MASTERS CUP LONDRES 2013

Auteur  
# 04/11/2013 à 20:07 Nico
PROGRAMME DE LUNDI

02 Arena
A partir de 14h00 (15h00, heure française)


Tomas Berdych (RTC) - Stanislas Wawrinka (SUI) : 3-7

Juan Martin Del Potro (ARG) - Richard Gasquet (FRA) : 5-1
# 05/11/2013 à 09:17 Nico
RESULTATS DE LUNDI

Tomas Berdych (RTC) - Stanislas Wawrinka (SUI) : 3-6, 7-6, 3-6

Juan Martin Del Potro (ARG) - Richard Gasquet (FRA) 6-7, 6-3, 7-5

PROGRAMME DE MARDI

02 Arena
A partir de 14h00 (15h00, heure française)


Rafael Nadal (ESP) - David Ferrer (ESP) : 20-5

A partir de 20h00 (21h00, heure française)

Novak Djokovic (SER) - Roger Federer (SUI) : 14-16
# 06/11/2013 à 12:11 Nico
RESULTATS DE MARDI

Novak Djokovic (SER) - Roger Federer (SUI) : 6-4, 6-7, 6-2

Rafael Nadal (ESP) - David Ferrer (ESP) : 6-3, 6-2

Nadal maîtrise Ferrer

Rafael Nadal, battu en demi-finale à Bercy par David Ferrer, samedi, a pris sa revanche en dominant son compatriote (6-3, 6-2 en 1h14'), mardi lors du deuxième match du groupe A du Masters de Londres.

Les jambes de David Ferrer pesaient lourd sur le court de l'O2 Arena de Londres, mardi, bien plus lourd qu'il y a quelques jours, face au même adversaire, Rafael Nadal. C'était en demi-finale du BNPPM, samedi à Paris. Ferrer avait surpris tout le monde en maîtrisant son compatriote (6-3, 7-5), mais la finale perdue ensuite face à Novak Djokovic (7-5, 7-5) l'a visiblement éreinté. Mardi, le 4e mondial était loin d'afficher la même forme physique et de fait, la même efficacité.

Miné par des erreurs grossières (33 fautes directes, pour 16 points gagnants), en difficulté au service (38% de points gagnés derrière sa première balle, 50% derrière sa deuxième, 3 doubles fautes), Ferrer n'a pas pu lutter face à Nadal, qui n'a fait que capitaliser sur les déchets de son adversaire. Le Majorquin a eu tout loisir d'enchaîner les jeux (7 d'affilée) face à un Valencien très inconstant. Ce dernier a tout de même allégé la sentence en remportant deux jeux in extremis à 6-3, 5-0, retrouvant trop tard de la justesse dans ses frappes.

Ferrer a même effacé une balle de match, avant que Nadal ne conclue sur une énième faute (6-3, 6-2). «Ce n'était vraiment pas un bon match pour moi, je suis fatigué. Je n'ai eu qu'un jour de repos, ce n'est pas assez contre un joueur comme Rafa», a soupiré Ferrer. «Il était plus fatigué, n'a pas eu beaucoup de temps pour s'adapter aux conditions ici. Le court est plus lent et moi j'étais plus calme qu'à Paris», a réagi le n°1 mondial, plus réaliste et en jambes que son compatriote. Il retrouvera mercredi Stanislas Wawrinka pour le match des gagnants du groupe A. Ferrer a lui rendez-vous avec Tomas Berdych, mercredi.
lequipe.fr avec Afp

PROGRAMME DE MERCREDI

02 Arena
A partir de 14h00 (15h00, heure française)


Rafael Nadal (ESP) - Stanislas Wawrinka (SUI) : 11-0

A partir de 20h00 (21h00, heure française)

David Ferrer (ESP) - Tomas Berdych (RTC) : 5-3
# 06/11/2013 à 23:54 Nico
RESULTATS DE MERCREDI

Rafael Nadal (ESP) - Stanislas Wawrinka (SUI) : 7-6, 7-6

David Ferrer (ESP) - Tomas Berdych (RTC) : 6-4, 6-4

Nadal s'assure le n°1

Rafael Nadal a rempli son contrat : vainqueur de Stanislas Wawrinka (7-6[5], 7-6[6], l'Espagnol a décroché sa place en demies et surtout l'assurance de finir la saison dans la peau du patron.

