3

Bjorn Phau (GER) bat Sam Querrey (USA/N.8) 5-7, 6-3, 6-4

Juan Carlos Ferrero (ESP) bat Fernando Verdasco (ESP/N.5) 7-5, 6-4
# 27/09/2008 à 00:39 Nico
De beaux noms finalement dans ces tournois ! De belles affiches en perspective !
Serait-ce la bataille pour les Masters qui commencerait ?
C vrai qu'il y a 4 places à prendre et que c sacrément serré !
# 27/09/2008 à 08:50 Thomas
Oui, je ne vois pas de français au masters personnellement et vous peut- être un gasquet qui devient gaga et qui bat tout le monde sur un tournoi ??
# 27/09/2008 à 10:31 Nico
C vrai qu'avec une grosse fin de saison c possible pour un français...Je verrais bien Gasquet dans ce cas à moins que Simon continue sur sa lancée et tienne le cap.

De toute façon on se dirige vers une fin de saison comme l'année dernière où ils étaient environ 8 pour l'obtention des 2 dernières places au Masters. Et ça s'était joué sur le dernier Masters séries à Paris !
# 02/10/2008 à 04:33 cath
incroyable .... le miraculé est de retour ...TSONGA bat DJOKO en finale de Banckok ...
et SIMON gagne son troisieme tournoi de la saison à Burarest ...
CHAPEAU!!!!!!!!!
je l'aime bien GILLES SIMON....
# 02/10/2008 à 18:53 Thomas
Bravo Tsonga je suis content pour lui mais gasquet est imcoprehensible et décevent a t-il envie du tennis oula je viens de trouver quelque chose !
# 04/10/2008 à 04:38 cath
bonjour THOMAS !!!
comme tu le sais , STONGA n 'est pas mon préféré .. mais chapeau pour sa performançe ; et je suis sinceremment ennuyée pour lui qu'il se soit à nouveau blessé ( à l'aine )...
je vais bientot écrire un petit quelque chose sur GILLES SIMON ...
c'est vrai que GASQUET , on ne sait pas ou il en est ...
: SIMON progresse lentement et suremment ...
: STONGA a du talent ..qu'il sait exprimer quand il n'est pas blessé ...
: MONFILS nous fait régulierement plaisir ...
: mais RICHARD ?????
ou en est t'il ????
# 04/10/2008 à 08:39 Thomas
Richard est comme ça depuis le début de la saison mais bon ya des bons trucs comme ça le tournoi qu'il fait en ce moment :

Gasquet sur la route de Del Potro
Tennis - ATP Tokyo


Richard Gasquet va retrouver Juan Martin Del Potro en demi-finales du tournoi de Tokyo. Le numéro un français n'a pas tremblé face à Rainer Schüttler (6-3, 6-2). De quoi aborder confiant le choc face à l'homme en forme du circuit.

ATP TOKYO - 1/4 DE FINALE

Richard Gasquet (FRA/N.4) bat Rainer Schüttler (ALL) 6-3, 6-2
Prochain adversaire : Del Potro.

Une semaine après sa défaite à Pékin, Richard Gasquet a pris sa revanche sur Rainer Schuettler à Tokyo. Son entraîneur, Guillaume Peyre, avait prévenu : "Mentalement, c'est un match important pour la suite". Il n'a fallu qu'une heure pile pour remettre les pendules à l'heure. "Je sens que je m'améliore match après match, a-t-il déclaré. Surtout au service." Sur l'ensemble de la rencontre, Gasquet n'est jamais descendu en dessous de 75% de réussite sur ses deux engagements. Il n'a concédé aucune balle de break tout en obtenant trois, une dans la première manche, deux dans la seconde... Pour trois breaks au total. Le plus dur commence puisqu'il faut maintenant défier le joueur en forme de cette dernière partie de saison : Juan Martin Del Potro.

Juan Martin Del Potro (ARG) bat David Ferrer (ESP) 6-1, 7-5

Le tenant du titre a plié. David Ferrer, N.6 mondial à la Race, a été battu par un joueur qui pourrait bientôt le talonner au classement : Juan Martin Del Potro. "Je ne suis pas surpris de sa façon de jouer, a souligné l'Espagnol qui avait pourtant battu l'Argentin à l'Open d'Australie et 's-Hertogenbosch. Aujourd'hui, il a servi très bien sur les points importants." "Delpo" a en effet sauvé sept balles de break sur huit concédées. La marque d'un joueur différent : "J'ai changé beaucoup de choses mentalement et dans mon jeu cette année. C'est une combinaison de tout cela qui m'a fait progresser".

# 04/10/2008 à 08:59 Thomas
Pauvre Richou !
Gasquet peut s'en vouloir
Tennis - ATP Tokyo


Finaliste l'an passé, Richard Gasquet a été éliminé en demi-finale du tournoi de Tokyo face à Juan Martin Del Potro 6-3, 4-6, 7-5. Le Français, 13e mondial, a eu pourtant l'opportunité de vaincre l'Argentin, N.12, qui enchaîne son 29e succès en 30 matches. Il attend Roddick ou Berdych en finale.

ATP TOKYO - Demi-finales

Juan Martin Del Potro (ARG/N.5) bat Richard Gasquet (FRA/N.4) 6-3, 4-6, 7-5

Andy Roddick (USA/N.2) - Tomas Berdych (TCH/N.9) à suivre

# 05/10/2008 à 21:51 Thomas
Richou a perdu face a del potro ! Del potro a perdu en finale face à Berdych.


La surprise Berdych
Tennis - ATP Tokyo


Tomas Berdych a terrassé l'homme en forme du circuit, Juan Martin Del Potro 6-1, 6-4, en finale de Tokyo pour remporter son 4e titre en carrière. Le Tchèque, 27e mondial, a mis un peu plus d'une heure pour faire tomber l'Argentin, N.12, qui encaisse sa deuxième défaite en 31 matches.

ATP TOKYO - Finale

Tomas Berdych (TCH/N.9) bat Juan Martin Del Potro (ARG/N.5) 6-1, 6-4

Tomas Berdych aime les surprises. Surtout quand c'est lui qui est au centre de la scène. Le Tchèque, plus connu pour son inconstance et son mauvais caractère, a réussi un joli tour de force en remportant son quatrième titre en carrière à Tokyo. Un résultat digne d'un exploit pour le 27e mondial, après une demi-finale tendue remportée face à Andy Roddick (N.8) et une finale soufflée au nez et à la barbe naissante de Juan Martin Del Potro (N.12). Tout le monde voyait l'Argentin de 20 ans, l'homme aux 29 succès en 30 matches, décrocher son cinquième titre ATP en cinq finales face au Tchèque... Il n'en a rien été.

Comme au Masters Series de Paris-Bercy qu'il a remporté en 2005 face à Ivan Ljubicic alors N.10 mondial, Tomas Berdych a su déjouer les pronostics à coup de premières balles. Onze aces, 87% de réussite derrière sa première balle, une grosse présence en retour sur secondes balles adverses (60%)... et surtout une réussite insolente sur les occasions de break : 3 sur 3. "A ce niveau de tennis, je crois que la chose la plus importante est d'être à 100% sur le court, les résultats peuvent suivre ensuite", a estimé Berdych, qui n'avait pas décroché de titre depuis Halle, en Allemagne, en juin 2007.

Un peu malade, Del Potro a demandé une pause au premier set et avant le début du second. "Berdych jouait beaucoup mieux que moi. J'étais un peu désorienté face à son jeu" , a estimé l'Argentin, qui n'a pas pu succéder à Sjeng Schalken, dernier joueur à avoir enchainé 5 titres ATP en 5 finales consécutives.

Cette victoire redonne des couleurs à Tomas Berdych, qui se voit réintégré au Top 10, une position qu'il avait déjà connue en août 2007. "Depuis cet été, j'ai perdu beaucoup de points et chuté au classement, et j'essaie de remonter. Et pour cela, j'ai encore trois gros tournois en Europe", a souligné le Tchèque de 23 ans. Désormais à 133 points de James Blake, 8e au classement ATP Race, Berdych rêverait presque d'une nouvelle surprise : disputer la Masters Cup de Shanghai pour la première fois de sa carrière.

