INDIAN WELLS 2013

Auteur  
# 06/03/2013 à 20:47 Nico
Vers des quarts Federer-Nadal et Tsonga-Djokovic

Désormais cinquième mondial, Rafael Nadal est tombé dans le quart de tableau de Roger Federer au Masters 1000 d'Indian Wells où le Suisse est tenant du titre. Pour sa part, Jo-Wilfried Tsonga devra franchir l'obstacle Novak Djokovic, toujours invaincu cette saison.

Il fallait que quelqu'un se dévoue. Et ce quelqu'un, c'est Roger Federer. L'ancien numéro un mondial aura fort à faire pour défendre son titre à Indian Wells car le Suisse aura sur sa route Rafael Nadal, désormais cinquième mondial et épouvantail du tableau californien. L'Helvète, actuel deuxième joueur mondial au classement ATP, et l'Espagnol devraient croiser leur chemin en quarts de finale, à moins qu'un joueur n'en décide autrement.

Pour son retour dans un grand tableau depuis le tournoi de Wimbledon 2012, où il avait été battu par Lukas Rosol, Rafael Nadal ne pouvait être plus flatté. Lui qui voulait tester son genou sur dur, le Majorquin va être servi. L'Américain Ryan Harrison devrait être son premier adversaire, puis le Russe Mikhail Youzhny et le Serbe Janko Tipsarevic avant un choc avec Federer, le 29e du nom. Logé en bas de tableau, Federer devrait affronter l'Ouzbek Denis Istomin au deuxième tour, avant que ne s'avance Julien Benneteau, récent vainqueur du Suisse à Rotterdam. En cas de faux-pas, le Suisse pourrait perdre sa place de numéro deux mondial si Andy Murray venait à s'imposer en Californie.

"Les courts en dur ne sont pas bons pour la santé"

Quelques jours avant, à Indian Wells, Nadal exprimait son désamour pour cette surface sur laquelle il a failli ne pas jouer tout de suite cette saison, comme une prémonition: "Les courts en dur ne sont pas bons pour la santé. Les gens qui gèrent ce sport doivent penser à ça pour le futur. Si les dirigeants ne sont pas assez intelligents pour opérer un changement, le tennis en pâtira". C'est pourtant en connaissance de cause que Rafael Nadal va passer un test important lors du premier Masters 1000 de la saison, qui débute jeudi avec 49 des 50 meilleurs mondiaux, en mettant son genou gauche à rude épreuve sur une surface sur laquelle il n'a plus joué depuis un an. La dernière fois qu'il a joué sur la surface, fin mars 2012 au Masters 1000 de Miami, il avait dû déclarer forfait avant une demi-finale face à Murray en raison de problèmes... au genou gauche.

Son retour sur la terre battue sud-américaine en février a été très probant avec deux titres et une finale, notamment sa victoire expéditive en finale (6-0, 6-2) sur David Ferrer samedi à Acapulco. Mais la transition sur les "hardcourts" nord-américains est toujours un saut dans l'inconnu. Un an et "des moments très difficiles" plus tard, Nadal avance prudemment, conscient de la fragilité de ses genoux: "J'espère que je pourrai continuer de jouer le calendrier normal, comme je le faisais avant. Je sais que je peux jouer sur terre mais je ne sais pas comment le genou va tenir sur dur", affirme le Majorquin aux onze titres du Grand Chelem. Il y a encore une semaine, je ne savais pas si j'allais pouvoir jouer à Indian Wells." Pour l'Argentin Juan Manuel Del Potro, qui l'a battu lundi à New York lors d'une exhibition, Nadal n'a pas de souci à se faire: "Dans pas longtemps, il se battra de nouveau pour la place de numéro un mondial."

Tsonga-Djokovic, quart explosif

L'autre quart de tableau où les yeux seront rivés se situe tout en haut. C'est celui où Novak Djokovic devrait imposer sa loi, au moins jusqu'en quarts de finale. Après treize victoires pour aucune défaite, le Serbe a repris son rythme de 2011 où il avait fallu attendre Roland-Garros pour le voir perdre pour la première fois de la saison. Avec Grigor Dimitrov, Juan Monaco, voire Sam Querrey sur sa route, le numéro un mondial en puissance a eu de la chance au tirage. Il ne devrait pas connaître d'anicroches jusqu'en quarts de finale où Jo-Wilfried Tsonga l'attendra de pied ferme. Mais il se souviendra que le Serbe reste sur cinq victoires de suite en 2012 face à lui, les deux dernières sur dur à Pékin et en indoor en Masters Cup. Avant d'envisager un duel face à la "terreur du moment", le Manceau devra franchir plusieurs obstacles. Il pourrait notamment croiser Mardy Fish qui n'a plus joué en compétition depuis l'US Open 2012 en raison de ses problèmes cardiaques et surtout Milos Raonic, récent vainqueur à Memphis, voire Marin Cilic.

Côté Tricolore, Michaël Llodra devrait être le premier à affronter Milos Raonic au deuxième tour. Tête de série N.25, Jérémy Chardy aura encore Juan Martin Del Potro sur son chemin, comme à l'Open d'Australie où le Palois a dominé l'Argentin au troisième tour. A moins que Paul-Henri Mathieu ne défie l'ancien vainqueur de l'US Open en premier, s'il domine Nikolay Davydenko au premier tour. Dans la seconde partie du tableau, Richard Gasquet, tête de série N.10, est placé dans le quart de Tomas Berdych et David Ferrer. Une partie loin d'être aisée pour le Biterrois qui s'attend à avoir Bernard Tomic en éventuel adversaire du deuxième tour, puis Jerzy Janowicz, finaliste à Bercy, ou David Nalbandian au troisième tour. Un peu plus bas, Gilles Simon tentera d'atteindre David Ferrer en premier en huitièmes de finale. Il pourrait croiser au troisième tour Benoît Paire si le Français passe Lukasz Kubot et Philipp Kohlschreiber. En somme, de jolis duels en perspective.

HUITIEMES de FINALE THEORIQUES

Novak Djokovic (SER/N.1) - Juan Monaco (ARG/N.14)
Marin Cilic (CRO/N.12) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.8)
Andy Murray (GBR/N.3) - Kei Nishikori (JAP/N.16)
Nicolas almagro (ESP/N.11) - Juan Marin Del Potro (ARG/N.7)

Tomas Berdych (TCH/N.6) - Richard Gasquet (FRA/N.10)
Gilles Simon (FRA/N.13) - David Ferrer (ESP/N.4)
Rafael Nadal (ESP/N.5) - Janko Tipsarevic (SER/N.9)
John Isner (USA/N.15) - Roger Federer (SUI/N.2)
S.P.

PROGRAMME DE MERCREDI

Stadium 1 - A partir de 11h (20h en France)

Silvia Soler-Espinosa (ESP) - Vania King (USA) : 0-0
Svetlana Kuznetsova (RUS) - Andrea Hlavackova (RTC) : 0-0
Un double femmes
Flavia Pennetta (ITA) - Francesca Schiavone (ITA) : 2-4
Tsvetana Pironkova (BUL) - Christina McHale (USA) : 0-1

Stadium 2 - A partir de 11h (20h en France)

Un match de qualifications hommes
Jill Craybas (USA) - Mallory Burdette (USA)
Michael Russell (USA) - Bobby Reynolds (USA) : 0-0
Olga Puchkova (RUS) - Maria Sanchez (USA) : 0-1

Stadium 3 - A partir de 11h (20h en France)

Simona Halep (ROU) - Lauren Davis (USA) : 0-0
Deux matches de qualifications hommes
Grace Min (USA) - Lourdes Dominguez Lino (ESP) : 0-0

Court n°7 - A partir de 11h (20h en France)

Un match de qualifications hommes
Kristina Mladenovic (FRA) - Chanelle Scheepers (AFS) : 0-0
Un match de double hommes
Marina Erakovic (NZL) - Shahar Peer (ISR) : 0-0

Court n°8 - A partir de 11h (20h en France)

Jie Zheng (CHN) - Ksenia Pervak (KAZ) : 0-0
Un match de qualifications hommes
Un match de double hommes
Anabel Medina Garrigues (ESP) - Casey Dellacqua (AUS) : 0-1

Court n°4 - A partir de 11h (20h en France)

Un match de qualifications hommes
Mandy Minella (LUX - Olga Govortsova (BLR) : 0-0
Un match de qualifications hommes
Ayumi Morita (JAP) - Lesia Tsurenko (UKR) : 0-0

Court n°5 - A partir de 12h (21h en France)

Un match de qualifications hommes
Lara Arruabarrena-Vecino (ESP) - Sesil Karatantcheva (KAZ) : 0-0
# 07/03/2013 à 12:11 Nico
Les adversaires des qualifiés

Le tirage au sort du tableau principal d'Indian Wells ayant été effectué ce mardi, ne manquait plus qu'à répartir les joueurs qualifiés pour le compléter. Michael Llodra affrontera d'ailleurs l'Espagnol Daniel Munoz-De La Nava (Q). Beau duel en perspective entre Daniel Brands (Q) et Marcos Baghdatis. Le vainqueur du match entre Ivan Dodig et Guido Pella (Q) sera confronté à Julien Benneteau alors que Vasek Pospisil (Q) ou Denis Istomin aura le droit de retrouver Roger Federer au 2ème tour.
TennisLeader.fr

