AUSTRALIAN OPEN 2014

Auteur  
# 12/01/2014 à 20:44 Nico
Nadal pas gâté, les Bleus fixés

Rafael Nadal a hérité d'un programme compliqué au tirage au sort de l'Open d'Australie : Bernard Tomic au 1er tour puis potentiellement Monfils (3e tour) et Del Potro (quarts de finale).

Le numéro un mondial Rafael Nadal a récolté un sacré programme lors du tirage au sort des tableaux de l’Open d’Australie : l’Espagnol affrontera d’entrée l’Australien Bernard Tomic (21 ans), considéré comme un des meilleurs espoirs du tennis. Nadal pourrait ensuite croiser Gaël Monfils, au troisième tour, puis potentiellement Kei Nishikori en huitièmes. Son quart de finale théorique l’opposerait à Juan Martin Del Potro, numéro 5 mondial et candidat sérieux au titre à Melbourne.

A contrario, Djokovic, qui court après un cinquième succès à Melbourne devrait croiser aucun adversaire à sa mesure avant un quart de finale potentiel face à Stanislas Wawrinka (8e). Le numéro 2 mondial débutera face au Slovaque Lukas Lacko (90e à l’ATP). Vainqueur de Wimbledon, Andy Murray est tombé dans le même quart que Roger Federer. Le Britannique lancera son tournoi contre le Japonais Go Soeda (112e à l'ATP). Le Suisse a hérité de l'Australien James Duckworth, invité dans le tableau.

Dans le camp français, les premières affiches pourraient avoir lieu au troisième tour : Julien Benneteau pourrait affronter Richard Gasquet et Gilles Simon retrouverait Jo-Wilfried Tsonga si la logique est respectée. En huitièmes de finale, deux duels franco - suisses sont attendus : Gasquet - Wawrinka et Tsonga - Federer.
lequipe.fr

Nadal mécontent de la surface

Pas gâté par le tirage au sort de l'Open d'Australie, le n°1 mondial Rafael Nadal a également regretté la surface plus rapide concoctée par les organisateurs.

Rafael Nadal, forfait l’an dernier, n’était pas revenu à Melbourne depuis sa dantesque finale perdue face à Djokovic en 2012 après 5h53 de jeu. Mais c’est peu dire qu’il aurait espéré un meilleur accueil pour son retour en tant que n°1 mondial. Voilà que le tirage, chafouin, lui offre un premier tour très délicat face à Tomic. «Pas le meilleur début pour un Grand Chelem, souriait l’Espagnol. Jouer contre un local, un jeune qui a toujours bien joué ici et qui ne peut que s’améliorer, ce n’est pas l’idéal. Il a beaucoup de talent, un bon service, il est capable de jouer avec un bon timing du fond de court. Si je passe ce tour, c’est que je suis prêt, si non, c’est que je n’ai qu’à repartir m’entraîner à la maison…»

Et voilà aussi que les organisateurs semblent avoir concocté cette année une surface plus rapide, moins adaptée à ses aspirations. «C’est totalement différent des années précédentes, marmonnait le Majorquin, pas très heureux de camper le rôle d’un n°1 mondial pas vraiment choyé. Je ne comprends pas très bien pourquoi ils ont fait ça. Parce que lors des dernières éditions, il m’a bien semblé qu’il y avait des matches extraordinaires ici, non ? Je ne suis pas sûr que ce soit bon pour le show…»

«Le tournoi du Grand Chelem où j'ai eu le plus de problèmes»

Mais Nadal aurait dû se douter que rien n’allait être simple ici, pour le seul Majeur qu’il n’a remporté qu’une seule fois. «C’est vraiment le tournoi du Grand Chelem où j’ai eu le plus de problèmes dans ma carrière, constatait-il. En 2006 et en 2013, je n’ai pas pu venir. En 2010, j’ai abandonné contre Murray et en 2011 face à Ferrer, j’avais été handicapé dès le deuxième jeu du match…» Assuré de rester n°1 mondial quoi qu’il arrive sur ces terres maudites, Nadal pourrait quand même frapper un grand coup. S’il gagne, il deviendrait le premier joueur de l’ère open à avoir gagné au moins deux fois chacun des tournois du Grand Chelem.
F.Ra

PROGRAMME DE LUNDI

Rod Laver Arena
A partir de 11h00 (1h00, heure française)


Angelique Kerber (ALL/n°9) - Jarmila Gajdosova (AUS/WC) : 0-1
Alejandro Gonzalez (COL) - David Ferrer (ESP/n°3) : 0-0
Samantha Stosur (AUS/n°17) - Klara Zakopalova (RTC) : 3-2

A partir de 9h00 (H.F.)

Lukas Lacko (SVQ) - Novak Djokovic (SER/n°2) : 0-0
Serena Williams (USA/n°1) - Ashleigh Barty (AUS) : 0-0

Hisense Arena
A partir de 1h00 (H.F.)


Stanislas Wawrinka (SUI/n°8) - Andrey Golubev (KAZ) : 1-1
Na Li (CHN/n°4) - Ana Konjuh (CRO/Q) : 0-0
Kiki Bertens (HOL) - Ana Ivanovic (SER/n°14) : 0-0

Pas avant 7h00 (H.F.)

Jordan Thompson (AUS/WC) - Jerzy Janowicz (POL/n°20) : 0-0

Margaret Court Arena
A partir de 1h00 (H.F.)


Ekaterina Makarova (RUS/n°22) - Venus Williams (USA) : 0-2
Tomas Berdych (RTC/n°7) - Aleksandr Nedovyesov (KAZ) : 0-0
Julia Goerges (ALL) - Sara Errani (ITA/n°7) : 1-2
Luksika Kumkhum (THA) - Petra Kvitova (RTC/n°6) : 0-0

A partir de 9h00 (H.F.)

Marcos Baghdatis (CHY) - Denis Istomin (OUZ) : 1-0

Show Court 2
A partir de 1h00 (H.F.)


Heather Watson (GBR/Q) - Daniela Hantuchova (SVK/n°31) : 0-0
Nicolas Mahut (FRA) - Matthew Ebden (AUS) : 0-0
Samuel Groth (AUS/WC) - Vasek Pospisil (CAN/n°28) : 0-0
Mirjana Lucic-Baroni (CRO) - Sabine Lisicki (ALL/n°15) : 0-1

Show Court 3
A partir de 1h00 (H.F.)


Laura Robson (GBR) - Kirsten Flipkens (BEL/n°18) : 0-0
Casey Dellacqua (AUS/WC) - Vera Zvonareva (RUS) : 0-1
David Guez (FRA/Q) - Richard Gasquet (FRA/n°9) : 0-0
Guillermo Garcia-Lopez (ESP) - Tommy Haas (ALL/n°12) : 0-0

Court 5
A partir de 1h00 (H.F.)


Anabel Medina Garrigues (ESP) - Irina Falconi (USA/LL) : 0-0
Dominic Thiem (AUT/Q) - Joao Sousa (POR) : 0-0
Carlos Berlocq (ARG) - Edouard Roger-Vasselin (FRA) : 0-0
Sachia Vickery (USA/WC) - Lauren Davis (USA) : 0-0

Court 6
A partir de 1h00 (H.F.)


Belinda Bencic (SUI/Q) - Kimiko Date-Krumm (JAP) : 0-0
Juan Monaco (ARG) - Ernests Gulbis (LET/n°23) : 3-1
Roberta Vinci (ITA/n°12) - Jie Zheng (CHN) : 0-3
Ricardas Berankis (LIT) - Alexandr Dolgopolov (UKR) : 0-0

Court 7
A partir de 1h00 (H.F.)


Dudi Sela (ISR) - Jarkko Nieminen (FIN) : 1-1
Fabio Fognini (ITA/n°15) - Alex Bogomolov Jr. (RUS) : 0-0
Shahar Peer (ISR) - Monica Niculescu (ROU) : 0-0
Tsvetana Pironkova (BUL) - Silvia Soler-Espinosa (ESP) : 1-0

Court 8
A partir de 1h00 (H.F.)


Santiago Giraldo (COL) - Sam Querrey (USA) : 0-1
Di Wu (CHN /WC) - Kenny De Schepper (FRA) : 0-0
Shuai Zhang (CHN) - Mona Barthel (ALL): 0-0
Alison Riske (USA) - Elena Vesnina (RUS/n°23) : 0-0

Court 10
A partir de 1h00 (H.F.)


Pauline Parmentier (FRA/WC) - Karolina Pliskova (RTC) : 0-0
Jan Hajek (RTC) - Damir Dzumhur (BIH/Q) : 0-0
Donna Vekic (CRO) - Lucie Hradecka (RTC) : 0-0
Leonardo Mayer (ARG) - Albert Montanes (ESP) : 0-0

Court 11
A partir de 1h00 (H.F.)


Alejandro Falla (COL) - Mikhail Kukushkin (KAZ) : 0-0
Patricia Mayr-Achleitner (AUT) - Madison Keys (USA) : 0-0
Nikolay Davydenko (RUS) - Lukasz Kubot (POL) : 2-0
Dinah Pfizenmaier (ALL) - Yanina Wickmayer (BEL) : 0-0

Court 13
A partir de 1h00 (H.F.)


Ivo Karlovic (CRO) - Ivan Dodig (CRO/n°32) : 0-2
Flavia Pennetta (ITA/n°28) - Alexandra Cadantu (ROU) : 0-0
Annika Beck (ALL) - Petra Martic (CRO) : 0-1
Tommy Robredo (ESP/n°17) - Lukas Rosol (RTC) : 1-0

Court 15
A partir de 1h00 (H.F.)


Steve Johnson (USA/WC) - Adrian Mannarino (FRA) : 0-0
Eugenie Bouchard (CAN/n°30) - Hao Chen Tang (CHN/WC) : 0-0
Julia Glushko (ISR) - Lucie Safarova (RTC/n°26) : 0-0
Dmitry Tursunov (RUS/n°30) - Michael Russell (USA) : 2-1

Court 19
A partir de 1h00 (H.F.)


Caroline Garcia (FRA) - Alla Kudryavtseva (RUS/Q) : 0-0
Kevin Anderson (AFS) - Jiri Vesely (RTC/n°19) : 0-0
Albert Ramos (ESP) - Pablo Andujar (ESP) : 0-3
Vesna Dolonc (SER) - Lara Arruabarrena (ESP) : 0-0

Court 20
A partir de 1h00 (H.F.)