======================================================

Et d'un autre coté mathieu gagne sa demi finale et perd sa finale :

Mathieu à l'expérience
Tennis - ATP Metz


Paul-Henri Mathieu a souffert mais l'expérience a parlé lors de sa demi-finale du tournoi de Metz, gagnée 7-6, 7-6 face à Adrian Mannarino. L'Alsacien affrontera en finale le Russe Dmitry Tursunov, vainqueur de Radek Stepanek. C'est sa première finale de l'année !

ATP METZ

Paul-Henri Mathieu (FRA) bat Adrian Mannarino (FRA) 7-6 (10/8), 7-6 (7/1)
Revivez le film du match !

Paul-Henri Mathieu connait la sensation de survoler un tournoi d'automne. En 2002, il avait remporté Moscou et Lyon dans la foulée en clouant chacun de ses adversaires. Six ans plus tard, il n'a pas laissé un jeune homme de six ans son cadet goûter à ce succès enivrant. Adrian Mannarino, révélation du tournoi, avait les moyens d'emporter sur son passage le N.4 français, il ne lui a manqué qu'un peu de lucidité dans le jeu décisif du premier set pour prendre l'avantage. Une balle de set à sa portée, à 6/5 aurait pu faire basculer la manche en sa faveur. "J'ai hésité entre un coup croisé et un long. Résultat, la balle est allée dans le filet" , a raconté déçu le Francilien issu des qualifications.

Six balles de break, un break qui le plaçait en tête à 3-2, Adrian a montré pendant plus de treize jeux tout ce qu'il sait faire. Un sang-froid remarquable, une frappe de balle limpide, sans donner de rythme, un peu à la manière de Gilles Simon. Sous pression au service, sans pouvoir imposer sa cadence dans l'échange, Mathieu a tenu bon jusqu'au tie-break. "Adrian a joué relâché. Il m'a rappelé l'insouciance de mes 20 ans", a commenté Paul-Henri Mathieu, qui a avoué avoir "cherché des solutions" et avoir joué "souvent crispé" . Son mérite a été de récupérer immédiatement son service perdu à 3-3. Ensuite, son expérience a fait la petite différence. Il n'a pas donné les points dans les moments forts, et surtout, il a su reprendre le contrôle de l'échange quand Mannarino a tenté de le bousculer. Mené 2-5 dans la deuxième manche, "PHM" ne s'est jamais affolé. Il était aussi certainement plus affûté physiquement en fin de match (son adversaire venait d'enchaîner qualifications et ses trois premiers matches sur le circuit principal). Il a ainsi gagné le droit de jouer sa première finale de l'année face à Dmitry Tursunov.


Dmitry Tursunov (RUS) bat Radek Stepanek (CZE) 6-3, 6-4.

___________________________________________________________


Un Tursunov de marbre
Tennis - ATP Metz


Dmitry Tursunov a décroché le cinquième titre de sa carrière à Metz face à Paul-Henri Mathieu (7-6, 1-6, 6-4). C'est aussi le 2e titre de sa saison après Sydney. Le Français, qui a manqué 3 balles de set dans le jeu décisif de la 1re manche, n'a toujours pas remporté le moindre titre cette saison.

ATP METZ - FINALE

Dmitry Tursunov (RUS/N.5) bat Paul-Henri Mathieu (FRA/N.4) 7-6 (8/6), 1-6, 6-3
> Revivez la finale !

Dmitry Tursunov est un sacré comique dans les vestiaires. Sur le court, c'est un travailleur impassible, cogneur parfois obsédé par le coup gagnant. A Metz, ce fils d'ingénieur dans le nucléaire a maîtrisé sa puissance et a dominé avec application ses deux derniers adversaires, Radek Stepanek puis Paul-Henri Mathieu en finale. Ce dimanche, le Français a eu sa chance au premier set, avec de nombreuses positions favorables sur service adverse et surtout, trois balles de set dans le jeu décisif. "J'ai eu un peu de chance. Je n'ai pas forcément mieux joué que Mathieu" , a estimé fair-play Tursunov au terme de la rencontre.

Le Russe et l'Alsacien ne se sont pas croisé souvent sur le circuit. Leurs profils sont pourtant assez proches. Dans le style et dans les stats. Une dizaine de places les séparent au classement. Ils jouaient leur septième finale ATP et recherchaient leur cinquième titre. Après une victoire à Sydney et une défaite devant le Français Gilles Simon à Indianapolis, Tursunov a décroché son deuxième trophée de la saison. Mathieu reste encore bredouille après sa première finale en 2008.

Mathieu a légèrement dominé la première manche mais il s'est montré trop timide dans les moments forts du tie-break. Breaké à 5-6, il s'est montré courageux pour revenir au score immédiatement. Dans le jeu décisif, il n'a pas su profiter de deux cadeaux (coups droits manqués) du Russe et raté trois balles de set à 6/3. Dans le même temps, Tursunov s'imposait sur sa première balle de set à 8/6. C'est globalement l'image que l'on retiendra du match : mis à part le passage à vide du Russe dans la seconde manche, ce dernier a géré la rencontre. "Il est difficile à jouer quand il s'installe dans le match" reconnaissait Mathieu. "PHM" a fait le jeu mais pas tous les points, comme souvent. Tursunov a réussi à contrôler le mauvais génie qui lui fait parfois perdre le contrôle de la balle.

Bien que battu lors de l'ultime rencontre messine, l'ex protégé de Mats Wilander ressort de cette semaine en Moselle avec des ambitions pour la fin de saison. "Après un été difficile, je me sens bien. Je suis bien dans mon jeu. J'ai deux ou trois petites choses à régler et je pourrais faire de bons résultats" analysait déterminé Mathieu déjà tourné vers l'avenir après sa défaite du jour.


FINALE DU DOUBLE

Par ailleurs, la paire Arnaud Clément/Michael Llodra a confirmé l'hégémonie française sur le double. Clément et Llodra ont battu les Polonais Mariusz Fyrstenberg/Marcin Matkowski (5-7, 6-3, 10-8) pour conserver leur titre et donner à la France sa sixième victoire en six éditions.

# 06/10/2008 à 00:38 Nico
Merci pour ces résumés très complets Thomas !

En tout cas, on voit que chacun fourbit ses armes en cette fin de saison et que chaque point vaut son pesant d'or pour la course au Master !

C tellement serré que les 2 derniers tickets vont comme l'année dernière concerner un tas de joueurs !

Tout est possible même pour nos "frenchies"

# 06/10/2008 à 01:47 cath
étonnant RICHARD !!!
à un moment , ça va ; à un autre , ça ne va plus ...
c'est vrai THOMAS , que nous n'avons jamais eu autant de joueurs de talent français qu'en ce moment !!!
# 06/10/2008 à 08:29 Thomas
Oui c'est vrai mais bon il faut que les nouveaux espoirs arrivent comme les Eysseric sinon on va se retouver comme les etats unis dans 6 ans ! Regardez les etats on va dire que Blake va prendre sa retraite dans 5 ans et Roddick 7 lol ! Ya qui derriere !? Il faut que les espoirs surviennent comme le vent du nord ! Et l'australie plus personne !
# 06/10/2008 à 09:27 Nico
C vrai, c hyper important que les jeunes qui arrivent soient formés et bien formés...au risque de voir le désert au moins pendant un temps !

Après, tout est relatif car de toute manière rien n'est automatique dans le succès.

# 09/10/2008 à 21:35 Thomas
Les resultats actuel confirme ce que tu as dit cath ! ils sont fort ces brochettes de francais ! ::

Mathieu y sera aussi
Tennis - ATP Moscou


Paul-Henri Mathieu a souffert mais s'est défait de l'Israelien Dudi Sela (6-7, 7-6, 7-6) pour rejoindre Fabrice Santoro et Jérémy Chardy en quart de finale du tournoi de Moscou. En revanche, Julien Benneteau a échoué devant un Marat Safin prenable (6-4, 0-6, 6-2). Nikolay Davydenko est passé.

ATP MOSCOU - 2e tour

Paul-Henri Mathieu (FRA/N.4) bat Dudi Sela (ISR) 6-7 (3/7), 7-5, 7-6 (7/0)
Prochain adversaire: Santoro.

Marat Safin (RUS) bat Julien Benneteau (FRA) 6-4, 0-6, 6-2
Prochain adversaire : Davydenko.