PROGRAMME DE JEUDI

Stadium 1
A partir de 20 heures en France


Lucie Hradecka (RTC) - Taylor Townsend (USA/WC) 0-0
Marcel Granollers (ESP) - David Nabandian (ARG) 0-3
Bethanie Mattek-Sand (USA) - Jamie Hampton (USA) 0-0
Lleyton Hewitt (AUS) - Lukas Rosol (RTC) 0-0

Pas avant 4 heures en France

Madison Keys (USA) - Melanie Oudin (USA) 0-0
Go Soeda (JAP) - Ryan Harrison (USA) 0-1

Staduim 2
A partir de 20 heures en France


Thomaz Bellucci (BRE) - Bernard Tomic (AUS) 1-0
Laura Robson (GBR) - Sofia Arvidsson (SUE) 0-0
Daniel Brands (ALL) - Marcos Baghdatis (CHY) 0-1
Stéphanie Foretz-Gacon (FRA) - Daniela Hantuchova (SLO) 0-0
Ernests Gulbis (LET) - Feliciano Lopez (ESP) 2-1

Stadium 3
A partir de 20 heures en France


Irina-Camelia Begu (ROU) - Heather Watson (GBR) 0-0
Leonardo Mayer (ARG) - Xavier Malisse (BEL) 0-0
Vasek Pospisil (CAN) - Denis Istomin (UZB) 0-0
Bojana Jovanovski (SER) - Garbine Mugurza (ESP) 0-0

Court 7
A partir de 20 heures en France


Viktor Troicki (SER) - David Goffin (BEL) 0-1
Mischa Zverev (ALL/Q) - Jurgen Melzer (AUT) 1-1
Guido Pella (ARG/Q) - Ivan Dodig (CRO) 0-0

Court 8
A partir de 20 heures en France


Kimiko Date-Krumm (JAP) - Galina Voskoboeva (KAZ) 0-0
Victor Hanescu (ROU) - Kevin Anderson (AFS) 2-1
Mirjana Lucic-Baroni (CRO) - Pauline Parmentier (FRA) 1-0
Alexandra Dulgheru (ROU) - Michelle Larcher de Brito (POR) 1-0

Court 4
A partir de 20 heures en France


Lukasz Kubot (POL) - Benoît Paire (FRA) 0-2
Urszula Radwanska (POL) - Arantxa Rus (HOL) 0-0
Petra Martic (CRO) - Stefanie Voegele (SUI/LL) 0-3

Court 6
A partir de 20 heures en France


Elina Svitolina (UKR/Q) - Monica Niculescu (ROU) 0-0
Jarkko Nieminen (FIN) - Igor Sijsling (HOL) 1-1
Annika Beck (ALL) - Kiki Bertens (HOL) 0-1
Wayne Odesnik (USA/Q) - Roberto Bautista Agut (ESP) 0-0
Magdalena Rybarikova (SLO) - Romina Oprandi (SUI) 0-1

Court 5
A partir de 20 heures en France


Gilles Muller (LUX) - Paolo Lorenzi (ITA) 1-0
Monica Puig (PUR) - Alizé Cornet (FRA) 0-0
# 08/03/2013 à 10:15 Nico
RESULTATS DE JEUDI

Marcel Granollers (ESP) - David Nabandian (ARG) 4-6, 2-6
Lleyton Hewitt (AUS) - Lukas Rosol (RTC) 6-4, 3-6, 6-1
Go Soeda (JAP) - Ryan Harrison (USA) 0-6, 6-4, 3-6
Thomaz Bellucci (BRE) - Bernard Tomic (AUS) 4-6, 3-6
Daniel Brands (ALL) - Marcos Baghdatis (CHY) 6-0, 7-6
Ernests Gulbis (LET) - Feliciano Lopez (ESP) 6-3, 6-2
Leonardo Mayer (ARG) - Xavier Malisse (BEL) 6-2, 3-6, 6-4
Vasek Pospisil (CAN) - Denis Istomin (UZB) 6-7, 3-6
Viktor Troicki (SER) - David Goffin (BEL) 6-4, 3-6, 4-6
Mischa Zverev (ALL/Q) - Jurgen Melzer (AUT) 3-6, 6-3, 7-6
Guido Pella (ARG/Q) - Ivan Dodig (CRO) 1-6, 2-6
Victor Hanescu (ROU) - Kevin Anderson (AFS) 6-7, 3-6
Lukasz Kubot (POL) - Benoît Paire (FRA) 7-5, 5-7, 2-6
Jarkko Nieminen (FIN) - Igor Sijsling (HOL) 4-6, 6-3, 6-3
Wayne Odesnik (USA/Q) - Roberto Bautista Agut (ESP) 7-5, 7-5
Gilles Muller (LUX) - Paolo Lorenzi (ITA) 5-7, 4-6

Rafael Nadal : "Je ne suis pas certain d'y arriver"

Avant ses débuts à Indian Wells, Rafael Nadal a exprimé ses doutes avant de retrouver les courts en dur nord-américains. L'Espagnol est aussi sur ses frustrations liées à sa blessure au genou qui l'a tenu éloigné des courts pendant sept mois. Son forfait aux Jeux l'a marqué. "Ce fut un moment triste", avoue-t-il.

"Le plus dur a été de manquer les jeux Olympiques". Rafael Nadal ne s'en cache pas. Il a mal vécu son forfait à Londres cet été. Jeudi avant son entrée en lice au Masters 1000 d'Indian Wells, il est revenu sur son genou gauche qui l'a tenu éloigné des courts pendant sept mois entre fin juin et début février. Cette blessure avait notamment empêché l'Espagnol d'être porte-drapeau de son pays à Londres et de défendre son titre olympique en simple. "Ce fut un moment triste. Ce genre d'opportunités ne se présente pas tous les jours, peut-être une seule fois dans sa vie. J'ai raté cette chance", a-t-il dit en conférence de presse avant ses débuts au 2e tour ce week-end face à l'Américain Ryan Harrison (73e).

Son problème au genou (syndrome de Hoffa) et d'autres pépins l'avaient également contraint à déclarer forfait à l'US Open puis à l'Open d'Australie. L'ancien N.1 mondial, redescendu au cinquième rang à la suite de son absence, a dit qu'il n'avait jamais douté de retrouver un jour son meilleur niveau. "Je n'ai jamais pensé à ça. C'est juste que ça a duré longtemps et c'est difficile avec ce type de blessure car on ne sait pas quand on pourra être de retour, a expliqué le Majorquin. C'est parfois frustrant de s'entraîner tous les jours sans sentir d'amélioration."

Murray : "Cela va être un bon test pour lui"

Après un retour en compétition très probant sur la terre battue sud-américaine en février (2 titres et 1 finale), notamment sa victoire expéditive en finale (6-0, 6-2) sur David Ferrer (N.4 mondial) à Acapulco, la transition sur les courts en dur nord-américains est un saut dans l'inconnu pour Nadal, qui n'a plus évolué sur cette surface depuis fin mars 2012 à Miami. "Je ne suis pas certain d'y arriver, après un an sans jouer sur dur. Je vais essayer de faire de mon mieux, mais je n'espère rien", a confié l'Espagnol, qui n'a plus fréquenté tout le gratin du tennis mondial depuis Wimbledon et son élimination choc au 2e tour face au Tchèque Lukas Rosol, alors 100e mondial.

"Cela va être un bon test pour lui pour voir où en est son genou sur surface dure, a expliqué l'Ecossais Andy Murray, N.3 mondial, qui notamment remporté pendant l'absence de Nadal son premier tournoi du Grand Chelem (US Open 2012). En tout cas, c'est bien de le revoir, il a tellement fait pour le tennis." "Je n'ai pas eu beaucoup de contacts avec Rafa pendant son absence, je comprends qu'il a voulu s'éloigner un peu, a indiqué Roger Federer, son grand rival de ces dernières années. Il a eu du succès en Amérique du Sud et maintenant c'est super de le revoir dans un tournoi sur dur."
eurosport.fr avec Afp


PROGRAMME DE VENDREDI


Stadium 1, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Pablo Andujar (ESP) - Steve Johnson (USA/WC) 0-0
Maria Kirilenko (RUS/n°13) - Christina Mchale (USA) 1-0
James Blake (USA/WC) - Robin Haase (HOL) 1-2
Francesca Schiavone (ITA) - [2] Maria Sharapova (RUS) 3-0

Pas avant 19 heures (4h, HF)

Maria Sanchez (USA/WC) - Agnieszka Radwanska (POL/n°3) 0-0

Stadium 2, à partir de 11 heures (20 heures, heure française
)
Petra Kvitova (RTC/n°5) - Olga Govortsova (BLR) 0-0
Jack Sock (USA/WC) - Ivo Karlovic (CRO/Q) 0-0
Jelena Jankovic (SER/n°18) - Svetlana Kuznetsova (RUS) 4-5
Benjamin Becker (ALL) - Bobby Reynolds (USA/Q) 0-0
Lara Arruabarrena-Vecino (ESP) - Varvara Lepchenko (USA/n°22) 0-0

Stadium 3, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Marinko Matosevic (AUS) - Tommy Robredo (ESP/WC) 0-0
Sara Errani (ITA/n°6) - Lourdes Dominguez Lino (ESP) 3-1
Un double
Chanelle Scheepers (AFS) - Marion Bartoli (FRA/n°9) 0-1
Yen-Hsun Lu (TPE) - [WC] Tim Smyczek (USA) 0-0

