Possible cette année, une autre année, jamais ?

Auteur  
# 04/02/2009 à 14:46 Thomas
Nadal a le droit de rêver au Grand Chelem


Roi de toutes les surfaces le vainqueur de l’Open d’Australie peut-il rejoindre Rod Laver dans la légende?


Certains y ont vu un symbole. Pour remettre à Rafael Nadal le trophée de l’Open d’Australie, Rod Laver, dernier artisan du Grand Chelem en 1969, était en compagnie des quatre finalistes qu’il avait battus voici quarante ans: Ken Rosewall (Roland Garros), John Newcombe(Wimbledon), Tony Roche (US Open) et Andres Gimeno (Australie). 

La question brûle les lèvres: Rafael Nadal est-il en mesure d’imiter Rod Laver en 2009? Roi de toutes les surfaces, l’Espagnol demeure en course. Après avoir fait main basse sur l’Open d’Australie, c’est en grand favori qu’il se présentera à Roland Garros, sa chasse gardée. Que se passera-t-il s’il se déplace à Wimbledon coiffé de deux couronnes? Pareil scénario s’est produit pour la dernière fois en 1988, avec Mats Wilander. Mais les dons du Suédois sur gazon étaient trop limités.

Plus de chances que Federer

Sur tous les plateaux de télévision et lors de ses points presse, Rafael Nadal s’est vu confronté à cette thématique enivrante. Avec toujours cette même réponse. «Il est complètement déraisonnable d’y songer maintenant. Je ne me concentre même pas sur Roland Garros, mais sur mon prochain tournoi, à Rotterdam.»

Rafael Nadal et le Grand Chelem: la frénésie se veut encore plus folle qu’elle ne le fut avec Roger Federer du temps de son règne sans partage.

Par deux fois (2005-2006 et 2006-2007), il fut en possession simultanément de trois couronnes (Wimbledon, US Open, Melbourne). Et à trois reprises (2004, 2006, 2007), il a réussi l’exploit de décrocher trois des quatre «Majeurs» de l’année civile (Melbourne, Wimbledon, US Open).

Mais il a toujours buté sur l’obstacle Nadal à Roland Garros, mettant un terme à cette quête du Graal..

«Dans le cas de Nadal, c’est différent, relève Jim Courier, ex-numéro un mondial reconverti en expert durant la quinzaine. C’est en ogre de la terre battue qu’il a conquis le gazon de Wimbledon, puis le Plexicushion de Melbourne. Il a déjà remporté ses titres sur les trois surfaces existantes. Il est donc le plus capable de réussir ce pari fou.» Surtout depuis qu’il est devenu l’an passé le troisième champion seulement (après Laver et Borg) de l’ère Open à réaliser le doublé Roland Garros-Wimbledon en quelques semaines.

Dur, mais possible

Les opinions des joueurs et spécialistes abondent, finalement, dans le même sens:Nadal peut remporter tous les tournois du Grand Chelem, mais de là à y parvenir la même année, la mission paraît difficilement réalisable. Mais, Mats Wilander le répétait, «si un homme peut le réussir, c’est bien Rafael Nadal».

Les comparaisons avec l’ère Rod Laver, double vainqueur du Grand Chelem, sont à prendre avec réserve. En 1969, Roland Garros excepté, tous les «Majors» se disputaient sur gazon. Mais, l’accomplissement d’un Grand Chelem semble plus abordable aujourd’hui que dans les années 80 ou 90.

La décennie actuelle a coïncidé avec l’uniformisation des surfaces, regrettée par les puristes. Depuis 2002, le gazon de Wimbledon et ses balles ont été ralentis. La poussière ocre de Roland Garros est moins hostile aux attaquants et, depuis 2008, le légendaire Rebound Ace de Melbourne a cédé sa place au Plexicushion, moins caoutchouteux et plus lent. «Les différences se sont amenuisées au fil des années, nous expliquait Martina Navratilova. Les meilleurs joueuses et joueurs peuvent briller partout.»

Lors du tournoi de Kooyong, juste avant l’Open d’Australie, Roger Federer avait abondé dans le même sens. «Les surfaces se sont plutôt ralenties, lâchait-il. Wimbledon n’est plus si rapide, Roland Garros si lent, Melbourne et l’US Open se ressemblent.». L’ère des purs spécialistes a vécu. De toute façon, Rafael Nadal est le roi de toutes les surfaces.



--------------------------------------------------------------------------------

Repères

Deux hommes ont réussi le Grand Chelem: l’Américain Donald Budge (1938) et l’Australien Rod Laver (1962 et 1969). Rod Laver est le seul à l’avoir effectué durant l’ère open (1969).

Trois autres joueurs ont remporté au moins une fois tous les tournois du Grand Chelem mais pas la même année: l’Anglais Fred Perry (1933-1935), l’Australien Roy Emerson (1961-1964) et l’Américain Andre Agassi (1992-1999).

Trois joueuses ont décroché le Grand Chelem: l’Anglaise Maureen Connolly (1953), l’Australienne Margaret Smith-Court (1970) et l’Allemande Steffi Graf (1988).