Mikhail Youzhny (RUS/n°14) - Jan-Lennard Struff (ALL) : 0-0
Alison Van Uytvanck (BEL) - Virginie Razzano (FRA) : 0-0
Pablo Carreno Busta (ESP) - Julien Benneteau (FRA) : 1-0

Court 22
A partir de 1h00 (H.F.)


Monica Puig (PRI) - Anna Tatishvili (GEO/Q) : 0-0
Florian Mayer (ALL) - Denis Kudla (USA) : 0-0
Jérémy Chardy (FRA/n°29) - Jesse Huta Galung (HOL) : 0-0
# 13/01/2014 à 20:10 Nico
RESULTATS DE LUNDI

Alejandro Gonzalez (COL) - David Ferrer (ESP/N°3) 3/6 4/6 4/6
Lukas Lacko (SVK) - Novak Djokovic (SRB/N°2) 3/6 6/7(2) 1/6
Stanislas Wawrinka (SUI/N°8) - Andrey Golubev (KAZ) 6/4 4/1 abandon
Jordan Thompson (AUS) - Jerzy Janowicz (POL/N.20) 6/1 6/4 4/6 2/6 1/6
Tomas Berdych (CZE/N°7) - Aleksandr Nedovyesov (KAZ) 6/3 6/4 6/3
Marcos Baghdatis (CHY) - Denis Istomin (USB) 4/6 5/7 4/6
Nicolas Mahut (FRA) - Matthew Ebden (AUS) 3/6 5/7 6/4 6/0 3/6
Samuel Groth (AUS) - Vasek Pospisil (CAN/N.28) 4/6 3/6 4/6
David Guez (FRA) - Richard Gasquet (FRA/N°9) 5/7 4/6 1/6
Guillermo Garcia-Lopez (ESP) - Tommy Haas (GER/N°12) 7/5 5/2 abandon
Dominic Thiem (AUT) - Joao Sousa (POR) 5/7 6/3 6/4 7/6(3)
Carlos Berlocq (ARG) - Edouard Roger-Vasselin (FRA) 4/6 6/7(5) 7/6(9) 2/6
Juan Monaco (ARG) - Ernests Gulbis (LET/N.23) 6/1 4/6 6/7(4) 2/6
Ricardas Berankis (LTU) - Alexandr Dolgopolov (UKR) 5/7 5/7 2/6
Dudi Sela (ISR) - Jarkko Nieminen (FIN) 6/3 6/7(3) 7/6(3) 3/6 3/6
Fabio Fognini (ITA/N°15) - Alex Bogomolov Jr. (USA) 6/3 6/2 Santiago Giraldo (COL) - Sam Querrey (USA) 3/6 2/6 6/3 6/7(3)
Di Wu (CHN) - Kenny De Schepper (FRA) 5/7 5/7 6/7(2)
Jan Hajek (RTC) - Damir Dzumhur (BIH) 3/6 2/6 1/6
Leonardo Mayer (ARG) - Albert Montanes (ESP) 6/1 6/3 6/1
Alejandro Falla (COL) - Mikhail Kukushkin (KAZ) 6/7(2) 6/2 6/2 6/3
Nikolay Davydenko (RUS) - Lukasz Kubot (POL) 3/6 6/3 3/6 6/3 6/4
Ivo Karlovic (CRO) - Ivan Dodig (CRO/N.32) 6/7(8) 3/6 6/7(4)
Tommy Robredo (ESP/N.17) - Lukas Rosol (RTC) 6/1 6/7(7) 3/6 7/6(5) 8/6
Steve Johnson (USA) - Adrian Mannarino (FRA) 6/3 3/6 0/6 7/5 4/6
Dmitry Tursunov (RUS/N.30) - Michael Russell (USA) 6/2 6/2 6/3
Kevin Anderson (RSA/N.19) - Jiri Vesely (RTC) 2/6 6/7(4) 6/4 6/4 6/4
Albert Ramos (ESP) - Pablo Andujar (ESP) 4/6 2/6 4/6
Mikhail Youzhny (RUS/N.14) - Jan-Lennard Struff (ALL) 6/1 6/4 6/2
Pablo Carreno Busta (ESP) - Julien Benneteau (FRA) 3/6 6/3 6/4 1/6 2/6
Florian Mayer (ALL) - Denis Kudla (USA) 6/4 6/2 6/4
Jérémy Chardy (FRA/N°29) - Jesse Huta Galung (NED) 6/2 6/4 6/4

PROGRAMME DE MARDI

Rod Laver Arena
A partir de 11h00 (1h00, heure française)


Victoria Azarenka (BLR/n°2) - Johanna Larsson (SUE) : 1-0
Roger Federer (SUI/n°6) – James Duckworth (AUS) : 0-0
Andreas Seppi (ITA/n°24) – Lleyton Hewitt (AUS) : 3-3

A partir de 9h00 (H.F.)

Rafael Nadal (ESP/n°1) – Bernard Tomic (AUS) : 2-0


Maria Sharapova (RUS/n°3) - Bethanie Mattek-Sands (USA) : 4-0

Hisense Arena
A partir de 1h00 (H.F)


Caroline Wozniacki (DAN/n°10) – Lourdes Dominguez Lino (ESP) : 0-0
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°10) – Filippo Volandri (ITA) : 0-0
Agnieszka Radwanska (POL/n°5) – Yulia Putintseva (KAZ) : 1-0

Pas avant 7h00 (H.F)

Andy Murray (GBR/n°4) – Go Soeda (JAP) : 0-0


Margaret Court Arena
A partir de 1h00 (H.F.)


Simona Halep (ROU/n°11) – Katarzyna Piter (POL) : 0-0
Dominika Cibulkova (SVQ/n°20) – Francesca Schiavone (ITA) : 2-0
Jelena Jankovic (SER/n°8) – Misaki DOI (JAP) : 1-0
Juan Martin Del Potro (ARG/n°5) – Rhyne Williams (USA) : 0-0

Pas avant 9h00 (H.F.)

Gaël Monfils (FRA/n°25) – Ryan Harrison (USA) : 0-0

Show Court 2
A partir de 1h00 (H.F.)


Kei Nishikori (JAP/n°16) – Marinko Matosevic (AUS) : 2-0
Fernando Verdasco (ESP/n°31) – Ze Zhang (CHN) : 1-0
Magdalena Rybarikova (SVQ/n°32) – Andrea Petkovic (ALL) : 1-0
Sloane Stephens (USA/n°13) – Yaroslava Shvedova (KAZ) : 0-0

Show Court 3
A partir de 1h00 (H.F.)


Carla Suarez Navarro (ESP/n°16) – Vania King (USA) : 0-0
Camila Giorgi (ITA) – Storm Sanders (AUS) : 0-0
Benjamin Becker (ALL) – Nick Kyrgios (AUS) : 0-0
Thanasi Kokkinakis (AUS) – Igor Sijsling (HOL) : 0-0

Court 5
A partir de 1h00 (H.F.)


Michal Przysiezny (POL) – Horacio Zeballos (ARG) : 0-1
Zarina Diyas (KAZ) – Katerina Siniakova (RTC) : 0-0
Michael Llodra (FRA) - Michael Berrer (ALL) : 0-0
Tadeja Majeric (SLO) – Ajla Tomljanovic (CRO) : 1-0

Court 6
A partir de 1h00 (H.F.)


Alize Cornet (FRA/n°25) – Polona Hercog (SLO) : 0-1
John Isner (USA/n°13) – Martin Klizan (SVQ) : 1-0
Benoit Paire (FRA/n°27) – Frank Dancevic (CAN) : 0-0
Olivia Rogowska (AUS) – Mariana Duque-Marino (COL) : 0-0

Court 7
A partir de 1h00 (H.F
.)

Philipp Kohlschreiber (ALL/n°21) – Aljaz Bedene (SLO) : 0-0
Kristina Mladenovic (FRA) – Stefanie Voegele (SUI) : 1-0
Kaia Kanepi (EST/n°24) – Garbine Muguruza (ESP) : 0-0
Gilles Simon (FRA/n°18) – Daniel Brands (ALL) : 2-1

Court 8
A partir de 1h00 (H.F.)


Milos Raonic (CAN/n°11) – Daniel Gimeno-Traver (ESP) : 0-0
Kurumi Nara (JAP) – Shuai Peng (CHN) : 0-0
Nadiya Kichenok (UKR) – Ayumi Morita (JAP) : 0-0
Marin Cilic (CRO) – Marcel Granollers (ESP) : 5-1

Court 10
A partir de 1h00 (H.F.)


Christina McHale (USA) – Yung-Jan Chan (TAI) : 0-0
Blaz Rola (SLO) – Federico Delbonis (ARG) : 0-0
Roberto Bautista Agut (ESP) – Tim Smyczek (USA) : 0-0
Paula Ormaechea (ARG) – Karin Knapp (ITA) : 0-1

Court 11
A partir de 1h00 (H.F.)


Jimmy Wang (TAI) – Yen-Hsun Lu (TAAI) : 0-0
Teymuraz Gabashvili (RUS) – Sergiy Stakhovsky (UKR) : 0-1
Timea Babos (HON) – Anna Schmiedlova (SVQ) : 0-0
Chanelle Scheepers (AFS) – Yvonne Meusburger (AUT) : 0-1

Court 13
A partir de 1h00 (H.F.)


Su-Wei Hsieh (TAI) – Barbora Zahlavova Strycova (RTC) : 0-1
Radek Stepanek (RTC) – Blaz Kavcic (SLO) : 0-0
Robin Haase (HOL) – Donald Young (USA) : 0-0
Svetlana Kuznetsova (RUS/n°19) – Elina Svitolina (UKR) : 0-0

Court 15
A partir de 1h00 (H.F.)


Galina Voskoboeva (KAZ) – Irina-Camelia Begu (ROU) : 0-1
Carina Witthoeft (ALL) – Mandy Minella (LUX) : 0-0
Olga Govortsova (BLR) – Ying-Ying Duan (CHN) : 0-0
Tobias Kamke (ALL) – Jack Sock (USA) : 0-0

Court 19
A partir de 1h00 (H.F.)


Grigor Dimitrov (BUL/n°22) – Bradley Klahn (USA) : 0-0
Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°29) - Teliana Pereira (BRE) : 0-0
Feliciano Lopez (ESP/n°26) - Somdev Devvarman (IND) : 0-0
Bojana Jovanovski (SER/n°33) – Jana Cepelova (SVQ) : 0-0

Court 20
A partir de 1h00 (H.F.)