Rafael Nadal a bouclé l'affaire. Vainqueur de Stanislas Wawrinka (7-6[5], 7-6[6]) et donc de son deuxième match de poule, l'Espagnol est désormais assuré de finir la saison en n°1 mondial. Mercredi, ''Rafa'' a fait coup double puisqu'il s'est également qualifié pour les demies dans l'O2 Arena de Londres, grâce à cette 12e victoire en autant de duels face au Suisse. Ce dernier a ainsi concédé son 26e set consécutif face à l'homme de Manacor. Ce dernier finit n°1 pour la troisième fois de sa carrière après 2008 et 2010.

En tête 5-3, Nadal en a pourtant sué pour s'adjuger la manche suite au retour d'un Wawrinka enfin relâché et offensif. A 5-4 dans le jeu décisif, le protégé de Magnus Norman semblait proche d'arracher son premier set face au boss, mais deux fautes de revers croisé ainsi qu'une bourde à la volée punie par un passing ont brisé ses espoirs. Furieux, il a brisé sa raquette. Agacé par les manifestations du clan Nadal, le Suisse - qui a reçu les excuses de ''Rafa'' - a relevé la tête...pour mieux saccager deux nouvelles occasions de break à 1-1 et l'a payé cher (1-3, 1-4). Poussé par son excellente saison et ayant surtout une vraie envie de ne pas baisser pavillon une énième fois face à Nadal, Wawrinka a recollé au score (4-4). Mais il n'a pas su démolir le mur à 4-4 30A service adverse, neutralisé par le coup droit lifté de l'Espagnol sur son revers à une main. Scénario indémodable made in Nadal. Les 45 fautes et 49% au service du jour ne l'ont pas non plus aidé. Nadal (14 coups gagnants, 23 fautes directes) a eu du mal à conclure alors qu'il a encore mené 4-1 dans le dernier jeu décisif (4-1, 4-5), mais a su serrer le jeu dans les moments décisifs, voyant la délivrance arriver par un coup droit adverse dans le filet.

Nadal, patron incontestable

En toute logique, Nadal a mis un terme à la bataille pour le trône. Et ce sans avoir participé à l'Open d'Australie et en ayant perdu d'entrée à Wimbledon. Même Novak Djokovic ne se faisait plus d'illusions, mais le Serbe avait tout de même repoussé sans cesse l'échéance en s'imposant à Pékin, Shanghai, Bercy et en remportant son premier match de poule face à Roger Federer. Il a poussé Nadal à décrocher la couronne et ''Rafa'' n'a pas tremblé. 10 titres cette saison dont 2 titres du Grand Chelem et 5 Masters 1000 ainsi qu'un bilan de 72 victoires pour 6 défaites : Nadal est depuis sa victoire à l'US Open le meilleur joueur de l'année. Il vient de faire en sorte que le classement colle à la réalité de ce retour au sommet. Cette semaine à Londres, il peut remporter le seul grand titre qui lui manque : celui du Masters. En indoor, le défi est de taille mais la surface lente pourrait l'aider même si mercredi il a semblé un peu attentise et moins saignant . Son poing serré tout au long du match en a en revanche dit long de sa détermination. L'ogre a toujours faim.
C.B.

Nadal : «Je le méritais»

Rafael Nadal a concédé que cette place de n°1 mondial en fin de saison lui trottait dans la tête depuis l'US Open. Soulagé d'être assuré du trône, il va pouvoir se concentrer sur une première victoire éventuelle au Masters.

«Rafael Nadal, vous avez eu l'air tellement heureux à la fin du match : était-ce la place de n°1 mondial, la place en demies ?

