INDIAN WELLS 2011

Auteur  
# 10/03/2011 à 12:32 Nico
La chasse est ouverte

Rafael Nadal est de retour pour ce Masters 1000 et va trouver sur sa route un Novak Djokovic taille patron, qui vise la deuxième place de Roger Federer. Il ne pourra en rester qu'un.

Djokovic vise la tête

Dans le désert californien, il ne s'agira pas seulement de chasse au titre mais aussi beaucoup de chasse aux points. Un homme n'arrivera pas masqué : Novak Djokovic. Vainqueur à Melbourne, puis à Dubaï avec à chaque fois une victoire sur Roger Federer, le Serbe est l'homme à battre. L'impasse sur le week-end de Coupe Davis a bien montré sa priorité. Eliminé en huitièmes en Californie l'an dernier puis d'entrée à Miami, il peut réaliser un jackpot aux points cette saison. S'il rêve du trône suprême, le Djoker sera déjà, et de nouveau, n°2 mondial s'il s'impose, ou bien s'il atteint la finale et que Federer perd avant, ou s'il atteint les demies et que le Suisse craque avant les quarts. Plus que la place, c'est sa signification qui pourrait valoir cher car cette fois elle résonnerait de manière convaincante comme une annonce de prise de pouvoir en marche.

Nadal revient, Federer au révélateur

Le patron est de retour. Rafael Nadal n'a plus croisé ses rivaux depuis sa blessure en quarts à Melbourne. Convaincant en Coupe Davis, il n'aura pas la tâche facile en Californie. S'il n'a pas à s'inquiéter des points à défendre (demies) tant son avance est grande, il doit démontrer que son physique tient et qu'il garde la main. Comme tous les autres n°1 mondiaux avant lui, il connaît l'importance de rester craint sous peine de voir se multiplier les crimes de lèse-majesté. Son manque de rythme sera un problème, lui qui a besoin d'enchaîner les matches pour mettre son jeu et sa confiance en place. Mais son habituelle rage de vaincre sera décuplée par cette pause forcée et il a déjà triomphé dans ce tournoi souvent venteux. Une défaite ne serait pas alarmante pour un retour de blessure, mais serait perçue par certains comme une nouvelle brèche dans l'armure si elle arrivait trop tôt.

Celle de Roger Federer a déjà quelques rayures en ce début de saison, la faute à ce diable de Djoker. Le Suisse reste sur une défaite cuisante à Dubaï, et arrive à Indian Wells pour défendre sa place de n°2 mondial mais aussi son statut pour la suite de la saison. Après une belle fin 2010, il a vu son début 2011 balayé par un ouragan serbe qui a montré les limites des volontés offensives du Suisse face aux meilleurs. Piqué dans son orgueil, il ne peut que réagir et en a les moyens. On a aussi hâte de revoir Andy Murray, débarrassé de sa blessure à un poignet et de ses états d'âme. Attention à Robin Söderling qui, en très grande confiance, pourrait venir troubler la lutte au sommet. Sans oublier la révélation Milos Raonic et les habituels outsiders Tomas Berdych et Andy Roddick, finaliste en 2010.

Et les Bleus dans tout ça ?

Indian Wells pourrait aussi être riche d'enseignements dans le camp français. Jo-Wilfried Tsonga y testera son physique, tout comme Richard Gasquet. Ce dernier étrennera également sa nouvelle structure d'entraînement. Jérémy Chardy, désormais héros de Coupe Davis, cherchera à voir s'il peut surfer sur la confiance du week-end pour se relancer. Gilles Simon voudra continuer sur sa lancée du début de saison et poursuivre sa montée en puissance. Michaël Llodra voudra trouver ce déclic pour vraiment lancer sa saison. Pour tous les joueurs de l'équipe de France, il faudra gérer ce nouveau changement de surface.
C.B.


Bon tirage pour Chardy


Jérémy Chardy, à peine remis de son week-end autrichien, entrera en lice contre un invité, Ryan Harrison, 152e mondial.
Jérémy Chardy vise un premier succès sur le circuit ATP cette année.(REUT)

Même s'il a laissé beaucoup de forces en Autriche lors de la Coupe Davis, Jérémy Chardy pourrait bien décrocher à Indian Wells sonpremier succès de la saison sur le circuit ATP. Le Palois entamera son parcours contre un jeune Américain, Ryan Harrison, 152e mondial et bénéficiaire d'une invitation. Quatre Français sont exemptés de premier tour : Richard Gasquet (n°18) pourrait très vite se retrouver face à Jürgen Melzer, qu'il a évité à Vienne en déclarant forfait pour la Coupe Davis. Jo-Wilfried Tsonga (n°15) pourrait rencontrer Nadal en huitièmes. Gilles Simon (n°28) fera son entrée face à Rainer Schuettler ou Robin Haase, enfin Michaël Llodra pourrait croiser Victor Troikcki, son bourreau de la finale de la Coupe Davis, si les deux joueurs passent un tour.

Parmi les Français engagés dès le premier tour, Adrian Mannarino affrontera un qualifié, Julien Benneteau jouera contre l'Espagnol Feliciano Lopez et Florent Serra défiera le Russe Teymuraz Gabashvili.

En ce qui concerne les têtes d'affiche, Novak Djokovic, qui arrive à Indian Wells avec l'ambition de redevenir n°2 mondial aux dépens de Roger Federer, pourrait croiser le Suisse en demi-finales. Ce n'est qu'en finale qu'il pourrait affronter le n°1, Rafael Nadal, qui fait son retour sur le circuit ATP, après sa rentrée en Coupe Davis. L'Espagnol est dans le tableau d'Andy Murray.
lequipe.fr


PROGRAMME DE JEUDI

Stadium 1 (à partir de 11h00, 20h00 en France) :

ATP : Donald Young (USA/Q) - Potito Starace (ITA) : 0-0
WTA : Akgul Amanmuradova (OUZ) - Christina Mchale (USA/WC) : 0-0
ATP : Radek Stepanek (RTC) - Juan martin Del Potro (ARG) : 2-0
WTA : Parra Santonja (ESP) - Dinara Safina (RUS) : 1-0
ATP : Michael Russell (USA/Q) - Kevin Anderson (AFS) : 2-0

Stadium 2 (à partir de 11h00, 20h00 en France) :

WTA : Jamie Hampton (USA/Q) - Sloan Stephens (USA/WC) : 0-0
ATP : Victor Hanescu (ROU) - Andrea Seppi (ITA) : 0-0
ATP : Rainer Schuettler (ALL) - Robin Haase (HOL) : 0-0
ATP : Denis Istomin (OUZ) - Jarko Nieminen (FIN) : 0-0

Stadium 3 (à partir de 11h00, 20h00 en France) :

ATP : Janko Tipsarevic (SER) - Tobias Kamke (ALL) : 0-0
ATP: Ryan Sweeting (USA/Q) - Marcel Granollers (ESP) : 0-0
WTA : Agnès Szavay (HON) - Jill Craybas (USA/WC) : 0-0
ATP : Ricardas Berankis (LIT/WC) - Alex Bogomolov Jr. (USA/Q) : 0-1

Court 7 (à partir de 11h00, 20h00 en France) :

WTA : Roberta Vinci (ITA) - Elena Baltacha (GBR) : 1-0
ATP : Bjorn Phau (ALL) - Michael Berrer (ALL) : 1-0
ATP : Marinko Matosevic (AUS/Q) - Ivo Karlovic (CRO) : 0-0
WTA : Ekaterina Makarova (RUS) - Rebecca Marino (CAN/Q) : 0-0

Court 8 (à partir de 11h00, 20h00 en France) :

WTA : Nuria Llagostera Vives (ESP/Q) - Simona Halep (ROU) : 0-0
ATP : Tim Smyczek (USA/Q) - Ilia Marchenko (UKR) : 0-0
ATP : Flavio Cipolla (ITA/Q) - Xavier Malisse (BEL) : 0-0
WTA : Sofia Arvidsson (SUE) - Jie Zheng (CHN) : 0-0
WTA : Anna Chakvetadze (RUS) - Misaki Doi (JAP/Q) : 0-0

Court 4 (à partir de 11h00, 20h00 en France) :

WTA : Renata Voracova (RTC) - Shuai Peng (CHN) : 0-0
WTA : Anabel Medina Garrigues (ESP) - Tamira Paszek (AUT/Q) : 0-1
WTA : Angelique Kerber (ALL) - Laura Pous-Tio (ESP/Q) : 0-0

Court 6 (à partir de 11h00, 20h00 en France) :

WTA : Kirsten Flipkens (BEL/Q) - Lucie Hradecka (RTC/Q)
ATP : Somdev Devvarman (IND/Q) - Adrian Mannarino (FRA) : 0-0
ATP : Mischa Zverev (ALL) - Matthew Ebden (AUS/Q) : 0-0

Court 5 (à partir de 11h00, 20h00 en France) :

WTA : Agnieszka Radwanska (POL) - Bojana Jovanovski (SER) : 0-1
ATP : Rik de Voest (AFS/Q) - Pere Riba (ESP) : 0-0
WTA : Varvara Lepchenko (USA) - Iveta Benesova (RTC) : 0-1
WTA : Ayumi Morita (JAP) - Shuai Zhang (Q/CHN) : 1-0
# 11/03/2011 à 15:59 Nico
RESULTATS DE JEUDI