Court 7, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Roberta Vinci (ITA/n°14) - Ksenia Pervak (KAZ) 0-0
Santiago Giraldo (COL) - Carlos Berlocq (ARG) 2-1
Un double
Fabio Fognini (ITA) - Aljaz Bedene (SLO) 1-0
Mallory Burdette (USA/Q) - Tamira Paszek (AUT/n°23) 0-0

Court 8, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Dmitry Tursunov (RUS/Q) - Philipp Petzschner (ALL/Q) 0-1
Sorana Cirstea (ROU/n°27) - Anabel Medina Garrigues (ESP) 0-1
Nikolay Davydenko (RUS) - Paul-Henri Mathieu (FRA) 6-3
Un double
Daniel Munoz-De La Nava (ESP/Q) - Michaël Llodra (FRA) 0-0

Court 4, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Johanna Larsson (SUE) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°26) 1-0
Horacio Zeballos (ARG) - Albert Ramos (ESP) 0-1
Simona Halep (ROU) - Dominika Cibulkova (SLQ/n°12) 1-1

Court 6, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Matthew Ebden (AUS/Q) - Andrey Kuznetsov (RUS) 0-0
Un double
Bjorn Phau (ALL) - Alejandro Falla (COL) 0-0
Un double
Lukas Lacko (SLQ) - Daniel Gimeno-Traver (ESP) 0-0

Court 5, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Lesia Tsurenko (UKR/Q) - Yaroslava Shvedova (KAZ/n°31) 0-0
Evgeny Donskoy (RUS) - Tatsuma Ito (JAP) 0-0
Carla Suarez Navarro (ESP/n°25) - Silvia Soler-Espinosa (ESP) 4-0
Un double
Klara Zakopalova (RTC/n°19) - Shahar Peer (ISR/WC) 3-0
# 09/03/2013 à 12:01 Nico
RESULTATS DE VENDREDI

Pablo Andujar (ESP) - Steve Johnson (USA) 2/6 6/1 6/4
James Blake (USA) - Robin Haase (NED) 6/3 6/4
Jack Sock (USA) - Ivo Karlovic (CRO/Q) 6/3 6/7(8) 2/6
Benjamin Becker (ALL) - Bobby Reynolds (USA/Q) 3/6 6/3 4/6
Marinko Matosevic (AUS) - Tommy Robredo (ESP) 7/5 6/2
Yen-Hsun Lu (TPE) - Tim Smyczek (USA) 2/6 6/2 6/2
Santiago Girlado (COL) - Carlos Berlocq (ARG) 0/6 6/2 5/7
Fabio Fognini (ITA) - Aljaz Bedene (SLO) 6/4 6/3
Dmitry Tursunov (RUS/Q) - Philipp Petzschner (ALL/Q) 4/6 4/6
Nikolay Davydenko (RUS) - Paul-Henri Mathieu (FRA) 7/6(1) 6/2
Daniel Munoz-De la Nava (ESP/Q) - Michael Llodra (FRA) 5/7 3/6
Horacio Zeballos (ARG) - Albert Ramos (ESP) 3/6 3/6
Matthew Ebden (AUS/Q) - Andrey Kuznetsov (RUS) 6/3 4/6 6/4
Bjorn Phau (ALL) - Alejandro Falla (COL) 7/6(1) 6/2
Lukas Lacko (SVK) - Daniel Gimeno-Traver (ESP) 1/6 4/6
Evgeny Donskoy (RUS) - Tatsuma Ito (JAP) 6/2 6/1

PROGRAMME DE SAMEDI

Stadium 1, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Madison Keys (USA/WC) - Samantha Stosur (AUS/n°7)
John Isner (USA/n°15) - Lleyton Hewitt (AUS)
Denis Istomin (OUZ) - Roger Federer (SUI/n°2)

Pas avant 16h30 (1h30 HF)

Victoria Azarenka (BLR/n°1) - Daniela Hantuchova (SLQ)

Pas avant 19 heures (4h, HF)

Rafael Nadal (ESP/n°5) - Ryan Harrison (USA)

Pas avant 20h30 (5h30, HF)

Urszula Radwanska (POL) - Sloane Stephens (USA/n°15)

Stadium 2, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Kevin Anderson (AFS) - David Ferrer (ESP/n°4)
Jerzy Janowicz (POL/n°24) - David Nalbandian (ARG)
Ana Ivanovic (SER/n°11) - Taylor Townsend (USA/WC)
Bernard Tomic (AUS) - Richard Gasquet (FRA/n°10)
Tomas Berdych (RTC/n°6) - Mischa Zverev (ALL/Q)

Stadium 3, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Fernando Verdasco (ESP/n°29) - Jarkko Nieminen (FIN)
Angelique Kerber (ALL/n°4) - Irina-Camelia Begu (ROU)
Gilles Simon (FRA/n°13) - Paolo Lorenzi (ITA)
Alize Cornet (FRA) - Caroline Wozniacki (DAN/n°8)
Ernests Gulbis (LET/Q) - [9] Janko Tipsarevic (SER/n°9)

Court 7, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Su-Wei Hsieh (TPE/n°20) - Jamie Hampton (USA)
Trois doubles
Kiki Bertens (HOL) - Mona Barthel (ALL/n°24)

Court 8, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Wayne Odesnik (USA/Q) - Stanislas Wawrinka (SUI/n°18)
Sofia Arvidsson (SUE) - Julia Goerges (ALL/n°21)
Un double
Julien Benneteau (FRA/n°28) - Ivan Dodig (CRO)

Court 4, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Benoît Paire (FRA) - Philipp Kohlschreiber (ALL/n°21)
Leonardo Mayer (ARG) - Mikhail Youzhny (RUS/n°30)
Nadia Petrova (RUS/n°10) - Stefanie Voegele (SUI/LL)
Magdalena Rybarikova (SLQ) - Lucie Safarova (RTC/n°16)

Court 6, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Mirjana Lucic-Baroni (CRO/Q) - Yanina Wickmayer (BEL/n°30)
Ekaterina Makarova (RUS/n°17) - Garbine Muguruza (ESP/Q)
Un double
Andreas Seppi (ITA/n°20) - Daniel Brands (ALL/Q)

Court 5, à partir de 11 heures (20 heures, heure française)

Shuai Peng (CHN/n°32) - Alexandra Dulgheru (ROU)
Monica Niculescu (ROU) - Kirsten Flipkens (BEL/n°28)
Elena Vesnina (RUS/n°29) - Kimiko Date-Krumm (JAP/WC)
David Goffin (BEL) - Florian Mayer (ALL/n°27)
# 10/03/2013 à 12:18 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

John Isner (USA/N.15) - Lleyton Hewitt (AUS) 7/6(6) 3/6 4/6
Denis Istomin (OUZ) - Roger Federer (SUI/N.2) 2/6 3/6
Rafael Nadal (ESP/N.5) - Ryan Harrison (USA) 7/6(3) 6/2
Kevin Anderson (AFS) - David Ferrer (ESP/N.4) 3/6 6/4 6/3
Jerzy Janowicz (POL/N.24) - David Nalbandian (ARG) 7/6(4) 4/6 6/3
Bernard Tomic (AUS) - Richard Gasquet (FRA/N.10) 6/7(1) 2/6
Tomas Berdych (RTC/N.6) - Mischa Zverev (ALL/Q) 6/2 6/4
Fernando Verdasco (ESP/N.29) - Jarkko Nieminen (FIN) 1/6 0/6
Gilles Simon (FRA/N.13) - Paolo Lorenzi (ITA) 6/3 3/6 7/5
Ernests Gulbis (LET/Q) - Janko Tipsarevic (SER/N.9) 6/2 6/0
Wayne Odesnik (USA/Q) - Stanislas Wawrinka (SUI/N.18) 6/3 2/6 1/6
Julien Benneteau (FRA/N.28) - Ivan Dodig (CRO) 4/6 2/6
Benoit Paire (FRA) - Philipp Kohlschreiber (ALL/N.21) 6/4 6/2
Leonardo Mayer (ARG) - Mikhail youzhny (RUS/N.30) 6/2 6/3
Andreas Seppi (ITA/N.20) - Daniel Brands (ALL/Q) 7/5 6/4
David Goffin (BEL) - Florian Mayer (ALL/N.27) 4/6 2/6

Nadal bien rentré

Pas de fausse note pour Rafael Nadal au moment de faire sa reprise sur dur. Il s'est qualifié pour le troisième tour aux dépens de Ryan Harrison (7-6[3], 6-2).

Rafael Nadal a réussi son retour sur dur à Indian Wells. L'Espagnol, tête de série n°5, a dominé l'Américain Ryan Harrison au deuxième tour (7-6[3], 6-2) et affrontera désormais l'Argentin Leonardo Mayer, qui a sorti Mikhail Youzhny (6-2, 6-3), pour continuer sa reprise lors de son premier tournoi sur dur de la saison. Il n'avait plus joué un match sur cette surface depuis 346 jours. Face à un jeune joueur prometteur mais encore bien tendre, l'Espagnol a eu besoin d'un set pour mettre la machine en route et se libérer. Après son retour sur le circuit sur terre battue et les premières certitudes retrouvées, ''Rafa'' a décidé de tenter l'enchaînement sur surface rapide et s'est dit pour l'instant ravi de son choix.

