Les styles et les coups

Auteur  
# 02/01/2009 à 01:21 Thomas
Bonjour à tous les fans de tennis et bienvenue sur mon site. Dans cette rubrique nous allons parler de l'évolution du jeu des joueurs et des nouveaux coups !
Moi qui pensais que quand les pros entraient sur un cours, ils restaient de plus en plus au fond du cours et que ça continurait encore très lontemps ça à changé ! Car quand on regarde bien le style de jeu des joueurs en 2007 ils jouent pratiquement tous en fond de cour en faisant duré les échanges. Mais la saison précédente à marqué un changement beaucoup de contre-attaquant, alors qu'on en voyait beacoup moins des volleurs, enfin pour moi JOJO est un semi volleurs l'article qui explique :

Nadal donne le la
Tennis - ATP Tour


Rien ne sert d'être puissant, il faut placer son attaque au bon moment. C'est la devise du circuit ATP en 2008 et cela sera sans aucun doute celle de la saison 2009. A l'image de Rafael Nadal, qui a assuré le spectacle, le tennis masculin se projette puis que jamais en-avant.

LES OPPOSITIONS DE STYLE

2008 < Habituellement, Rafael Nadal a la recette pour faire briller ses adversaires mais pour ne pas leur laisser la victoire. Il l'a confirmé lors de ses trois magnifiques victoires au Queen's, Wimbledon et Pékin (Jeux), laissant en revanche Roger Federer dans l'ombre sur terre (à Monte-Carlo, Hambourg et Roland-Garros). Il a aussi laissé échapper quelques perles où l'opposition de style était idéale. La défaite face à Tsonga à Melbourne a marqué tout le monde. Le Français y a porté son jeu à incandescence atteignant un niveau de jeu rarement vu dans l'histoire du jeu. A Madrid, le Majorquin a laissé Gilles Simon reprendre le fil d'un match intense et déroutant. A l'US Open, lors de son duel haché par la pluie contre Andy Murray, en demi-finale, il a subi le timing parfait de l'Ecossais.

2009 > Les duels attendus en 2009 intéressent forcément les trois premiers mondiaux, auxquels il faut ajouter Andy Murray, Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon et Juan-Martin Del Potro parmi les plus spectaculaires. On s'attend donc à la multiplication de rencontres étonnantes, entre "puncheurs", "doseurs" et autres artistes de la balle.

EVOLUTION GENERALE

2008 < Un exemple emblématique permet de situer l'effort général sur le circuit ATP : celui de Rafael Nadal. En début de saison, l'Espanol a connu une période d'adaptation remarquée avec quelques raclées étonnantes prises au passage. Une raison majeure : sa volonté d'écourter les échanges en se projetant plus souvent vers l'avant. Ce que Roger Federer avait déjà amorcé l'an passé est devenu la règle de base du circuit. Pour progresser, il faut progresser "territorialement" sur le court. "Aller de l'avant" c'est donc le leitmotiv de la plupart des joueurs et des techniciens interrogés lors de l'intersaison.

2009 > Les "attaquants de fond de court", maîtres des lieux au début des années 2000, ont donc perdu une bataille et pourraient en perdre une autre face aux "polyvalents flegmatiques". Ces extra-terrestres que sont Andy Murray et Gilles Simon donneront-ils des idées à d'autres joueurs en 2009 ? Ils ont prouvé qu'ils pouvaient déstabiliser les meilleurs en variant leur jeu, en alternant défense à outrance et accélérations ponctuelles. Pour les suivre, il faut cependant une bonne dose de patience, d'abnégation et une intelligence de jeu au-dessus de la moyenne.

LES COUPS

2008 < Aucun joueur "monolithique" à blâmer cette saison. Certains joueurs ont des coups plutôt stéréotypés comme le tennis "ping-pong" de Nikolay Davydenko, ou le service matraqué d'Andy Roddick, mais ces deux joueurs ne se sont pas contentés de suivre un schéma de jeu répétitif ou de s'appuyer sur un coup pour rester dans le top 10. On retiendra donc quelques coups qui ont défrayé la chronique : la volée amortie miraculeuse, version Tsonga face à Nadal à Melbourne; le revers posé et à peine recouvert, centré à la perfection par Simon, et le coup droit le plus ample du circuit de Del Potro.