L'important sur ce match était d'assurer cette place de n°1 mondial à la fin de la saison. Je sais que pendant toute la saison je dis que mon but n'est pas de finir l'année en n°1, mais après l'année vécue et les titres remportés, après également ce que j'ai vécu l'an dernier, j'avais le sentiment que je le méritais. Et j'ai réussi. C'est une des plus belles réussites de ma carrière : redevenir n°1 mondial trois saisons après, ce qui est difficile dans notre sport et encore plus après une sérieuse blessure. Me qualifier pour les demi-finales est un bonus. Maintenant je vais pouvoir me concentrer uniquement sur ce tournoi.

Cette bataille avec Novak Djokovic et d'autres pour la place de n°1 l'an prochain vous motive-t-elle encore un peu plus ?

Je ne veux pas me battre pour le n°1 la saison prochaine. Je veux me battre pour être le plus compétitif possible afin d'avoir des chances de remporter les grands tournois : c'est ça mon but et c'est ça qui me motive. Cette année je ne me suis pas battu pour le n°1 : j'ai eu tellement de succès que je le suis devenu. Mais je n'y ai pas pensé pendant la saison. Je vais essayer d'arriver en forme en Australie, je vais travailler dur et me battre pour ça.

Vous avez dit toute la saison que cette place de n°1 mondial n'était pas importante. Aujourd'hui vous dites que c'était le plus important sur ce match : à quel moment est-ce devenu primordial ?

C'est devenu important après l'US Open car je me disais qu'avec 5 Masters 1000 et 2 tournois du Grand Chelem gagnés tout était réuni pour y parvenir. Mais d'un autre côté j'avais un 0 à Miami, un 0 à l'Open d'Australie et encore un 0 à Wimbledon : ça fait beaucoup pour être n°1. Cela prouve l'effort réalisé et face à une concurrence incroyable. Et je n'y parviens que lors du dernier tournoi de l'année malgré toutes mes victoires, ce qui montre aussi combien c'est difficile.

Maintenant que ce n°1 est assuré : que représenterait une première victoire au Masters pour vous ?

Je ne suis qu'en demi-finales, le titre est encore loin. J'ai déjà gagné deux matches, c'est positif. Sérieusement, sur cette surface je ne suis pas favori et je le sais. Je vais tout essayer et on verra bien. On verra aussi où mes émotions en sont, parce que lorsqu'on parle de tout ça on parle aussi de sentiments personnels. Ce qui est important pour moi n'est pas forcément ce qui va être important pour les autres. Ce qui compte, c'est ce qui est le plus important pour toi. Je ne peux pas dire ce que ça me fera de gagner le Masters car je n'y suis jamais parvenu.»
lequipe.fr

PROGRAMME DE JEUDI

O2 arena, à partir de 15 heures

Roger Federer (SUI) - Richard Gasquet (FRA) 10-2

Pas avant 21 heures

Novak Djokovic (SER) - Juan Martin Del Potro (ARG) 10-3
# 07/11/2013 à 23:46 Nico
RESULTATS DE JEUDI

Roger Federer (SUI) - Richard Gasquet (FRA) : 6-4, 6-3

Novak Djokovic (SER) - Juan Martin Del Potro (ARG) 6-3, 3-6, 6-3
# 08/11/2013 à 11:16 Nico
PROGRAMME DE VENDREDI

O2 Arena, à partir de 15 heures

David Ferrer (ESP) - Stanislas Wawrinka (SUI) 7-4

Pas avant 21 heures

Rafael Nadal (ESP) - Tomas Berdych (RTC) 16-3
# 09/11/2013 à 00:17 Nico
RESULTATS DE VENDREDI

David Ferrer (ESP) - Stanislas Wawrinka (SUI) 7-6, 4-6, 1-6

Rafael Nadal (ESP) - Tomas Berdych (RTC) 6-4, 1-6, 6-3

Nadal qualifie Wawrinka

Rafael Nadal a rempli son contrat face à Tomas Berdych (6-4, 1-6, 6-3), assurant du même coup la qualification du Suisse Stanislas Wawrinka.

