TOURNOI DE ROTTERDAM

Auteur  
# 10/02/2009 à 15:30 Nico
Issu des qualifications, Laurent Recouderc a été sorti au 1er tour du tournoi de Rotterdam. Le Français s'est incliné en deux sets contre le Russe Mikhail Youzhny, sur le score de 6-4, 6-4. Ce dernier retrouvera David Ferrer ou Jurgen Melzer au deuxième tour.

Un peu plus tôt, Arnaud Clément n'a rien pu faire pour éviter une défaite sèche contre un autre joueur russe, Dmitry Tursunov (6-0, 6-3). Ce dernier pourrait retrouver Jo-Wilfried Tsonga au prochain tour si le récent vainqueur du tournoi de Johannesbourg parvient à se défaire du local Jesse Huta Galung.

Julien Benneteau avait de son côté décroché son ticket pour le 2e tour du tournoi en dominant l'Espagnol Feliciano Lopez (6-4, 5-7, 6-2). Le Français pourrait affronter Nikolay Davydenko au tour suivant.


Engagé cette semaine au tournoi de Rotterdam, Andy Murray est revenu sur la finale de l’Open d’Australie, qu’il n’a pas manqué de suivre à la télévision. L’Ecossais est, comme tout le monde, ébahi devant l’exploit de l’Espagnol.

« Ça a été un grand match, même s’il y a eu beaucoup de fautes, notamment dans le cinquième set, a expliqué le quatrième joueur mondial lors de la conférence de presse de présentation du tournoi de Rotterdam. Federer n’a pas particulièrement bien servi et il y a eu des moments où Nadal paraissait fatigué, il a manqué des coups qu’il ne rate pas d’habitude. Mais il y a eu des échanges incroyables. J’ai pensé que si Nadal remportait le premier set, cela ferait mentalement une grosse différence. »
Dès lors, Rafael Nadal est-il en route pour devenir le plus grand joueur de tous les temps ? « C’est possible, répond Andy. Au même âge, je crois que Federer avait gagné deux tournois du Grand Chelem et Nadal en a maintenant six, et il a gagné sur toutes les surfaces. Il pourrait devenir le meilleur de toute l’Histoire. C’est certain, il est l’un des meilleurs et Federer est très proche d’être le meilleur de tous les temps… donc ce sont des joueurs incroyables. »
A la question qui brûle les lèvres de tous les observateurs _ Rafa peut-il réaliser le Grand Chelem ? _ , l’Ecossais rétorque : « Déjà, je ne vois pas beaucoup de joueurs capables de la battre sur terre battue, je devine qu’il va donc gagner au moins deux ou trois Roland Garros en plus. Et puis, ça dépend de la manière dont il se débrouille dans les autres tournois, mais il va être très proche. »
L’Ecossais explique alors que ce n'est pas forcément évident de progresser au classement ATP quand on a Federer et Nadal au-dessus : « Je ne sais pas si j’arriverai à être numéro un mais je vais essayer de donner le meilleur. Évidemment, avec Nadal et Federer, ce n’est pas facile… Je vais juste me concentrer à gagner mon premier Grand Chelem. »
Eliminé en huitièmes à Melbourne, affrontera ce soir Ivan Ljubicic pour son premier tour à Rotterdam où il est tête de série numéro deux : « Je me sens très bien à l’entraînement, affirme-t-il. J’espère que ça va aller. »

Andy Murray a subi hier son troisième test anti-dopage en deux semaines. L'Ecossais a réitéré ses critiques contre le système de contrôles. "C'est la troisième fois que je suis contrôlé sur les 16 ou 17 derniers jours", a-t-il dénoncé. Hier, après
T.C.


Les matches du jour

Trois Français seront sur les courts pour la deuxième journée du tournoi de Rotterdam:

Dimitrov (BUL) - Berdych (RTC)
Ferrer (ESP) - Melzez (AUT)
Bohli (SUI) - Monfils
Ljubicic (CRO) - Murray (GBR)
Gasquet - Mathieu
# 10/02/2009 à 16:45 Thomas
C'est drôle mais merci d'avoir ouvert ce sujet car j'avais un peu oublié que le tournoi de Rotterdam était cette semaine bon ben VAMOSSSSSSSSS RAFA
# 10/02/2009 à 20:21 Nico
De nada !