Lucas Pouille (FRA) - Dusan Lajovic (SER) : 0-0
Thomaz Bellucci (BRE) – Julian Reister (ALL) : 0-0
Sorana Cirstea (ROU/n°21) – Marina Erakovic (NZL) : 1-0

Court 22
A partir de 1h00 (H.F.)


Peter Gojowczyk (ALL) – Victor Hanescu (ROU) : 0-0
Lesia Tsurenko (UKR) – Varvara Lepchenko (USA) : 0-1
Vincent Millot (FRA) – Wayne Odesnik (USA) : 0-0
# 14/01/2014 à 20:31 Nico
RESULTATS DE MARDI

James Duckworth (AUS) - Roger Federer (SUI/ N°6) 4/6 4/6 2/6
Andreas Seppi (ITA/ N°24) - Lleyton Hewitt (AUS) 7/6(4) 6/3 5/7 5/7 7/5
Rafael Nadal (ESP/ N°1) - Bernard Tomic 6/4 ab.
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/ N°10) - Filipo Volandri (ITA) 7/5 6/2 6/3
Andy Murray (GRB/ N°4) - Go Soeda (JPN) 6/1 6/1 6/3
Rhyne Williams (USA) - Juan Martin Del Potro (ARG/ N°5) 7/6(1) 3/6 4/6 4/6
Ryan Harrison (USA) - Gaël Monfils (FRA/ N°25) 4/6 4/6 4/6
Marinko Matosevic (AUS) - Kei Nishikori (JPN/ N°16) 3/6 7/5 2/6 6/4 2/6
Fernado Verdasco (ESP/ N°31) - Ze Zhang (CHN) 5/7 6/3 6/2 6/3
Michael Berrer (ALL) - Michael Llodra (FRA) 6/4 7/5 6/1
Martin Klizan (SVK) - John Isner (USA/ N°13) 6/2 7/6(6) ab.
Benoit Paire (FRA) - Frank Dancevic (CAN) 7/6(12) 6/3 6/4
Daniel Brands (GER) - Gilles Simon (FRA/ N°18) 7/6(4) 4/6 6/3 3/6 14/16
Milos Raonic (CAN/ N°11) - Daniel Gimeno- Traver (ESP) 7/6(2) 6/1 4/6 6/2
Marin Cilic (CRO) – Marcel Granollers (ESP) 4/6 4/6 6/3 6/3 6/2
Radek Stepanek(CZE) – Blaz Kavcic (SLO) 7/6(3) 6/4 1/6 0/2 ab.
Robin Haase (NED) – Donald Young (USA) 7/6(4) 6/7(2) 2/6 0/1 ab.
Bradley Klahn (USA)- Grigor Dimitrov (BUL/ N°22) 7/6(7) 4/6 4/6 3/6
Somdev Devvarman (IND)- Feliciano Lopez (ESP/ N°26) 4/6 4/6 6/7(2)
Dujan Lasovic (SRB) - Lucas Pouille (FRA/ WC) 6/4 7/6(9) 4/6 6/3
Vincent Millot (FRA/ Q) - Wayne Odesnik (USA) 7/5 4/6 6/7(4) 6/1 6/3


Tomic abandonne, Nadal passe


Alors que son premier tour ne semblait pas évident sur le papier, Rafael Nadal a bénéficié de l'abandon de l'Australien Bernard Tomic (adducteurs) pour passer après un seul set.

Cela devait être l'une des affiches du premier tour de l'Open d'Australie. Mais le duel entre le n°1 mondial, Rafael Nadal, et l'Australien Bernard Tomic n'a duré qu'un set, remporté 6-4 par l'Espagnol, mardi à Melbourne. Tomic a ensuite abandonné à cause d'une blessure à l'adducteur gauche survenue dès le premier jeu du match. «Je souhaite dire que je suis désolé pour Bernard et que j'espère qu'il ira mieux. Je sais à quel point c'est difficile, j'ai connu ça il y a quelques années. A domicile, c'est dur quand un match s'arrête comme ça», a commenté Nadal sur le court, interrogé par Jim Courier. En 2007, le Marjorquin avait dû abandonner au premier tour à Sydney pour la même raison et il lui avait fallu attendre près de deux mois avant de retrouver son meilleur niveau.

Tomic a d'abord fait appel au soigneur avant de tenter de se faire soigner à l'abri des regards et de revenir avec un bandage autour de la cuisse. Malgré la douleur, il a réussi à offrir une opposition crédible dans le premier et dernier set grâce à sa qualité de service (71% de première balle). Ce qui lui a permis de garder son engagement jusqu'au neuvième jeu. Pour Rafael Nadal, ce premier match depuis son succès face à Gaël Monfils en finale du tournoi de Doha est donc un faux départ. Son deuxième tour ne présente pas, a priori, la même dangerosité puisqu'il affrontera un autre Australien, Thanasi Kokkinakis, 590e mondial, finaliste de l'US Open juniors l'an dernier. A 17 ans, armé de sa wild-card, ce passionné de NBA a gagné son premier match sur le circuit ATP et le droit de défier le vainqueur de l'édition 2009 en surprenant le Néerlandais Igor Sijsling (7-6[4], 0-6, 7-6[3], 6-2).
X.C.

PROGRAMME DE MERCREDI

Rod Laver Arena
A partir de 11h00 (1h00 en France)


Na Li (CHN/n°4) - Belinda Bencic (SUI) : 0-0
Serena Williams (USA/n°1) - Vesna Dolonc (SER) : 0-0
Leonardo Mayer (ARG) - Novak Djokovic (SER/2) : 0-0

A partir de 9h00 (H.F.)

Samantha Stosur (AUS/n°17) - Tsvetana Pironkova (BUL) : 2-0

Matthew Ebden (AUS) - Vasek Pospisil (CAN/n°28) : 0-0

Hi Sense Arena
A partir de 1h00 (H.F.)


Tomas Berdych (RTC/n°7) - Kenny De Schepper (FRA) : 0-0
Adrian Mannarino (FRA) - David Ferrer (ESP/n°3) : 0-1
Casey Dellacqua (AUS) - Kirsten Flipkens (BEL/n°18) : 0-0

Margaret Court Arena
A partir de 1h00 (H.F.)


Monica Niculescu (ROU) - Sabine Lisicki (ALL/n°15) : 2-0
Flavia Pennetta (ITA/n°28) - Monica Puig (PRI) : 0-0
Angelique Kerber (ALL/n°9) - Alla Kudryavtseva (RUS/Q) : 3-0
Sam Querrey (USA) - Ernests Gulbis (LET/n°23) : 2-2

A partir de 9h00 (H.F.)

Stanislas Wawrinka (SUI/n°8) - Alejandro Falla (COL) : 0-0

Show Court 2
A partir de 1h00 (H.F.)


Nikolay Davydenko (RUS) - Richard Gasquet (FRA/n°9) : 2-5
Tommy Robredo (ESP/n°17) - Julien Benneteau (FRA) : 3-2
Eugenie Bouchard (CAN/n°30) - Virginie Razzano (FRA) : 0-0
Annika Beck (ALL) - Ana Ivanovic (SER/14) :0-1

Show court 3
A partir de 1h00 (H.F.)


Ekaterina Makarova (RUS/n°22) - Irina Falconi (USA/LL) : 0-0
Pablo Andujar (ESP) - Jerzy Janowicz (POL/n°20) : 0-0
Yanina Wickmayer (BEL) - Alison Riske (USA) : 2-1
Fabio Fognini (ITA/n°15) - Jarkko Nieminen (FIN) : 0-1

Court 6
A partir de 1h00 (H.F.)


Mona Barthel (ALL) - Luksika Kumkhum (THA) : 0-0
Jérémy Chardy (FRA/n°29) - Alexandr Dolgopolov (UKR) : 2-1
Kevin Anderson (AFS/n°19) - Dominic Thiem (AUT/Q) : 0-0

Court 8
A partir de 1h00 (H.F.)


Mikhail Youzhny (RUS/n°14) - Florian Mayer (ALL) : 3-4
Dmitry Tursunov (RUS/n°30) - Denis Istomin (OUZ) : 3-0
Jie Zheng (CHN) - Madison Keys (USA) : 1-2
Lauren Davis (USA) - Julia Goerges (ALL) : 0-0

Court 13
A partir de 1h00 (H.F.)


Damir Dzumhur (BOS/Q) - Ivan Dodig (CRO/n°32) : 0-0
Karolina Pliskova (RTC) - Daniela Hantuchova (SVQ/n°31) : 0-0

Court 19
A partir de 1h00 (H.F.)


Lucie Hradecka (RTC/Q) - Lucie Safarova (RTC/n°26) : 0-1
Un double
Edouard Roger-Vasselin (FRA) - Guillermo Garcia-Lopez (ESP) : 0-2
# 15/01/2014 à 20:11 Nico
RESULTATS DE MERCREDI

Leonardo Mayer (ARG) - Novak Djokovic (SRB/ N°2) 0/6 4/6 4/6
Matthew Ebden (AUS) - Vasek Pospisil (CAN/ N°28) 6/3 6/7(6) 6/7(9) 1/6
Tomas Berdych (CZE/ N°7) - Kenny De Schepper (FRA) 6/4 6/1 6/3
Adrian Mannarino (FRA) - David Ferrer (ESP/ N°3) 6/7(2) 7/5 0/6 3/6
Sam Querrey (USA) - Ernest Gulbis (LAT/ N°23) 6/2 6/3 6/4
Stanislas Wawrinka (SUI/ N°8) - Alejandro Falla (COL) 6/3 6/3 6/7(4) 6/4
Nikolay Davydenko (RUS) - Richard Gasquet (FRA/ N°9) 6/7(3) 4/6 4/6
Tommy Robredo (ESP/ N°17) - Julien Benneteau (FRA) 6/3 6/7(4) 6/1 7/6(6)
Pablo Andujar (ESP) - Jerzy Janowicz (POL/ N°20) 6/4 6/7(3) 6/7(5) 3/6
Fabio Fognini (ITA/ N°15) - Jarkko Nieminen (FIN) 7/5 6/4 3/6 6/2
Jérémy Chardy (FRA/ N°29) - Alexandr Dolgopolov (UKR) 7/5 7/6(5) 6/7(3) 7/6(5)
Kevin Anderson (RSA/ N°19) - Dominic Thiem (AUT) 6/4 6/3 6/4
Mikhail Youzhny (RUS/ N°14) - Florian Mayer (GER) 4/6 6/3 3/6 6/3 3/6
Dmitry Tursunov (RUS/ N°30) - Denis Istomin (UZB) 6/7(3) 6/4 1/6 4/6
Damir Dzumhur (BIH) - Ivan Dodig (CRO/N.32) 4/6 4/6 6/3 4/1 abandon
Edouard Roger-Vasselin (FRA) - Guillermo Garcia-Lopez (ESP) 7/6(1) 6/4 4/6 6/1

PROGRAMME DE JEUDI

Rod Laver Arena
A partir de 11h00 (1h00, heure française)


Karin Knapp (ITA) - Maria Sharapova (RUS/n°3) : 0-1
Christina McHale (USA) - Caroline Wozniacki (DAN/n°10) : 2-1

Pas avant 4h00 (H.F.)