Hanescu - Seppi 4-6,7-6(7/5),6-3
Del Potro - Štepánek 6-4,6-0
Berankis - Bogomolov Jr. 1-6,6-3,6-4
Tipsarevic - Kamke 6-2,6-0
Zverev - Ebden 6-4,6-3
Young - Starace 2-6,6-3,6-3
De Voest - Riba 6-4
Sweeting - Granollers 6-4,6-1
Devvarman - Mannarino 6-2,6-3
Malisse - Cipolla 6-1,6-4
Russell - Anderson 6-7(4/7),6-3,6-4
Nieminen - Istomin 2-6,7-5,7-5
Schüttler - Haase 7-6(6/4),7-5
Karlovic - Matosevic 7-6(7/2),6-7(3/7),6-2
Berrer - Phau 6-4,4-6,6-4
Smyczek - Marchenko 2-6,6-3,6-2


PROGRAMME DE VENDREDI

STADIUM 1 : A partir de 20h00

:

WTA : J. Jankovic (SER/n°6) - C. Vandeweghe (USA/WC)
1 double
WTA : A. Kudryavtseva (RUS) - K. Clijsters (BEL/n°2)
1 double

Pas avant 4h00 :

ATP : J. Blake (USA/WC) - C. Guccione (AUS/Q)
WTA : A. Ivanovic (SER/n°19) - K. Date-Krumm (JAP)

STADIUM 2 : A partir de 20h00 :

ATP : M. Raonic (CAN/WC) - M. Ilhan (TUR)
WTA : T. Bacsinszky (SUI) - V. Zvonareva (RUS/n°3)
WTA : F. Schiavone (ITA/n°5) - Z. Ondraskova (RTC)
2 doubles
ATP : L. Hewitt (AUS) v- Y. Lu (TAI)

STADIUM 3 : A partir de 20h00 :

ATP : R. Harrison (USA/WC) - J. Chardy (FRA)
WTA : M. Oudin (USA) - Y. Wickmayer (BEL/n°23)
ATP : I. Andreev (RUS) - K. Nishikori (JAP)
WTA : B. Mattek-Sands (USA) - S. Peer (ISR/n°10)
1 double
ATP : N. Davydenko (RUS) - F. Fognini (ITA)

COURT 7 : A partir de 20h00 :

WTA : A. Pavlyuchenkova (RUS) - A. Sevastova (LET)
WTA : M. Bartoli (FRA/n°15) - M. Niculescu (ROU/Q)
ATP : R. Bopanna (IND/Q) - B. Tomic (AUS/WC)
WTA : D. Cibulkova (SLQ/n°25) - S. Mirza (IND/WC)
WTA : L. Safarova (RTC) - A. Petkovic (ALL/n°21)

COURT 8 : A partir de 20h00 :

WTA : A. Cornet (FRA/Q) - T. Pironkova (BUL/n°30)
ATP : T. de Bakker (HOL) - B. Becker (ALL)
ATP : M. Kukushkin (KAZ) - L. Kubot (POL)
1 double
WTA : K. Kanepi (EST/n°14) - G. Dulko (ARG)

COURT 4 : A partir de 20h00 :


WTA : B. Zahlavova Strycova (RTC) - P. Kvitova (RTC/n°12)
ATP : T. Gabashvili (RUS) - F. Serra (FRA)

COURT 6 : A partir de 20h00 :

ATP : P. Cuevas (URU) - P. Andujar (ESP)
ATP : S. Giraldo (COL) - D. Gimeno-Traver (ESP)
ATP : J. Benneteau (FRA) - F. Lopez (ESP)
1 double
WTA : S. Bammer (AUT) - J. Goerges (ALL/n°32)
1 double

COURT 5 : A partir de 20h00 :

ATP : R. Ramirez Hidalgo (ESP) - R. Mello (BRE)
ATP : P. Petzschner (ALL) - D. Brown (ALL)
WTA : J. Groth (AUS/n°29) - S. Errani (ITA)
1 double
ATP : F. Mayer (ALL) - A. Golubev (KAZ)
# 12/03/2011 à 15:06 Nico
RESULTATS DE VENDREDI

Blake - Guccione 3-6,6-3,6-2
Mello - Ramírez Hidalgo 6-4,6-3
Cuevas - Andújar 7-5,6-3
Benneteau - López 6-4,6-4
Tomic - Bopanna 6-7(5/7),7-6(7/1),6-4
Giraldo - Gimeno 6-4,6-7(5/7),6-3
Lu - Hewitt 6-2,6-3
Golubev - Mayer 6-2,6-1
Kubot - Kukushkin 7-6(10/8),6-4
Becker - de Bakker 6-2,7-5
Serra - Gabashvili 6-4,6-7(1/7),7-6(7/4)Davydenko - Fognini 5-7,6-2,6-4
Raonic - Ilhan 6-2,7-6(7/4)
Harrison - Chardy 6-7(5/7),7-6(7/2),6-3
Petzschner - Brown 6-4,7-5
Andreev - Nishikori 6-4,6-7(2/7),6-4


PROGRAMME DE SAMEDI


STADIUM 1 : A partir de 20h00 :

WTA : D. Safina (RUS) - D. Hantuchova (SLQ/n°26)
ATP : J. Del Potro (ARG) - I. Ljubicic (CRO/n°14)
WTA : C. Wozniacki (DAN/n°1) - S. Stephens (USA/WC)
ATP : R. Nadal (ESP/n°1) - R. de Voest (AFS/Q)

Pas avant samedi 3h00 :

WTA : A. Medina Garrigues (ESP) - M. Sharapova (RUS/n°16)
ATP : R. Söderling (SUE/n°4) - M. Berrer (ALL)

STADIUM 2 : A partir de 20h00 :

ATP : F. Verdasco (ESP/n°9) - R. Berankis (LIT/WC)
WTA : S. Stosur (AUS/n°4) - L. Pous-Tio (ESP/Q)
ATP : D. Young (USA/Q) - A. Murray (GBR/n°5)
ATP : J. Tipsarevic (SER) - S. Querrey (USA/n°21)
ATP : X. Malisse (BEL) - J. Tsonga (FRA/n°15)
WTA : S. Kuznetsova (RUS/n°11) - C. Mchale (USA/WC)

STADIUM 3 : A partir de 20h00 :


ATP : M. Baghdatis (CYP/n°19) - S. Devvarman (IND/Q)
ATP : I. Karlovic (CRO) - D. Ferrer (ESP/n°6)
WTA : E. Makarova (RUS) - V. Azarenka (BLR/n°8)
WTA : S. Peng (CHN) - N. Li (CHN/n°7)
ATP : R. Sweeting (USA/Q) - J. Monaco (ARG/n°27)

COURT 7 : A partir de 20h00 :

WTA : E. Baltacha (GBR) - F. Pennetta (ITA/n°13
WTA : A. Dulgheru (ROU/n°27) - L. Hradecka (RTC/Q)

COURT 8 : A partir de 20h00 :


ATP : T. Robredo (ESP/n°25) - M. Zverev (ALL)
1 double
ATP : G. Simon (FRA/n°28) - R. Schuettler (ALL)
ATP : N. Almagro (ESP/n°11) - M. Russell (USA/Q)

COURT 4 : A partir de 20h00 :

WTA : K. Zakopalova (RTC/n°31) - U. Radwanska (POL)
WTA : A. Radwanska (POL/n°9) - I. Benesova (RTC)
WTA : A. Chakvetadze (RUS) - M. Kirilenko (RUS/n°24)
WTA : S. Arvidsson (SUE) - N. Petrova (RUS/n°18)

COURT 6 : A partir de 20h00 :

ATP : J. Nieminen (FIN) - A. Montanes (ESP/n°23)
WTA : S. Halep (ROU) - M. Martinez Sanchez (ESP/n°28)
ATP : T. Smyczek (USA/Q) - P. Kohlschreiber (ALL/n°28)

COURT 5 : A partir de 20h00 :

WTA : A. Rezai (FRA/n°20) - S. Zhang (CHN/n°20)
WTA : A. Kleybanova (RUS/n°22) - A. Szavay (HON)
ATP : A. Dolgopolov (UKR) - V. Hanescu (ROU)
# 13/03/2011 à 15:41 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

Young - Murray 7-6(7/4),6-3
Nadal - De Voest 6-0,6-2
Sweeting - Mónaco 6-1,0-6,6-1
Devvarman - Baghdatis 7-5,6-0
Malisse - Tsonga 7-6(8/6),7-5
Almagro - Russell 6-4,6-4
Montañés - Nieminen 7-6(7/5),2-6,7-6(7/2)Simon - Schüttler 6-3,7-6(7/5)
Karlovic - Ferrer 7-6(7/3),6-3
Söderling - Berrer 6-3,7-6(7/4)Kohlschreiber - Smyczek 2-6,6-2,7-6(8/6)Dolgopolov - Hanescu 6-4,6-4
Del Potro - Ljubicic 5-7,6-4,6-2
Verdasco - Berankis 7-5,2-0
Querrey - Tipsarevic 6-4,6-4
Robredo - Zverev 6-3,3-6,7-5


Jour de surprises

Le Masters 1000 d'Indian Wells a donné ses premières sueurs froides : Andy Murray a chuté contre Donald Young tandis que Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé par Xavier Malisse. Nadal est passé.