VAMOS !!!

# 11/02/2009 à 10:10 Nico
RESULTATS DE MARDI

Richard Gasquet, pourtant bien parti en début de rencontre, a cédé sous les coups de boutoirs de Paul-Henri Mathieu (3-6, 7-6, 6-3). Gaël Monfils a pour sa part bénéficié de l'abandon du Suisse Stéphane Bohli pour se qualifier pour les 1/8e tandis qu'Andy Murray n'a pas failli face à Ivan Ljubicic.

Paul-Henri Mathieu (FRA) bat Richard Gasquet (FRA) 3-6, 7-6 (7-4), 6-3
Prochain adversaire: Soderling ou Korolev

Dans ce choc franco-français du premier tour, il fallait un vainqueur. Paul-Henri Mathieu, plus réaliste et surtout plus juste sur les points importants, a su hausser son niveau de jeu pour se défaire de Richard Gasquet et se qualifier pour le second tour du tournoi de Rotterdam. Bien remis de son élimination prématurée à Zagreb où le Tchèque Jan Hernych l'avait stoppé au deuxième tour, le Strasbourgeois a fait parler sa force mentale pour l'emporter au troisième set au bout de 2h20 d'un match au couteau.

Tout avait pourtant plutôt bien commencé pour Richard Gasquet moins poussif qu'un PHM multipliant les fautes directes dans la première manche. Trop irrégulier en première balle (45% sur l'ensemble de la rencontre), le Biterrois qui affiche pourtant un regain de condition et de combativité en ce début d'année a ensuite lâché du lest sur la deuxième manche où il laissa échapper le jeu décisif 7 points à 4. Dans l'ultime acte de la rencontre, Mathieu accélérait le rythme et breakait son adversaire dans le quatrième jeu pour ne plus lâcher son service et s'imposer 6-3.

Gaêl Monfils (FRA/N. 5) bat Stéphane Bohli (SUI) 6-4, 1-0 Ab.
Prochain adversaire: Karlovic ou Llodra

Grigor Dimitrov (BUL) bat Tomas Berdych (TCH) 4-6, 6-3, 6-4
Prochain adversaire: Nadal ou Bolelli

David Ferrer (ESP/ N.5) bat Jurgen Melzer (AUT) 3-6, 7-6, 7-5
Prochain adversaire: Youzhny

Andy Murray (GBR) bat Ivan Ljubicic (CRO) 6-3, 6-2
Prochain adversaire: Seppi

C.D.


QUELQUES EXPLICATIONS EN PLUS...

NADAL ET MURRAY CONTRÔLES

Andy Murray réclame des améliorations des contrôles anti-dopage. Pour la troisième fois en un peu plus de deux semaines, il a subi un test selon les nouveaux protocoles mis en place par l'ATP depuis le 1er janvier. Selon l'Ecossais, N.4 mondial, qui avait reçu la visite d'un contrôleur chez lui à 7 heures du matin le lendemain de son retour de Melbourne et avait été obligé d'uriner "littéralement pantalon sur les chevilles" devant le responsable du contrôle, a été contraint cette fois-ci à Rotterdam, de patienter 1h30 après son match - perdu - en double.

"C'est la troisième fois que je suis contrôlé sur les 16 ou 17 derniers jours", a dénoncé Murray. "Il y a tellement d'aspects qui pourraient être améliorés. Nous sommes des êtres humains", a-t-il insisté. Andy critique particulièrement le fait que ces règles s'appliquent aux 50 premiers mondiaux et pas au reste des joueurs. Lundi, il n'y avait qu'un seul médecin disponible pour effectuer les prélèvements sur les cinq joueurs sélectionnés pour un contrôle, parmi lesquels Murray et Nadal. "Quand on vient de finir un match, on a très envie d'aller aux toilettes. Mais j'ai dû attendre, on ne peut pas y aller avant un contrôle", a expliqué l'Ecossais.