Rafael Nadal (ESP/n°1) - Thanasi Kokkinakis (AUS/WC) : 0-0


A partir de 9h00 (H.F.)

Barbora Zahlavova Strycova (RTC) - Victoria Azarenka (BLR/n°2) : 0-2

Andy Murray (GBR/n°4) - Vincent Millot (FRA/Q) : 0-0

Hisense Arena
A partir de 1h00 (H.F.)


Olivia Rogowska (AUS/WC) - Elina Svitolina (UKR) : 0-0
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°10) - Thomaz Bellucci (BRE/Q) : 2-0
Agnieszka Radwanska (POL/n°5) - Olga Govortsova (BLR) : 2-1

Pas avant 7h00

Blaz Kavcic (SLO) - Roger Federer (SUI/n°6) : 0-0

Margaret Court Arena
A partir de 1h00 (H.F.)


Alizé Cornet (FRA/n°25) - Camila Giorgi (ITA) : 0-0
Sloane Stephens (USA/13) - Ajla Tomljanovic (CRO) : 1-0
Un double
Jack Sock (USA) - Gaël Monfils (FRA/n°25) : 0-0

A partir de 9h00

Benoît Paire (FRA/n°27) - Nick Kyrgios (AUS/WC) : 0-0

Show Court 2
A partir de 1h00 (H.F.)
[/b]

Carla Suarez Navarro (ESP/n°16) - Galina Voskoboeva (KAZ) : 2-0
Un double
Marin Cilic (CRO) - Gilles Simon (FRA/n°18) : 0-3

[b]Pas avant 8h00


Roberto Bautista Agut (ESP) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°5) : 0-0

Show court 3
A partir de 1h00 (H.F.)


Andreas Seppi (ITA/n°24) - Donald Young (USA) : 2-0
Fernando Verdasco (ESP/n°31) - Teymuraz Gabashvili (RUS) : 1-0
Jelena Jankovic (SER/n°8) - Ayumi Morita (JAP) : 1-0
Kurumi Nara (JAP) - Magdalena Rybarikova (SVQ/n°32) : 0-0

Court 6
A partir de 1h00 (H.F.)


Dusan Lajovic (SER/Q) - Kei Nishikori (JAP/n°16) : 0-0
Garbine Muguruza (ESP) - Anna Schmiedlova (SVQ) : 0-0
Yen-Hsun Lu (TAI) - Grigor Dimitrov (BUL/n°22) : 0-0

Court 8
A partir de 1h00 (H.F.)


Varvara Lepchenko (USA) - Simona Halep (ROU/n°11) : 0-0
Stéphane Robert (FRA/LL) - Michal Przysiezny (POL) : 0-0
Pas avant 7h00
Michael Berrer (ALL/Q) - Feliciano Lopez (ESP/n°26) : 0-2

Court 13
A partir de 1h00 (H.F.)


Marina Erakovic (NZL/Q) - Zarina Diyas (KAZ) : 0-0
Stefanie Voegele (SUI) - Dominika Cibulkova (SVQ/n°20) : 0-2
Milos Raonic (CAN/n°11) - Victor Hanescu (ROU) : 1-1
Bojana Jovanovski (SER/n°33) - Yvonne Meusburger (AUT) : 0-0

Court 19
A partir de 1h00 (H.F.)


Mandy Minella (LUX) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°29) : 0-0
Blaz Rola (SLO/Q) - Martin Klizan (SVQ/LL) : 0-0
# 16/01/2014 à 20:29 Nico
RESULTATS DE JEUDI

Rafael Nadal (ESP/ N°1) - Thanasi Kokkinakis (AUS) 6/2 6/4 6/2
Andy Murray (GRB/ N°4) - Vincent Millot (FRA/ Q) 6/2 6/2 7/5
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/ N°10) - Thomaz Bellucci (BRA) 7/6(6) 6/4 6/4
Blaz Kavcic (SLO) - Roger Federer (SUI/ N°6) 2/6 1/6 6/7(4)
(Terminé) Jack Sock (USA) - Gaël Monfils (FRA/ N°25) 6/7(2) 5/7 2/6
Benoit Paire (FRA/ N°27) - Nick Kyrgios (AUS) 6/7(5) 6/7(5) 6/4 6/2 6/2
Roberto Bautista Agut (ESP) - Juan Martin Del Potro (ARG/ N°5) 4/6 6/3 5/7 6/4 7/5
Andreas Seppi (ITA/ N°24) - Donald Young (USA) 4/6 6/2 3/6 6/4 5/7
Fernando Verdasco (ESP/ N°31) - Teymuraz Gabashvili (RUS) 6/7(1) 6/3 6/3 4/6 4/6
Dusan Lajovic (SRB) - Kei Nishikori (JPN/ N°16) 1/6 1/6 6/7(3)
Yen-Hsun Lu (TPE) - Grigor Dimitrov (BUL/ N°22) 3/6 3/6 6/7(11)
Michael Berrer (GER) - Feliciano Lopez (ESP/ N°26) 4/6 6/7(6) 4/6
Stéphane Robert (FRA) - Michal Prysiezny (POL) 7/6(3) 6/1 6/7(3) 6/1
Milos Raonic (CAN/ N°11) - Victor Hanescu (ROU) 7/6(9) 6/4 6/4
Marin Cilic (CRO) - Gilles Simon (FRA/ N°18) 6/4 6/7(3) 7/6(5) 1/6 2/6
Blaz Rola (SLO) - Martin Klizan (SVK) 4/6 3/6 7/5 6/7(2)

Nadal avec sérieux

Rafael Nadal n'a pas connu de souci face au prometteur Thanasi Kokkinakis (6-2, 6-4, 6-2 en 1h55'). L'Espagnol est donc qualifié pour le 3e tour de cet Open d'Australie.

Rafael Nadal a maté la fougue du jeune Thanasi Kokkinakis (6-2, 6-4, 6-2 en 1h55'), jeudi à Melbourne et s'est ainsi qualifié pour le troisième tour. L'Australien de 17 ans, 570e joueur, a livré une performance très encourageante mais la marche était logiquement trop haute face au n°1 mondial. Ce dernier retrouvera Gaël Monfils pour une place en huitièmes. Dans des conditions indoor, puisque le toit avait été tiré suite à la canicule qui règne sur Melbourne, l'Espagnol a globalement répété ses gammes même si son coup droit a parfois semblé manquer un peu de son timing habituel. Il a fini avec un très bon compteur de 39 coups gagnants, pour 19 fautes, 7 aces et 74% de premières balles. ''Rafa'' a été solide.

Kokkinakis, un visage à suivre

En face, il va sans doute falloir s'habituer au visage poupin de Kokkinakis, ses mèches dans le vent et son oreille gauche percée. Du haut de son 1,94m, l'espoir australien a fait belle impression : doté d'un gros coup droit, d'un bon service et d'une belle vitesse de jeu malgré sa grande taille, il a aussi démontré une attitude prometteuse. Même dominé, il n'a pas joué le spectateur et ne s'est pas laissé trop impressionner. Le poing serré sur les coups gagnants (21), le regard noir et irrité sur chaque faute (24), il ne voulait pas faire figuration. Dans le deuxième set, il a fait jeu égal avec Nadal un moment mais a eu sur le match moins de réalisme que son aîné sur les points importants (0/3 en balles de break). C'est le métier qui rentre. Nadal, comme toujours, a pris son adversaire avec sérieux et n'a jamais desserré son étreinte sur la rencontre. Une claque de coup droit, un service gagnant et le vainqueur de l'Open d'Australie 2009 pouvait enfin enlever sa chemisette détrempée, saluer la foule et partir au frais. Les choses sérieuses n'ont pas encore commencé pour l'homme de Manacor mais ça ne devrait plus tarder.
C.B.


PROGRAMME DE VENDREDI


Rod Laver Arena
A partir de 11h00 (01h00, heure française)


Serena Williams (USA/n°1) - Daniel Hantuchova (SLQ/n°31) 8-1
Jeremy Chardy (FRA/n°29) - David Ferrer (ESP/n°3) 1-4

Pas avant 14h00 (04h00, heure française)

Jie Zheng (CHN) - Casey Dellacqua (AUS) 0-0

A partir de 19h00 (9h00, heure française)

Samantha Stosur (AUS/n°17) - Ana Ivanovic (SER/n°14) 4-3
Denis Istomin (UZB) - Novak Djokovic (SER/n°2) 0-3

Hisense Arena
A partir de 11h00 (01h00, heure française)


Angelique Kerber (ALL/n°9) - Alison Riske (USA) 1-0
Na Li (CHN/n°4) - Lucie Safarova (RTC/n°26) 6-1
Tomas Berdych (RTC/n°7) - Damir Dzumhur (BOS) 0-0

A partir de 19h00 (09h00, heure française)

Tommy Robredo (ESP/n°17) - Richard Gasquet (FRA/n°9) 2-2

Margaret Court Arena
A partir de 11h00 (01h00, heure française)


Flavia Pennetta (ITA/n°28) - Mona Barthel (ALL) 0-0

Pas avant 14h00 (04h00, heure française)

Kevin Anderson (AFS/n°19) - Edouard Roger-Vasselin (FRA) 0-1

A partir de 19h00 (09h00, heure française)

Fabio Fognini (ITA/n°15) - Sam Querrey (USA) 0-0

Show Court 2
Pas avant 12h30 (02h30, heure française)