«Je suis très heureux d'être de retour à Indian Wells, a ainsi confié le vainqueur 2007 et 2009, alors qu'il y a encore deux semaines je ne savais pas si j'allais être capable de m'aligner ici.» Tout n'a pas été rose lors de son premier match, puisqu'il a été poussé dans un jeu décisif après avoir pourtant mené 4 jeux à 1 face au 73e joueur mondial. Mais il s'est vite détaché dans le tie-break (5-1) et a ensuite déroulé vers la victoire. Portant toujours un bandage au genou gauche, l'ex n°1 mondial n'a pas pris tous les risques dans ses déplacements mais il a encore prouvé que même sur dur sa marge restait importante. «Après sept mois sans compétition, je ne vais de toute manière pas prendre des risques fous. Mais je suis là et comme à chaque fois c'est pour faire de mon mieux. J'essaie de ne pas penser à mon genou», a confié Nadal.

Fidèle à lui-même, Nadal n'a en revanche pas caché qu'il aimerait voir moins de tournois se jouer sur cette surface : «C'est une raison médicale, car ces courts sont les plus agressifs pour le corps. Ce n'est que mon humble avis mais si on veut permettre aux prochaines générations d'avoir des carrières plus longues et de finir dans un meilleur état, l'ATP doit trouver une solution au lieu de nous faire jouer sur cette surface de plus en plus. Et je peux d'autant plus vous dire ça avec confiance que jusqu'à aujourd'hui j'ai eu une très belle carrière sur cette surface, plus que ce que j'espérais à mes débuts.» Nadal n'a a priori pas l'intention de faire l'impasse sur le dur et n'a pas de regrets sur le fait d'avoir peut-être par moments trop tiré sur son physique : «J'ai fait ce que j'avais à faire pour être heureux, pour atteindre mes buts. J'ai travaillé dur pour gagner l'Open d'Australie, l'US Open et les JO. J'ai travaillé dur pour devenir meilleur sur chaque surface et j'ai très bien joué à Wimbledon. Cela veut dire beaucoup pour moi. Je ne sais pas ce que sera ma carrière désormais, mais avant de me blesser j'étais toujours dans le coup.»
C.B.

PROGRAMME DE DIMANCHE

Stadium 1, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Mardy Fish (USA/n°32) - Bobby Reynolds (USA/Q) 1-0
Andy Murray (GBR/n°3) - Evgeny Donskoy (RUS) 0-0

Pas avant 14h30 (22h30 HF)

Carla Suarez Navarro (ESP/n°25) - Maria Sharapova (RUS/n°2) 0-0
Novak Djokovic (SER/n°1) - Fabio Fognini (ITA) 3-0

Pas avant 19 heures (3h HF)

James Blake (USA/WC) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°8) 0-2

Pas avant 20h30 (4h30 HF)


Svetlana Kuznetsova (RUS) - Marion Bartoli (FRA/n°9) 3-2

Stadium 2, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Sara Errani (ITA/n°6) - Johanna Larsson (SUE) 4-0
Marin Cilic (CRO/n°12) - Albert Ramos (ESP) 1-1
Nikolay Davydenko (RUS) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°7) 3-2

Pas avant 17 heures (01h HF)

Sorana Cirstea (ROU/n°27) - Agnieszka Radwanska (POL/n°3) 1-3
Sam Querrey (USA/n°23) - Ivo Karlovic (CRO/Q) 3-1

Stadium 3, à partir de 11 heures (19 heures,
heure française)


Marinko Matosevic (AUS) - Juan Monaco (ARG/n°14) 0-0
Maria Kirilenko (RUS/n°13) - Mallory Burdette (USA/Q) 0-0
Nicolas Almagro (ESP/n°11) - Daniel Gimeno-Traver (ESP) 4-2
Philipp Petzschner (ALL/Q) - Kei Nishikori (JAP/n°16) 0-1
Petra Kvitova (RTC/n°5) - Lesia Tsurenko (UKR/Q) 0-0

Court 7, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Klara Zakopalova (RTC/n°19) - Dominika Cibulkova (SLQ/n°12) 1-2
Alexandr Dolgopolov (UKR/n°22) - Carlos Berlocq (ARG) 3-1
Pablo Andujar (ESP) - Tommy Haas (ALL/n°19) 0-0
Un double
Matthew Ebden (AUS/Q) - Grigor Dimitrov (BUL/n°31) 0-0

Court 8, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Jeremy Chardy (FRA/n°25) - Bjorn Phau (ALL) 1-1
Yen-Hsun Lu (TPE) - Martin Klizan (SLQ/n°26) 0-0
# 11/03/2013 à 10:55 Nico
RESULTATS DE DIMANCHE

Mardy Fish (USA/N.32) - Bobby Reynolds (USA/Q) 6/3 3/6 6/4
Andy Murray (GBR/N.3) - Evgeny Donskoy (RUS) 5/7 6/2 6/2
Novak Djokovic (SER/N.1) - Fabio Fognini (ITA) 6/0 5/7 6/2
James Blake (USA) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.8) 6/7(6) 4/6
Marin Cilic (CRO/N.12) - Albert Ramos (ESP) 7/6(7) 6/2
Nikolay Davydenko (RUS) - Juan Martin Del Potro (ARG) 3/6 4/6
Sam Querrey (USA/N.23) - Ivo Karlovic (CRO/Q) 6/3 6/4
Marinko Matosevic (AUS) - Juan Monaco (ARG/N.14) 7/5 6/0
Nicolas Almagro (ESP/N.11) - Daniel Gimeno-Traver (ESP) 7/5 6/1
Philipp Petzschner (ALL/Q) - Kei Nishikori (JAP/N.16) 3/6 2/6
Alexandr Dolgopolov (UKR/N.22) - Carlos Berlocq (ARG) 3/6 7/6(5) 3/6
Pablo Andujar (ESP) - Tommy Haas (ALL/N.19) 3/6 6/7(0)
Matthew Ebden (AUS/Q) - Grigor Dimitrov (BUL/N.31) 4/6 4/6
Jeremy Chardy (FRA/N.25) - Bjorn Phau (ALL) 2/6 6/2 4/6
Yen-Hsun Lu (TPE) - Martin Klizan (SVK/N.26) 7/6(5) 7/6(5)

PROGRAMME DE LUNDI

Stadium 1, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Angelique Kerber (ALL/n°4) - Yanina Wickmayer (BEL/n°30) 0-1
Rafael Nadal (ESP/n°5) - Leonardo Mayer (ARG) 2-0

Pas avant 14h30 ( 22h30 HF)

Elena Vesnina (RUS/n°29) - Caroline Wozniacki (DAN/n°8) 1-5
Ivan Dodig (CRO) - Roger Federer (SUI/n°2) 0-0

Pas avant 19 heures (3h HF)

Victoria Azarenka (BLR/n°1) - Kirsten Flipkens (BEL/n°28) 1-0

Pas avant 20h30 (4h30 HF)

Lleyton Hewitt (AUS) - Stanislas Wawrinka (SUI/n°18) 1-0

Stadium 2, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Jarkko Nieminen (FIN) - Kevin Anderson (AFS) 0-2
Andreas Seppi (ITA/n°20) - Ernests Gulbis (LET/Q) 1-2
Tomas Berdych (RTC/n°6) - Florian Mayer (ALL/n°27) 4-0

Pas avant 17 heures (01h HF)

Ana Ivanovic (SER/n°11) - Mona Barthel (ALL/n°24) 0-1

Stadium 3, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Nadia Petrova (RUS/n°10) - [21] Julia Goerges (ALL/n°21) 0-0
Shuai Peng (CHN/n°32) - Samantha Stosur (AUS/n°7) 0-5
Jerzy Janowicz (POL/n°24) - Richard Gasquet (FRA/n°10) 0-0
Gilles Simon (FRA/n°13) - Benoît Paire (FRA) 0-2
Jamie Hampton (USA) - Urszula Radwanska (POL) 1-0

Court 7, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Garbine Muguruza (ESP/Q) - Magdalena Rybarikova (SLQ) 1-0
# 12/03/2013 à 09:26 Nico
RESULTATS DE LUNDI

Rafael Nadal (ESP/n°5) - Leonardo Mayer (ARG) Nadal par forfait
Ivan Dodig (CRO) - Roger Federer (SUI/n°2) 3-6, 1-6
Lleyton Hewitt (AUS) - Stanislas Wawrinka (SUI/n°18) 4-6, 5-7
Jarkko Nieminen (FIN) - Kevin Anderson (AFS) 3-6, 1-6
Andreas Seppi (ITA/n°20) - Ernests Gulbis (LET/Q) 7-5, 3-6, 4-6
Tomas Berdych (RTC/n°6) - Florian Mayer (ALL/n°27) 6-4, 6-1
Jerzy Janowicz (POL/n°24) - Richard Gasquet (FRA/n°10) 1-6, 4-6
Gilles Simon (FRA/n°13) - Benoît Paire (FRA) 3-6, 7-6, 6-4

Nadal qualifié sans jouer, mais marqué par le tremblement de terre

Même s'il a gagné sans jouer, Rafael Nadal s'est fait une belle peur lundi. La terre a tremblé à Indian Wells et l'Espagnol n'est pas prêt de l'oublier. Roger Federer non plus.

Le retour sur dur de Rafael Nadal se fait décidément en douceur à Indian Wells. Après un premier tour sans encombre bouclé en deux manches contre l'Américain Ryan Harrison (7-6, 6-2), le numéro 5 mondial n'a pas eu à suer pour se hisser en huitièmes de finale lundi. Il a en effet bénéficié du forfait de son adversaire, Leonardo Mayer.