Le même "sort" a donc été également réservé au N.1 mondial Rafael Nadal, lui aussi perdant d'un match de double (avec Coll-Riudavets, et face aux Français Clément et Llodra, 6-3, 6-4). Ce dernier n'a pas fait de remarques mais il avait souligné il y a plus d'un an les contraintes de ce genre de programme qui exige notamment que l'on connaisse l'emploit du temps précis des joueurs.

A SAVOIR : Depuis le 1er janvier, l'ATP a adopté le code de l'Agence mondiale antidopage (AMA) qui exige que les sportifs fournissent un emploi du temps détaillé pour pouvoir être contrôlés à tout instant. Tout sportif qui rate trois contrôles s'expose à une suspension.

Eurosport - J.C. avec AFP


PROGRAMME DE MERCREDI

Rafa fera son entrée en lice contre l'Italien Bolleli ce soir à 19H30.

11:00 Schüttler-Ancic

11:00 Kohlschreiber-Simon

13:00 Karlovic-Llodra

15:00 Huta-Galung-Tsonga

15:00 Soderling-Korolev

19:30 Nadal-Bolelli

VAMOS !!!

# 11/02/2009 à 11:32 Thomas
Ya encore un paquet de Français dans ce tableau
RDV ce soir à 19h30 pour le premier match de Rafa à Rotterdam
# 11/02/2009 à 11:38 Thomas
C'EST vraiment n'importe quoi ces contrôles antidopages ! Uriner sur son pantalon heuresement que c'est pas par les fesses car sinon se serait encore pire Non, là je plaisante mais c'est vraiment ridicule
# 11/02/2009 à 14:32 Nico
C clair...chères instances officielles...heureusement que le ridicule ne tue pas...sinon...
# 12/02/2009 à 00:48 Nico
RESULTATS DE MERCREDI

Les Bleus cartonnent, Rafa met le temps

Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon, Michaël Llodra et Marc Gicquel se sont qualifiés pour le 2e tour. Rafael Nadal a eu du mal à rentrer dans le tournoi face à Simone Bolelli (4-6, 6-2, 7-5). Julien Benneteau, enfin, a gagné son billet pour les quarts en dominant Nikolay Davydenko (6-3, 6-2).

Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon, Michaël Llodra et Marc Gicquel, les quatre Français en lice mercredi à Rotterdam, ont tous franchi le premier tour d'un tournoi à forte connotation tricolore. Sur les 32 joueurs au départ se trouvaient pas moins de dix Français, soit près d'un tiers du tableau. Ils seront encore sept au deuxième tour avec les quatre nouveaux qualifiés qui rejoignent Gaël Monfils, Paul-Henri Mathieu et Julien Benneteau.

Simon, N.1 français et N.8 mondial, a éliminé l'Allemand Philipp
Kohlschreiber (7-5, 7-6) en dominant les phases clé du match. La remarque vaut également pour Tsonga, vainqueur la semaine dernière à Johannesburg et qui a fait parler son expérience dans les tie-breaks (7-6, 7-6) face au qualifié néerlandais Jesse Huta Galung, 177e mondial. "C'est difficile de voyager autant, d'Australie jusqu'en Afrique du Sud et Rotterdam aujourd'hui, a commenté le Français. Mais c'est ma vie de joueur de tennis. J'étais très heureux de gagner à Johannesburg, c'est le passé. Maintenant, je voudrais aussi réaliser la même chose ici. Le match a été difficile aujourd'hui, mais j'ai bien joué."