Ekaterina Makarova (RUS/n°22) - Monica Niculescu (ROU) 1-0

Show Court 3
A partir de 11h00 (01h00, heure française)


Florian Mayer (ALL) - Jerzy Janowicz (POL/n°20) 1-0
Eugenie Bouchard (CAN/n°30) - Lauren Davis (USA) 0-0
# 17/01/2014 à 23:57 Nico
RESULTATS DE VENDREDI

Jeremy Chardy (FRA/N°29) - David Ferrer (ESP/N°3) 2/6 6/7(5) 2/6
Denis Istomin (UZB) - Novak Djokovic (SER/N°2) 3/6 3/6 5/7
Tomas Berdych (CZE/N°7) - Damir Dzumhur (BOS) 6/4 6/2 6/2
Tommy Robredo (ESP/N°17) - Richard Gasquet (FRA/N°9) 2/6 7/5 6/4 7/6
Kevin Anderson (RSA/N°19) - Edouard Roger-Vasselin (FRA) 3/6 4/6 6/3 7/6(5) 7/5
Fabio Fognini (ITA/N°15) - Sam Querrey (USA) 7/5 6/4 6/4
Florian Mayer (ALL) - Jerzy Janowicz (POL/N°20) 7/5 6/2 6/2

PROGRAMME DE SAMEDI


Rod Laver Arena
A partir de 11h00 (1h00, heure française)


Alizé Cornet (FRA/n°25) - Maria Sharapova (RUS/n°3) : 0-1
Teymuraz Gabashvili (RUS) - Roger Federer (SUI/n°6) : 0-1
Garbine Mugurunza (ESP) - Carolina Wozniacki (DAN/n°10) : 1-0

A partir de 19h00 (9h00, h.f.)

Yvonne Meusburger (AUT) - Victoria Azarenka (BLR/n°2) : 0-1

Rafael Nadal (ESP/n°1) - Gaël Monfils (FRA/n°25) : 9-2

Hisense Arena
A partir de 11h00 (1h00, heure française)


Jelena Jankovic (SER/n°8) - Kirumi Nara (JAP) : 1-0
Agnieszka Radwanska (POL/n°5) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°29) : 3-1

Pas avant 14h30 (4h30, h.f.)

Andy Murray (GBR/n°4) - Feliciano Lopez (ESP/n°26) : 7-0
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°10) - Gilles Simon (FRA/n°18) : 5-3

Margaret Court Arena
A partir de 11h00 (1h00, heure française)


Carla Suarez Navarro (ESP/n°16) - Dominika Cibulkova (SLQ/n°20) : 0-0
Sloane Stephens (USA/n°13) - Elina Svitolina (UKR): 0-0
Milos Raonic (CAN/n°11) - Grigor Dimitrov (BUL/n°22) : 1-1

A partir de 19h00 (9h00, h.f.)

Donald Young (USA) - Kei Nishikori (JAP/n°16) : 0-1

Show Court 2
A partir de 14h00 (4h00, h.f.)
Benoît Paire (FRA/n°27) - Roberto Bautista Agut (ESP) : 0-0

Show Court 3
A partir de 11h00 (1h00, heure française)


Zarina Diyas (KAZ) - Simona Halep (ROU/n°11) : 0-0
Stéphane Robert (FRA/LL) - Martin Klizan (SLQ) : 0-0
# 18/01/2014 à 20:40 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

Teymuraz Gabashvili (RUS) - Roger Federer (SUI/ N°6) 2/6 2/6 3/6
Rafael Nadal (ESP/ N°1) - Gaël Monfils (FRA/ N°25) 6/1 6/2 6/3
Andy Murray (GBR/ N°4) - Feliciano Lopez (ESP/ N°26) 7/6(2) 6/4 6/2
Jo- Wilfried Tsonga (FRA/ N°10) - Gilles Simon (FRA/ N°18) 7/6(5) 6/4 6/2
Milos Raonic (CAN/ N°11) - Grigor Dimitrov (BUL/ N°22) 3/6 6/3 4/6 6/7(10)
Donald Young (USA) - Kei Nishikori (JPN/ N°16) 5/7 1/6 0/6
Benoît Paire (FRA/ N°27) - Roberto Bautista- Agut (ESP) 2/6 1/6 4/6
Stéphane Robert (FRA) - Martin Klizan (SVK) 6/0 7/6(2) 6/4

Nadal corrige Monfils

Rafael Nadal a fait une démonstration de puissance pour étouffer Gaël Monfils (6-1, 6-2, 6-3), ce samedi. L'Espagnol fait plus que jamais figure de favori pour le titre.

Plus vite, plus fort, plus résistant. Il n'y a presque pas eu de match entre Gaël Monfils et Rafael Nadal tant le Majorcain a maîtrisé son tennis et dominé son adversaire (6-1, 6-2, 6-3), ce samedi au troisième tour de l'Open d'Australie. Pour son premier vrai test dans ce Grand Chelem, Nadal savait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur face à un joueur qui a le potentiel pour le battre et qu'i l'a déjà fait. Alors l'Espagnol est entré bille en tête dans la rencontre et n'a jamais relâché son étreinte. Et tel un boa constricteur, il a proprement étouffé Gaël Monfils.

Parti sur de très bonnes bases de combat (15 minutes pour les deux premiers jeux), le match a finalement rapidement tourné court. La faute à un Nadal parfaitement au point dans son jeu mais également parfait sur le plan tactique, jouant toujours au bon moment le coup qui mettait son adversaire en difficulté. De fait, Monfils s'est rapidement retrouvé limité à gagner des coups spectaculaires mais isolés. Les jeux, en revanche, revenaient implacablement à Nadal. Athlète accompli, le Français était pourtant à la peine face à un adversaire qui lui faisait visiter tous les coins du court et qui ne donnait presque aucun point gratuitement.

Un semblant de rébellion

Après deux sets gagnés en un peu plus d'une heure, Nadal semblait se diriger vers une victoire facile. Trop facile, du point de vue de son adversaire. Regroupant ses dernières forces, mettant un peu plus de poids dans la balle, Monfils parvenait à faire presque jeu égal jusqu'à 3 partout. Mais le Français n'avait pas pu convertir les rares balles de break en sa faveur et cédait une dernière fois son service, laissant la voie ouverte à son adversaire pour une victoire impressionnante. Au prochain tour, Nadal sera opposé au Japonais Nishikori qui doit déjà se demander comment dompter le taureau de Manacor.
B.L.

PROGRAMME DE DIMANCHE

Rod Laver Arena
A partir de 11h (1h en France)


Angelique Kerber (ALL/n°9) - Flavia Pennetta (ITA/n°28) : 2-2

Pas avant 12h30 (2h30 en France)

Serena Williams (USA/n°1) - Ana Ivanovic (SER/n°14) : 4-0
Fabio Fognini (ITA/n°15) - Novak Djokovic (SER/n°2) : 0-6

Pas avant 19h (9h en France)

Casey Dellacqua (AUS) - Eugenie Bouchard (CAN/n°30) : 0-0
Stanislas Wawrinka (SUI/n°8) - Tommy Robredo (ESP/n°17) : 1-6

Hisense Arena
Pas avant 12h30 (2h30 en France)


Li Na (CHN/n°4) - Ekaterina Makarova (RUS/n°22) : 4-0
Florian Mayer (ALL) - David Ferrer (ESP/n°3) : 2-4

Margaret Court Arena
Pas avant 17h (7h en France)


Tomas Berdych (RTC/n°7) - Kevin Anderson (AFS/n°19) : 9-0
# 19/01/2014 à 23:28 Nico
RESULTATS DE DIMANCHE

Fabio Fognini (ITA/ N°15) - Novak Djokovic (SER/ N°2) 3/6 0/6 2/6

Stanislas Wawrinka (SUI/ N°8) - Tommy Robredo (ESP/ N°17) 6/3 7/6(3) 7/6(5)

Florian Mayer (GER- David Ferrer (ESP/ N°3) 7/6(5) 5/7 2/6 1/6

Tomas Berdych (CZE/ N°7) - Kevin Anderson (AFS/ N°19) 6/2 6/2 6/3


PROGRAMME DE LUNDI


Rod Laver Arena
A partir de 11h (1h en France)


Dominika Cibulkova (SLQ/n°20) - Maria Sharapova (RUS/n°3) : 2-3
Sloane Stephens (USA/n°13) - Victoria Azarenka (BLR/n°2) : 0-1
Rafael Nadal (ESP/n°1) - Kei Nishikori (JAP/n°16) : 5-0

Pas avant 19h (9h en France)

Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°10) - Roger Federer (SUI/n°6) : 4-9
Agnieszka Radwanska (POL/n°5) - Garbine Muguruza (ESP) : 1-0

Hisense Arena
Pas avant 13h (3h en France)


Jelena Jankovic (SER/n°8) - Simona Halep (ROU/n°11) : 1-2

Pas avant 16h30 (6h30 en France)

Andy Murray (ECO/n°4) - Stéphane Robert (FRA/LL) : 0-0

Margaret Court Arena
Pas avant 13h (3h en France)


Grigor Dimitrov (BUL/n°22) - Roberto Bautista Agut (ESP) : 0-1
# 20/01/2014 à 19:50 Nico
RESULTATS DE LUNDI

Rafael Nadal (ESP/ N°1) - Kei Nishikori (JPN/ N°16) 7/6(3) 7/5 7/6(3)

Jo- Wilfried Tsonga (FRA/N°10) - Roger Federer (SUI/ N°6) 3/6 5/7 4/6

Andy Murray (GBR/N°4) - Stéphane Robert (FRA) 6/1 6/2 6/7(6) 6/2

Grigor Dimitrov (BUL/ N°22) - Roberto Bautista Agut (ESP) 6/3 3/6 6/2 6/4

Nadal s'en sort bien

Rafael Nadal s'est qualifié lundi pour les quarts de finale aux dépens du Japonais Kei Nishikori (7-6[3], 7-5, 7-6[3]). Il retrouvera désormais le Bulgare Grigor Dimitrov.