Marat Safin ne changera jamais. Devant son public comme partout ailleurs dans le monde, ce joueur qui est parmi les plus talentueux de ses dix dernières années, est capable de se prendre une "bulle" (0-6) et de gagner un match. Face à Julien Benneteau, le Russe a alterné comme d'habitude, avec l'art qui est le sien, le pire et le meilleur. Le Français n'a pas eu la longueur nécessaire au premier set et a été logiquement châtié, avec un break d'entrée.

Lors de la seconde manche, le Russe a curieusement abandonné l'initiative à son adversaire. Benneteau a pu remonter la pente et entrer enfin dans le court. Trois breaks plus loin et un 6-0 en travers de la gorge, Safin débute la dernière manche avec autant de certitudes qu'au début de la rencontre. C'est lui à nouveau qui avance dans le court. Le Français est dans le match, il a trouvé son rythme et il fait souvent mieux que répliquer. Avec un désavantage énorme, celui de flancher sur quelques coups frappés près du filet. Frustré par ces erreurs, le match lui a échappé dès le sixième jeu (break à 4-2 pour Safin). Benneteau en casse sa raquette mais cela n'inspire pas Safin qui reste cette fois-ci concentré jusqu'au bout. Avec 14 points remportés sur 14 premières balles jouées, Safin a colmaté toutes les brèches apparues dans la seconde manche.

Viktor Troicki (SRB) bat Janko Tipsarevic (SRB/N.8) 6-3, 6-4
Prochain adversaire: Zverev

Nikolay Davydenko (RUS/N.1) bat Guillermo Garcia-Lopez (ESP) 6-1, 6-1
Prochain adversaire: Safin.

Igor Kunitsyn (RUS) bat Robby Ginepri (USA) 6-4, 6-3
Prochain adversaire: Chardy.

Mischa Zverev (GER) bat Teimuraz Gabashvili (RUS) 6-2, 2-6, 6-1
Prochain adversaire: Troicki.


Monfils repousse Stepanek
Tennis - ATP Vienne


Gaël Monfils a dominé Radek Stepanek, demi-finaliste à Metz en deux sets (6-4, 6-3), au 2e tour du tournoi de Vienne. Le Français avait pourtant un break de retard au premier set. Après le forfait de Juan Martin Del Potro, le tableau s'ouvre un peu plus en Autriche.

ATP MOSCOU - 2e tour

Gaël Monfils (FRA) bat Radek Stepanek (CZE) 6-4, 6-3
Prochain adversaire : Fernando Gonzalez.

Radek Stepanek est un joueur fantasque au toucher de balle sensiblement au-dessus de la moyenne. Gaël Monfils est un joueur fantasque dont le potentiel est sensiblement au-dessus de la moyenne du top 50 mondial. Entre un Tchèque fatigué par ses tribulations messines (demi-finale) et un Français tordu (toricolis), la rencontre s'annonçait donc indécise. Elle l'a été pendant un set, où Monfils a accusé un retard d'un jeu de service, mené 2-4, avant d'inscrire quatre jeux consécutifs.

Deux breaks au premier set, deux breaks au second, Monfils a visiblement bien le le service de Stepanek. Le pourcentage en première balle a été pourtant le même pour les deux joueurs mais le Français a fait un malheur derrière avec plus de 80% de points contre seulement 61% pour son adversaire. C'est la cinquième fois de l'année qu'il atteint les quarts de finale sur le circuit ATP principal après Roland-Garros, Nottingham, Pékin (J.O.) et Bangkok.

Eurosport - J.C.
# 10/10/2008 à 23:55 Nico
Et ça continue les bons résultats !

Tennis - ATP Vienne - Quarts de finale

Gaël Monfils (FRA/N.8) bat Fernando Gonzalez (CHI/N.2) 6-3, 7-6(7/2).Prochain adversaire: Kohlschreiber

Monfils frustre Gonzalez

Gaël Monfils s'est qualifié pour les demi-finales de Vienne en battant Fernando Gonzalez, 6-3, 7-6(7/3). Le Chilien, finaliste en Autriche en 2006, était le dernier joueur mieux classé que le Français dans ce tournoi. Le Tricolore jouera sa 4e demi-finale de la saison face à Philipp Kohlschreiber.

Il avait quitté Bangkok sèchement (défaite face à Tsonga), Gaël Monfils est arrivé à Vienne revigoré. Absent volontairement la semaine dernière à Tokyo, le Français a repris sa marche en avant en Autriche. Mais après un premier tour difficile face au local Alexander Peya (victoire 3-6, 6-1, 6-3), c'est avec brio que Monfils a surclassé Radek Stepanek au 2e tour (6-4, 6-3), puis Fernando Gonzalez (6-3, 7-6) ce vendredi.

Le Chilien, tête de série N.2 et meilleur joueur classé du tournoi depuis l'élimination du Suisse Stanislas Wawrinka, a pourtant tout essayé. Mais la défense et la détermination du Français étaient impeccables, à l'image d'un smash de Gonzalez rattrapé de justesse par Monfils qui inscrira tout de même le point avec beaucoup de réussite. A grands coups de raquette, mais au sol, Gonzalez n'est pas parvenu à faire déjouer son adversaire qui a sauvé sept balles de break sur huit dans ce match.

"Je suis content parce que j'ai fait une partie solide" , a confié Monfils à l'issue du match. "J'ai essayé d'être agressif, d'avancer sur la balle et de ne pas le mettre sur son coup droit qui est très dangereux", a-t-il ajouté. Demi-finaliste pour la quatrième fois cette saison, Monfils retrouvera Philipp Kohlschreiber, samedi pour une place en finale, sa première depuis celle jouée (et perdue) à Poertschach en mai 2007. Avec une confiance nouvelle depuis Bangkok où il restait déjà sur une demi-finale. En cinq finales ATP joués, Monfils n'a remporté qu'un titre : c'était à Sopot il y a déjà trois ans.

LES AUTRES RESULTATS

Philipp Petzschner (ALL) bat Carlos Moya (ESP) 6-4, 6-2
Prochain adversaire: Lopez

Philipp Kohlschreiber (GER) bat Fernando Verdasco (ESP/N.5) 6-2, 6-3
Prochain adversaire: Monfils

Feliciano Lopez (ESP) bat Jurgen Melzer (AUT) 4-6, 6-3, 6-4
Prochain adversaire : Petzschner

Eurosport - S.P.


Tennis - ATP Moscou - Quarts de finale

Fabrice Santoro (FRA) bat Paul-Henri Mathieu (FRA/N.4) 6-3, 2-0 abandon.Prochain adversaire : Kunitsyn

Santoro, seul rescapé

Vainqueur de Paul-Henri Mathieu sur abandon (6-3, 2-0), Fabrice Santoro sera le seul représentant français en demi-finale du tournoi de Moscou. Le Tricolore, 65e mondial, rencontrera Igor Kunitsyn, 71e à l'ATP, qui n'a laissé aucune chance à Jérémy Chardy de disputer sa 1ère demi-finale (6-4, 6-2).

Pour la troisième fois de l'année, Fabrice Santoro dipsutera les demi-finales d'un tournoi du circuit principal. Pour un pré-retraité, c'est remarquable... Il n'y avait pourtant plus gagné un match depuis sa victoire à Newport en juillet. Battu par Olivier Rochus au Challenger de Mons la semaine dernière, il a profité d'un tableau grand ouvert à Moscou. Un premier tour qui aurait pu lui échapper si son adversaire Yuri Schukin, qui le découvrait, n'avait perdu contenance. En quarts de finale, son adversaire et ami Paul-Henri Mathieu, est arrivé épuisé sur le court, et finalement incapable d'aller au bout de la rencontre. Finaliste à Metz, l'Alsacien a été victime d'un herpés en début de semaine, ce qui a fini par consummer ses dernières forces.

En demi-finale, Fabrice Santoro affrontera Igor Kunitsyn, vainqueur express de Jérémy Chardy. Le Russe, 71e mondial, n'a mis qu'une heure pour prendre le meilleur du jeune Français, breaké à quatre reprises, qui a couru après le score tout au long de la rencontre. Vainqueur de Potito Starace au 1er tour et d'Igor Andreev, tête de série N.2 au 2e tour, Chardy quitte Moscou la tête basse, émoussé par deux précédents combats très intenses.