2009 > L'année prochaine, on attend beaucoup du tennis élastique de Gaël Monfils. Doté d'une frappe très puissante, le Français fera mal s'il sait passer de sa défense jokari à de grandes attaques. L'enchaînement chip de revers-montée au filet ou passing sera-t-il encore un des atouts de Roger Federer ? Il lui faudra être plus aussi efficace en coup droit décroisé qu'à Flushing pour utiliser toute sa panoplie tactique.
# 02/01/2009 à 12:21 Nico
Très intéressant ce point de vue technique ! En effet, rien n'est jamais acquis et même s'il faut se baser sur des points forts que chacun possède, il ne faut pas oublier de les faire évoluer, c'est à ce prix là aussi que tous ces formidables joueurs pro peuvent garder leurs rangs... C'est le fameux pouvoir d'adaptation !
# 07/01/2009 à 15:15 Thomas
Pour vous que pensez-vous : quels sont les styles dominant sur le circuit ATP ?
# 11/01/2009 à 05:15 cath
un article remarquable : on ressent vraiment que le tennis est un sport infiniment riche , très "arty"...
pour faire écho à :
-l'enchainement "chip" de revers-montée au filet ou passing de RODGEUR ... "chip" veut dire puçe: le jeu d'orfèvre de FED , élaboré discretement , en-saut-de-puçe , à travers les années ...aurait 'il atteint ses limites ??? "le maitre" peut enfin etre décrypté couramment: pour moi , c'est ce que j'ai pu observer lors de son dernier match façe à MURRAY .

- la défense-jokari de MONFILS : tout en élastiçité , quitte à finir ventre à terre ou en grand écart , pour ensuite repartir , GAEL c'est "je suis partout" ; et je monte au filet , je pose une volée ...ou je plaçe un açe , puis deux , puis trois .....quasi- impossible à suivre ,que manque t'il donc au français pour s'imposer vraiment ???le mental ???la forçe d'y croire ???ou , plus curieusement , la résistançe physique ???

- je passe sur DAVIDENKO , sans surprise , pour moi , bien que j'ai conscience de tout le boulot- réglo accompli par le bonhomme toutes ces années... trop réglo ???il est dépassé par plus inventif que lui; effectivement , on est plus en 2000 , on est en 2009 ...
- idem concernant RODDICK , l'homme au serviçe ; ( désolée ...) : il est donc affuté , calibré pour servir des açes à gogo , en ce début d'année : avis aux relançeurs qui pourront ensuite proposer un tennis plus varié .

- MURRAY , pour moi , est saisissant: c'est devenu flagrant en 2008 !!il atteint toutes les balles et en fait ce qu'il veut : passing , amortie , coup le long des lignes , accélération croisée ...impossible à déborder , meme quand la balle se trouve derriere lui : quizzzzz
le tout avec un flegme( apparent ) à rendre nerveuse "the queen herself"

- NADAL , c'est pour moi le magiçien des magiçiens ...relançeur infatiguable , imperturbable au fond du court , il surprend , prend à contre pied , ralenti , accélère , foudroie , amorti , déporde , joue long ou court ,fonçe vers le filet et volleye à merveille , plaçe la balle dans un angle impossible , joue de dos , renvoie les smashs ...tout son corps, tout son mental et toute son âme sont en jeu sur chaque point .
RAFAEL NADAL EST POUR MOI :
le roi des rois pour clore l'année 2008 et commençer 2009 ...

alors plaçe aux styles artistes
c'est le plus fou qui gagnera ...
fou dans son jeu et fou dans sa tête: fou , de façon constructive , bien sur !!
à l'image de l'araignée fofolle qui tisse une toile impossible sur tout le terrain ; à l'image de l'extra- terrestre qui survole le court et devine la suite ...
RAFA ose tout , brule tout et casse les idoles !! ( il a détroné FEDERER !!! )
GAEL est timbré et MURRAY completement cinglé .