Rafael Nadal y a mis trois sets, mais il a réussi à se défaire de Tomas Berdych (6-4, 1-6, 6-3) vendredi lors du dernier match du groupe A. L'Espagnol, déjà qualifié pour les demies de ce Masters puis certain de finir premier de son groupe après le premier set, a joué le jeu jusqu'au bout, éliminant le Tchèque et qualifiant Stanislas Wawrinka pour le dernier carré. Le Suisse retrouvera encore une fois cette saison le Serbe Novak Djokovic. Nadal, lui, en découdra avec le vainqueur du match du groupe B opposant Juan Martin Del Potro à Roger Federer.

Pour la 17e fois en 20 duels, Nadal a dominé Berdych. Ce dernier n'a plus levé les bras du vainqueur face à l'Espagnol depuis Madrid 2007 et, ce soir, même l'indoor de l'O2 Arena n'y a rien changé. Le n°1 mondial a débuté le match le pied au plancher, imposant ses claques de coup droit, sa longueur de balle et sa meilleur qualité de déplacement. Le poing serré après le gain de la première manche, ''Rafa'' avait toutes les raisons d'être un peu soulagé : il venait de décrocher la première place du groupe et donc d'éviter Novak Djokovic en demi-finale. Mais Berdych ne s'est pas effondré et a au contraire retrouvé un plan de jeu clair et efficace pour tenter de décrocher sa place dans le dernier carré. On ne sait pas s'il a eu droit récemment à des séances vidéo spéciales Djokovic - Nadal, mais soudain Berdych a fait du Djoker face à l'homme de Manacor : l'enfermant constamment côté revers avant de s'engouffrer sur son côté droit. Une tactique porté par son grand coup droit décroisé qui a rapidement payé (3-0, 5-0).


Nadal a toujours les crocs


Mais Nadal n'a pas laissé l'orage gronder longtemps. En collant un peu plus à sa ligne et en reprenant l'initiative à l'échange, il a de nouveau équilibré les débats. Encore plus quand son revers a retrouvé un peu de stabilité, tout autant que son service. Dans un combat d'usure, c'est Berdych - de moins en moins capable d'imposer sa puissance - qui a craqué le premier en sabordant son jeu de service à 3-4 avec deux double-fautes au passage. Nadal, lui, a déroulé pour boucler la rencontre, bien aidé par un nouveau jeu catastrophique du Tchèque.

Tout sourire, ''Rafa'' a donc terminé invaincu cette phase de poule et retrouvera dimanche les demi-finales du Masters. Sa folle épopée de 2013 ne voit toujours pas de fin. A un autre niveau, celle de Stanislas Wawrinka non plus : pour sa première participation, le Suisse s'invite encore un peu plus dans la cour des grands. Il faudra attendre samedi pour savoir si Roger Federer imposera un deuxième Suisse en demies, face à Nadal. La dernière ligne droite de ce Masters s'annonce savoureuse.
C.B.

PROGRAMME DE SAMEDI

O2 Arena, à partir de 15 heures

Juan Martin Del Potro (ARG) - Roger Federer (SUI) 5-14

Pas avant 20h45

Novak Djokovic (SER) - Richard Gasquet (FRA) 9-1
# 09/11/2013 à 23:56 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

Juan Martin Del Potro (ARG) - Roger Federer (SUI) 6-4, 6-7, 5-7

Novak Djokovic (SER) - Richard Gasquet (FRA) 7-6, 4-6, 6-3

PROGRAMME DE DIMANCHE

O2 Arena
A partir de 15h00

Rafael Nadal (ESP/n°1) - Roger Federer (SUI/n°7) : 21-10


Pas avant 20h45

Novak Djokovic (SER/n°2) - Stanislas Wawrinka (SUI/n°8) : 14-2
# 10/11/2013 à 23:28 Nico
RESULTATS DE DIMANCHE

La finale pour Nadal

Les Masters de Londres ont fêté le retour d'un grand classique pour la première demi-finale de la journée dans une O2 Arena pleine à craquer : Rafael Nadal et Roger Federer s'opposaient pour la 32e fois en neuf ans. Cette saison, l'Espagnol avait déjà gagné lors de ses trois face-à-face avec le Bâlois. Il a connu son quatrième succès de l'année en s'imposant 7-5, 6-3 au terme d'un match où il aura d'abord été accroché par le Suisse avant de le dominer complètement. Il accède ainsi à la deuxième finale de Masters de sa carrière et sera rejoint par le vainqueur de la seconde demie opposant Novak Djokovic à Stanislas Wawrinka.