LES AUTRES RESULTATS

Nikolay Davydenko (RUS/N.1) bat Marat Safin (RUS/N.7) 7-6(7/5), 4-6, 6-4
Prochain adversaire: Zverev

Grâce notamment à 17 aces, Marat Safin a pris le meilleur de son compatriote russe Nikoklay Davydenko, N.5 mondial et tête de série N.1, en quart de finale du tournoi de Moscou en trois sets. Safin, 40e à l'ATP, restait pour tant sur quatre défaites de rang face à lui... Une sacrée performance pour l'ancien N.1 mondial qui a disposé du triple vainqueur moscovite... En plein renouveau depuis Wimbledon, Marat jouera sa seconde demi-finale ATP de l'année, quatre mois après sa performance à Londres, face à Mischa Zverev.

Mischa Zverev (GER) bat Viktor Troicki (SRB) 6-4, 3-6, 7-5
Prochain adversaire: Safin

Eurosport
# 11/10/2008 à 09:46 cath
bonjour à tous !!!!!
GAEL a la peche là: il doit etre bien concentré ....il est en demi !!! c'est super !!!!( à VIENNE )
par contre , GILLES SIMON s'est fait sortir au premier tour de METZ et de VIENNE MAIS IL VA REVENIR!!!!!!
-je crois bien que mon petit SANTORO fait des siennes ....en gagnant !!!!ah ben voila !!!!
il est en demie du tournoi de MOSCOU !!!!!!!!!!!!
# 12/10/2008 à 08:02 Thomas
Et oui lamonf va en finale du tournoi ! A t-il un niveau de jeu incroyable ? aparrement oui ! Il bat gonzo et kolshreiber ! :

Monfils au bout de l'effort
Tennis - ATP Vienne


Après avoir gâché trois balles de match, Gaël Monfils s'est qualifié pour la finale de Vienne en battant l'Allemand Philipp Kohlschreiber 6-4, 5-7, 7-6(7/2) après quasiment trois heures de jeu. Le Français rallie sa première finale depuis celle perdue à Poertschach en mai 2007.

ATP VIENNE - Demi-finales

Gaël Monfils (FRA/N.8) bat Philipp Kohlschreiber (ALL) 6-4, 5-7, 7-6(7/2)
Prochain adversaire : Petzschner

Gaël Monfils était-il sûr de son fait? Visiblement émoussé par cette rencontre qui s'est jouée sur des détails, le Français peut exulter : le récent demi-finaliste de Roland-Garros s'est qualifié pour la finale de Vienne, sa première depuis Poertschach en mai 2007, en disposant de Philipp Kohlschreiber qui a saisi sa chance chaque fois que le Français lui a permis de s'exprimer.

L'Allemand, 32e mondial et absent depuis son élimination au 2e tour de l'US Open, n'a pas démérité en entrant dans le terrain beaucoup plus souvent que le Français et le faisant courir d'un bout à l'autre du court. Après avoir perdu la première manche (4-6), c'est avec opportunisme que Kohlschreiber s'empare de la mise en jeu de Monfils au onzième jeu du deuxième set pour se l'adjuger (7-5) après deux heures de match.

Trois ans après Sopot ?

La dernière heure de jeu sera très tendue entre les deux hommes. Si le Français est le premier à se détacher dans la dernière manche (à 1-1 sur sa 7e occasion de break du jeu), l'Allemand n'attend pas longtemps pour recoller au score. Mais lorsqu'intervient le second break de Monfils à 5-5 et que ce dernier sert pour le match, la finale ne s'en rapproche pas pour autant... Gâchant trois balles de match sur son service à 40/0, Gaël est au bord de la rupture physique... mais pas psychologique.

S'il est poussé au jeu décisif, c'est avec brio qu'il surclasse Kohlschreiber 7 points à 2 pour s'offrir le point de la délivrance d'un revers gagnant. Après une demi-finale trop vite perdue face à Jo-Wilfried Tsonga à Bangkok il y a quinze jours, revoici Monfils sur la pente ascendante à Vienne pour sa première finale ATP de la saison. Sa sixième dans une carrière où Sopot est son seul trophée glané à ce jour.

Le Parisien partira d'ailleurs favori face au 125e joueur mondial, Philipp Petzschner, tombeur surprise de Feliciano Lopez en trois sets. Les deux hommes se retrouveront après s'être affrontés à Bangkok justement ! Gaël Monfils s'en était sorti en deux sets mais avait dû batailler dans le tie-break de la première manche (8-6) avant remporter la rencontre par un break d'avance dans la seconde (6-4).

Philipp Petzschner (ALL) bat Feliciano Lopez (ESP) : 3-6, 6-3, 6-3
Prochain adversaire : Monfils
# 12/10/2008 à 09:28 cath
bravo GAEL !!!!!
par contre , SANTORO a perdu , mais apres s'etre bien battu ....
et SIMON ????? qu'est ce qu'il devient ?????
# 13/10/2008 à 07:24 Thomas
A SIMON !

Simon, l'homme discret
Tennis - MS Madrid


Gilles Simon arrive sur la pointe des pieds à Madrid, où il sera opposé à Igor Andreev au 1er tour du Masters Series dès lundi. Il est pourtant le Français le mieux classé à l'ATP Race (12e), à une cinquantaine de points de James Blake (8e). Mais il ne veut pas parler de Masters Cup comme objectif.

MASTERS SERIES MADRID - 1er tour

Gilles Simon (FRA) - Igor Andreev (RUS)
Face-à-face : 1-0 pour Simon

Avant le Masters Series de Madrid, Gilles Simon est le Français le mieux classé au classement Race. Douzième avec 261 points, il est à une cinquantaine de points de la 8e place (détenue par James Blake pour le moment) qualificative pour la Masters Cup de novembre. Pourtant, Gilles ne veut pas s'enflammer. Malgré trois titres glanés cette année à Casablanca, Indianapolis et Bucarest et une victoire de prestige sur Roger Federer au Masters Series Toronto, le Tricolore ne se voit pas aller à Shanghai en fin de saison. Du moins, pas tout de suite.

"Mon objectif était de finir l'année aux alentours de la quinzième place mondiale, déclarait-il à la FFT. A priori, cela devrait être le cas. Tout ce qui va se passer à partir de maintenant sera du bonus, comme par exemple le fait d'être en course pour le Masters de Shanghai, car ce n'était pas un objectif en début de saison." Mais cela pourrait bien le devenir. Au premier tour de Madrid, Gilles sera opposé lundi à Igor Andreev qu'il a déjà battu l'an passé à Sopot (6-4, 7-5). Situé en milieu de tableau, c'est-à-dire loin des Nadal et Federer, Simon retrouvera James Blake sur son parcours madrilène en cas de victoire sur Andreev. Cet Américain qui a stoppé net le bel été du Français en le battant deux fois de suite à Cincinnati et aux jeux Olympiques de Pékin...

"Je ne peux pas parler de surprise"

S'il atteint le 2e tour face à James Blake, qui est absent du circuit ATP depuis son élimination au 3e tour de l'US Open, il empochera 35 points. 75 en cas de qualification au 3e tour, où Nikolay Davydenko, Marat Safin, voire Michael Llodra pourraient le retrouver. 125 s'il atteint les quarts de finale, certainement face à un joueur de la classe de Novak Djokovic. On comprend pourquoi le Français parle de points de bonus en Masters Series. Il restera toutefois un tournoi important à jouer en France, à Paris, comme ultime essai de rattrapage, pour envisager une place inespérée à Shanghai. A l'image de ce qu'avait réalisé Richard Gasquet l'an passé : une place en demi-finale du Masters Series de Bercy lui avait ouvert les portes de sa première Masters Cup.

"J'ai fini l'année 2006 à la 45e place, l'an passé à la 30e. Cette année, je vais terminer autour de la 15e place. Je pense que l'on peut vraiment parler d'une progression régulière" , analyse sereinement Simon. La FFT ne s'y est d'ailleurs pas trompée : le classement des Français pour 2009 a vu Gilles Simon arriver à la deuxième place, derrière Jo-Wilfried Tsonga, mais devant Richard Gasquet (3e). "Cela fait maintenant deux, trois ans que je joue tous les Grands Chelems et les Masters Series. Pour moi, c'est tout sauf une surprise. Pour le grand public, c'en est peut-être une. Mais au vu de ma progression et de ma constance, je ne peux pas parler de surprise."