Michael Llodra, tenant du titre à Rotterdam, a superbement réagi après avoir compté un set et un break de retard contre Ivo Karlovic (4-6, 6-3, 6-4). Opportuniste, le Parisien a converti trois occasions de break sur cinq, un excellent pourcentage face au géant croate. Marc Gicquel aussi a été renversant pour coiffer le Russe Evgeny Korolev sur le fil (3-6, 6-3, 6-2). Gicquel rencontrera Mathieu au deuxième tour alors qu'un autre duel franco-français opposera Monfils à Llodra. En soirée, le N.1 mondial Rafael Nadal a dû livrer trois sets (4-6, 6-2, 7-5) pour mettre à la raison l'Italien Simone Bolelli pour son premier match depuis sa victoire à l'Open d'Australie le 1er février. Enfin, Julien Bennneteau a infligé une véritable correction au Russe Nikolay Davydenko, tête de série N.3, qu'il a atomisé 6-3, 6-2 pour se qualifier pour les quarts de finale.
AFP
# 12/02/2009 à 10:28 Nico
Les tests anti-dopage font débat

En marge du tournoi de Rotterdam, Rafael Nadal s'est exprimé sur le nouveau système de tests anti-dopage mis en place par l'ATP en accord avec l'Agence Mondiale anti-dopage. «C'est n'est simplement pas juste d'être ainsi persécuté,» a expliqué en substance le numéro 1 mondial, soutenu par Andy Murray et Gilles Simon.

Depuis le début de la saison 2009, les joueurs faisant partie du Top 50 doivent fournir chaque jour une heure pendant laquelle ils sont disponibles pour éventuellement subir un contrôle, comme l'exige la réglementation de l'AMA pour un sport olympique. Une exigence jugée simplement insupportable par de nombreux joueurs à l'image de Rafael Nadal. «Nous avons l'impression d'être des criminels. Même ma mère ne sait pas où je me trouve chaque jour. Ce n'est juste pas évident de savoir parfois où vous allez être le lendemain, notamment dans un sport comme le tennis,» a commenté Nadal. Et d'ajouter : «Nous voulons évidemment que le tennis soit un sport olympique mais je ne pense pas que nous souhaitions payer un tel prix pour l'être. Je suis pourtant le premier à désirer un sport juste, des compétitions propres pour chacun mais les choses pourraient se passer différemment.»

Nadal, Murray et Simon, même combat

«Je souhaite seulement que les tests hors tournois ne se fassent que hors saison. Pour le reste il est très facile de nous contrôler à chaque tournoi,» a surenchéri Andy Murray lors d'une conférence de presse. «Cela représente près de trente tests par an, je pense que c'est bien suffisant pour se rendre compte si quelqu'un triche ou pas.» Il faut savoir que si un joueur vient à manquer trois tests sur une période de dix-huit mois, il risque une suspension de deux ans. Les joueurs souhaitent en fait différencier leur sport de certains autres en raison des voyages incessants. «Vous devez remplir un planning sur trois mois, mais si vous êtes éliminés d'un tournoi et souhaitez partir le lendemain, vous êtes contraint de le modifier immédiament,» a ainsi justifié Gilles Simon. Le débat est lancé.
# 12/02/2009 à 13:23 Thomas
C'est vraiment ridicule le sport de haut niveau va peut-être perdre de l'estime, je veux dire quans l'atp est comme ça, ça donne pas vraiment envie de se lancer dans une carrière professionnel.
# 12/02/2009 à 17:02 Nico
Oui...difficile lorsque la mauvaise foi, la bêtise...et...l'incompétence sont au rendez-vous... Sacré cocktail détonant !!!


Retour au tennis avec les matchs suivants :


Monfils - Llodra

Gicquel - Mathieu

Ancic - Simon

Murray - Seppi


Puis à partir de 19H30 :

Nadal R. - Dimitrov G.

Tursunov D. - Tsonga J.

VAMOS !!!

# 12/02/2009 à 23:58 Thomas
Tournoi de Rotterdam: L'espoir Grigor Dimitrov fait trembler Nadal
Rafael Nadal a souffert pour se qualifier pour les quarts de finale du tournoi ATP de Rotterdam. Le no 1 mondial s'est imposé 7-5 3-6 6-2 face au grand espoir bulgare Grigor Dimitrov (17 ans), 478e du classement mondial, qui a résisté durant 2 h 25'.
si - le 12 février 2009, 22h20


Rafael Nadal a souffert pour se qualifier pour les quarts de finale du tournoi ATP de Rotterdam. Le no 1 mondial s'est imposé 7-5 3-6 6-2 face au grand espoir bulgare Grigor Dimitrov (17 ans), 478e du classement mondial, qui a résisté durant 2 h 25'.