Trois tenniswomen ont été en possession simultanément des quatre titres du Grand Chelem, mais sur deux ans: Martina Navratilova (1984-1985), Steffi Graf (1993-1994) et Serena Williams (2002-2003.)
OLB
# 04/02/2009 à 17:40 Nico
La question est vraiment intéressante et mérite réflexion même si Rafa ne se penche pas trop dessus pour le moment... ce qui constitue peut-être sa plus belle chance en fait !!!

VAMOS !!!

# 06/02/2009 à 10:33 cath
quelle épopée passionnante le tennis ...
cette notion de surfaçes est tres importante ....
mais si ces surfaçes, maintenant , sont plus "uniformisées" , bien des aspects professionnels sont plus complexes ....

- plétore de joueurs de talent qui viennent des 4 coins du monde ....

- contrats professionnels autrement plus lourds ...pour des raisons d'argent ,de sponsoring , d'images ...

- sports encore plus exigeant qu'auparavant :
il faut des qualités physiques , psychiques exceptionnelles ....
: je ne sais plus quel vainqueur de roland garros , il y a fort longtemps ....fumait son paquet de tabac par jour ....ah si si ...)

- complexification du calendrier , des engagements , des décalages horaires , des climats ....

- pression des médias .....

CELA DIT , RAFAEL NADAL EST HORS NORMES .......
# 08/02/2009 à 12:24 Thomas
LOL le vainqueur de roland garros fumait un paquet de clope par jour ! C'était vers quel époque cath ?
# 15/02/2009 à 04:30 cath
il n'est jamais trop tard pour BIEN répondre ....
BILL TILDEN , joueur américain, a bien gagné trois fois wimbledon , 7 fois l'us open ...et n'a été QUE finaliste deux fois à roland garros ....( mon RAFA m'a fait perdre la tête ....TILDEN a gagné à Wimbledon ....)
: le tout , dans les années 20 ...il était né en 1893 .....
il fumait effectivement beaucoup ...
et avait des douleurs importantes à un genou ...
: grand , minçe , les épaules carrées , son serviçe était puissant et il était tres fort en fond de court .
il a meme écrit des livres sur son sport ....
bref , à son époque , c'était une star du tennis ....
# 15/02/2009 à 09:15 Thomas
Ok je ne savais pas qu"il fumait :51
Mais je ne sais pas si Rafa est allergique à l'us open c'est vrai que c'est un tournoi qu'il ne réussi pas forcément car en général il est très fatigué de ses performences du début de la saison (matchs longs, trop de matchs joués) Rafa serait -t-il alérgique à Fushing meadows ?
# 15/02/2009 à 11:47 Nico
Oh oh...un syndrome pour Rafa ??? Je n'y crois pas, vu la force psychologique du personnage...
Et puis, en continuant à gérer ses matchs et sa saison comme il le fait il pourra le gagner un jour tout comme le Masters j'en suis sûr.

Donc, pour moi pas de syndrome comme Borg qui a touché du doigt tant de fois cette victoire aux USA.
Le vrai syndrome pour le Suédois c'était l'Australian Open où il n'y est quasiment jamais allé !

VAMOS !!!

# 18/02/2009 à 02:16 cath
la forçe psychologique de RAFAEL NADAL , c'est quelque chose ...RAFA est capable de faire le grand chelem ...
ce que je crains le plus , c'est le "basdebol" , la blessure ...
en meme temps , chacune de ses saisons sont éblouissantes et de mieux en mieux gerées : en matiere de jeu , et en maturité ...

l' us open ??? chaque tournoi en son temps !! on ne le voyait déja pas gagner en australie !!

un pays qui ne faisait pas partie du paysage tennistique des années 70 ...c'était pas tendançe de s'y rendre BORG n'y a effectivement pratiquement pas mis les pieds ...on l'oublie souvent ;

mais l'open australien est revenu en forçe avec les années 80 , l'amélioration des moyens de transport,des dates mieux pensées et à la demande des instançes internationales de tennis :
et avec tout ça , l'année s'annonçe palpitante ...attention à nos petits coeurs et à nos petits nerfs...
# 19/02/2009 à 15:44 Thomas
C'est vrai que l'open d'australie avait perdu pas mal perdu de champion car il n'y allait plus beaucoup, même agassi dans les années 90 n'y allait pas beaucoup et pourtant dans sa carrière je crois qu'il la gagné 3 fois ou 4
# 20/02/2009 à 00:42 Nicolas
Et oui c vrai : Agassi, pendant les 10 premières années de sa carrière (1986 à 1995) n'est pas allé en Australie alors qu'il avait déjà gagné de sacrés titres ailleurs ! Il s'y est rendu les 10 autres années (et oui une carrière de 20 ans !!!).

Il est arrivé pour la première fois en Australie en 1995 en gagnant (victorieux de Sampras). Puis il s'est imposé en 2000 (face à Kafelnikov), 2001 (face au Français Clément) et enfin en 2003 face à Schüttler). 4 victoires donc au total !
# 25/02/2009 à 19:37 Thomas
Eh oui dans uautre ordre d'idée Rafa participe à tous les Roland Garros depuis le début de sa carrière et les gagne tous
# 26/02/2009 à 00:03 Nico
Et oui, encore un sacré record ça !!!
# 26/02/2009 à 01:30 cath
....que "l'bon-dieu" vous entende pour le roland garros qui vient ;
et que not'RAFA améliore encore son r'cord !!!!!
# 26/02/2009 à 15:37 Nico
VAMOS !!!

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site