Il n'y a pas que sur le plan des résultats que la donne est différente pour le 17e mondial. Un changement radical a eu lieu aussi sur la façon dont les gens le perçoivent. "L'an dernier en finissant la saison dans les trente meilleurs mondiaux, j'étais dans l'ombre des meilleurs joueurs, et même de joueurs derrière moi au classement. Depuis ma victoire sur Federer au deuxième tour à Toronto, et la demi-finale qui a suivi, les gens essaient de me découvrir un petit peu plus. Ils ont l'impression que j'ai explosé d'un seul coup, alors que ce n'est pas du tout le cas. Je n'ai pas commencé le tennis hier matin !" Reste à savoir où il s'arrêtera. Depuis sa victoire à Bucarest, le Français a subi deux défaites de rang au 1er tour de Metz et Vienne. De quoi rester les pieds sur terre.

# 13/10/2008 à 07:26 Thomas
Pas de 2e titre pour Monfils
Tennis - ATP Vienne


Face à Philipp Petzschner qui a réalisé une semaine parfaite à Vienne, Gaël Monfils n'a pas réussi à décrocher son second titre ATP. Le Français s'incline en finale 6-4, 6-4, et laisse l'Allemand, 125e mondial, décrocher son premier titre ATP. Pour Monfils, c'est sa cinquième défaite en finale.

ATP VIENNE - Finale

Philipp Petzschner (ALL) bat Gaël Monfils (FRA/N.8) 6-4, 6-4
> Le film du match

Gaël Monfils regrettera de n'avoir pas été plus frais physiquement... Face à un adversaire qui a joué le tournoi de sa vie, le Français n'a pas réussi à tenir la cadence face à Philipp Petzschner qui décroche à Vienne son premier titre ATP en carrière. Alors qu'il n'est que 125e mondial, l'Allemand a battu son premier Top 10 (Wawrinka au 1er tour), un ancien N.1 mondial (Moya en quart) et Feliciano Lopez en demie, avant de confirmer contre Monfils en finale.

Petzschner n'en revenait d'ailleurs pas d'avoir gagné. "C'est incroyable, je n'arrive pas à réaliser. Tout s'est passé avec une grande facilité", a dit l'Allemand, vainqueur en alternant les styles de jeu parfois peu académiques. Agé de 24 ans, il était jusqu'à maintenant considéré avant tout comme un spécialiste du double. Cette saison, c'est lui qui faisait équipe avec Philipp Kohlschreiber dans l'équipe allemande de Coupe Davis.

Cinq défaites en six finales pour Monfils

Le Français, qui avait l'occasion de signer sa deuxième victoire sur le circuit plus de trois ans après son titre à Sopot, n'a pas trouvé la parade au jeu offensif de son adversaire. Mais son manque de concentration et ses contestations de l'arbitrage l'ont peu à peu sorti d'un match derrière lequel il a couru pendant une heure et demie. Sans parler de la fatigue qui a fini par achever Monfils, qui sortait d'une demi-finale de trois heures la veille face à Philipp Kohlschreiber et d'un quart de finale face à Fernando Gonzalez, qu'il pourrait d'ailleurs retrouver au 2e tour du Masters Series de Madrid.

"J'étais fatigué, j'avais mal", a déclaré Monfils, qui s'est fait soigner pendant la rencontre pour des crampes et une douleur au genou. "Mais Philipp a mieux joué que moi (...). Je n'étais pas frais mentalement et j'étais incapable de rester calme. Je suis déçu d'avoir perdu en finale, mais bravo à Philipp. C'est un ami et je suis très content pour lui. Il a été très agressif et son jeu m'a beaucoup gêné."

Grâce à cette victoire, qui confirme des progrès en simple déjà entrevus le mois dernier à Bangkok, où il avait perdu en quart de finale contre... Gaël Monfils, Petzschner va entrer pour la première fois dans le top 100. Malgré cet échec assez frustrant face à un joueur qui semblait à sa portée, le Parisien a fait une bonne affaire à Vienne. N.28 à l'ATP avant d'arriver en Autriche, il va monter aux alentours de la 20e place mondiale et probablement atteindre le meilleur classement de sa carrière (23e en juin 2006). Il lui faut désormais récupérer car Madrid et l'Italien Fabio Fognini l'attendent de pied ferme dès le 1er tour.

# 15/10/2008 à 02:02 cath
AAAAHHHHH ......
-GILLES SIMON a renvoyé BLAKE, HIMSELF aux vestiaires .....pour le tournoi de MADRID .....

par contre , MONFILS s'est incliné façe à PETZSNCHER en finale de vienne .....
allez GAEL encore un effort ; un petit plus , pour rester concentrer jusqu'au bout ... pour canaliser tout ton talent ...
: qu'en penses tu THOMAS ????
# 15/10/2008 à 08:46 Nico
Ah...Monfils, du talent c sûr mais comme tu dis Cath , il n'arrive pas à canaliser le tout et à être régulier. Personnellement, bien qu'il soit jeune, je trouve que ça commence à faire long et il faudrait qu'il passe ce cap. Certes, ce qui fait sa force c aussi sa folie capable de lui faire faire des coups d'éclats mais quand il est "normal" ça ne passe pas ! Si la force de ses joueurs un peu "fous" c'est justement de ne pas être "cloitré" dans un style "académique", Monfils n'a pour moi pas assez de qualités comparitivement à d'autres pour se dispenser d'une rigueur qui lui font quand même sacrément défaut aujourd'hui.
Allez, la route est encore longue mais il ne faut rien lâcher !
# 15/10/2008 à 15:12 Thomas
Pour moi Monfils et ben c'est quelqu'un qui est énormément irrégulier mais peut faire des perfs énormes exceptionnelles extraordinaire d'une autre planète , comme a roland garros si ces conneries de grains de sables de terre battue n'aurais pas cassé ses lentilles et ben il aurait deja pu joué le deuxieme set face a federer . Voila comme ce jour il aurait pu faire un exploit et allez en finale de roland avec un federer qui ne jouait pas super
# 15/10/2008 à 15:13 Thomas
Vainqueur combatif de Mardy Fish, Richard Gasquet retrouvera un Rafael Nadal titillé au 3e tour. Gilles Simon a signé une magnifique performance en sortant James Blake, un concurrent direct pour le Masters. C'est fini en revanche pour Mathieu et Llodra.

le 14-10-2008


Gasquet et Nadal à la lutte
Jusqu'à présent toujours sorti perdant de ses duels avec Rafael Nadal chez les seniors, Richard Gasquet aura une sixième occasion d'ouvrir son compteur en 8es de finale à Madrid. Le Biterrois, qui a de nombreux points à défendre en cette fin de saison, a réussi une entrée en matière rassurante devant Mardy Fish. Rassurante parce que le Français a dû aller chercher sa qualification après avoir perdu la première manche au tie-break (7/6). Un manque d'efficacité que le Tricolore réglait dans le 2e set, en breakant à 2/2 (6/4). Le scénario se reproduisait dans l'acte suivant. Malgré un Américain jouant son va-tout, Gasquet se qualifiait en 2h30 (6/7 6/4 6/3). Soit à peine dix minutes de plus que le temps mis par Rafael Nadal pour se défaire d'Ernests Gulbis (7/5 3/6 6/3). Une sérieuse mise en jambes pour le Majorquin, programmé en soirée.

Fognini sans réaction
Fabio Fognini a une façon très particulière de dire merci. Bénéficiaire d’une invitation pour le Masters Series de Madrid, l’Italien a erré sur l’un des courts annexes de l’enceinte madrilène montrant ostensiblement son manque d’envie face à Gaël Monfils . Fognini était tellement lymphatique dès les premiers échanges que les spectateurs s’attendaient à un abandon lorsqu’il rejoignait d’un pas lourd sa chaise à 1-1. Ce n’était finalement que pour changer sa raquette. Un nouvel outil qui ne le rendait pas meilleur, lui qui alignait les fautes grossières (6/2). Le début de la deuxième manche était du même acabit (3/0). Se plaignant d’une légère douleur au coude droit, Fognini faisait ensuite appel au kiné. En attendant celui-ci qui semblait s’être perdu dans les couloirs, Monfils sortait son I-Pod, preuve de sa décontraction. L’arbitre le lui interdisait alors que Fognini, lassé d’attendre, reprenait la rencontre.