Les choses ne s'arrangent pas pour Andy Murray. L'Ecossais, qui semble de nouveau ne pas digérer sa finale perdue à Melbourne, a été éliminé dès son entrée en lice par le qualifié américain Donald Young 143e joueur mondial. La tête de série n°5, qui n'a pas gagné un match depuis l'Australie entre douleur à un poignet et nouveau coup au moral, a lâché en deux sets (7-6[4], 6-3). «Globalement je n'ai rien fait de bien. Je n'ai pas bien servi et au niveau du déplacement ce n'était pas ça non plus. J'avais bien commencé le match mais j'ai raté la fin du premier set et ensuite je n'ai pas réussi à revenir dans le match. Généralement en début de tournoi quand on ne sent pas bien la balle on peut s'en sortir en défendant, sauf qu'aujourd'hui je ne bougeais pas assez bien et que mon adversaire a réussi beaucoup de cxoups gagnants et a pris confiance», a ainsi déclaré Andy Murray dont l'énorme marge face à Young aurait évidemment dû se traduire sur le court. Mais manifestement, Young a en ce moment bien plus envie de gagner et de se faire mal que l'Ecossais. Il va falloir rapidement se remettre la tête à l'endroit pour le n°5 mondial.

Tsonga trop juste, Simon tranquille

Jo-Wilfried Tsonga de son côté chuté face au Belge Xavier Malisse (7-6[6], 7-5). Le Français, qui avait dû faire l'impasse sur la Coupe Davis pour cause de blessure, n'est pas parvenu à mettre efficacement en route ses nouvelles intentions offensives. Une défaite en forme de demi-surprise pour un joueur qui devait gérer un retour de blessure et semble-t-il un important changement tactique.

Gilles Simon, lui, a su se défaire de l'Allemand Rainer Schuettler (6-3, 7-6[5] et retrouvera désormais le Croate Ivo Karlovic, tombeur de David Ferrer. Rafael Nadal a réalisé une parfaite entrée en matière contre le Sud-Africain Rik De Voest (6-0, 6-2). A noter que Fernando Verdasco peut remercier le dos du jeune Ricardas Berankis, qui a contraint ce dernier à l'abandon à 7-5, 2-0. Le Lituanien menait 5-2 dans la première manche. Enfin, Juan Martin Del Potro poursuit sa montée en puissance en sortant le tenant du titre Ivan Ljubicic (5-7, 6-4, 6-2). Robin Söderling a fermé le programme avec une victoire face à l'Allemand Michael Berrer (6-3, 7-6[4]).
C.B.


PROGRAMME DE DIMANCHE

STADIUM 1 : A partir de 20h00 :

ATP : R. Mello (BRE) - J. Isner (USA/n°30)
ATP : A. Roddick (USA/n°8) - J. Blake (USA/WC)
WTA : S. Errani (ITA) - K. Clijsters (BEL/n°2)
ATP : I. Andreev (RUS) - R. Federer (SUI/n°2)
ATP : A. Golubev (KAZ) - N. Djokovic (SER/n°3)
WTA : D. Cibulkova (SLQ/n°25) - V. Zvonareva (RUS/n°3)

STADIUM 2 : A partir de 20h00 :

WTA : F. Schiavone (ITA/n°5) - A. Cornet (FRA/Q)
ATP : N. Davydenko (RUS) - S. Wawrinka (SUI/n°12)
ATP : R. Harrison (USA/WC) - G. Garcia-Lopez (ESP/n°22)
WTA : J. Jankovic (SER/n°6) - J. Goerges (ALL/n°32)
ATP : M. Fish (USA/n°13) - M. Raonic (CAN/WC)

STADIUM 3 : A partir de 20h00 :

ATP : R. Gasquet (FRA/n°18 - P. Cuevas (URU)
WTA : A. Ivanovic (SER/n°19) - B. Zahlavova Strycova (RTC)
ATP : B. Becker (ALL) - T. Bellucci (BRE/n°26)
ATP : J. Benneteau (FRA) - J. Melzer (AUT/n°10)
WTA : A. Pavlyuchenkova (RUS) - S. Peer (ISR/n°10)

COURT 7 : A partir de 20h00 :

WTA : M. Bartoli (FRA/n°15) - A. Petkovic (ALL/n°21)
ATP : T. Berdych (RTC/n°7) - L. Kubot (POL)

COURT 8 : A partir de 20h00 :

ATP : V. Troicki (SER/n°16) - B. Tomic (AUS/WC)
ATP : J. Chela (ARG/n°29) - P. Petzschner (ALL)
WTA : K. Kanepi (EST/n°14) - Y. Wickmayer (BEL/n°23)

COURT 4 : A partir de 20h00 :

ATP : S. Giraldo (COL) - M. Llodra (FRA/n°24)
2 double
ATP : M. Cilic (CRO) - F. Serra (FRA)
ATP : E. Gulbis (LET/n°31) - Y. Lu (TAI)
# 14/03/2011 à 15:04 Nico
RESULTATS DE DIMANCHE

Roddick - Blake 6-3,7-5
Isner - Mello 6-3,7-6(7/2)
Gasquet - Cuevas 7-5,6-3
Melzer - Benneteau 1-6,6-1,6-4
Troicki - Tomic 6-4,6-4
Llodra - Giraldo 7-6(8/6),6-4
Gulbis - Lu 6-7(1/7),7-6(9/7),6-1
Djokovic - Golubev 6-0,6-4
Berdych - Kubot 6-4,6-1
Belluci - Becker 6-3,7-6(7/5)
Cilic - Serra 6-1,6-3
Wawrinka - Davydenko 3-6,7-6(7/5),6-4
Raonic - Fish 7-5,6-4
Harrison - García-López 6-3,7-6(7/4)Chela - Petzschner 4-6,7-5,6-2
Federer - Andreev 7-5,7-6(7/4)


Nadal, "de plus en plus proche" de Federer

Rafael Nadal reconnaît que ses relations avec Roger Federer sont de plus en plus complices. Sans impact sur leur rivalité. "On adore la compétition, mais il y a une vie en dehors de la compétition..." Samedi, le N.1 mondial a expédié son entrée en lice à Indian Wells face à Rik de Voest (6-0, 6-2).
C'est l'un des petits mystères du circuit : comment peut-on être ami avec un joueur- vraiment ami - et entretenir avec lui une féroce compétition sur le circuit? Rafael Nadal et Roger Federer, les deux grandes stars du circuit mondial, savent se rendre coup pour coup sur un court mais n'hésitent pas à multiplier, ensemble, les bonnes actions et les exhibitions.

Avant d'entrer en lice à Indian Wells, et quelques jours après une autre apparition commune sur un terrain hors du circuit ATP, Nadal a expliqué en conférence de presse qu'il n'y avait aucun paradoxe à cela. "On adore la compétition, mais il y a une vie en dehors de la compétition, hors du court..., a-t-il expliqué aux journalistes. Et cela n'affecte pas non relations sur le terrain."

"On se comprend bien" a dit Nadal (en anglais dans le texte : "we have a good connection together"). "C'est pourquoi nous faisons souvent des opérations ensemble, notamment pour nos fondations respectives. Roger est un type bien et un de mes amis en ce moment. Il est clair que nous sommes de plus en plus proches. on se sent bien ensemble."

Les deux premières têtes de série d'Indian Wells, menacées dans leur suprématie par le début de saison canon de Novak Djokovic, ne pourront pas se retrouver avant la finale. Ils ne se sont pas encore rencontrés en 2011.

Eurosport


Federer débute bien

Roger Federer n'a pas manqué son entrée dans le tournoi d'Indian Wells en dominant (7-5, 7-6 [4]) le Russe Igor Andreev.

Roger Federer, tête de série n°2, a bien négocié son entrée en lice dans le tournoi d'Indian Wells avec une victoire en deux manches (7-5, 7-6 [4]) au deuxième tour face au Russe Igor Andreev, 96e mondial. C'est la première fois en quatre confrontations que l'ancien n°1 mondial l'emporte en deux sets contre Andreev.

«J'ai toujours eu des matches difficiles contre lui, a dit Federer. Mais là j'avais bien le match en main dans le premier set alors que ça n'a pas toujours été le cas (NDLR: il avait perdu la première manche de leurs deux derniers matches). J'ai mieux géré l'effet de sa balle. Dans le deuxième (set), ça a été plus disputé mais j'ai vraiment joué un bon tie break.» Au prochain tour, Federer affronteral'Argentin Juan Ignacio Chela, tête de série n°29.
lequipe.fr avec AFP


PROGRAMME DE LUNDI

Stadium 1 : A partir de 20h00 (heure française):

WTA : C. Wozniacki (DAN/n°1) vs M. Martinez Sanchez (ESP/n°28) : 0-3
ATP : R. Soderling (SUE) vs P. Kohlschreiber (ALL/n°32) : 1-3
WTA : A. Rezai (FRA/n°20) vs M. Sharapova (RUS/n°16) : 1-1
ATP : R. Nadal (ESP/n°1) vs R. Sweeting (USA/Q) : 1-0
WTA : S. Stosur (AUS/n°4) vs D. Safina (RUS) : 1-3
ATP : F. Verdasco (ESP/n°9) vs S. Querrey (USA/n°21) : 1-0

Stadium 2 : A partir de 20h00 (heure française):

ATP : T. Robredo (ESP/n°25) vs D. Young (USA/Q) : 1-0
ATP : N. Almagro (ESP/n°11) vs A. Montanes (ESP/n°23) : 1-2
ATP : A. Dolgopolov (UKR/n°20) vs J. Del Potro (ARG) : 0-0
WTA : C. Mchale (USA/WC) vs N. Petrova (RUS/n°18) : 1-0
1 double.