Dans un jour moyen, Rafael Nadal a su comme souvent serrer le jeu pour limiter la casse. Le n°1 mondial s'est ainsi sorti des griffes de Kei Nishikori (7-6[3], 7-5, 7-6[3]) afin de valider son billet pour les quarts de finale de cet Open d'Australie 2014. Trop attentiste, auteur de fautes inhabituelles, il aurait pu vraiment vivre une mauvaise journée s'il n'était pas si habile pour gérer ses ''jour sans'' et s'il n'avait pas un tel ascendant psychologique sur la plupart de la concurrence. Le Japonais s'est ainsi liquéfié à plusieurs reprises dans ce match alors qu'il tenait le patron à portée de raquette, la pire séquence ayant évidemment eu lieu à 5-4 service à suivre dans le troisième set, après avoir été mené 4-1, et alors que Nadal était totalement à l'envers. Mais le coup droit du protégé de Michael Chang a répondu à son stress et a déraillé.

Nadal, lui, a laissé quelques interrogations après cette victoire. Face à un adversaire qui l'a fait bien plus travailler que les précédents, il a semblé très nerveux. Et un Nadal nerveux est un Nadal qui n'a pas totalement confiance en ses moyens du moment. De méchante humeur, gêné par une main gauche couverte d'ampoules et qui a nécessité la venue du kiné à deux reprises, horripilé par l'arbitre Eva Asderaki qui lui a infligé un avertissement pour dépassement de temps entre autres, ''Rafa'' a eu surtout du mal à développer son jeu. Et cela suffit à lui mettre les nerfs en pelote.

Nadal n'était pas d'humeur

Alors il a grogné, froncé les sourcils, balancé quelques phrases bien senties à Madame l'arbitre, maudit chaque faute, tout comme ce lacet explosé sur une chute. Moment insolite où le n°1 mondial a dû plaider sa cause pour être autorisé à aller chercher une autre paire de chaussures. Non, il n'en avait pas dans son sac. A 4-1 dans le troisième set, sa concentration s'est envolée et c'est suffisamment rare pour être un gros fait de jeu. Mais encore une fois, sur les points très importants dans les fins de set il a fait les bons choix et lâché les chevaux au service ou en coup droit. Cela a suffi face à Nishikori, qu'il a désormais battu 6 fois en autant de duels, car le Japonais est encore un peu tendre. Mais nul doute que le vainqueur de l'Open d'Australie 2009 va devoir se remettre totalement à l'endroit dès les quarts face à Grigor Dimitrov : le Bulgare l'a toujours bousculé et il a les dents qui se sont terriblement allongées depuis l'an dernier. ''Rafa'' garde quelques mauvais souvenirs des quarts à Melbourne (blessures en 2010, 2011), alors il doit espérer que ça ne se répète pas.
C.B.

PROGRAMME DE MARDI

Rod Laver Arena
A partir de 11h (1h en France)


Na Li (CHN/ n°4) - Flavia Pennetta (ITA/ n°28) 1-2
Ana Ivanovic (SER/n°14) - Eugenie Bouchard (CAN/ n°30) 0-1

Pas avant 14h30 (4h30 en France)

Tomas Berdych (RTC/ n°7) - David Ferrer (ESP/ n°3) 4-5

A partir de 19h (9h en France)

Stanislas Wawrinka (SUI/ n°8) - Novak Djokovic (SER/ n°2) 2-15
# 21/01/2014 à 20:13 Nico
RESULTATS DE MARDI

Tomas Berdych (RTC/ N°7) - David Ferrer (ESP/ N°3) 6/1 6/4 2/6 6/4

Stanislas Wawrinka (SUI/ N°8) - Novak Djokovic (SRB/N°2) 2/6 6/4 6/2 3/6 9/7

PROGRAMME DE MERCREDI

Rod Laver Arena
Pas avant 1h00 (heure française)


Simona Halep (ROU/ N°11) - Dominika Cibulkova (SVK/ N°20)
Agnieszka Radwanska (POL/ N°5) - Victoria Azarenka (BLR/ N°2)
Rafael Nadal (ESP/ N°1) - Grigor Dimitrov (BUL/ N°22)

Pas avant 9h00 (heure française)

Andy Murray (GBR/ N°4) - Roger Federer (SUI/N°6)
# 22/01/2014 à 20:30 Nico
RESULTATS DE MERCREDI

Rafael Nadal (ESP/N°1) - Grigor Dimitrov (BUL/N°22) 3/6 7/6(3) 7/6(7) 6/2

Andy Murray (GBR/N°4) - Roger Federer (SUI/N°6) 3/6 4/6 7/6(6) 3/6

Nadal n'a pas craqué

Rafael Nadal a souffert mais s'est battu comme un lion pour l'emporter en quatre sets (3-6, 7-6[3], 7-6[7], 6-2) face à Grigor Dimitrov.

«J'ai eu tellement de chance... J'espère que vous avez apprécié le match... J'ai beaucoup souffert» : en trois phrases dans son anglais un peu cassé et avec les traits tirés, Rafael Nadal a résumé sur le court la situation. Malmené par un Grigor Dimitrov encore en progrès, le n°1 mondial s'en est sorti au forceps et à l'expérience dans ce quart (3-6, 7-6[3], 7-6[9], 6-2). En larmes sur sa chaise, le Bulgare a lui bien saisi l'ampleur de l'occasion manquée. Il intègrera le Top 20 (19e) pour la première fois mais il y a des points qui changent une carrière et nul doute que les ''et si'' vont lui embuer les yeux un moment.

Nadal a lui encore prouvé qu'il était dur au mal, savait faire le dos rond et accepter d'être franchement mauvais par moment pour attendre l'ouverture. Et dès qu'on la lui donne dans le money time... Il s'est fait marcher dessus pendant le premier set, repoussé loin de sa ligne et jouant trop court. Dimitrov a servi le plomb, imposé une filière courte et claqué son coup droit comme à la parade, confirmant aussi qu'il est un des rares joueurs au revers à une main à bien tenir le coup droit lifté de l'Espagnol. Le poing serré, le regard déterminé vers son coach Roger Rasheed, il avait l'allure du coupeur de tête. Mais Nadal s'est sorti de cette tornade. En recollant à sa ligne, en ne se frustrant pas du break perdu (2-2) sur un jeu à trois double-fautes ensuite et de ce service qui commençait à le rendre aussi dingue que son coup droit capricieux, il a éteint l'incendie (7-6[3]). Un set partout, 4-2 dans le troisième en usant son rival dans une filière longue : le Nadal habituel aurait bouclé l'affaire. Mais non.

Dimitrov a trop tremblé, Nadal n'a pas rompu

Dimitrov lui pose clairement des problèmes : d'accord. Mais ce jeu de service abominable à 4-2 dans le 3e set avec quatre fautes (4-3, 4-4) ? Ces deux coups droits décroisés de routine qui sortent et qui auraient dû lui faire perdre le jeu décisif à 5-6 ? Comme face à Kei Nishikori, il n'est pas serein. La réponse vient peut-être aussi de cette énorme ampoule à la main gauche qui a nécessité la venue du médecin. Mal placée, elle doit faire un mal de chien et peut-être altérer ses sensations. Sur une surface rapide et face à un rival de talent, chaque détail compte. Si Dimitrov n'avait pas raté une balle de set à 5 jeux à 6 puis une autre dans le jeu décisif sur un coup droit tout fait qui rate sa cible (6-5) et une troisième à 7-6, on en aurait su plus. Mais le Bulgare a tremblé et a été puni (7-6[7], 6-2). Voilà Nadal à deux matches du titre, débarrassé du Djoker et prêt à toutes les souffrances. A le voir hurler de rage après le gain du 2e set et se battre comme un mort de faim, il faudra une performance d'exception pour sortir le patron.
C.B.

PROGRAMME DE JEUDI

Rod Laver Arena
Pas avant 13h30 (1h30, heure française)


Eugenie Bouchard (CAN/n°30) - Na Li (CHN/n°4) : 0-1
Dominika Cibulkova (SVQ/n°20) - Agnieszka Radwanska (POL/n°5) : 1-5

A partir de 19h30 (9h30, heure française)

Tomas Berdych (RTC/n°7) - Stanislas Wawrinka (SUI/n°8) : 3-8
# 23/01/2014 à 20:15 Nico
Stanislas Wawrinka en finale


Stanislas Wawrinka (n°8) s'est qualifié jeudi, à Melbourne, pour sa première finale en Grand Chelem aux dépens de Tomas Berdych (n°7) (6-3, 6-7 [1], 7-6 [3], 7-6 [3] en 3h31'). Il y retrouvera Rafael Nadal (n°1) ou Roger Federer (n°6), qui s'affrontent vendredi.

Le retour de revers de Tomas Berdych est trop long. Stanislas Wawrinka pointe son index sur la tempe en se tournant vers les siens. Oui, cette première finale en Grand Chelem, il est allé la chercher là-haut. Parfois jugé fragile, le Suisse a changé de dimension en 2013. Et insisté lors de cet Open d’Australie en délogeant le maître des lieux, Novak Djokovic, en quarts de finale. Encore fallait-il confirmer. Le plus dur venait de commencer.

Dans la première manche, sérénité et Wawrinka étaient devenus des synonymes. Tout en décontraction, le Suisse balançait des parpaings aux quatre coins du court (57 coups gagnants sur l'ensemble du match), soulevant les "oh" et les "ah" d’admiration du public. Dans le huitième jeu, Tomas Berdych craquait sous la pression adversaire en loupant un smash tout fait (5-3 avec le break puis 6-3 en 31’). Le deuxième set démarrait sur les même bases, avec notamment un superbe retour de coup droit court croisé (dans le 6e jeu). Mais, jouant plus court et créant moins, il laissait la porte ouverte aux coups de fusil du Tchèque, qui survolait le tie-break (7 points à 1 en 56’).

C’est encore le Tchèque qui semblait le mieux armé dans la troisième manche. Et c’est même lui qui se procurait une balle de break dans le 9e jeu (effacée d’un service gagnant). Sa seule du match. Fidèle à ses mauvaises habitudes, il perdait sa lucidité dans le money-time en commettant deux doubles fautes lors d’un nouveau jeu décisif (7-6 [3] en 55'). S’il se reprenait dans la dernière ligne droite en empochant un premier jeu interminable (1-0), c’est encore lui qui s’effritait au pire moment. Au tie-break, qu’il débutait par une volée manquée (0-1) avant de commettre une nouvelle double pour se laisser distancer (1-4). Si le protégé de Magnus Norman tremblait logiquement au moment de conclure (une double lui aussi), il ne laissait pas passer sa chance sur ce service gagnant (7-6 [4] en 1h09'). Stanislas Wawrinka a dit "oui" avec la tête et "oui" avec le coeur.
J.G.