Mathieu diminué
Cette interruption cocasse de la rencontre ne perturbait pas le Français qui se retrouvait en position de conclure (5/1). Fognini retrouvait enfin ses coups en refaisait une partie de son retard obligeant son adversaire à servir à nouveau pour le match (5/4). Le finaliste de Vienne le faisait cette fois sans encombre avant de rallier le deuxième tour où l’attend Fernando Gonzalez. Sur le central, un autre Français débutait le programme du jour. Légèrement souffrant, Paul-Henri Mathieu n’a pu totalement défendre ses chances face à Marcel Granollers (6/4 6/4). L’Espagnol obtenait rapidement un break (1/2) qu’il parvenait à conserver sans mal en fin de manche. PHM évitait de revivre un début de deuxième set identique en sauvant une balle de break (2/1) mais ce n’était que partie remise devant le manque de précision des coups de l’Alsacien (3/2). Mathieu ne pouvait plus revenir et quitte d’entrée le Masters Series de Madrid.

Le mental de Simon
Accroché la veille par Igor Andreev, Gilles Simon jouait gros en vue du Masters face à l’un de ses adversaires directs, James Blake. «James, j’ai perdu deux fois contre lui cette saison… La première fois, à Cincinnati, j’étais complètement au bout du rouleau. Mais la deuxième fois - aux Jeux Olympiques - il m’a battu vraiment à la régulière. Et c’est le genre de surface qu’il affectionne, quand les balles vont vite. Je pense que c’est là qu’il peut jouer son meilleur tennis», pronostiquait le Niçois avant de se frotter au 11e joueur mondial. Simon ne croyait pas s’y bien dire avec un break concédé en début de rencontre et un premier set à sens unique (6/3). Les faux-airs nonchalants du Français cachent en fait un mental accrocheur qui lui permettait de sauver d’abord des balles de break avant de prendre le service de l’Américain (4/1). Mentalement, Blake cédait complètement et encaissait un 7/0 à cheval sur les deux manches ! Cette série propulsait le Français à 2/0 au 3e set. Un break qu'il conservait jusqu’au bout, bien aidé il est vrai par l’Américain, auteur de grossières fautes (6/4). Gilles Simon est plus que jamais en course pour le Masters !

Ginepri trop solide pour Llodra
Pour Michaël Llodra, les tournois se suivent et se ressemblent. Après une élimination prématurée à Moscou face au modeste Ouzbek Denis Istomin, le Parisien a subi le même sort ce mardi. Son bourreau ? Robby Ginepri, issu des qualifications. Comme son tombeur moscovite. Pourtant, cette rencontre, la première entre les deux hommes, ne s’est pas jouée à grand-chose. A des petits détails qui ont tourné en faveur de l’Américain, pas maladroit du tout dans ses passings, dans la première manche. A quelques points trop facilement donnés face à un Ginepri de plus en plus costaud et compact au fil des points, auteur de deux breaks contre seulement un au Français (6/4). A cheval sur les deux premiers sets, Ginepri infligeait même un sévère 5/0 à Llodra quelque peu décontenancé. Le Parisien avait beau stopper l’hémorragie avec un service retrouvé (1/2), rien n’y faisait. En confiance, l’Américain distillait à merveille et se montrait parfait en contre, en défense, à la volée… De quoi faire sortir de ses gonds le Français qui en fracassait sa raquette de rage avant de s’incliner sur la 3e balle de match en faveur de son adversaire (6/4).

Résultats du 1er tour :
Monfils (Fra) - Fognini (Ita, wc) 6/2 6/3
Granollers (Esp, q) - Mathieu (Fra) 6/4 6/4
Nieminen (Fin) -Youzhny (Rus) 7/5 3/6 6/2
Kohlschreiber (All) – Moya (Esp) 6/2 6/2
Ginepri (EU, q) - Llodra (Fra) 6/4 6/4
Soderling (Suè) - Serra (Fra, q) 6/3 6/4

Résultats du 2e tour :
Simon (Fra) - Blake (E-U, 11) 3/6 6/1 6/4
Murray (Gbr, 4) - Bolelli (Ita, q) 6/0 2/1 ab
Gasquet (Fra, 15) - Fish (EU) 6/7 6/4 6/3
Nadal (Esp, 1) - Gulbis (Let) 7/5 3/6 6/
# 16/10/2008 à 09:42 Nico
Gaël Monfils s'est montré très serein contre le Chilien Fernando Gonzalez qu'il a largement dominé (6-3, 6-4) pour la deuxième fois en deux semaines. Plus tôt dans la journée, Jo-Wilfried Tsonga, de retour de blessure, s'est rassuré en battant l'Espagnol Marcel Granollers (3-6, 6-3, 7-6).

Gaël Monfils (FRA) bat Fernado Gonzalez (CHI/N.12) 6-3, 6-4
Prochain adversaire: Roddick

Gaël Monfils semble avoir bien récupéré de sa semaine autrichienne. Trois jours seulement après sa défaite en finale du tournoi de Vienne face au surprenant Allemand Phillip Petzschner, la Monf' est déjà qualifiée pour les 1/8e de finale du Masters Series de Madrid. Expéditif mardi face au modeste Italien Fabio Fognini, le Français a remis le couvert face au Chilien Fernando Gonzalez, qu'il avait déjà battu la semaine dernière en quart de finale à Vienne.

En un peu plus d'une heure (1h04 exactement), Monfils a disposé de son adversaire en reproduisant le même schéma dans chaque manche: un break précoce et un service solide lui permettant de confirmer dans la foulée et de faire continuellement la course en tête. Solide en fond de court, s'appuyant sur des coups profonds et précis, le Parisien n'a concédé qu'une balle de break sur l'ensemble de la rencontre.

Face à lui, Gonzalez, malgré du mieux en fin de second set, n'est pas franchement apparu sous son meilleur jour. Rendu nerveux par l'agressivité de Monfils, le Chilien s'est fendu d'un violent jet de raquette dès le deuxième jeu du match. Visiblement touché à la cheville, la tête de série N.12 a en outre fait appel au kiné très tôt dans la rencontre. Monfils, 18e au classement technique mais surtout 17e à la Race, conserve un mince espoir de qualification pour les Masters de Shanghai. Pour continuer à espérer, il devra se défaire jeudi d'Andy Roddick, tombeur de Tommy Robredo. On en salive d'avance.


Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.16) bat Marc Granollers (ESP) 3-6, 6-3, 7-6 (7-5)
Prochain adversaire:Federer

Retour réussi pour Jo-Wilfried Tsonga qui est parvenu à se qualifier pour les 1/8 de finale en battant le solide qualifié espagnol Marcel Granollers, tombeur au 1er tour d'un Paul-Henri Mathieu à bout de souffle. Contraint à l'abandon il y deux semaines à Tokyo lors de son deuxième tour contre le Serbe Victor Troicki, le Manceau avait par la suite été contraint de déclarer forfait à Moscou. Au vu de son envie et de sa combativité du jour, ses blessures à l'aine et à l'épaule semblent ne plus être que de lointains souvenirs.

Pris à la gorge dès l'entame de la rencontre par un adversaire très solide au service, Tsonga a su rebondir dans la deuxième manche après la perte du premier set. Bien plus alerte sur son engagement, le finaliste du dernier Open de l'Australie a alors fait la démonstration de sa capacité à hausser son niveau de jeu lorsqu'il est dos au mur. Le troisième set de la rencontre est ensuite l'occasion pour Granollers de jeter toutes ses forces dans la bataille. Il réussit à breaker Tsonga pour mener 5-3 et servir pour le match à 5-4. Poussé dans se derniers retranchements, le Sarthois parvient à s'extirper des cordes dans lesquels son adversaire l'avait acculé en sortant un incroyable jeu de retour qui lui permet de débreaker et d'égaliser à 5-5. Dans le tie-break du troisième set, Tsonga serre le jeu pour finalement l'emporter 7 points à 5.