Le premier set a été très disputé avec un niveau de jeu équilibré. Mais Nadal a su faire la différence en faisant preuve de plus de réalisme et d'agressivité : en effet, après avoir converti sa première balle de break, l'Espagnol a remporté la manche (en 43 minutes) en s'imposant 40-0 grâce à un très bon jeu de service (7-5). De retour sur le court, le Suisse a servi pour le second set. S'il a su le conserver lors du premier jeu, Nadal ne l'a pas loupé en le breakant à 2-2. Une fois cet avantage confirmé, l'Espagnol avait fait le plus dur et a su garder son avance jusqu'à la victoire (6-3).


Une deuxième finale


L'Espagnol, qui avait perdu sa première finale en 2010 face à Federer, aura l'occasion lundi soir de s'offrir son premier titre. Quant à Roger Federer, malgré un retour en force samedi face à Juan Martin Del Potro, il n'a pas su gérer le rythme imposé dans le deuxième set par son adversaire du jour. Sextuple vainqueur du tournoi, le Suisse a alterné bon et très mauvais tennis (32 fautes directes) et cette irrégularité sur 1h19 lui a certainement coûté la victoire.
lequipe.fr


Djokovic rejoint Nadal


Novak Djokovic a dominé Stanislas Wawrinka dimanche (6-3, 6-3) et s'est qualifié pour la finale du Masters. Le Serbe a signé une 21e victoire consécutive avant de retrouver Rafael Nadal.

Qualifié pour le dernier carré grâce à la victoire de Rafael Nadal sur Tomas Berdych vendredi (6-4, 1-6, 6-3), Stanislas Wawrinka ne retrouvera pas l'Espagnol, tombeur plus tôt de Federer (7-5, 6-3), en finale du Masters. Dimanche à Londres, le Suisse n'a pas fait le poids face à Novak Djokovic (6-3, 6-3, en 1h26). La finale du dernier gros rendez-vous de la saison opposera donc le numéro un mondial à l'homme en forme. Vainqueur de ses trois derniers tournois, dont le BNP Paribas Masters la semaine dernière, le Serbe arrive lancé.

Djokovic n'a pourtant pas débuté sa demie de manière idéale, cédant sa deuxième mise en jeu. Plus agressif et en réussite sur son revers en ce début de rencontre, Wawrinka a vite été rejoint puis dépassé. Le numéro 8 au classement ATP a commis bien trop de fautes directes (34 au total) pour venir titiller "Nole". Ce dernier a attendu d'avoir deux breaks d'avance, à 5-3, pour placer son premier coup gagnant.

21 victoires consécutives

Son premier ace est venu quelques minutes plus tard sur la balle de set. La deuxième manche a duré 44 minutes mais aurait pu être bien plus courte sans une belle lucidité retrouvée par Wawrinka lors de certains points décisifs. Djokovic, lui, n'a jamais tremblé sur ses jeux de service. Et il a régalé le public britannique à plusieurs reprises, comme sur ce coup droit décroisé en fin de course en début de second set. Vainqueur du tournoi en 2008 et 2012, il tentera de poursuivre son incroyable série de 21 succès consécutifs lors du combat des chefs lundi.
lequipe.fr

REACTIONS/b]

[b]Rafael Nadal (ESP, vainqueur de Roger Federer) :
«Roger a joué de manière très agressive, au début son service était très performant, il était plus près que moi d'avoir le break dans le premier set. Mais j'ai su gagner les points importants. Pour moi, l'indoor représente la surface la plus difficile. Gagner quatre matches de suite contre des joueurs du Top 8 c'est fantastique, une très belle manière de terminer l'année. Il me reste un match à jouer, j'espère être prêt. Je n'ai encore jamais gagné ce tournoi. Ce serait formidable de le gagner. Mais il reste beaucoup de travail, le match le plus difficile est celui qui arrive.»