REACTION

Wawrinka : «Au summum de ma carrière»

Qualifié pour la finale de l'Open d'Australie après sa victoire sur Tomas Berdych en demie, Stanislas Wawrinka savoure. «Je ne pensais pas faire une finale en Grand Chelem un jour.»

«Stanislas Wawrinka, pouvez-vous décrire vos émotions en ce moment ?

Je me sens super bien. C'est fantastique. Je ne pensais pas faire une finale en Grand Chelem un jour dans ma carrière. Ca arrive aujourd'hui et j'en suis très heureux. J'ai travaillé si dur depuis tant d'années pour améliorer mon jeu.

Qu'est-ce qui a rendu ça possible ?

Je suis au summum de ma carrière. Déjà l'an dernier, j'avais le sentiment que je jouais mieux, que je supportais mieux la pression. Je suis plus mature. J'ai 28 ans, je suis sur le circuit depuis 10 ans. C'est le moment pour moi de jouer mon meilleur tennis.

Un seul point vous a séparé de Berdych. Vous sentiez que c'était très serré ?

Oui, on était très proche, c'est sûr. C'était un match étrange. Je ne pense pas qu'on ait joué notre meilleur tennis, mais nous avons très bien servi. Ca allait très vite ce soir et ce n'était pas facile de prolonger les échanges et de le faire travailler. Jouer un match avec trois tie-breaks, c'est rare, mais j'ai essayé de rester agressif dans les tie-breaks, d'aller les chercher.

Vous avez une préférence pour votre adversaire en finale ?

Mes statistiques contre Rafa ne sont pas très bonnes, ni contre Roger. Mais ce serait fabuleux de jouer une finale entre Suisses, pour notre pays d'abord. C'est le meilleur joueur de l'histoire. Pour moi c'est ma première finale. Jouer contre Roger, ce serait vraiment fantastique.

Comment pensez-vous que vous allez vivre cette finale ?

Je ne sais pas comment je vais me sentir pour ma première finale. Je prends vraiment du plaisir. Je joue un bon tennis. Je sais que je serai prêt physiquement parce que j'aurai deux jours de repos. Le plus important c'est que mon jeu est en place. Je bouge bien, je suis très agressif, je sers bien, je trouve toujours une solution. Et ça me donne confiance.
lequipe.fr avec Afp

PROGRAMME DE VENDREDI

Rod Laver Arena
Pas avant 9h30 (heure française)

Rafael Nadal (ESP/ N°1) - Roger Federer (SUI/N°6)
# 24/01/2014 à 23:16 Nico
Nadal, sans pitié pour Federer

Rafael Nadal s'est qualifié ce vendredi pour la finale de l'Open d'Australie. L'Espagnol a battu Roger Federer (7-6 [4], 6-3, 6-3) et rejoint Stanislas Wawrinka en finale.

Une poignée de main polie à Rafael Nadal, un sourire figé, et un regard résigné. Roger Federer a quitté la Rod Laver Arena avec le poids d'une nouvelle défaite face à l'Espagnol (7-6 [4], 6-3, 6-3) sur ses épaules ce vendredi. Pour la 23e fois de sa carrière, la 5e d'affilée, et la troisième de suite à l'Open d'Australie (après la finale de 2009 et la demie de 2012), le Suisse a été battu par son historique rival. La forme qu'il affichait à Melbourne depuis dix jours ainsi que l'état de santé de Nadal, dont le creux de la main gauche est recouvert d'une large ampoule, laissait pourtant planer un suspense plus épais sur cette rencontre que lors de leurs derniers duels. Mais la main du Majorquin n'a presque jamais tremblé. Et le scénario habituel de domination de l'Espagnol s'est doucement dessiné.

23 fautes de Federer en revers

Sur la lancée de sa victoire sur Andy Murray en quart de finale, Roger Federer a été agressif en début de rencontre, montant très régulièrement au filet, tenant son service grâce notamment à une bonne première balle. Mais lors du tie-break, Nadal a imposé son jeu, s'offrant rapidement deux mini-breaks d'avance (5-2) pour remporter le premier set. Dans la foulée, le n°1 mondial a maintenu la pression, insistant comme à son habitude sur le revers de son adversaire (50 fautes du Suisse durant la rencontre dont 23 sur son revers). Sur la 8e balle de break qu'il s'est procurée (4/14 au final), l'Espagnol a fini par faire plier Federer (4-2), après être notamment allé chercher un point où il avait été pris à contre-pied. La voie était ouverte pour aller chercher la deuxième manche.

L'usure venant, Federer, sonné s'est de nouveau fait breaker à l'entame de la troisième manche. Profitant d'un des rares coups de mou de l'Espagnol, le Suisse est parvenu à réaliser son seul break du match, pour ce qui ne s'est révélé être qu'un éphémère retour, Nadal reprenant tout de suite son ascendant. Sur un dernier coup droit trop long à 5-3, Federer a baissé pavillon. Vainqueur de l'Open d'Australie en 2009, finaliste en 2012, l'Espagnol aura l'occasion face à un autre Suisse, Stanislas Wawrinka, de remporter son 14e tournoi du Grand Chelem dimanche et d'égaler Pete Sampras, présent dans les tribunes.
Y.S.


REACTIONS


Nadal : «Mon meilleur match du tournoi»

Vainqueur de Roger Federer (7-6 [4], 6-3, 6-3) ce vendredi en demi-finale de l'Open d'Australie, Rafael Nadal savoure cette qualification. «C'est un moment spécial pour moi d'avoir une nouvelle chance de remporter ce tournoi.»

«Rafael Nadal, êtes-vous d’accord pour dire que vous ne pouviez pas mieux jouer aujourd’hui ?

J’ai bien joué oui. C’était probablement mon meilleur match du tournoi. Donc je suis très, très heureux. Roger Federer venait de sortir de gros matches contre Tsonga et Murray. C’est un moment spécial pour moi d’avoir une nouvelle chance de remporter ce tournoi. C’est très important de débuter la saison de cette manière, en gagnant à Doha, en étant en finale ici, après avoir manqué ce tournoi l’an dernier. J’ai vécu des moments forts à la Rod Laver Arena.

Le tie-break du premier set a été crucial…

C’est sûr, ça a été un moment très important. C’était décisif de remporter cette première manche qui était très rude. Je venais de remporter plusieurs échanges longs, j’étais en confiance. Il était excellent durant les 30 premières minutes, c’est vrai, mais c’est moi qui me suis procuré les balles de break, non ?

Pensez-vous que Federer a été plus agressif que d’habitude dans le premier set ?

Non, il essaie toujours de l’être. C’est l’un des joueurs les plus agressifs du circuit, capable de gagner un point sur un seul coup. C’est difficile de le stopper. Il a pris la balle très tôt. Mais si vous regardez notre match de 2012 à l’Open d’Australie, vous verrez que c’était déjà le cas. J’ai vu cette vidéo ce matin. J’ai vu la manière dont il allait jouer. Pour moi, l’important était de bien servir, de lui résister au début.

Vous avez un avantage psychologique sur Roger Federer…

Je l’ai affronté de nombreuses fois, et j’ai souvent bien joué contre lui. Mais vous ne pouvez pas savoir si ces victoires ne vont pas s’arrêter. Notre passé ne m’aide pas particulièrement. Je prends chaque match comme une nouvelle histoire. J’arrive certes en confiance, mais je n’ai aucune garantie de l’emporter à chaque fois que je l’affronte.

Vous allez affronter Stanislas Wawrinka en finale, avez-vous vu ses matches ?

Oui, je l’ai vu contre Novak Djokovic et Tomas Berdych. Il joue bien. Je le connais, c’est un bon copain, quelqu’un de bien, je suis heureux qu’il soit en finale, il le mérite. Il s’améliore chaque année, il sert de manière incroyable, il frappe très fort la balle, il est très rapide. Ce sera très, très dur de l’affronter. Si je ne suis pas capable de sortir mon meilleur tennis, je pense que je n’aurai aucune chance de l’emporter.

Wawrinka n’a jamais remporté un set contre vous, ce sera difficile pour lui de vous en prendre trois, non ?

Non. Quand vous jouez une finale de Grand Chelem, c’est un match différent. Ce ne sera pas pareil que nos précédents affrontements. Peu importe qu’il ne m’ait jamais pris de set, il est juste prêt à battre n’importe qui aujourd’hui. J’aurai besoin d’être à mon meilleur niveau.
lequipe.fr

Federer: « C'était un bon tournoi »

Malgré la défaite Roger Federer ne tire que du positif de son Open d'Australie, tant sur le plan physique que psychologique.

Pour Roger Federer « Si on parle juste du match, il y a toujours une déception quand tu perds ». Mais même s'il est forcément déçu, le Suisse souhaite voir plus loin, et ne tire que du positif de son tournoi : « Ce n'est pas juste un bon résultat avec une demie. Jai également bien joué ». L'Open d'Australie lui aura donc permis de faire un premier bilan sur sa condition physique et d'emmagasiner un peu de confiance dont il a apparament besoin: « C'est agréable d'aller en conférence de presse ou de voir des gens qui te disent que ça leur fait plaisir de te voir jouer aussi bien... Ca fait du bien à la tête. Parce que quand tout le monde te demande comment va ton dos, comment va ton revers ou comment va ton jeu de jambe,... Tu finis par penser que tu n'arrives même plus à jouer au tennis.»
lequipe.fr
# 25/01/2014 à 20:00 Nico
[b]FINALE DE DIMANCHE

Rod Laver Arena
A partir de 9h30 (heure française)

Rafael Nadal (ESP/ N°1) - Stanislas Wawrinka (SUI/n°8)[/b]
# 26/01/2014 à 20:11 Nico
Wawrinka a tenu ses nerfs !

Stanislas Wawrinka a su profiter de l'occasion qui se présentait à lui. Il a remporté son premier Majeur en mettant fin aux souffrances de Rafael Nadal (6-3, 6-2, 3-6, 6-3).