Vainqueur pour la première fois de sa carrière sur le circuit il y a trois semaines à Bangkok, le numéro 15 mondial (14e à la Race à 57 points du 8e Juan Martin Del Potro) peut continuer à rêver des Masters. Avant même de songer à une hypothétique qualification pour Shanghai, Tsonga, très perturbé cette saison par ses blessures au genou droit, souhaitait surtout retenir son bon classement technique. "Quel serait mon classement si j'avais joué une vingtaine de tournois ?", s'est interrogé le Sarthois qui aura l'occasion de se frotter en 1/8e de finale au maître Federer.

Source : Eurosport
# 17/10/2008 à 10:54 Nico
Deux Français sur les quatre encore en lice jeudi ont gagné leur billet pour les quarts. Gaël Monfils et Gilles Simon sont en effet passés face, respectivement, à Andy Roddick et Robby Ginepri. En revanche, Richard Gasquet s'est montré impuissant pour enrayer la marche en avant de Rafael Nadal, tout comme Jo-Wilfried Tsonga face à Roger Federer.

Monfils fait craquer Roddick
Très concentré sur son sujet, Gaël Monfils a délivré une prestation de belle qualité (6-4, 3-6, 6-3) face à l'Américain Andy Roddick (n°6). Ce dernier, très nerveux et bougon, n'a pas réalisé l'affaire du jour en vue d'assurer sa place à la Masters Cup. Monfils devra désormais en découdre avec l'Ecossais Andy Murray.

Simon a du coeur
Gilles Simon est passé par toutes les couleurs avant de se défaire (6-7[6], 6-4, 7-6[6]) de l'Américain Robby Ginepri. Le Français a laissé filer une balle de match en servant à cinq jeux à quatre avant de devoir en sauver deux dans le jeu décisif. Au prix d'un dernier effort, il a finalement arraché sa qualification et conserve ainsi une chance de qualification pour la Masters Cup. Pour une place en demi-finale, le Niçois affrontera Ivo Karlovic, tombeur (7-6, 7-6) de Novak Djokovic.

Gasquet impuissant face à Nadal
Richard Gasquet (n°15) a essuyé sa sixième défaite en six matches contre le n°1 mondial, jeudi en huitièmes de finale. Le Français a logiquement cédé (6-4, 6-2) au terme d'une rencontre dominée du début à la fin par l'Espagnol, alors que le Français, lui, commettait trop de fautes directes. Nadal affrontera désormais son compatriote Feliciano Lopez pour une place en demi-finales.

Federer bien trop fort pour Tsonga
Roger Federer s'est montré bien trop solide (6-4, 6-1) pour le Français Jo-Wilfried Tsonga jeudi soir en huitièmes de finale. Le Suisse jouera désormais sa place en demi-finales face à l'Argentin Juan Martin Del Potro.

Merci à l'équipe.fr
# 17/10/2008 à 12:15 cath
FEDERER face à DEL POTRO : on va voir ce qu'on va voir !!!!!!

et VIVE GILLES SIMON!!!!!
# 17/10/2008 à 12:54 Nico
Très belle affiche en effet que ce "Federer/Del Potro"

Simon avec une demi finale se rapprocherait sérieusement du Masters ce qui serait super !

De belles affiches car malgré quelques "surprises", lorsque le "gratin" est là ça vaut le détour ! Et les français sont là !
# 18/10/2008 à 09:31 Thomas
SIMON DANS LES CIEUX ! :

Le géant, c'est Simon !
Tennis - MS Madrid


Gilles Simon a réalisé une nouvelle performance en quart de finale du Masters de Madrid en éliminant le Croate Ivo Karlovic, tête de série N.14, en trois sets (7-6, 4-6, 7-6). Au prochain tour, il affrontera le N.1 mondial, Rafael Nadal, tombeur de son compatriote Feliciano Lopez (6-4, 6-4).

MS Madrid - Quart de finale :

Gilles Simon (FRA) bat Ivo Karlovic (CRO/N.14) : 7-6(1), 4-6, 7-6(2)
Prochain adversaire : Nadal

Cette fois-ci, Gilles Simon n'aura pas eu à sauver de balle de match. Mais son quart de finale contre Ivo Karlovic n'en aura pas été plus facile pour autant ! Le score final (7-6(1), 4-6, 7-6(2)) reflète celui d'un match de serveur où il n'y aurait eu qu'un seul break, dans le deuxième set. Ce fut tout le contraire ! Et une nouvelle fois, le Niçois a fait preuve d'un mental à toute épreuve. Dans le premier set d'abord. Breaké dans le cinquième jeu, il avait fait l'effort de reprendre immédiatement le service de son adversaire avant de concéder à nouveau le sien dans la foulée.

Pour rester dans le match, Simon s'appuie essentiellement sur les seconds services de Karlovic dont il remporte neuf points sur treize. Si bien que, malgré les sept aces du Croate dans cette première manche, le Français parvient encore à recoller au score pour décrocher un tie-break qu'il remportera haut la main. Pour une fois, le 16e joueur mondial mène au score ! Une joie de courte durée puisque le géant croate (2,08 m) réagit dans la deuxième manche : 71% de premiers services, neuf aces et aucune balle de break concédée. Simon finit par perdre sa mise en jeu à 5-4 et laisse filer le set.

Shanghai est encore jouable

S'ensuit alors un coup de mou pour le N.3 français qui se retrouve rapidement mené 3-0. Les sets accumulés face à James Blake et Robby Ginepri se font ressentir et Karlovic a la chance de son côté avec les lignes. On ne donne plus très cher de la peau du Niçois qui continue à afficher un visage rageur. Revenu à 3-1, il parvient dans un jeu crucial à débreaker Karlovic et revenir à 3-3. Ce dernier intensifie les missiles au service (onze nouveaux aces), Simon multiplie les "challenges", à juste titre. Plusieurs fois, le Français récupère des points qui semblaient perdus, pour quelques centimètres.

Le géant croate prend à son tour un sérieux coup au moral. Les deux hommes en viennent à un nouveau tie-break. A l'instar du premier set, la rage et la concentration de Simon feront la différence. Ce dernier conclut la partie sur sa deuxième balle de match, après 2 heures et 13 minutes. En demi-finales, il devra réaliser à nouvel exploit face au N.1 mondial, Rafael Nadal, devant son public. Jusqu'à présent, les deux joueurs se sont rencontrés deux fois, toujours à l'avantage du Majorquin. Mais quoiqu'il advienne, le Niçois aura déjà gagné son pari de la semaine. Cette victoire face à Karlovic le place en dixième position à la Race. Shanghai est encore envisageable...

Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Feliciano Lopez (ESP) : 6-4, 6-4
Prochain adversaire : Simon

ATTENTION RAFA A SIMON IL EST DANGEREUX !
# 19/10/2008 à 09:08 Thomas
Et oui Cath vive Gille Simon lol.
Il a fait un super match en gérant bien meme le physique !
# 19/10/2008 à 12:07 Nico
C'est vrai que Gilles Simon confirme en montant crescendo, sans faire de bruit, en travaillant tout en se faisant plaisir. Voilà le genre d'attitude que j'apprécie tout particulièrement.

Pour en revenir au match, et même si je suis persuadé que Rafa n'était pas au mieux, Simon a su se remobiliser alors qu'il était mal embarqué et notamment sur le plan physique. C là que le mental a fait la différence et quels échanges ces deux joueurs nous ont offerts alors qu'ils étaient bien entamés !

Bon courage pour cette finale où tout est possible !
# 19/10/2008 à 12:10 Thomas
Oui tout est possible mais moi je pensais qu'il avait un niveau de jeu comme celui là (celui qu'il a montré a la fin du deuxieme et le troisieme) car quand il a battu fed je me suis dis bat toute facon fed est mauvais en ce moment, il confirme tranquille, pour l'instant !
# 21/10/2008 à 13:02 Nico
RESULTATS DU TOURNOI DE LYON

1er tour

Benneteau - Clément 6-3,6-2
Darcis - Stepanek 6-4,3-6,6-3
Ferrero - Querrey 6-3,7-5
Robredo - Llodra 6-4,6-3
Ouanna - Ljubicic 6-7(2/7),7-6(7/5),6-4

# 22/10/2008 à 10:49 cath
..... et mon FABRICE SANTORO , qui a franchi le premier tour à LYON en battant FABIO.... ( un italien ) !!
il est increvable mon FABRICE ....
....
# 22/10/2008 à 10:49 cath
..... et mon FABRICE SANTORO , qui a franchi le premier tour à LYON en battant FABIO.... ( un italien ) !!
il est increvable mon FABRICE ....
....
# 22/10/2008 à 12:16 Nico
RESULTATS LYON

Après les victoires de Richard Gasquet et Fabrice Santoro, Jo-Wilfried Tsonga a dû batailler pour se défaire (7-5, 4-6, 6-3) de Marc Gicquel, finaliste l'an passé. Sébastien Grosjean a été défait par Robby Ginepri 6-7, 6-4, 6-4. Sans briller, Andy Roddick a battu Nicolas Mahut (7-6, 6-4).