Roger Federer (SUI, battu par Rafael Nadal) : «J'ai connu des hauts et des bas dans ce match, à l'image de ma saison. J'ai des regrets sur mes balles de break au premier set mais Rafa a été plus solide en général, il mérite sa victoire. Je n'ai pas su sortir les bons coups au bon moment. Mais je finis la saison plus fort que je ne le pensais. Même en ne jouant pas mon meilleur tennis, j'ai réussi à faire finale (à Bâle), demi-finale (à Bercy) et demi-finale (au Masters), en battant des Top 10 au passage. C'est positif et ça me donne confiance pour la saison prochaine. J'ai joué beaucoup au tennis ces trois dernières semaines et j'ai tenu le choc. Agassi, sur la fin de sa carrière, ne jouait plus autant.»
lequipe.fr

FINALE DE LUNDI

O2 Arena
A partir de 21h00


Rafael Nadal (ESP/n°1) - Novak Djokovic (SER/n°2)
# 12/11/2013 à 00:04 Nico
Djokovic mate Nadal

Novak Djokovic a remporté le Masters en dominant Rafael Nadal (6-3, 6-4). L'Espagnol sera le numéro un mondial en fin de saison mais son adversaire finit l'année en trombe : il a décroché son quatrième tournoi d'affilée, soit 22 victoires de rang.

Bien sûr, il y a eu quelques points d’anthologie, comme ce lob de défense de Djokovic sur une balle de break en sa faveur ou cette volée smashée de revers pour Nadal dans les dernières minutes du premier set. Mais le duel entre les deux hommes de la saison n’a guère été équilibré lundi soir à l’O2 Arena : face à Rafael Nadal, numéro un mondial de 2013, Novak Djokovic a confirmé qu’il était injouable depuis un mois. Numéro deux mondial, le Serbe a fait plier l’Espagnol en prenant le contrôle du jeu et en remportant le Masters (6-3, 6-4) en 1h36. Il accroche le tournoi pour la troisième fois (après 2008 et 2012), rejoignant Nastase et Becker, et aligne un quatrième tournoi d’affilée après Pékin, Shanghaï et Paris-Bercy. Impuissant, Nadal attendra encore pour décrocher le seul trophée majeur qui manque à son palmarès.

Dès les premières minutes, Rafael Nadal a été mis sous pression par un Novak Djokovic plus rapide, plus mobile, plus puissant dans ses coups. Breaké d'entrée (0-2), l'Espagnol a même sauvé de justesse une balle de double break avant de refaire surface. S'il est revenu à égalité (3-3) et a serré le poing au moindre point gagné, c'est bien le Serbe qui a gardé le contrôle du jeu. C'est en gagnant LE point du match, avec ce lob de défense puis une montée à la volée, qu'il a réussi le break décisif (5-3) avant de remporter le premier set dans la foulée.

Plus entreprenant (19 montées au filet), Djokovic n'a pas eu besoin de multiplier les points d'extraterrestre. En forçant son rival à jouer sur la défensive, il a ramassé les points plus facilement que prévu. Pour Nadal, le bilan est sans appel : 9 points gagnants pour 23 fautes directes (contre 16 et 21 pour son adversaire). Dépassé dans les échanges, breaké dès le 3e jeu du deuxième set, l'Espagnol a résisté grâce à sa combativité. Il a d'abord évité le double break, a sauvé une première balle match sur son service, une deuxième dans une belle passe d'armes au filet mais la troisième était de trop. Le numéro un mondial est prévenu : le match de lundi soir pourrait être le duel de la saison 2014. D'ici là, Novak Djokovic pourra encore garnir son palmarès avec la finale de la Coupe Davis.
lequipe.fr
# 12/11/2013 à 14:26 Nico
REACTIONS APRES LA FINALE