Stadium 3 : A partir de 20h00 (heure française):

WTA : A. Radwanska (POL/n°9) vs M. Kirilenko (RUS/n°24) : 3-2
WTA : U. Radwanska (POL) vs V. Azarenka (BLR/n°8) : 0-0
ATP : S. Devvarman (IND/Q) vs X. Malisse (BEL) : 1-0
ATP : G. Simon (FRA/n°28) vs I. Karlovic (CRO) : 1-1
WTA : L. Hradecka (RTC/Q) vs S Peng (CHI) : 0-0

Court 7 : A partir de 20h00 (heure française):

WTA : A. Kleybanova (RUS/n°22) vs F. Pennetta (ITA/n°13) : 0-4
3 doubles.
# 15/03/2011 à 12:53 Nico
RESULTATS DE LUNDI

Del Potro - Dolgopolov 7-6(7/3),6-3
Querrey - Verdasco 7-5,6-4
Robredo - Young 6-0,6-4
Nadal - Sweeting 6-3,6-1
Devvarman - Malisse 6-1,3-6,7-6(7/5)Montañés - Almagro 4-6,6-2,6-4
Karlovic - Simon 6-3,6-3
Kohlschreiber - Söderling 7-6(10/8),6-4


Nadal et le désert californien

Opposé à un 2e joueur issu des qualifications à Indian Wells, Rafael Nadal n'a fait qu'une bouchée de Ryan Sweeting au 3e tour du premier Masters de la saison (6-3, 6-1). Avec un tableau désormais grand ouvert, le N.1 mondial peut viser sereinement les demi-finales pour la 6e fois consécutive.

Le privilège du N.1 mondial dans les grands tournois est de rencontrer des joueurs de plus faible niveau dans les premiers tours. Pour Rafael Nadal, son parcours à Indian Wells s'accompagne en plus d'un peu de chance. En trois tours, la partie haute du tableau californien a été asséchée de compétiteurs qui pourraient faire de l'ombre à l'Espagnol. Jugez plutôt : après Murray, Ferrer, Tsonga, Baghdatis et Ljubicic au 2e tour, Söderling, Verdasco, Almagro, Simon et Dolgopolov ont rendu le désert américain un peu plus aride.

Mais pas pour tout le monde. Après Rik de Voest et Ryan Sweeting, battus en deux sets secs, Rafael Nadal va affronter un troisième adversaire issu des qualifications, l'Indien Somdev Devvarman, 84e mondial, pour viser une place en quarts de finale sans trop transpirer. Le Majorquin pourrait même ne pas croiser une tête de série avant les demi-finales s'il venait à affronter Ivo Karlovic, ex-N.14 mondial. Le Croate, tombeur de David Ferrer et Gilles Simon, est actuellement 239e au classement mondial, mais reprend goût au jeu après une blessure du tendon d'Achille gauche qui lui a gâché la saison dernière.

Del Potro en outsider

Et encore, en demi-finales s'avance vers le double vainqueur (2007 et 2009) un autre joueur camouflé en non-tête de série alors qu'il pourrait en avoir l'étoffe : Juan Martin Del Potro. Sa blessure au poignet semble oubliée et l'Argentin, récent vainqueur à Delray Beach, a réussi, lui aussi, à éliminer deux têtes de série : Ivan Ljubicic et Alexandr Dolgopolov. Avec les défaites de Robin Söderling et Andy Murray, l'ancien vainqueur de l'US Open semble être le grand bénéficiaire du deuxième quart du tableau californien.

Encore loin d'une potentielle sixième demi-finale de suite à Indian Wells, Rafael Nadal a le temps de penser à autre chose. Au Japon en l'occurrence. Le N.1 mondial a indiqué que les joueurs du circuit ATP réfléchissaient à une action en faveur du Japon, frappé vendredi par un séisme et un tsunami meurtriers. "On réfléchit à ce qu'on pourrait faire. Je ne sais pas encore dans quel sens mais nous allons essayer de faire quelque chose", a déclaré l'Espagnol.

"Vous savez, c'est dur d'organiser quelque chose de façon immédiate car il faut de la préparation en amont. Mais je suis ouvert à tout (toute forme d'action, NDLR). Je suis triste, c'est terrible ce qui se passe." Il avait participé à Indian Wells l'an dernier à un match exhibition avec le Suisse Roger Federer et les anciens joueurs américain Pete Sampras et Andre Agassi à un match en faveur de Haïti, touché en janvier 2010 par un séisme.
S.P.


REACTION



Rafael Nadal : «Je n'ai pas joué de manière si impressionnante que ça mais j'ai été très solide. Je n'ai pas commis trop de fautes et ce qui est pour moi le plus positif c'est que j'ai mieux fini ce match que je ne l'ai commencé. Je suis aussi très satisfait de mon service et de mon revers. En coup droit j'ai l'habitude, c'est mon meilleur coup. Je vais de toute manière devoir rester très agressif si je veux faire un bon tournoi ici.»


PROGRAMME DE MARDI


Stadium 1 : A partir de 19h00 (heure française) :

ATP : E. Gulbis (LET/N°31) vs N. Djokovic (SER/n°3) : 1-3
WTA : M. Bartoli (FRA/n°15) vs K. Clijsters (BEL/n°2) : 0-3
ATP : J. Chela (ARG/n°29) vs R. Federer (SUI/n°2) : 0-5
WTA : C. Wozniacki (DAN/n°1) vs A. Kleybanova (RUS/n°22) : 2-1
ATP : A. Roddick (USA/n°8) vs J. Isner (USA/n°30) : 2-1
WTA : D. Safina (RUS) vs M. Sharapova (RUS/n°16) : 3-3

Stadium 2 : A partir de 19h00 (heure française) :

WTA : J. Jankovic (SER/n°6) vs A. Ivanovic (SER/n°19) : 3-6
ATP : M. Cilic (CRO/n°17) vs S. Wawrinka (SUI/n°12) : 2-4
ATP :R. Gasquet (FRA/n°18) vs J. Melzer (AUT/n°10) : 0-2
ATP : M. Raonic (CAN/WC) vs R. Harrison (USA/WC) : 0-0
2 doubles.

Stadium 3 : A partir de 19h00 (heure française) :

ATP : T. Berdych (RTC/n°7) vs T. Bellucci (BRA/n°26) : 2-0
ATP : V. Troicki (SER) vs M. Llodra (FRA/n°24) : 0-0
WTA : F. Schiavone (ITA/n°5) vs S. Peer (ISR/n°10) : 1-3
1 double.
WTA : N. Petrova (RUS/n°18) vs S. Peng (CHI) : 2-1

Court 7 : A partir de 19h00 (heure française) :


1 double.
WTA : A. Radwanska (POL/n°9) vs V. Azarenka (BLR/n°8) : 2-4
WTA : Y. Wickmayer (BEL/n°23) vs D. Cibulkova (SVK/n°25) : 1-1
2 doubles.
# 16/03/2011 à 15:43 Nico
RESULTATS DE MARDI

Roddick - Isner 7-5,6-2
Gasquet - Melzer 6-1,6-3
Troicki - Llodra 6-3,6-3
Djokovic - Gulbis 6-0,6-1
Berdych - Belluci 6-3,6-2
Wawrinka - Cilic 7-5,6-3
Harrison - Raonic 7-6(7/1),4-6,6-4
Federer - Chela 6-0,6-2


Gasquet solide

En 1h01', le Français domine (6-1, 6-3) l'Autrichien au bout du rouleau. En huitième de finale, le Biterrois affrontera l'Américain Andy Roddick.

A Indian Wells, des relents de Coupe Davis viennois affluent sur les courts. Et la prestation de Jürgen Melzer s'apparente vraiment à une indigestion. Qu'est-ce qui ne passe pas ? Le jeu de Richard Gasquet, très solide, et ses nerfs à fleur de peau. Cornaqué par Sébastien Grosjean, le Français joue à la perfection et s'impose (6-1, 6-3 en 1h01') au troisième tour.

Son revers claque, ses jambes moulinent et sa concentration est totale pour tenir sa ligne. Il ne rate rien et ce n'est pas une image avec zéro faute directe au premier set (9 au total). Sur deux aces, il conclut sa première manche de rêve. Jürgen Melzer affiche le mauvais profil. Au bord de la crise de nerfs, il arrose (32 fautes directes pour 12 points gagnants), est lent, joue faux et se précipite.

Mais le danger existe toujours face à un joueur qui n'a plus rien à perdre. A 6-1, 1-2, Richard Gasquet sauve trois balles de break. L'Autrichien voit rouge et perd son engagement suivant sur un jeu blanc. Il lâche alors tous ses coups et allie le tout avec le rien. Concentré et offensif (24 points gagnants), le Biterrois reste sur sa ligne de conduite et empoche une victoire convaincante. En huitièmes de finale, la concentration sera sûrement une des clés face à un grand serveur américain, Andy Roddick. Attention l'indigestion peut changer de côté.
S.D.