L'Argentin, souffrant du dos, n'a pu se présenter sur le court central, où les deux hommes étaient programmés en deuxième match. Nadal affrontera en huitièmes de finale Ernests Gulbis, vainqueur de l''Italien Andreas Seppi en trois sets et qui reste sur une impressionnante série de treize victoires consécutives, en comptant les qualifications et le tournoi de Delray Beach, où il s'est imposé, et son parcours actuel à Indian Wells, où il est également sorti des qualifs. Le Letton, 67e mondial, a notamment battu quatre joueurs du Top 25 durant sa belle série, qui l'a remis au devant de la scène après deux saison décevantes. "J'ai mis 24 ans à comprendre qu'il fallait travailler dur pour avoir des résultats", a récemment confié Gulbis.

"Quand la secousse a cessé, mes jambes tremblaient."

S'il a donc économisé ses forces pour se qualifier, Rafael Nadal a néanmoins vécu son lot d'émotions au cours de cette journée. Le Majorquin a subi le premier tremblement de terre de sa vie quand le sud de la Californie a été secoué par un séisme de magnitude 4,7, et il a avoué avoir eu "très peur" de cette première expérience. "J'ai eu très peur, c'est le premier (séisme) de ma vie", a indiqué l'Espagnol en conférence de presse. "J'étais sur la table de massage en train de me préparer pour aller m'échauffer et la table s'est mise à bouger encore plus que tout le reste, a raconté Nadal. Quand la secousse a cessé, mes jambes tremblaient."

Un peu plus tard, Roger Federer a lui aussi confié ses impressions. "C'est le premier (tremblement de terre) que j'ai senti, a dit le Suisse après sa victoire expéditive au 3e tour sur le Croate Ivan Dodig (61 minutes). Les premières secondes, je ne savais pas trop ce qu'il se passait. J'ai couru dehors parce que je ne savais pas combien de temps ça allait durer. Dieu merci ma famille n'était pas dans la maison, ils étaient dehors. C'était assez effrayant pendant quelques secondes", a-t-il ajouté.

L'épicentre du tremblement de terre, qui n'a pas fait de victimes ni provoqué de dégâts majeurs, a été localisé près de la ville d'Anza, à seulement 50 km d'Indian Wells, dans le désert à l'Est de Los Angeles. La secousse, qui a eu lieu à 10h00 heure locale (18h à Paris), a aussi été ressentie dans les grandes villes de la côte, Los Angeles et San Diego. Indian Wells, une des villes touristiques de la vallée de Coachella, comme Palm Springs, est située à quelques kilomètres de la faille géologique de San Andreas, qui traverse la Californie du Nord au Sud.
eurosport.fr
# 12/03/2013 à 11:23 Nico
PROGRAMME DE MARDI

Stadium 1, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Mardy Fish (USA/n°32) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°8): 0-3
Lara Arruabarrena-Vecino (ESP) - Maria Sharapova (RUS/n°2) 0-0
Novak Djokovic (SER/n°1) - Grigor Dimitrov (BUL/n°31): 1-0

Pas avant 16h30 (00h30 heure francaise)

Victoria Azarenka (BLR/n°1) - Urszula Radwanska (POL): 1-0
Andy Murray (GBR/n°3) - Yen-Hsun Lu (TPE): 0-1
Nadia Petrova (RUS/n°10) - Caroline Wozniacki (DAN/n°8): 2-4

Stadium 2, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Sara Errani (ITA/n°6) - Marion Bartoli (FRA/n°9) : 2-1
Sam Querrey (USA/23) - Marinko Matosevic (AUS) : 0-1
Carlos Berlocq (ARG) - Kei Nishikori (JAP/n°16) : 0-1
Bjorn Phau (ALL) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°7) : 0-0

Stadium 3, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Marin Cilic (CRO) - Milos Raonic (CAN/n°17) : 1-0
Nicolas Almagro (ESP/n°11) - Tommy Haas (ALL/n°19) : 0-2
Maria Kirilenko (RUS/n°13) - Agnieszka Radwanska (POL/n°3) : 2-6
Mona Barthel (ALL/n°24) - Samantha Stosur (AUS/n°7) : 0-0
Angelique Kerber (ALL/n°4) - Garbine Muguruza (ESP) : 0-0

Stadium 7, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Un double
Petra Kvitova (RTC/n°5) - Klara Zakopalova (RTC/n°19) : 0-0
# 13/03/2013 à 14:21 Nico
RESULTATS DE MARDI

Mardy Fish (USA/N.32) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.8) 6/7(4) 6/7(0)
Novak Djokovic (SRB/N.1) - Grigor Dimitrov (BUL/N.31) 7/6(3) 6/1
Andy Murray (GBR/N.3) - Yen-Hsun Lu (TPE) 6/3 6/2
Sam Querrey (USA/N.23) - Marinko Matosevic (AUS) 7/6(5) 6/7(7) 7/5
Carlos Berlocq (ARG) - Kei Nishikori (JPN/N.16) 6/2 6/2
Bjorn Phau (GER) - Juan Martin del Potro (ARG/N.7) 2/6 5/7
Marin Cilic (CRO/N.12) - Milos Raonic (CAN/N.17) 6/3 4/6 3/6
Nicolas Almagro (ESP/N.11) - Tommy Haas (GER/N.19) 3/6 7/6(2) 6/7(2)

PROGRAMME DE MERCREDI

Stadium 1, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Gilles Simon (FRA/n°13) - Kevin Anderson (AFS) : 0-0

Pas avant 13h30 (20h30 heure française)

Petra Kvitova (RTC/n°5) - Maria Kirilenko (RUS/n°13) : 2-2
Stanislas Wawrinka (SUI/n°18) - Roger Federer (SUI/n°2) : 1-12
Rafael Nadal (ESP/n°5) - Ernests Gulbis (LAT/Q) : 4-0

Pas avant 19h00 (3h00 heure française)

Sara Errani (ITA/n°6) - Maria Sharapova (RUS/n°2) : 0-2

Pas avant 20h30 (4h30 heure française)

Novak Djokovic (SER/n°1) - Sam Querrey (USA/n°23) : 4-1

Stadium 2, à partir de 11 heures (19 heures, heure française)

Milos Raonic (CAN/n°17) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°8) : 0-1
Tomas Berdych (RTC/n°6) - Richard Gasquet (FRA) : 2-4

Pas avant 17h00 (1h00 heure française)

Andy Murray (GBR/n°3) - Carlos Berlocq (ARG) : 0-0
Tommy Haas (ALL/n°19) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°7) : 0-3
# 14/03/2013 à 14:47 Nico
RESULTATS DE MERCREDI

Gilles Simon (FRA/n°13) - Kevin Anderson (AFS) : 3-6, 6-1,4-6
Stanislas Wawrinka (SUI/n°18) - Roger Federer (SUI/n°2) : 3-6, 7-6, 5-7
Rafael Nadal (ESP/n°5) - Ernests Gulbis (LAT/Q) : 4-6, 6-4, 7-5
Novak Djokovic (SER/n°1) - Sam Querrey (USA/n°23) : 6-0, 7-6
Milos Raonic (CAN/n°17) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°8) : 6-4, 5-7, 4-6
Tomas Berdych (RTC/n°6) - Richard Gasquet (FRA) : 6-1, 7-5
Andy Murray (GBR/n°3) - Carlos Berlocq (ARG) : 7-6, 6-4
Tommy Haas (ALL/n°19) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°7) : 1-6, 2-6

Nadal-Federer en 1/4

Rafael Nadal et Roger Federer ont souffert face à Ernests Gulbis et Stanislas Wawrinka mais les deux illustres rivaux en découdront bien en quarts.

Rafael Nadal et Roger Federer vont s'affronter jeudi en quart de finale du Masters 1 000 d'Indian Wells, après la qualification mercredi de l'Espagnol aux dépens du Letton Ernests Gulbis, issu des qualifications, (4-6, 6-4, 7-5) en 2h33. Nadal, qui avait profité du forfait sur blessure de l'Argentin Leonardo Mayer au tour précédent, a mis fin à une série de treize victoires de rang depuis les qualifications du tournoi de Delray Beach de la part de Gulbis, 67e mondial, vainqueur de quatre joueurs du Top 25 dans cette période.

«C'est toujours très difficile contre Ernests, a commenté Rafael Nadal. Il a un jeu très agressif avec un gros service. Je n'ai pas été à mon meilleur niveau dans le premier set. Mais je suis passé et c'est le plus important. Je ne bouge pas encore comme d'habitude, je sais que je ne peux pas encore aller sur certaines balles mais j'ai la bonne attitude et je sais que ça va revenir. C'est toujours un plaisir de jouer contre Federer même si ça arrive un peu trop tôt encore pour moi car je ne pense pas pouvoir déjà joué à ce niveau. Je vais faire de mon mieux, comme d'habitude.» Le Majorquin dispute en Californie son premier tournoi sur dur depuis près d'un an, à cause d'une blessure au genou gauche qui l'a tenu éloigné des courts de juillet (élimination au 2e tour à Wimbledon) à février, où il a repris par trois tournois sur terre battue (deux titres à Sao Paulo et Acapulco, une finale à Vina del Mar).