ATP LYON - 1er tour

Richard Gasquet (N.2), face au Colombien Santiago Giraldo, 172e joueur mondial, et Jo-Wilfried Tsonga (N.3), au détriment de Marc Gicquel, se sont péniblement qualifiés pour les 8e de finale du tournoi de Lyon, à l'issue de la deuxième journée mardi. Ce premier tour s'annonçait pourtant comme une formalité pour Gasquet. C'était sans compter sans un Giraldo tenace qui a bousculé le Biterrois pendant plus de deux heures.

"C'est dur de s'habituer à cette surface, sur laquelle le rebond est très bas. Et en plus, il a très bien joué. Je suis donc content de m'en être sorti", avouait après la rencontre le 15e joueur mondial, qui rencontrera en 8e de finale le Belge Steve Darcis. Même schéma pour Jo-Wilfried Tsonga (N.3), qui s'est débarrassé, non sans mal, de son compatriote Marc Gicquel en trois sets 7-5, 4-6, 6-3.

"Après avoir sauvé deux balles de break dans la troisième manche, je me suis senti plus libéré. Car c'est bien beau d'arriver en "star" ici mais il faut confirmer ce statut et gagner" , déclarait-il après le match. L'Américain Andy Roddick (N.1), en éliminant Nicolas Mahut en deux sets accrochés, 7-6 (7/5), 6-4, s'est également qualifié pour le prochain tour, au cours duquel il sera opposé au vainqueur du dernier match de la soirée entre Robby Ginepri et Sébastien Grosjean.

A midi, c'était le vétéran des circuits, Fabrice Santoro, qui l'avait emporté facilement face à l'Italien Fabio Fognini, en deux manches 6-4, 6-1. "Je suis un peu plus frais que la moyenne des joueurs car j'ai un programme moins dense. Et puis c'est toujours intéressant de jouer contre un adversaire que je ne connaissais pas... Il n'en reste pas beaucoup", ironisait le Français, 35 ans. Parmi les autres qualifiés, à noter, les noms de l'Equatorien Nicolas Lapentti, vainqueur du Croate Ivo Karlovic (N.6), et de l'Italien Andreas Seppi, possible futur adversaire de Gilles Simon.

LES RESULTATS DES FRANÇAIS

Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.3) bat Marc Gicquel (FRA) 7-5, 4-6, 6-3
Prochain adversaire : Santoro

Richard Gasquet (FRA/N.2) bat Santiago Giraldo (COL/Q) 5-7, 6-3, 7-6(7/3)
Prochain adversaire: Darcis

Fabrice Santoro (FRA) bat Fabio Fognini (ITA) 6-4, 6-1
Prochain adversaire: Tsonga

Andy Roddick (USA/N.1) bat Nicolas Mahut (FRA) 7-6(7/5), 6-4
Prochain adversaire: Ginepri

Robby Ginepri (EU) bat Sébastien Grosjean (FRA/WC) 6-7 (4/7), 6-4, 6-4
Prochain adversaire : Roddick

Andreas Seppi (ITA) bat David Guez (FRA/Q) 6-2, 7-5
Prochain adversaire: Simon ou Monaco

Eurosport - AFP
# 23/10/2008 à 09:31 Nico
TOURNOI DE LYON

Julien Benneteau a fait le show à Lyon en sortant Tommy Robredo, tête de série N.4, au 2e tour (6-2, 6-2). De retour de Madrid, Gilles Simon est allé au bout de lui même pour s'imposer face à Monaco (2-6, 6-4, 6-1) lors du 1er tour. PHM est passé, Ascione est éliminé.


Julien Benneteau (FRA) bat Tommy Robredo (ESP/N.5) 6-2, 6-2Prochain adversaire: Gasquet ou Darcis

Le Français Julien Benneteau, 56e mondial, s'est qualifié mercredi pour les quarts de finale du Grand Prix de Lyon pour la deuxième année consécutive en battant l'Espagnol Tommy Robredo, tête de série numéro cinq. Benneteau s'est imposé en deux sets expéditifs, 6-2 6-2, face à un adversaire qui a semblé peu concerné. "Je savais qu'en faisant preuve de sérieux et en étant offensif, je pourrais lui poser des problèmes", a déclaré Julien Benneteau. "En tout cas, ça faisait très longtemps que je n'avais pas aussi bien joué ."

Le Français a connu son unique frayeur sur l'avant-dernier point lorsque son smash a malencontreusement atteint au visage un jeune garçon installé dans la loge des proches et qui a été immédiatement évacué. L'an passé, Benneteau avait été stoppé en quarts par le futur vainqueur, Sébastien Grosjean. Cette fois, il affrontera vendredi le gagnant du match entre le Français Richard Gasquet, numéro deux, et le Belge Steve Darcis.

- 1er tour

Paul-Henri Mathieu (FRA/N.8) bat Guillermo Canas (ARG) 6-3, 6-4
Prochain adversaire: Ferrero

Pour son premier tour, Paul-Henri Mathieu, numéro huit, a dominé l'Argentin Guillermo Canas en deux sets 6-3 6-4. "J'ai longtemps hésité avant de venir ici car je suis rentré complètement vidé de Moscou, où j'ai attrapé un virus. L'objectif de cette fin de saison indoor reste de gagner un titre. On est chanceux car on termine sur deux épreuves en France", a-t-il dit. En huitième de finale, l'Alsacien sera opposé à l'Espagnol Juan Carlos Ferrero, ancien numéro un mondial retombé au 63e rang.

Robin Söderling (SUE/N.7) bat Thierry Ascione (FRA/Q) 6-4, 6-1
Prochain adversaire: Rochus

Gilles Simon (FRA/N.4) bat Juan Monaco (ARG) 2-6, 6-4, 6-1

Prochain adversaire: Seppi

Gilles Simon, finaliste au Masters Series de Madrid, s'est qualifié pour le 2e tour du tournoi de tennis de Lyon après sa victoire mercredi en trois manches face à l'Argentin Juan Monaco (2-6, 6-4, 6-1). Dixième au classement mondial et en lutte pour une place parmi les huit premiers, qualificative pour le Masters de Shanghaï, Simon a su attendre son heure face à un adversaire solide au fond du court.

Au prochain tour, le Niçois, tête de série numéro 4, affrontera jeudi l'Italien Andreas Seppi, 34e mondial. Finaliste au Masters série de Madrid la semaine dernière, battu par le Britannique Andy Murray après avoir éliminé l'Espagnol Rafael Nadal en demi-finale, Gilles Simon, désormais N.1 français, confiait être fatigué avant de commencer le tournoi de Lyon. Il n'a d'ailleurs pris sa décision de participer que mardi matin.

Visiblement las, il lâchait facilement la première manche 6-2 avant d'être mené dans la seconde 4-2. Changeant de stratégie en abandonnant le fond du court pour venir terminer ses points au filet, Simon enchaînait cinq jeux consécutifs pour gagner le deuxième set 6-4 puis mener 1-0 dans le troisième. Repris par Monaco (1-1), il conservait la maîtrise des échanges du fond du court pour s'imposer 6-1.

Josselin Ouanna (FRA) bat Nicolas Lapentti (ECU) 6-3, 1-6, 6-3

Eurosport - avec AFP
# 24/10/2008 à 09:11 Thomas
Et oui il y a vraiment des joueurs incravable comme Santoro ! Je me souviens de sa victoire a roland garros au premier tour face a un tout jeune russe je ne me souviens plus qui s'etait . Mais c'tait une surprise extra !
Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site