REACTION


GASQUET : «UN NIVEAU INTERESSANT»

«Jürgen n'a pas joué son meilleur tennis, c'est certain, alors que moi je me sentais bien sur le court. J'ai bien réussi à tenir le jeu. Il lui aurait fallu un grand match pour me battre. Il était un peu fatigué par la Coupe Davis. J'ai su rester dans le match alors que j'avais trois balles de break contre moi à 1-2 dans le second set. J'aurais pu me retrouver dans les cordes s'il avait fait ce break. J'ai bien couru, bien servi et je n'ai pas eu mal à l'épaule, c'est le principal. Je suis pas mal en ce moment mais le tennis ça se joue jour par jour. En tout cas, ça va mieux qu'il y a un an ici. J'étais dans le gouffre. J'ai un niveau intéressant mais je suis encore loin des tous meilleurs mondiaux.» (AFP)


PROGRAMME DE MERCREDI

Stadium 1 - A partir de 11h00 (19h00 en France)

Sam Querrey (USA) - Tommy Robredo (ESP) : 0-1

Pas avant 13 heures (21 heures en France)


Ana Ivanovic (SER) - Marion Bartoli (FRA) : 4-2
Viktor Troïcki (Ser) - Novak Djokovic (SER) : 1-7
Andy Roddick (USA) - Richard Gasquet (FRA) : 3-1

Pas avant 19 heures (03h00 en France)


Rafael Nadal (ESP) - Somdev Devvarman (IND) : 0-0
Ryan Harrison (USA) - Roger Federer (SUI) : 0-0

Stadium 2 - A partir de 11h00 (19h00 en France)

Philipp Kohlschreiber (ALL) - Juan Martin Del Potro (ARG) : 0-2
Tomas Berdych (RTC) - Stanislas Wawrinka (SUI) : 3-4
Albert Montanes (ESP) - Ivo Karlovic (CRO) : 1-1
Un double

Pas avant 19h00 (03h00 en France)

Shahar Peer (ISR) - Yanina Wickmayer
(BEL) : 2-2
# 17/03/2011 à 20:39 Nico
RESULTATS DE MERCREDI

Nadal - Devvarman 7-5,6-4
Karlovic - Montañés 7-6(9/7),6-2
Del Potro - Kohlschreiber 7-6(7/3),7-6(9/7)
Robredo - Querrey 6-1,6-3
Gasquet - Roddick 6-3,7-6(7/5)
Djokovic - Troicki 6-0,6-1
Wawrinka - Berdych 3-6,6-4,6-4
Federer - Harrison 7-6(7/4),6-2


Nadal s'est donné

Le numéro un mondial a dû s'employer pour se défaire du qualifié Indien, Somdev Devvarman, sur le score de (7-5, 6-4). Indian hell.

Le numéro un mondial s'est fait secouer par un qualifié Indien (7-5, 6-4), Somdev Devvarman, mais a réussi à se qualifier pour les quarts de finale, où il affrontera le Croate Ivo Karlovic. Mais que ce fut dur... Dès le premier jeu, Devvarman a pris le service du Majorquin avant de lui céder le sien au quatrième. C'est finalement à 5-5 que Nadal a pris l'avantage pour la première fois du match. Un soulagement pour l'Espagnol : «Tous les matchs sont difficiles. Somdev fait un super tournoi avec une belle victoire contre Xavier Malisse au tour précédent. Je lui souhaite plein de bonnes choses pour la fin de saison.»

Karlovic en quart

Avec un tableau nettoyé de quelques têtes de séries, Nadal semblait avoir la tâche facile. Il a dû lutter. Fatigué par les efforts, l'Indien a cédé dans le deuxième set (6-4), luttant sur tous les points, face au grand coup droit de l'Espagnol. «C'est l'un de mes tournois préférés», a avoué à la sortie du terrain Nadal, qui sera opposé en quarts à Ivo Karlovic. Associé à son compatriote Marc Lopez en double, le numéro un mondial pourrait croiser en demi-finale Roger Federer, qui fait équipe avec Stanislas Wawrinka.
lequipe.fr


PROGRAMME DE JEUDI

Stadium 1 : A partir de 19h00

WTA : Caroline Wozniacki (DAN/n°1) - Victoria Azarenka (BLR/n°8) : 3-2
ATP : Juan Del Potro (ARG) - Tommy Robredo (ESP/n°25) : 2-0
WTA : Maria Sharapova (RUS/N°16) - Shuai Peng (CHN) : 1-1
1 double
ATP : Rafael Nadal (ESP/n°1) - Ivo Karlovic (CRO) : 3-0
# 18/03/2011 à 23:09 Nico
RESULTATS DE JEUDI

Nadal - Karlovic 5-7,6-1,7-6(9/7)

Del Potro - Robredo : Del Potro par forfait


Nadal au bout du suspense

Avec une fin de match à suspense, Rafael Nadal est venu à bout du Croate Ivo Karlovic 5-7, 6-1, 7-6 (9/7) en quart de finale au tournoi d'Indian Wells. L'Espagnol rejoint le dernier carré pour la sixième fois consécutive et défiera Juan Manuel Del Potro pour une place en finale.

Rafael Nadal s'est qualifié pour les demi-finales du tournoi Masters 1000 d'Indian Wells pour la sixième fois d'affilée en battant le grand serveur Croate Ivo Karlovic 5-7, 6-1, 7-6 (9/7) au bout d'un combat de près de 2 h 30 minutes. Le Majorquin rencontrera samedi l'Argentin Juan Manuel Del Potro pour une place en finale d'une épreuve qu'il a remportée à deux reprises (2007, 2009). Le jeu décisif du dernier set a été un monument de suspense et Nadal a enlevé la victoire à sa troisième balle de match, sur service adverse, après un coup droit très mal ajusté de Karlovic. Le Majorquin, visiblement soulagé, a exulté en sautant sur le court presque à la manière d'un sauteur en longueur.

Deux points auparavant, il avait manqué une balle de match sur son service après une faute directe de revers, à la grande déception du public. "Il y avait énormément de tension dans le tie break, a souligné Nadal. J'étais nerveux. Heureusement que j'ai bien retourné car je n'ai pas mis un premier service dans le carré ! (il en a en fait raté 5 sur 8, ndlr)" "Cela s'est joué à deux points, ça aurait pu tout aussi bien me sourire", a de son côté souligné Karlovic, qui revient bien après une saison 2010 interrompue dès mai et marquée par une opération d'un tendon d'Achille. Le Croate a notamment battu trois têtes de série d'affilée à Indian Wells, dont l'Espagnol David Ferrer, N.6 mondial, dès le 2e tour.

"Fantastique"

"Au premier set, j'ai mieux joué qu'Ivo mais il a sorti un jeu incroyable à 5-5 pour me breaker (sur un jeu blanc avec quatre points gagnants), a raconté Nadal. Ensuite, j'ai fait un deuxième set fantastique (seulement 33 minutes). Et dans la troisième manche, le service d'Ivo était absolument inarrêtable." Après avoir été breaké dans le premier set, le N.1 mondial a bien eu une balle de débreak dans le jeu suivant mais le Croate l'a évacué avec un de ses 23 aces de la partie. En milieu de premier set, il a d'ailleurs aligné 5 aces en l'espace de 7 points de service...

Dans la foulée d'un deuxième set expéditif, les deux hommes ont gardé dans le dernier set leur mise en jeu à coups de jeux blancs (trois pour Nadal, un pour Karlovic) avant l'explication finale dans un tie break au couteau.Trois fois Nadal faisait le mini break pour se mettre en bonne position mais Karlovic effaçait cet avantage à chaque fois, les deux premières sur des points gagnants bien construits en attaquant. Mais le Croate, peut-être sur les nerfs, finissait par craquer sur cette erreur de coup droit à 7-8 sur son service.
AFP


PROGRAMME DE VENDREDI


Stadium 1 : A partir de 19h00 (heure française) :

ATP : Richard Gasquet (FRA/n°18) - Novak Djokovic (SER/n°3) : 1-3

Pas avant 21h00 (heure française) :

WTA : Yanina Wickmayer (BEL/n°23) - Marion Bartoli (FRA/n°15) : 0-2

Pas avant 23h00 (heure française) :

ATP : Stanislas Wawrinka (SUI/n°12) - Roger Federer (SUI/n°2) : 1-7

Pas avant 02h00 (heure française) :

1 double.

Pas avant 04h00 (heure française) :

WTA : Caroline Wozniacki (DEN/n°1) vs Maria Sharapova (RUS/n°16) : 1-2
# 19/03/2011 à 16:08 Nico
RESULTATS DE VENDREDI

Djokovic bloque Gasquet

Novak Djokovic a été mené deux fois 2-0 mais il a battu Richard Gasquet 6-2, 6-4, en demi-finale, à Indian Wells. Le Français n'a pas réussir à tenir son engagement avec autant de sécurité que son adversaire. Le Serbe retrouvera pour l'occasion Federer qui a sorti Wawrinka.

Richard Gasquet peut une nouvelle fois être déçu. Volontaire, positif, le Français a produit un tennis solide, parfois explosif, mais encore un peu trop hésitant pour bousculer un membre du top 3. Il s'était arrêté en demi-finale à Dubaï face à Roger Federer, il s'incline face à Novak Djokovic en quart de finale à Indian Wells.