Et maintenant Federer

Roger Federer s'était lui qualifié quelques heures plus tôt en battant difficilement son compatriote Stanislas Wawrinka (6-3, 6-7 [4], 7-5) en 2h20. «C'était serré, j'aurais dû finir dans le deuxième set mais il a bien joué pour se maintenir dans le match, a dit Federer. Je ne sais pas trop comment je m'en sors, peut-être l'expérience ou peut-être un peu plus de calme à certains moments. Je crois que j'ai eu un peu de chance de m'en sortir à la fin.»

Il s'agira de la 29e rencontre entre Nadal et Federer et la première depuis un an et leur demi-finale à Indian Wells, remportée par le Suisse. La balance de leurs affrontements, qui ont débuté en 2004, penche nettement en faveur de l'Espagnol, avec 18 victoires. Sur dur, Federer dispose toutefois d'un avantage de six victoires à cinq mais sur dur et en extérieur, comme à Indian Wells, l'avantage va à Nadal (5-1).
lequipe.fr avec AFP

PROGRAMME DE JEUDI

Stadium 1 - A partir de 19 heures en France

Angelique Kerber (ALL/n°4) - Samantha Stosur (AUS/n°7) 0-1

Pas avant 21 heures en France

Tomas Berdych (RTC/n°6) - Kevin Anderson (AFS) 5-0

Pas avant 23 heures en France

Victoria Azarenka (BLR/n°1) - Caroline Wozniacki (DAN/n°8) 2-4

Pas avant 3 heures en France

Rafael Nadal (ESP/n°5) - Roger Federer (SUI/n°2) 18-10
# 15/03/2013 à 09:18 Nico
RESULTATS DE JEUDI

Tomas Berdych (RTC/n°6) - Kevin Anderson (AFS) 6-4, 6-4

Rafael Nadal (ESP/n°5) - Roger Federer (SUI/n°2) 6-4, 6-2

Nadal étrille Federer

Rafael Nadal a frappé fort à Indian Wells en dominant le tenant du titre Roger Federer en quarts (6-4, 6-2). Le Suisse, toujours en délicatesse avec son dos, n'a rien pu faire.

Le choc tant attendu n'a pas eu lieu. Rafael Nadal a largement dominé Roger Federer (6-4, 6-2) en quart du Masters 1000 d'Indian Wells et jouera désormais sa place en finale face au Tchèque Tomas Berdych. C'est la 19e victoire de Nadal sur Federer en 29 confrontations, c'est surtout son 6e succès sur leurs 10 derniers duels. «Après sept mois sans jouer, je suis très heureux d'être en demie-finales ici», a-t-il lancé. Très solide jeudi soir, il a constamment dominé les débats et a très bien su capitaliser sur les fautes adverses.

De retour sur dur après une reprise fructueuse sur terre battue, Rafa n'attendait pas énormément d'un tournoi où il avait même hésité à venir. Mais l'ultime compétiteur qu'il est a jusqu'à maintenant compensé les difficultés qui persistent dans son déplacement. Après la rude bataille face à Ernests Gulbis, il est également rassurant de le voir enchaîner sans souci face à Federer. Une victoire qui a lancé un nouvel avertissement au sommet de la hiérarchie, mais qui arrive avec un bémol compte-tenu de la condition physique actuelle du n°2 mondial. «Je ne pense pas que Roger a pu jouer à 100% aujourd'hui, n'a pas caché Nadal, mais c'est toujours spécial de jouer contre lui, j'ai toujours l'impression que c'est un classique. J'ai joué un très grand premier set, et ensuite peut-être que Roger n'a pas pu continuer de se battre.»

Federer inquiète

Federer, blessé au dos face à Ivan Dodig, n'a pas pu cacher ses soucis. Stanislas Wawrinka l'ayant en plus poussé dans un mano a mano en trois sets, il était évident qu'il n'avait pas récupéré. «J'ai tenu le coup dans le premier set, je me disais qu'avec un bon jeu de retour je pouvais le faire même si j'avais eu du mal sur mes jeux de service. Mais plus le match a duré plus j'ai senti que je ne pourrais pas jouer comme je le voulais. Et lui a été de mieux en mieux. Après la perte du premier set je savais que ça serait difficile. Mon dos est un problème et ça ne passe pas face à des joueurs comme Nadal. J'ai vécu une semaine difficile, je m'en sors de manière décente compte-tenu des circonstances.»

Federer n'a défendu aucun de ses titres (Rotterdam, Dubaï, Indian Wells), ce qui ne peut pas le satisfaire au moment de quitter le circuit jusqu'à Madrid en mai. «Je veux déjà récupérer puis m'entraîner dur. Je pense garder le programme prévu, mais on ne sait jamais.» Andy Murray sera n°2 mondial s'il atteint la finale. Nadal, lui, passera un autre test face à Berdych. Pour Federer, l'Espagnol n'est pas encore revenu à son meilleur niveau : «C'est évident qu'il ne peut pas encore se donner complètement dans ses déplacements, mais c'est normal. S'il est revenu, c'est qu'il est bien et puis de toute manière il ne pourra pas vraiment revenir en étant à moitié cassé. Je m'attendais à ce qu'il soit fort et il l'est.» Après Ferrer à Acapulco, Nadal a broyé Federer : ça ne peut pas être anodin.
C.B.


PROGRAMME DE VENDREDI


Stadium 1 - A partir de 21H30 heures en France

Novak Djokovic (SER/n°1) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°8)

Andy Murray (GBR/n°3) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°7)
# 16/03/2013 à 11:54 Nico
RESULTATS DE VENDREDI

Novak Djokovic (SER/n°1) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°8) 6-3, 6-1

Andy Murray (GBR/n°3) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°7) 6-7, 6-3, 6-1

Del Potro en demies

Juan Martin Del Potro a remporté son duel face à Andy Murray, vendredi, en quarts de finale à Indian Wells (6-7 [5], 6-3, 6-1 en 2h30). L'Argentin affrontera Novak Djokovic en demi-finales.

Pour son premier vrai test depuis son retour à la comptétion à Indian Wells (première apparition depuis l'Open d'Australie), Andy Murray n'a pas tenu la distance face à l'Argentin Juan Martin Del Potro. Malgré le gain du premier set (7-6 [5]), l'Ecossais n'est jamais parvenu à hausser son niveau de jeu, concédant même cinq jeux d'affilée dans la dernière manche, finalement perdue 6-1, au terme d'un match de 2h30. Auteur de huit doubles fautes, dont une sur la deuxième balle de match, la tête de série n°3 du tournoi ne se cherchait pas d'excuses après la rencontre : «C'était un match difficile, je n'ai vraiment pas bien servi (...) Il y avait beaucoup de longs échanges. Des conditions très chaudes. J'ai manqué par moments de rythme».

De son côté, Del Potro s'est félicité d'avoir su conclure le match face à un adversaire qu'il n'avait encore jamais battu sur dur : «J’étais proche de le battre en 2009 à Montréal. Je l’ai fait aujourd’hui en jouant mon meilleur match du tournoi. J’ai tenu à rester positif même après la perte du premier set. J’ai été très agressif, notamment en coup droit, et cela a payé».

Djokovic dernier membre du Big Four

L'Argentin affrontera en demi-finale ce samedi le Serbe Novak Djokovic, qui a puni Jo-Wilfried Tsonga (6-3, 6-1). Après les éliminations de David Ferrer (tête de série n°4) dès le 2e tour, de Roger Federer (tête de série n°2) en quarts de finale, et désormais celle de Murray, Djokovic est le seul membre du Big Four dans le dernier carré californien. Murray a aussi perdu une belle occasion de dépasser Federer au classement mondial. Ce dernier va conserver sa deuxième place, lundi, à la prochaine publication du classement.
lequipe.fr avec Afp

PROGRAMME DE SAMEDI

Stadium 1 - A partir de 20H00 en France

Tomas Berdych (RTC/n°6) - Rafael Nadal (ESP/n°5)

Novak Djokovic (SER/n°1) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°7)
# 17/03/2013 à 12:20 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

Tomas Berdych (RTC/n°6) - Rafael Nadal (ESP/n°5) 4-6, 5-7

Novak Djokovic (SER/n°1) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°7) 6-4, 4-6, 4-6

Rafael Nadal n'a pas changé

Rafael Nadal s'était montré convaincant sur terre pour son retour. mais en se hissant en finale à Indian Wells, sur dur, l'Espagnol frappe encore plus fort. Le vrai Rafa est déjà de retour.

Rafael Nadal a-t-il vraiment été éloigné des courts pendant plus de sept mois? Pour quelqu'un qui aurait découvert le tennis début février, ce serait sans doute difficile à croire. Depuis son retour à la compétition, l'Espagnol a disputé quatre tournois. Il a atteint la finale à chaque fois. Là où on pouvait s'attendre à un retour en douceur, Super Rafa semble avoir repris son rythme infernal, comme si de rien n'était. Finaliste à Vina del Mar, puis vainqueur à Sao Paulo et Acapulco, il vient de remporter ses douze derniers matches. Le voilà à nouveau en finale, à Indian Wells cette fois. Et ça change tout. Parce que c'est un Masters 1000. Parce que, surtout, c'est un tournoi sur dur, la surface la plus traumatisante pour ses genoux, où il n'avait d'ailleurs plus mis les pieds depuis un an.