un autre style qui peut s'imposer c'est SI les fous sont fatigués:
les jeux complets , par exemple : DJOKO !!!!!!
les jeux élégants , patients : FEDERER si il a encore le coeur à l'ouvrage .
- les jeux qui mine de rien , sont des puzzles de concentration, de résistançe physique , de pugnacité , de folie douçe : GILLES SIMON !!!!

et la gaga qui écrit tout ça ...gaga de tennis et de RAFA commençe à fatiguer ...
j'assume bien sur mes points de vues ,j'ai mis de la "folie" dans la narration , parce qu' on entre dans une autre dimension ...avec un tennis en pleine mutation
# 15/01/2009 à 18:07 Nico
Chapeau le commentaire Cath, un peu de folie c bien lol !

Alors pour reprendre la dernière question de Thomas, quel sont les styles dominants sur le circuit Atp ?

Et bien, il est vrai que le jeu a bcp évolué, même depuis le début des années 2000, où la prestance physique alliant force, résistance et endurance entre autres avait fait bouger le tennis.

Moins de volleyeurs nés mais par pour autant plus de joueurs catalogués fonds de courts : en effet, il a fallu faire évoluer son jeu pour résister à tout type de joueur mais aussi et surtout être capable de proposer autre chose à ses adversaires pour être plus complets.

En effet, les attaquants qui ont su élargir leurs coups et les joueurs de fond qui ont décidé que le filet n'allait pas les "manger" pour finir les points ont été en haut de l'affiche. Rafa bien sûr, maître du fond de courts a compris qu'il fallait proposer autre chose pour durer et son travail vers l'avant est un excellente initiative ! De toute façon, quand on voit les ravages qu'il fait avec ses coups, quoi de plus logique que de venir finir "tranquillement" les point à la volée.

Perfectionner son jeu en y ajoutant quelques "palettes" fait la différence à ce niveau et avoir un jeu plus "polyvalent" n'est donc pas un manque de "marque" mais bien au contraire une "marque" d'intelligence" traduisant tous les efforts consentis aux entraînements entre autres ! A ce niveau du professionnalisme, il semble que ce soit une des clés du succès : la polyvalence se rapprochant de l'exellence !

Euh...vous avez dit "professionnels" ?!?!

VAMOS !!!

# 16/01/2009 à 03:09 cath
bonjour THOMAS ET NICO !!!!
bien sur , professionnels !!!
et que de richesses !!!
en alliant un jeu "fond de court" , mortel , et soudainement , une "présençe fracassante" au filet....
RAFAEL NADAL bien sur ......

mais que de surprise au tennis ,
"sport-artiste " , par excellençe ...
le style dominant étant bien d'aller cherher la balle impossible et de proposer un jeu variable au possible , imprévisible ....
les styles autres , seront là , comme je l'ai déja écrit , pour se rappeler à nous , en cas de"jeux fous" , absents:
les styles complets , élégants , patients ......
ET ce qui est toujours de mise ,y compris pour les "jeux fous" : la résistançe , l'endurançe , la capaçité " cardio - vasculaire ", et l' entêtement psychique .....
bref , de quoi perdre la boule ....

et hop !!!!!
prets pour 2009 ????????
# 20/01/2009 à 08:21 Thoma
C'est vrai que Rafa maintenant attaque du fond du cours et va au filet et fait durer les echanges au cas ou
# 21/01/2009 à 00:56 cath
oui THOMAS , l'évolution du jeu de RAFA est étonnante ...et fracassante !!
non seulement son palmares est à tomber , alors que RAFA va seulement vers ses 23 ans ..
mais en plus la vitesse de ses progrès est aussi à tomber ...quizzzzzz

il sait volleyer notre champion !!et voila qu 'il plaque des açes !!!au premier tour , façe à ROCHUS....
j'ai pas rêvé , hein ???
RAFA a dit qu'il était content de son serviçe ....VAMOSSSSSS
# 24/01/2009 à 19:05 Thomas
Par contre comme ils le disent à la télé Rafa doit encore faire des progrès en deuxième service pour encore améliorer son jeu déjà exceptionel
Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×