Logique direz-vous, mais décevant quand même. Le Français a mené 2-0 dans le premier set, 3-0 dans le second set, et Djokovic a offert son flanc a ses attaques dans cette seconde manche. Il y avait la place pour, sinon un exploit, au moins un troisième set.

A 2-0 dans le premier set, Gasquet est au service. Il obtient quatre balles de jeu mais Djokovic le pousse dans ses retranchements. Les échanges sont intenses, très agréables à suivre mais certainement éprouvant sous le soleil du désert californien. 13 minutes de jeu plus tard, Nole avait fait son retard et marqué la rencontre de sa raquette chauffée au fer rouge. Gasquet ne déjoue pas mais perd le duel. Même dans la diagonale revers qu'il tenait si bien jusque là. Il encaisse six jeux de suite (6-2).

Gasquet : "Djokovic retourne mieux que Nadal ou Federer"

Mené 15/40 dès l'entame du second set, Gasquet bénéficie d'une décompression inattendue du N.3 mondial. Le Français ne joue pas aussi bien que lors de son match face à Roddick mais ses frappes restent consistantes. Il se déplace moins bien dans la profondeur, mais cela est compréhensible. Djokovic n'est pas invaincu cette saison pour rien. Le Serbe a simplement perdu le fil de la rencontre pendant trois jeux. A 2-6, 3-0, le Français aurait pu prendre plus d'initiative. On n'a pas senti la petite nuance tactique qui aurait permis de bousculer un Djokovic destabilisé. Au contraire, les hésitations du Français l'ont remis sur le droit chemin.

Fort de schémas de jeu appliqués avec une confiance impressionnante, Djokovic a remis le couvercle sur le jeu de Gasquet, qui délestait parfois un peu de pression d'un revers (une fois un coup droit) magique et fulgurant. Richard a souligné en conférence de presse que Djokovic retournait mieux que Nadal ou Federer, et sur certains points plus brûlants que d'autres, il a souffert aujourd'hui de la grande qualité de retour du Serbe, mais c'est plus sur les variations de ses secondes balles et dans l'échange qu'il a eu sa chance. Gasquet progresse mais sans pouvoir encore décrocher un gros lot. A Miami ? Ce serait un pied-de-nez au destin, deux ans après l'affaire de la boite de nuit...


Roger Federer (SUI/N.2) bat Stanislas Wawrinka (SUI/N.12) 6-3, 6-4

Roger Federer va rencontrer samedi en demi-finale Serbe Novak Djokovic après sa victoire facile vendredi sur son compatriote Stanislas Wawrinka, tête de série N.12, 6-3, 6-4, pour un duel dont le vainqueur sortira... N.2 mondial !

S'il s'incline en demi-finale, le Suisse de 29 ans, trois fois vainqueur dans le désert californien (2004-2006), cèdera sa place de N.2 mondial à Djokovic dès la publication lundi du prochain classement ATP. Le Serbe de 23 ans est invaincu en seize matches cette saison avec des titres à l'Open d'Australie et à Dubaï.

"Je me sens bien sur surface dure depuis six mois, je suis en bonne santé et motivé, je crois que ça se voit sur le court", a déclaré Federer, qui jouera sa quatrième demi-finale de la saison (Doha, Open d'Australie, Dubaï). Federer et Wawrinka devaient se retrouver quelques heures plus tard sur le court central pour disputer une demi-finale du tournoi de double contre la paire espagnole composée de Rafael Nadal et Marc Lopez, les tenants du titre.
J.C.


REACTIONS

Novak Djokovic : «Je suis dans la meilleure période de ma carrière en ce moment et je veux garder ce niveau en gagnant demain (samedi). J'ai dû lutter pour m'en sortir aujourd'hui car il a très bien commencé chaque set avec un break. Je me suis battu pour revenir. Quand on est en confiance, il faut s'en servir pour jouer de mieux en mieux. Les victoires s'enchaînent alors plus facilement. Je me sens très bien en ce moment mais je sais que tout peut très vite changer. Ce sport se joue beaucoup dans la tête.»

Richard Gasquet : «Il retourne de manière incroyable. Mon service est d'habitude une arme mais aujourd'hui je n'ai quasiment pas eu de points gratuits grâce à lui. Cela m'a miné. Je pense vraiment qu'il retourne encore mieux que Nadal et Federer. Il est tellement en confiance en plus en ce moment qu'il réussit tout ce qu'il tente sur le court.»

Roger Federer : «Je me sens bien sur surface dure depuis six mois. Je suis en bonne santé et motivé, je crois que ça se voit sur le court. (Il reste sur deux défaites contre Djokovic) A Dubaï, j'ai raté mon match. En Australie, ça s'est joué à quelques points ça et là. D'habitude, c'est très serré entre nous, c'est dû à notre style de jeu agressif et nos capacités défensives et offensives. A moi de voir si je dois faire des changements dans mon jeu. Mais je l'avais battu quatre fois sur cinq l'an dernier, c'est donc qu'il n'y a quand même pas tant de choses que ça qui ne vont pas. (En cas de défaite contre Djokovic, il perdra sa place de n°2 mondial) Honnêtement, je ne m'en préoccupe pas. Je sais que je peux battre Novak. J'aime jouer contre les joueurs du Top 10, j'ai un bon bilan.»
lequipe.fr


Federer bat Nadal... en double

Roger Federer, associé à Stanislas Wawrinka, s'est qualifié pour la finale du tournoi de double à Indian Wells dans la nuit de vendredi à samedi. Les deux Suisses ont dominé Rafael Nadal et Marc Lopez (7-5, 6-3). Quelques heures avant ce match, Federer et Wawrinka s'étaient affrontés en simple, le premier s'imposant (6-3, 6-4). Pour remporter le titre, la paire helvète devra battre le Belge Xavier Malisse et l'Ukrainien Aleksander Dolgopolov.
lequipe.fr


PROGRAMME DE SAMEDI


Stadium 1 - A partir de 11h00 (19h00 en France)

Rafael Nadal (ESP/n°1) vs Juan Martin Del Potro (ARG) 4-3

Novak Djokovic (SER/n°3) - Roger Federer (SUI/n°2 8-13
# 20/03/2011 à 15:41 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

Nadal reprend la main

Rafael Nadal (n°1), qui restait sur trois revers de rang face à Juan Martin Del Potro, domine l'Argentin en demi-finales, samedi, à Indian Wells (6-4, 6-4 en 1h51').

L'expérience et l'orgueil du champion. Juan Martin Del Potro, mené 4-3 dans ses face-à-face avec Rafael Nadal, a remporté leurs trois dernières joutes... en 2009. Une autre époque. Sur le central d'Indian Wells, l'ex-numéro 4 mondial, retombé au 90e rang après ses galères physiques, n'est plus tout à fait (pas encore ?) le même. L'Espagnol, lui, n'a pas changé. Surpris d'entrée (0-3 puis 1-4), il profite des carences adverses au service (53% des points gagnés derrière sa première balle) et surtout en retour (9 points remportés sur 27 disputés) pour refaire son retard dans le "fameux" septième jeu (3-4).

Avant de doubler la mise dans le neuvième pour prendre les commandes (5-4). Et ne plus les lâcher. Même scénario dans la seconde manche. Un break, à 3-2, sur son unique occasion, et le numéro 1 mondial se met à l'abri. Le réalisme et l'orgueil du champion. Rafael Nadal n'avait plus dominé Juan Martin Del Potro depuis le Queen's, en 2007. Encore une autre époque. Déjà titré en Californie en 2007 - justement - et 2009, le Majorquin, qui décroche sa première finale de la saison, tentera le coup du chapeau face à Novak Djokovic (n°3). Titré à Delray Beach fin février, l'Argentin confirme lui son retour au premier plan. A quand leur prochain duel ? -J.G.


REACTIONS

Rafael Nadal : «Le début de match était un peu bizarre pour moi parce que j'ai fait quelques erreurs en coup droit sur mon premier jeu de service. Je n'ai pas très bien joué cette semaine. OK, il y a eu ce bon match contre Karlovic (en quarts de finale, ndlr), mais c'est spécial contre lui parce qu'il n'y a pas trop de rythme. Quand j'étais mené 4-1, je mettais la balle dans le court, plus souvent sur son revers. J'ai enchaîné quelques bons jeux et lui a commencé à faire des erreurs. Mon service était OK, face à un très grand relanceur, qui te met la pression tout le temps. Je sentais mieux la balle en fin de rencontre qu'au début. C'est mon meilleur match de la saison, et de loin. Il me donne une grande confiance en mon jeu alors que j'entame les quatre mois importants de ma saison avec Indian Wells, Miami et la terre battue en Europe. Après un mois d'arrêt, c'est fantastique de pouvoir disputer une telle finale.(A propos de Juan Martin Del Potro) Je suis content de le revoir sur le circuit, il sera de retour parmi les meilleurs joueurs du monde dans peu de temps.»

Juan Martin Del Potro : «Rafa a beaucoup mieux joué que moi, c'est tout. Contre ce type de joueur, il faut servir parfaitement et ce n'était pas mon cas. Face à lui, il faut bien jouer du début à la fin. Je suis venu au filet à trois ou quatre reprises et il m'a passé à chaque fois. (A propos de son niveau de jeu) C'est sûr que je me suis senti très bien dans ce tournoi mais je ne sais pas trop où se situe mon niveau.»
(AFP)


Djokovic double Federer

Novak Djokovic, vainqueur de Roger Federer à Indian Wells, 6-3, 3-6, 6-2, jouera la finale contre Rafael Nadal dimanche et sera N.2 mondial lundi. Après une rencontre intense, parfois décousue, le Serbe a conservé son invincibilité. C'est surtout sa 3e victoire de suite sur le Suisse en 2011.