A la sortie de sa tournée terrienne, certains avaient émis quelques réserves. Il faut, disaient-ils, attendre de le voir dans un contexte plus relevé et en dehors de sa surface fétiche. Sa présence en finale en Californie devrait suffire à les convaincre. Alors, certes, Roger Federer avait mal au dos. Bien sûr, Tomas Berdych n'a pas produit son meilleur tennis samedi. Tout cela est vrai mais il n'en reste pas moins que Nadal leur a collé deux sets à chacun. Autant il a pu apparaitre fragile en début de tournoi, jusqu'au huitième de finale face à Gulbis, autant depuis il parvient à jouer sur ses points forts et à s'exprimer pleinement, sans retenue.

"Je suis très ému par ce retour"


Au fond, rien n'a vraiment changé. Berdych, dernière victime en date, peut en témoigner. "Rafa joue toujours de la même façon, très agressive, et on ne peut pas dire qu'il manque de confiance, en tout cas pas aujourd'hui, souligne le Tchèque, qui n'a donc pas le sentiment d'avoir trouvé un Nadal différent. "Il a peut-être eu un peu de mal contre Gulbis mais il retrouve son jeu d'avant. Il a vraiment très bien joué", ajoute-t-il. En cherchant bien, on trouvera des indices de sa longue absence. Comme ses difficultés au moment de conclure. Rafa est parfois plus tendu que d'habitude sur des points clés. Il lui manque encore des matches et des victoires pour gommer ces scories compréhensibles. "J'étais très nerveux aujourd'hui à la fin de la rencontre, a-t-il d'ailleurs admis. J'ai eu de la chance que mon service tienne."

Il y a deux jours, à l'instar de Berdych, Roger Federer n'avait pas, lui non plus, affiché de surprise devant le niveau de jeu de son vieux rival. Finalement, le seul à s'étonner, c'est Nadal lui-même. "Revenir comme ça, c'est complètement incroyable pour moi, a-t-il confié samedi. C'est totalement inattendu d'arriver en finale après des victoires contre Federer et Berdych, a indiqué Nadal sur le court après sa victoire. Sérieusement, c'est vraiment une grande surprise." Comme toujours, le manque et l'absence provoquent une prise de conscience. Le tennis et plus encore la compétition ont beaucoup manqué à Nadal, c'est une évidence. Le plaisir qu'il prend depuis un mois et demi est sans doute pour beaucoup dans sa réussite actuelle. "Je suis très ému par ce retour, poursuit le Majorquin. Je n'ai jamais été autant soutenu que depuis que j'ai repris la compétition. Je veux vraiment remercier tout le monde pour ça."

En l'espace de quatre tournois, il a donc déjà battu Ferrer, Federer et Berdych. "Il y a encore des choses que je dois ajuster mais des victoires comme celles-là me donnent beaucoup de confiance", dit-il encore. Dimanche, il devra enchainer avec un troisième gros morceau en la personne de Juan Martin Del Potro. Plus abordable que Novak Djokovic? Peut-être. Encore que vu le niveau de jeu affiché par l'Argentin, cela reste à démontrer. Peu importe son adversaire. S'il parvenait à remporter ce tournoi, ce serait probablement un des grands moments de la carrière de Nadal, même pour un champion qui, comme lui, a déjà glané 11 titres du Grand Chelem. Oui, Indian Wells est "seulement" un Masters 1000. Mais le contexte transformerait une victoire de Nadal en un évènement majeur.
L.V.

Juan Martin del Potro s'offre Novak Djokovic en demi-finales

Juan Martin Del Potro a mis fin à la série de victoires de Novak Djokovic. L'Argentin a pris le dessus sur le numéro un mondial en demi-finales d'Indian Wells.

Juan Martin Del Potro n'a pas volé sa finale à Indian Wells. 24 heures après avoir bouté Andy Murray hors du tournoi, l'Argentin a fait encore plus fort en sortant Novak Djokovic. Le Serbe n'avait pourtant plus perdu depuis l'automne dernier et sa drôle de défaite à Bercy contre Sam Querrey. Depuis, il avait enchainé 22 victoires de rang, la deuxième plus longue série de sa carrière. Mais contre Del Potro, il a fini par rendre les armes. Sacrée performance de la Tour de Tandil, qui vient donc en deux jours de s'offrir le scalp des deux meilleurs joueurs du monde malgré la perte du premier set.

Les deux joueurs ont offert une énorme baston de près de trois heures sous le cagnard californien. Comme face à Murray, Del Potro a donc cédé le premier set. Dès la fin de celui-ci, il a donné l'impression d'accuser le coup physiquement. A plusieurs reprises, selon une attitude désormais caractéristique, on l'a vu courber sa grande carcasse, comme pour afficher sa lassitude. Mais le vainqueur de l'US Open 2009 est un guerrier. Il n'a jamais rien lâché. Il sait aussi appuyer là où ça fait mal. Au-delà de son grand coup droit, arme traditionnelle, il a multiplié les slices de revers qui ont beaucoup perturbé Djokovic.

Premier Masters 1000 pour Del Potro?

Dès le début du deuxième set, le Serbe a commencé à beaucoup subir le jeu. Mais lui non plus n'est pas du genre à lâcher prise. Mené 5-2 avec un double break de retard, il a poussé Del Potro dans ses derniers retranchements en effaçant un de ses deux services de retard. Mais dans le dixième jeu, l'Argentin a tenu bon. A l'entame de la manche décisive, Djokovic a semblé prendre le dessus en menant 3-0. Acculé, Del Potro a fini en trombe, remportant six des sept derniers jeux de la rencontre. C'est la sixième fois de sa carrière qu'il parvient à décrocher une victoire face à un numéro un mondial, poste qui, il ne le cache pas, il aimerait viser à moyen terme.

Dimanche, il retrouvera Rafael Nadal, qu'il n'a plus affronté depuis leur duel épique en finale de la Coupe Davis 2011. Ce n'était pas forcément la finale la plus évidente en début de semaine, compte tenu de l'extrême difficulté du tableau de Del Potro et des incertitudes entourant le retour sur dur de Nadal. Mais ce choc promet énormément. Les deux hommes ont en commun d'avoir dû subir les caprices de leur corps. Ils partagent aussi une ambition commune: celle de revenir au sommet, même si celui de l'Espagnol se situe jusqu'ici sur des hauteurs supérieures. Pour Del Potro, qui n'a encore jamais remporté de Masters 1000, un titre ici constituerait une grande première. Et une promesse pour l'avenir.
eurosport.fr

REACTIONS

Rafael Nadal, qualifié pour la finale d'Indian Wells : «C'est complètement inattendu d'arriver en finale après des victoires contre Federer et Berdych. Sérieusement, c'est vraiment une grande surprise. Je suis très heureux et très ému par ce retour. Je dois remercier tout le monde pour son soutien (...) Mon jeu s'accommode bien des conditions de jeu et je me sens ici comme à la maison. C'est plus relaxant que dans les autres tournois et ça me donne probablement des sensations positives. Cela me fait quatre finales et quatre demi-finales sur mes huit dernières participations.
(A propos du match) J'étais nerveux au moment de conclure le match et j'ai eu la chance que mon service fonctionne très bien à ce moment important. Mon service a été plus important que jamais aujourd'hui (samedi), il a bien marché si l'on oublie cette double faute sur balle de break à 3-4. J'ai joué mon meilleur jeu du match à 5-3 (pour Berdych) en me montrant très agressif et avec deux très bons coups droits le long de la ligne. J'ai su oublier cette double faute et me reconcentrer tout de suite pour me remettre en selle. (A propos de son retour) C'était difficile pour moi d'imaginer que ça se passerait comme ça mais je suis très heureux de la façon dont les choses se déroulent depuis les trois dernières semaines. C'est mon meilleur tournoi depuis sept mois (rires). Ce n'est pas facile de revenir d'une blessure importante après sept mois sans jouer et battre des joueurs du Top 10 comme David Ferrer (en finale à Acapulco), Roger Federer ou Tomas Berdych. En finale, ce sera très difficile pour moi, mais je n'aurai rien à perdre, j'ai déjà accompli plus que ce dont je rêvais. Quel que soit le résultat, mon tournoi aura été fantastique.»

Tomas Berdych : «Rafa joue toujours de la même façon, très agressive, et on ne peut pas dire qu'il manque de confiance, en tout cas pas aujourd'hui (samedi). Il a peut-être eu un peu de mal contre Gulbis (en 8es de finale, ndlr) mais il retrouve son jeu d'avant. Il a vraiment très bien joué. Il se déplace bien et il a l'air fort physiquement. C'est connu que son jeu ne me convient pas, mais à partir du moment où j'ai mené 5-3 dans la seconde manche, je n'ai plus réussi qu'un seul premier service alors que lui en a manqué un seul et je crois que c'est ce qui a fait la différence. S'il est en bonne santé avant la saison sur terre battue, je ne vois pas ce qui pourrait l'empêcher de continuer sur sa lancée.» (AFP)

Novak Djokovic :
«Il a mérité sa victoire»

Défait pour la première fois de l'année par Juan Martin Del Potro, samedi en demi-finale à Indian Wells, Novak Djokovic a reconnu la supériorité de son adversaire. «Il mérite sa victoire», a déclaré le Serbe.

«Juan Martin mérite sa victoire car il s'est montré plus posé dans les instants importants et il a joué les bons coups au bon moment. C'est lui qui a avancé dans le court et moi qui suis trop passif au fond», a déclaré Novak Djokovic après sa défaite en demi-finale du Masters 1000 d'Indian Wells. Le numéro un mondial n'avait plus perdu depuis le 31 octobre et une défaite au deuxième tour du Masters 1000 de Paris-Bercy face à l'Américain Sam Querrey. Le Serbe, qui avait perdu le match pour la médaille de bronze des JO de Londres face à Del Potro, restait sur une série de 22 victoires, dont 17 depuis le début de la saison, avec trois titres au passage (Masters de Londres, Open d'Australie, Dubaï).