Stanislas Wawrinka a remporté dimanche le premier tournoi du Grand Chelem de sa carrière : un exploit retentissant dans cet ère dominée par le Big 4. Le Suisse, après un début de match en fanfare, a tenu ses nerfs face à un Rafael Nadal, à qui il n'avait jamais pris un set en 12 tentatives, dont le dos s'est bloqué à 2-1 dans le deuxième set. L'Espagnol n'a pas voulu abandonner, et Wawrinka, au bout du stress, a tout de même réussi à aller au bout (6-3, 6-2, 3-6, 6-3). Mentalement transformé par Magnus Norman, il sera n°3 mondial lundi après avoir battu Novak Djokovic et Rafael Nadal, alors que c'est la première fois depuis 2009 qu'un Majeur échappe au Big 4.

Pour devenir le premier joueur depuis Sergi Bruguera à Roland-Garros en 1993 à se défaire des deux premiers joueurs du monde, il a fallu trois choses à Wawrinka : un niveau de jeu exceptionnel, un mental au rendez-vous et un petit concours de circonstance. Servant le plomb, le coup droit des grands jours et le revers qui claque, le futur n°3 mondial a marché sur l'actuel n°1 pendant un set. L'Espagnol, dans une configuration où il était grand favori, a eu l'air trop tendu, a joué trop court et n'a pu que subir. Est-ce cette tension ou la malchance qui a ensuite décidé de cette finale ? Parce qu'à 2-1, sur un coup droit de ''Rafa'' ce match s'est terminé.

Wawrinka a vaincu ses démons, Nadal a souffert en silence


Nadal, les mains dans le bas du dos, s'est figé de douleur. Pour la troisième fois en Australie ( quarts face à Murray 2010 et Ferrer 2011), son corps à lâché. Les venues du kiné n'y ont rien fait : il ne pouvait plus servir ni se déplacer normalement. La tête dans les mains, au bord des larmes sur sa chaise dans le 2e et 3e sets, il n'a pas abandonné. Trop classe pour gâcher la fête. Mais il savait qu'il ne rejoindrait pas les 14 Majeurs de Pete Sampras et ne deviendrait pas le premier depuis Rod Laver et Roy Emerson à gagner chaque tournoi du Grand Chelem deux fois.

Il n'avait en revanche pas prévu la panique qui a saisi Wawrinka. Le Suisse, logiquement ému et stressé, avait déjà montré sa nervosité lors d'une crise de nerfs contre l'arbitre, exigeant des détails sur la blessure. Il n'avait plus qu'à achever ce Nadal au ralenti, mais il s'est bloqué et a accumulé fautes et coups de sang. Mais ''Stan The Man'' s'est repris et a enfin confirmé son break dans le 4e set, déplaçant un adversaire qui craquait après trois coups de raquette. Avec beaucoup de respect, il n'a pas explosé de joie face à la plus belle victoire de sa carrière. Il a levé les bras au ciel avant de ''consoler'' son ami Nadal, avec lequel il s'entraîne régulièrement, au filet. La victoire de Wawrinka est la récompense d'un travail acharné. La souffrance de Nadal est la preuve que ce sport reste imprévisible.
C.B.

REACTIONS

Nadal : «Je ne peux rien regretter»

Rafael Nadal, évidemment très déçu, a tenu à surtout rendre hommage à Stanislas Wawrinka. Il n'a pas voulu abandonné même s'il savait qu'il n'était plus en état. Il assure qu'il saura tourner la page.

«Rafael Nadal, évidemment ce n'est pas un moment facile pour vous... Votre problème au dos est-il survenu dans ce deuxième set ou était-il apparu plus tôt ?

J'ai senti quelque chose au niveau du dos dès l'échauffement et ça a commencé à empirer à la fin du premier set. Mais oui, au début du deuxième set, ça a été la clé : il y a eu un mauvais mouvement et là ça a mal tourné. Mais ce n'est pas vraiment le moment pour parler de ça, c'est le moment de féliciter Stan. Il a joué de manière incroyable, c'est un mec super, un bon ami à moi et je suis très heureux pour lui. Il a connu une très belle saison l'an passé et commence celle-ci avec deux titres, ce qui est fantastique. Donc je le félicite.

Qu'a pu faire le kiné pour vous ?

Je ne sais pas trop, il faudrait lui demander. J'étais trop inquiet. Je pense qu'il a essayé de relâcher un peu les muscles du dos mais, quand ça se produit pendant un match, c'est quasiment impossible. J'ai essayé. La dernière chose que je voulais, c'était abandonner. Toute l'année on se bat pour un moment pareil, alors c'est dur de se voir incapable de jouer à votre meilleur niveau. Ce n'était pas facile d'être sur le court dans cet état et d'essayer de finir le mieux possible que ce soit pour le public, pour mon adversaire et pour moi aussi. Parfois c'est compliqué pour le public de comprendre : ils ont payé leur billet et veulent juste un grand spectacle. Ils ont compris petit à petit que je ne pouvais pas faire plus. J'ai essayé jusqu'au bout mais ce n'était pas possible. L'adversaire était trop fort. Mais j'ai assez parlé de ça, ça suffit. C'est le jour de Stan, pas le mien. Je suis déçu et triste, mais c'est la vie, c'est le sport. J'ai déjà vécu de grands moments dans ma carrière, là c'est un coup dur mais il faut l'accepter et continuer de travailler dur.

Avez-vous senti combien Stanislas Wawrinka devenait nerveux ?

Oui, et c'est normal non ? Quand on voit son adversaire dans cet état et qu'on joue pour son premier titre du Grand Chelem, on devient nerveux. Je me suis battu. J'ai essayé de me donner une chance mais gagner un set était déjà énorme. On ne sait jamais ce qui peut se passer, mais bon, gagner encore deux sets dans cette situation et face à un joueur de cette qualité... Ma seule chance de gagner était de compter sur ses fautes. J'ai seulement survécu parce qu'il s'est mis à rater. Je suis fier de l'attitude montrée sur le court aujourd'hui et pendant ces deux semaines. Je ne peux rien regretter parce que j'ai tout donné. C'est ce que j'ai fait toute ma carrière, et je vais rentrer chez moi avec sérénité car j'ai fais tout ce que j'ai pu. C'est vrai qu'ici j'ai souvent manqué de chance et que ça a souvent été douloureux. J'ai souvent eu des soucis physiques ici, pourtant j'adore ce tournoi. Ce n'est pas la fin du monde et j'en ai vu d'autres. C'est un sport où les gens se souviennent à la fin des victoires et pas des défaites. Dans quelques semaines, j'aurai oublié ça. J'ai la chance d'aimer le travail que je fais tous les jours, ce n'est pas le cas de tout le monde donc il faut savoir être conscient de cette chance. Je le suis.»
C.B.


Wawrinka : «C'est un peu dingue»


Stanislas Wawrinka ne réalisait pas vraiment qu'il venait de remporter son premier titre du Grand Chelem aux dépens de Rafael Nadal. Triste de la blessure de l'Espagnol, il restait fier d'avoir su saisir sa chance.

«Stanislas Wawrinka, qu'avez-vous pensé de votre jeu aujourd'hui ?

J'ai eu l'impression de jouer mon meilleur tennis pendant un set et un break. C'est certain. Je me sentais très bien sur le court, je bougeais bien et me montrais agressif. Après c'est devenu difficile. Il s'est blessé et je l'ai vu. Il ne servait pas du tout, il ne bougeait pas non plus pendant un set. Le match est devenu complètement différent. J'ai dû me concentrer sur moi et essayer de trouver le chemin vers la victoire. J'ai vu que c'était très très difficile pour lui et j'en étais malheureux parce que ce n'est pas de cette manière que je voulais gagner. Mais c'est une finale, alors c'est fantastique d'avoir réussi à m'imposer.

On imagine que vous passez par beaucoup d'émotions en ce moment...

Oui, c'est un peu dingue ce qui se passe en ce moment. Je n'avais jamais cru pouvoir remporter un tournoi du Grand Chelem et je n'en ai jamais rêvé car pour moi je n'étais pas assez bon pour battre ces gars. J'ai beaucoup parlé avec Magnus (Norman, son entraîneur, ndlr) car il a été dans cette situation de jouer une finale de Grand Chelem. Il m'a dit qu'il était important de ne pas penser au résultat mais à la façon dont je voulais jouer, dont je voulais gagner chaque point. J'ai été surpris de si bien commencer. Ensuite je suis vraiment devenu nerveux parce que j'ai réalisé que je pouvais vraiment gagner. Le problème c'est que j'attendais qu'il rate. J'étais tellement nerveux que je voulais juste qu'il rate. Mais j'ai fini par deux bons jeux, j'ai mieux bougé et j'ai été suffisamment offensif.

Que signifie cette victoire pour vous ?

Pour être honnête je ne réalise pas encore. J'ai encore l'impression de rêver. C'est un sentiment étrange.. J'ai vu tellement de ces finales... Je veux toujours les voir car on y retrouve les meilleurs. Et là je viens d'en gagner une. Battre Rafa, même s'il était blessé. Battre Novak en quarts, battre Berdych en demies... Cela me prouve que le travail paie. Je vais être honnête : ce n'est pas comme ça qu'on veut gagner un match, parce que l'adversaire est blessé. Mais c'est ce qui s'est produit et je dois le prendre comme ça. C'est peut-être la seule fois de ma vie que je vais jouer une finale en Grand Chelem. Rafa est un très bon ami, on s'entraîne toujours ensemble et je m'entends très bien avec son équipe. Il m'envoie toujours des messages quand je gagne. J'étais triste pour lui et j'espère qu'il n'a rien de grave parce qu'il a déjà été longuement blessé. Il a su revenir, il est n°1 mondial et le tennis a besoin de lui. Gagner un Majeur est une grande surprise pour moi. J'ai vu Roger en gagner tellement dans le passé et là c'est mon tour. Quand on voit que depuis 10 ans ce sont toujours ces quatre joueurs qui s'imposent, sauf avec Del Potro (en 2009 à l'US Open, ndlr). Il va me falloir du temps pour réaliser.

Allez-vous toujours enchaîner avec la Coupe Davis en Serbie ?

Oui, sans aucun doute. La Coupe Davis est très importante pour moi. Je suis très fier de représenter mon pays. Donc, oui je pense toujours y aller. Mais bon je ne sais pas si je vais survivre à cette soirée ni comment je vais allez là-bas si je passe cette journée (rire). Je vais fêter ce titre avec mon équipe et ma famille. J'ai bien l'intention de m'amuser. Il y a quand même une forte chance que je prenne une cuite ce soir mais on verra !»
C.B.
Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site