Pour voir Roger Federer heureux ce samedi, il faudra attendre la finale de double. Non pas que le Suisse, futur déclassé à la 3e place mondiale au classement publié lundi prochain, soit sûr de gagner, mais on verra enfin un joueur totalement épanoui.

Pour voir un Federer au visage fermé, il faut revoir les images de sa troisième défaite de l'année devant Novak Djokovic. A Indian Wells, après trois sets de bataille, c'est à nouveau le Serbe qui a pris le dessus sur son aîné. Pour la première fois il a perdu un set au passage, dans une ambiance plutôt favorable à son adversaire, et malgré quelques faiblesses, comme la veille face à Richard Gasquet, il a su se remobiliser avec autorité.

Federer (presque) comme Gasquet

Toutes proportions gardées, et surtout sans considérer la valeur absolue de leurs premières balles respectives, Roger Federer a connu plus ou moins les mêmes problèmes que Richard Gasquet la veille. Loin du filet, les chances du Suisse comme du Français de faire un point ont été proportionnelles à leur capacité à tirer des coups sensationnels de leur manche. Ce qui est apparu comme un défaillance tactique et une limite physique chez Gasquet, ressemble fort à un choix un peu trop étroit pour Federer.

Dominé immédiatement dans l'échange dès les premiers jeux, Federer a ainsi donné l'impression de reformuler le choix tactique perdant face à Rafael Nadal sur terre battue : une obstination à chercher la profondeur sans avoir de marge de sécurité. Dans l'échange, Djokovic sait toucher des zones du court avec une régularité épatante. Repoussé derrière sa ligne de fond, Federer est neutralisé. Sa vitesse d'exécution est neutralisée. Et il n'est pas possible de gagner un match en ne jouant que des demi-volées.

Les gammes effrayantes de Djokovic


Breaké le premier à 3-2, breaké encore à 6-3, le Suisse va pourtant insister au deuxième set. Djokovic faiblit comme la veille face à Gasquet, et comme Federer a plus d'expérience, il a su en profiter. Prendre le jeu à son compte avec des coups admirables comme ce coup droit long de ligne à 3-6, 2-1 pour un break crucial. A 3-6, 4-2, Djokovic s'énerve avec lui-même, le public etc. et Federer vient de réussir le plus beau point du match. Cependant, si le set ne lui a pas échappé, il n'a pas cherché des alternatives tactiques.

Dans le troisième set, qui a commencé par deux jeux de très très haut niveau avec de retomber dans la routine du premier set, il a non seulement laissé passer sa chance en concédant un premier break et en oubliant deux balles de débreak sur le service suivant, mais il n'a pas cherché à modifier sa position dans le court. Djokovic a récité ses gammes fatales en profondeur, et Federer a perdu progressivement sa précision.

Trop loin du filet, où il ne viendra qu'en fin de match racler quelques points, Federer vieillit. Attention, il vieillit bien mais on aimerait le voir rajeunir comme lors de ces matches pétillants de double à côté de son partenaire Stanislas Wawrinka, quand il sourit de claquer une volée à la barbe de Nadal (vendredi), ou quand il balaie les plus grands spécialistes (Mirnyi et Nestor plus tôt dans le tournoi). Le double n'est pas l'avenir immédiat de Djokovic (qui jouera cependant avec Andy Murray à Miami !) mais il pourrait éclairer celui de Federer. Trois défaites de suite, quoi qu'il en dise, cela commence à peser. Et la manière plus encore que le bilan des points ATP.

A SAVOIR : la finale de double messieurs oppose en session de nuit : Alexandr Dolgopolov/Xavier Malisse - Roger Federer /Stanislas Wawrinka.

J.C.


REACTION


Federer déçu mais serein

Malgré sa troisième défaite de l'année face à Novak Djokovic, Roger Federer ne ressent pas de frustration. Celui qui redescendra bientôt à la troisième place mondiale ne s'inquiète pas non plus de son niveau de jeu.

«Roger Federer, est-ce frustrant de perdre trois fois contre le même joueur en si peu de temps ?

Ce n'est pas frustrant, c'est juste décevant. Il y a une différence, la frustration est quelque chose de négatif qui tire vers le bas. Non, ces choses-là me sont déjà arrivées. Je me souviens avoir perdu contre Murray de façon assez rapprochée (Quatre défaites consécutives en dix mois de Madrid 2008 à Indian Wells 2009, ndlr). Cela m'est arrivé contre Nadal (Cinq défaites en un an de Roland-Garros 2005 à Roland-Garros 2006 et cinq défaites en neuf mois entre Monte Carlo 2008 et l'Open d'Australie 2009). Même moi je l'ai fait contre lui (Djokovic) à la fin de l'année dernière (Trois victoires en moins de deux mois entre Shanghai et les Masters de Londres). Cette fois c'est à son tour, c'est comme ça que ça marche. Vous savez, je ne crois pas que j'aurais préféré perdre contre trois joueurs différents et classés hors du Top 50 mondial. Je préfère perdre contre un joueur très bien classé.

Que faire la prochaine fois pour que vous puissiez battre un joueur comme Djokovic, au sommet de son art ?

J'ai bien joué à Doha (Vainqueur), j'ai bien joué à l'Open d'Australie (Battu en demi-finale), j'ai bien joué à Dubaï (Battu en finale) et j'ai bien joué ici. Perdre un match de temps à autre ne veut pas dire que je ne joue pas bien. Si je sentais que je jouais mal ou s'il me manquait des outils ou un état d'esprit ou la forme physique pour y arriver, alors là ce serait un problème. Mais ce n'est pas le cas. C'est pour ça que je ne me pose même pas cette question.

A-t-il été difficile de surmonter la déception de la défaite et de repartir jouer la finale du double avec votre compatriote Stanislas Wawrinka ?

Pas du tout. Cela m'est déjà arrivé avant, je crois que ça m'est arrivé aux jeux Olympiques. Je ne suis pas un gars qui rumine ses défaites très longtemps. Une demi-heure et c'est bon, un quart d'heure parfois... L'important c'est que je sente que j'ai donné 100% de moi-même, je ne peux pas faire plus. Si j'avais le sentiment de ne pas avoir fait tous les efforts possibles, alors ça serait très frustrant et décevant. Mais ce n'est pas le cas. Je sais que j'ai tout donné et du coup je tourne la page rapidement. C'est plus gênant physiquement. Tu sors d'un gros match comme ça et tu refroidis, c'est un peu comme une interruption par la pluie. Mais ça va, j'ai bien joué en double (Federer et Wawrinka, médaillés d'or aux JO 2008, se sont inclinés en finale face au Belge Xavier Malisse et à l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov).»
(AFP)


FINALE DE DIMANCHE

Stadium 1 - Pas avant 13h00 (21h00 en France)

Rafael Nadal (ESP/n°1) - Novak Djokovic (SER/n°3) 16-7
# 21/03/2011 à 16:33 Nico
Djokovic taille patron

Novak Djokovic domine Rafael Nadal (4-6, 6-3, 6-2) en finale et reste invaincu cette saison. Le Serbe est le patron de ce début de saison.

Rafael Nadal menait 5-0 dans ses finales face à Novak Djokovic. Sa série a pris fin avant celle incroyable du Djoker en ce début de saison.

Le Djoker est intenable. Après un ex-n°1 mondial, Novak Djokovic s'offre le boss en titre et reste invaincu en ce début de saison. Vainqueur de Rafael Nadal (4-6, 6-3, 6-2), le nouveau n°2 mondial en est à 20 victoires depuis la finale de la Coupe Davis et décroche son deuxième titre à Indian Wells, le 21e de sa carrière. Pour mesurer l'onde de choc, il suffisait de regarder le visage fermé de l'Espagnol après le match. Que s'est-il donc passé depuis la finale de l'US Open pour que Djokovic gagne une lutte au mental contre le roc espagnol ?

On ne se serait pas posé la question après le premier set. Nadal distribue le jeu et impose une tactique imparable. Absent des courts de l'ATP depuis sa défaite et sa blessure en quarts à Melbourne, il propulse son niveau de jeu en haut de l'affiche et semble manger le cerveau du Serbe, écoeuré de voir toutes ses attaques revenir, dégoûté de prendre tous ces contres de coup droit le long de la ligne. Les revers slicés très bas pour casser la cadence, les attaques au mileu du court pour priver son n°2 d'angles et une longueur de balle hallucinante : c'est le Nadal show. Et puis ? Et puis la confiance accumulée et l'ego de Djokovic refont surface : il rentre dans le terrain, retrouve son revers comme son retour et gagne ce temps si précieux.

La lutte de pouvoir ne fait que commencer
Il suffit de peu : à 2-3 40-0, Nadal se déconcentre et perd son service (4-2). Break perdu dans la foulée mais le grain de sable est dans la machine, d'autant plus que la mise en jeu est en panique (25% de premières au 2e set, 42% à la fin), et que le coup droit se dérègle. Après une bataille acharnée puis six balles de set, le n°2 mondial fait plier le n°1. Ce dernier ne s'en remettra pas. ''Nole'' passe la vitesse supérieure (3-0 double break), assomme Rafa et reprend son masque de l'intouchable.