Djokovic : «Je ne méritais pas de gagner»

«Je ne méritais pas de gagner. Quand j'ai eu des occasions, je les ai gaspillées sur des fautes directes, a repris Djokovic. Je ne me déplaçais pas bien sur le court. Juan Martin a un gros service et il bouge bien pour sa taille, son coup droit est une arme redoutable qui lui permet d'ouvrir le court. J'aurais dû plus utiliser mon revers le long de la ligne, comme je le fais d'habitude, c'est un de mes meilleurs coups mais aujourd'hui, il n'était pas là.»

Habitué à fatiguer ses adversaires, le "Djoker" a été pris à son propre jeu par un Argentin dont la puissance était quasiment intacte à la fin de la partie alors que lui commettait des erreurs. «Son fighting spirit et mon manque de concentration ont fait la différence à ce moment-là», a déclaré le numéro un mondial, qui n'a remporté qu'un seul des sept derniers jeux de la rencontre et s'est incliné sur un ace.
lequipe.fr aAvec AFP


FINALE DE DIMANCHE


Stadium 1 - A partir de 21H30 heures en France

Rafael Nadal (ESP/n°5)- Juan Martin Del Potro (ARG/n°7)
# 18/03/2013 à 11:36 Nico
Le roi Nadal est bien de retour

Rafael Nadal a remporté le tournoi d'Indian Wells au détriment de Juan Martin Del Potro (4-6, 6-3, 6-4), signant son plus beau succès depuis sa reprise. C'est son 22e Masters 1000, record qu'il récupère seul devant Roger Federer (21).

C'est ce qu'on appelle signer son retour. En dominant, l'Argentin Juan Martin Del Potro (6-4, 3-6, 6-4) dimanche en finale du Masters 1000 d'Indian Wells, Rafael Nadal a rappelé qu'il fallait encore compter sur lui. Le Majorquin de 26 ans, qui n'avait pas joué entre juillet et février pour soigner sa blessure soit sept mois, a remporté dans le désert californien son troisième titre en quatre tournois disputés depuis sa reprise de la compétition. Ce troisième succès à Indian Wells après 2007 et 2009 lui permet d'ailleurs de récupérer le record de victoires en Masters 1000 (22) devant le Suisse Roger Federer (21).

Après une première finale à Vina del mar, Nadal s'était imposé à Sao Paulo et Acapulco, tournois modestes disputées sur terre battue. Mais son succès à Indian Wells revêt une signification bien plus grande car ce tournoi a regroupé 49 des 50 meilleurs mondiaux et se dispute sur un type de terrain ("hardcourt") bien plus exigeant pour l'organisme que la terre. Lors de ses cinq matches dans le désert californien, le N.5 mondial a notamment battu Roger Federer (N.2), Tomas Berdych (N.6) et Del Potro (N.7), lui qui avait déjà écrasé David Ferrer (N.4) en finale à Acapulco. "Je suis très heureux de mon niveau de tennis après ces sept mois et plein de moments difficiles", a déclaré l'Espagnol.

Nadal réapparaitra à Monte Carlo

L'Espagnol a démarré en trombe pour mener 3-0, mais Del Potro a réagi en enlevant huit des neuf jeux suivants. Face à un retard d'un set et 3-0 dans la deuxième manche, l'Espagnol a pu marquer cinq jeux d'affilée pour égaliser à une manche partout. Probablement fatigué par ses longues victoires dans la chaleur du désert californien vendredi face à Andy Murray et samedi face à Novak Djokovic, Del Potro a moins bien tenu le choc physiquement que Nadal dans le dernier set. L'Argentin jouait la deuxième finale de Masters 1000 de sa carrière et sa finale la plus importante depuis sa victoire surprise à l'US Open en septembre 2009. Samedi, il avait pourtant infligé à Djokovic sa première défaite depuis le 31 octobre, après une série de 22 victoires consécutives.

Rafael Nadal, qui n'avait plus remporté un titre sur dur depuis octobre 2010, à Tokyo, détient donc désormais seul le record du nombre de titres en Masters 1000, avec 22, mais il ne jouera pas le prochain, qui débute cette semaine à Miami. "Je suis très triste de ne pas aller à Miami mais le docteur m'a dit de prendre du repos après tous ces matches", a expliqué l'Espagnol. Son prochain tournoi aura lieu à Monte Carlo, sur terre battue, où sera en lice pour un neuvième titre consécutif.
eurosport.fr


Rafael Nadal aux anges après sa victoire contre Juan Martin del Potro en finale


Magistral à Indian Wells, Rafal Nadal a tourné le dos à ses sept mois de galère. Mais ils lui permettent d'apprécier d'autant plus ce qu'il vit aujourd'hui.

"Sérieusement, c'est impossible de faire mieux non ?" Ça parait en tout cas effectivement très difficile. Rafael Nadal a frappé un très grand coup en remportant le Masters 1000 d'Indian Wells dimanche. Il n'est même pas interdit de penser que, compte tenu des circonstances, ce titre restera comme un moment très particulier de la carrière de l'Espagnol, à l'arrêt pendant sept mois et désormais reparti sur des bases très élevées. Ce 22e Masters 1000, nouveau record, possède forcément une saveur particulière. Cette fois, plus de doutes possibles, Nadal est vraiment de retour aux affaires.

Il suffit d'ailleurs de l'écouter pour mesurer à quel point il savoure ce qu'il vit depuis un mois et demi. Son retour au jeu, plus encore à la compétition, les victoires, les titres. Tout cela a une signification particulière pour le Majorquin. "Dans ces moments-là, tu te souviens de tous les bas, tous les doutes que tu as eus pendant sept mois. J'aime le tennis, le sport, la compétition et le sport que je pouvais faire pendant sept mois c'était du golf, même si j'adore ça, j'aime bien bouger, raconte-t-il. Toute ma vie était affectée car ma vie est très liée au sport en général. Je ne pouvais pas faire plein de choses que j'aime. La sensation d'être dans un stade bondé, dans une ambiance de match, m'a manqué. Comme la sensation de la victoire, l'adrénaline de la compétition."

Del Potro: "On aurait dit qu'il ne faisait aucun effort"

Nadal a vécu comme un lion en cage. Depuis qu'on l'a libéré, il bouffe la vie et, si possible, ses adversaires. "Je n'ai rien à perdre après ces sept mois d'absence", rappelle-t-il. Il surfe incontestablement sur cette euphorie depuis qu'il a repris le fil de sa carrière. De Vina del Mar à Indian Wells, il a marché à l'envie, carburant à l'évidence très efficace. Pas de pression, pas de stress, que de l'envie. Quelques craintes, probablement, quant à la résistance de ses genoux si souvent récalcitrants. Mais une fois dans le feu de l'action, il n'y songe probablement pas. "Il y a toujours un doute sur le plan physique, car ce n'est pas facile d'enchaîner les tournois après sept mois d'absence, juge Novak Djokovic, qui a observé les premiers pas de son rival. Mais si le physique tient, le reste suit. Rafa avait juste besoin de quelques matches pour reconstruire sa confiance. Il se sent bien et, surtout, il est surmotivé pour montrer à tout le monde qu'il peut jouer son meilleur tennis, ça se voit." Et ça paie, manifestement.

Difficile de ne pas être bluffé par ce que Nadal a accompli en Californie, où il a battu successivement Roger Federer, Tomas Berdych et Juan Martin Del Potro. Les grincheux vous diront contre Djokovic aurait constitué un test plus probant encore. Mais ce n'est pas de sa faute si le Serbe a perdu contre Del Potro. D'autre part, l'Argentin, vu son niveau toute cette semaine, offrait également un défi corsé. Le plus intéressant dans cette finale, c’est que Nadal a su reprendre le contrôle d'un match qui lui échappait. Il a remporté les trois premiers jeux, puis perdu neuf des onze suivants, avant de rétablir la situation. "Rafa mérite sa victoire, il a mieux joué que moi à la fin, concède Del Potro. Il a joué de façon incroyable durant la dernière heure, on aurait dit qu'il ne faisait aucun effort, il m'a repoussé loin de ma ligne de fond et accumulait des coups gagnants. "

L'Espagnol n'avait pas été confronté à ce type de situation depuis longtemps dans un match de ce niveau, mais il n'a pas pour autant perdu les pédales. C'est peut-être le plus satisfaisant pour lui. "Ce n'est pas facile de changer la dynamique d'un match face à un joueur comme lui mais ça a marché", se félicite le champion de Manacor. "A 3-0 au premier set, poursuit-il, j'ai manqué une bonne occasion de 4-0 et ensuite une autre de 4-1 et j'ai un peu perdu mon calme et je n'avais plus la bonne stratégie, ce qui ne m'arrive pas souvent. J'ai repris confiance quand j'ai débreaké dans la deuxième manche. J'ai essayé de ralentir le rythme du match, de plus jouer sur son revers et d'attendre le bon moment pour attaquer." Fraîcheur, envie, lucidité, détermination, Nadal a proposé un cocktail explosif que personne n'a su maitriser à Indian Wells.
L.V.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site