Rafael Nadal (ESP, battu par Novak Djokovic en finale) : «Question tennis, on était à peu près au même niveau. Mais question service pas du tout. Il a bien servi, pas moi, et ça a fait toute la différence. Pour le reste, je n'étais pas loin. J'ai manqué de réussite à la fin du premier set. Je n'ai pas fait un mauvais match, mais j'ai manqué de régularité. Il a joué mieux que moi, je ne peux que le féliciter. Avoir perdu aujourd'hui ne va pas changer ma carrière. Peut-être que j'ai tort, mais c'est ce que je ressens. J'accepte généralement bien les défaites, je ne suis pas très déçu, d'autant plus que je n'étais pas le favori de ce match. J'espère être prêt pour l'Open d'Australie pour prendre ma revanche. C'est incroyable d'avoir déjà joué 39 fois l'un contre l'autre. Ca veut dire qu'on est à un moment spécial de l'histoire du tennis. Je ne sais pas combien d'années ça peut durer encore. J'espère juste être en bonne santé pour continuer à être compétitif.» (AFP)

Djokovic : «On se rend meilleurs»

Novak Djokovic, vainqueur de son 4e tournoi d'affilée lundi à Londres, explique que c'est aussi grâce à la concurrence de joueurs comme Rafael Nadal qu'il arrive à se surpasser.

En s'imposant contre Rafael Nadal lundi en finale du Masters, Novak Djokovic a signé une 22e victoire de suite et remporté son quatrième tournoi d'affilée. Une exceptionnelle série de succès, qu'il attribue à la fois à lui-même mais aussi à l'Espagnol. «Notre rivalité nous a permis à tous les deux de repousser nos limites, on se rend meilleurs mutuellement, a expliqué le Serbe en conférence de presse. Il a énormément progressé sur dur. Il est devenu un joueur encore plus complet. Après la finale de l'US Open, il fallait que je comprenne ce qu'il fallait faire pour le battre de nouveau. Les résultats montrent qu'avec mon équipe on a bien travaillé.»

Le n°2 mondial est forcément fier de son niveau de jeu et de ses résultats lors de ces deux derniers mois, surtout après ses déconvenues estivales : «Ce que je retire de plus positif de ces deux mois et demi, c'est que je suis arrivé à me remotiver après des défaites importantes à Roland-Garros (en demie contre Nadal), à Wimbledon (en finale contre Murray) et à l'US Open (en finale contre Nadal). J'ai travaillé plus dur et j'ai mieux joué, je suis devenu un meilleur joueur. Je pense avoir travaillé sur les quelques points qu'il fallait pour enchaîner cette série de victoires.»

«C'est la meilleure manière possible de terminer cette saison sur le circuit ATP, a-t-il ajouté. Bien sûr, il reste encore la finale de la Coupe Davis, et j'espère apporter un nouveau titre à mon pays. Tout ce que je viens de vivre ces dernières semaines va me servir pour enchaîner sur 2014. Je suis très motivé pour travailler et me préparer pour l'Open d'Australie. Juste après la finale de la Coupe Davis, je vais encore aller jouer des exhibitions en Afrique du Sud où je retrouverai Rafa (Nadal). Je le vois plus que ma mère (rires). Après je vais me reposer, je pense que je le mérite.»
lequipe.fr

Nadal au sommet

Rafael Nadal a la confirmation officielle qu'il termine bien l'année n°1 mondial. L'Espagnol compte 13030 points au classement ATP publié mardi au lendemain de la finale du Masters, remportée par Novak Djokovic. Le Serbe est deuxième, avec un peu moins de 1000 points de retard. L'écart avec le troisième est abyssal puisque David Ferrer ne possède que 5800 points. Le Masters a occasionné peu de changements dans le haut du classement : seul Roger Federer a gagné une place et passe 6e, aux dépens de Tomas Berdych. Richard Gasquet (9e) finit la saison meilleur Français, juste devant Jo-Wilfried Tsonga (10e).
lequipe.fr
Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site