Pour combien de temps ? Lors du discours final, Djokovic se tourne vers Rafa : « pour moi tu es le meilleur joueur de tous les temps et un ami formidable.» Un hommage qui arrache un sourire à Nadal, mais qui ne le trompe pas. Il se souvient avoir dit la même chose à Roger Federer avant de le bouter hors de son trône. Mais la route de Djokovic reste longue. On a déjà hâte de retrouver tous ces premiers rôles et leurs suivants pour la suite du blockbuster.
C.B.


Nadal a des regrets

Rafael Nadal n'a pas caché sa déception après sa défaite en finale face à un Novak Djokovic qu'il a dit prenable. Le n°1 mondial ne digère pas sa panne de service après le premier set.

Rafael Nadal déteste perdre et c'est ce qui fait sa force. Mais bien souvent quand il perd, la déception ne détruit pas sa lucidité. D'ailleurs parfois même quand il gagne il dit que son service était grippé ou que son revers était dans un jour catastrophique. L'Espagnol ne se fait pas de cadeau. Alors après s'être incliné contre ce diable de Djoker, il n'a pas changé ses habitudes. Le coupable du jour ? Ce service qui s'est mis en grève. «Dans le premier set, je jouais très bien, j'avais le contrôle de la plupart des points et je me sentais bien. J'ai commencé à mal servir à partir de la fin du premier set et mon intensité dans le jeu a du coup baissé. Mon service ne fonctionnait pas bien et je pensais à ça pendant le match. C'est le service qui a fait la différence. Je l'ai perdu deux fois de suite dans le second set et ça m'a coûté la manche. J'ai perdu ma coordination et il faut que j'analyse pourquoi à la vidéo.»

«Novak n'était pas inaccessible»

Hors de question pour autant de minimiser le niveau de son dauphin au classement en ce moment, même si pour Rafa son adversaire n'était pas du tout hors de portée dimanche. «J'ai perdu contre le meilleur joueur du circuit en ce moment mais je ne me suis pas senti inférieur à lui. Ce n'était pas un de ces matches où ton adversaire met des coups gagnants dans tous les coins et tu ne peux rien faire. Dans le premier set, je jouais mieux que lui. Après, il a été plus régulier que moi. C'est le meilleur qui a gagné. Alors j'ai perdu, certes, mais contre un des plus grands. C'est un tournoi très positif pour moi même si là, sur l'instant, je ne suis pas forcément content car j'ai senti que Novak n'était pas inaccessible, j'ai senti que je pouvais gagner.» Contrairement aux paroles de ''Nole'' en fin de match, Nadal refuse l'étiquette de meilleur joueur de tous les temps. «Je remercie Novak d'avoir dit ça et on est de très bons amis hors du court en plus mais ce n'est pas vrai du tout !», a répondu en riant le n°1 mondial. On imagine combien il attend déjà de pouvoir prendre sa revanche dans ce qui pourrait vite devenir un classique.
C.B. (avec AFP)


Djokovic a encore faim

Novak Djokovic s'est montré très fier de la façon dont il a inversé la tendance et a une nouvelle fois loué la confiance sur laquelle il surfe depuis des semaines. Il ne veut pas s'arrêter là.

Pour Novak Djokovic, le tournant du match est facile à identifier : 5-3 pour lui, deuxième set. Le Serbe a également bien noté la chute libre de son adversaire au niveau de sa mise en jeu. «Ce jeu où je garde mon service pour gagner le set est important. A partir de là, j'étais sur une dynamique, ce ne sont que quelques points qui ont fait basculer le match. Je n'ai pas pas bien joué dans le premier set, Rafa gagnait confortablement ses jeux de service, mais son pourcentage de premiers services a baissé en milieu de deuxième set pour finir très bas et c'est ce qui a fait la différence.»

Ce qui l'a également bien aidé, c'est cette confiance absolue qui le porte depuis des semaines. «C'est toujours la même chose : je joue avec une confiance incroyable et en plus je sens très bien la balle en ce moment. Quand je suis sur le court, je suis super à l'aise. Je suis aussi complètement concentré sur mon jeu. Tout va bien.» Le Serbe s'est également attribué la petite phrase du jour en déclarant sur le court que Rafael Nadal était pour lui le meilleur joueur de tous les temps. Ce qu'il a soutenu devant la presse. «Je pense qu'il est le meilleur de toute l'histoire parce qu'il n'a que 24 ans et a déjà accompli tellement. Il a encore beaucoup d'années devant lui et je pense qu'il peut aller chercher le record de titres du Grand Chelem de Roger.»

«Ça ne s'arrêtera pas là»

Si certains pensent qu'il va finir logiquement par caler, Djokovic écarte la possibilité d'un revers de la main et voit plus grand. «J'ai une envie énorme de gagner chaque match que je joue. Ça ne s'arrêtera pas là, à cette victoire. Je veux continuer sur ce rythme, c'est certain.» La prochaine étape passera par le Masters 1000 de Miami avant de débuter la saison sur terre battue à Monte-Carlo.

Miami la semaine prochaine, sur une surface très rapide où il s'était imposé en 2007, s'annonce comme un vrai défi tant il est compliqué d'enchaîner. Un défi physique et mental mais également dans le jeu puisque la lenteur d'Indian Wells ne prépare pas aux balles qui fusent de la Floride. Le Djoker en est conscient, mais reste serein. «Je suis un joueur beaucoup plus complet maintenant. Physiquement je suis très fort, et mentalement, j'ai plus d'expérience. Je suis heureux de mon succès du moment mais je sais que la saison est très longue et je ne veux pas trop m'emflammer. Je vais un peu fêter ça et passer à autre chose. Je veux continuer à bien jouer et, si je récupère vite, dès le tournoi de Miami.»
C.B.(avec AFP)


Djokovic va t-il confirmer ?

La victoire de Novak Djokovic, le retour de Richard Gasquet, le déclin éventuel de Roger Federer... Indian Wells a t-il changé la donne ? Tentative de réponses.

Novak Djokovic est-il le nouveau patron du tennis masculin ?

Difficile de dire si le "Djoker" a vraiment pris les commandes du circuit car la saison est encore longue mais le Serbe, toujours invaincu en 2011, n'a jamais affiché une telle confiance depuis ses débuts pros. «On en revient à la même histoire : je joue en confiance, je sens bien la balle sur le court, je joue le meilleur tennis de ma vie», a t-il déclaré. Les chiffres sont éloquents. Face au n°1 mondial, il a signé son 20e succès d'affilée en comptant ses deux victoires en Coupe Davis et remporté son troisième tournoi en 2011 après l'Open d'Australie et Dubaï.

En outre, ses trois victoires acquises, en trois mois, sur Federer ont marquées les esprits. Au classement mondial, il devient le dauphin de Nadal et à l'écouter il «ne compte pas [s]'arrêter là» Alors futur n°1 ? Pas sûr... Mais Nadal, tenant du titre à Monte-Carlo, Rome, Madrid, Roland-Garros et Wimbledon et qui possède tout de même une bonne avance au classement (3920), va avoir beaucoup de points à défendre jusqu'en juillet alors que Djokovic ne s'est jamais hissé en finale lors ces tournois l'an dernier.

Richard Gasquet est-il de retour ?


La paire Grosjean-Piatti a porté ses fruits. Reste à savoir les résultats sur la durée... «C'est mon premier tournoi avec Seb et Riccardo et je voulais le réussir. Je suis heureux avec eux», a déclaré Gasquet dans L'Equipe samedi. Grosjean insistait ces derniers jours sur le mental retrouvé de son joueur. «J'ai moins de soucis dans la tête et ça paie», a reconnu l'intéressé. L'affaire de Miami semble être définitivement soldée.

Le Biterrois n'avait encore jamais réussi à enchaîner deux victoires consécutives sur des Top 10 (Jürgen Melzer et Andy Roddick). En outre, ses progrès dans le jeu sont notables. Face à Roddick, son revers est redevenu tranchant. «J'étais vraiment en confiance sur mon revers et ça a été la clé du match», a-t-il affirmé après son succès sur l'Américain. Sous l'insistance de Grosjean, il a bien musclé sa première balle. A lire les déclarations dans L'Equipe de Marian Vajda, l'entraîneur de Djokovic, Gasquet a fait le bon choix avec ce double ticket : «Gasquet a choisi une très bonne équipe. Piatti, c'est l'expérience, et Grosjean, l'oeil du joueur de très haut niveau.» . A lui donc de capitaliser tout cela dès mercredi à Miami...

Roger Federer est-il sur le déclin ?

L'an passé, on parlait déjà du déclin du Suisse. Après sa défaite contre Djokovic, le Suisse, dans un discours très maîtrisé, a passé son temps à rassurer les journalistes. Sauf qu'en ce début d'année, il y a des éléments nouveaux par rapport aux années précédentes. Federer n'a perdu que trois fois en 2011, mais trois fois contre Djokovic... Du coup, après Nadal, le Serbe semble être devenu sa deuxième "bête noire". En outre, Federer n'a plus remporté de Grand Chelem depuis janvier 2010 et lors de ses trois derniers succès en... Grand Chelem (Australie 2010, Roland-Garros et Wimbledon 2009), il n'avait battu ni Djokovic ni Nadal.
lequipe.fr avec AFP





Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site