Grigor Dimitrov aurait bien pu créer l'une des plus grandes surprises de l'histoire du tennis. Le tenant du titre junior de Wimbledon se procurait en effet les deux premières balles de break de la troisième manche, à 2-2. Mais Nadal les effaçait et prenait le large dans la foulée en s'emparant de la mise en jeu adverse.

Dimitrov disputait simplement le troisième match de sa jeune carrière dans le tableau final d'une épreuve de l'ATP Tour. Invité par les organisateurs à Rotterdam, il avait déjà réussi un bel exploit au 1er tour en s'offrant le scalp du 23e mondial Tomas Berdych.
# 13/02/2009 à 00:02 Thomas
Je trouve que c'est vraiment laborieux à Rotterdam, mais bon c'est toujours mieux que l'année dernière car Rafa avait perdu à ce stade de la compétion.
Comme je l'ai dit avant vaut mieux que rafa est des résultats un peu moins dans les petits tournois comme celui là et des meilleurs en grand chelm c'est que du meilleur
# 13/02/2009 à 00:25 Nico
Tu as bien raison Thomas !

Pour en savoir un peu plus sur ce Bulgare qui a fait batailler Rafa :

Retenez son nom : Grigor Dimitrov. Cela sonne comme un nom d'haltérophile, mais si la sonorité est nouvelle sur un court de tennis, elle restera gravée dans la mémoire des spectateurs de Rotterdam, et peut-être de Rafael Nadal.
Le N.1 mondial a mis trois sets engagés pour s'extirper de ce deuxième tour en Hollande. Tout droit venu de Bulgarie, Grigor a 17 ans. Il s'entraîne à Paris, au sein de l'Académie Patrick Mouratoglou, et propose sur le court un style très agressif. Un grand coup droit et un revers à un main très polyvalent qui font de lui le "nouveau Federer" selon ses fans à Sofia. Ce n'est certainement pas un hasard que Peter Lundgren (ancien coach de Safin et Federer) s'occupe de lui actuellement. Ce grand gaillard, dont Jonathan Eysseric nous disait avant Roland-Garros juniors 2008 qu'il possédait une très forte personnalité, "à la Marat Safin", a gagné WImbledon et l'US Open chez les juniors. Chez les grands, il avait déjà frappé fort la veille en sortant Tomas Berdych.

A voir Nadal rageur sortir des grands coups de défenses au deuxième et au troisième set, les plus distraits des spectateurs ont dû comprendre qu'il se passait quelque chose à Rotterdam. En s'appuyant sur une grande première balle et un coup droit franc et profond, Dimitrov a chatouillé le récent vainqueur de l'Open d'Australie. Avec un break mérité sur sa seule balle de break à 4-3 au deuxième set, Grigor a réussi ce que seuls un Fernando Verdasco survolté et un Roger Federer en grande forme ont réussi cette année : prendre un set au N.1 mondial. Au troisième, c'est encore le petit gars de Haskova qui a obtenu les premières balles de break. Au cinquième jeu, Nadal jongle avec le feu des coups droits adverses comme il l'a fait avec ceux de Federer à Melbourne. A 2-2, 30/40 puis avantage dehors, "Rafa" repousse Dimitrov deux fois. Le match bascule à ce moment-là malgré deux autres balles de débreak pour le Bulgare à 2-4. Ce genre d'apprentissage forge les grands joueurs. Retenez ce nom : Dimitrov !


AUTRES RESULTATS

Gaël Monfils et Marc Gicquel se sont qualifiés pour les quarts à Rotterdam aux dépens du tenant du titre Llodra et Mathieu. Simon, diminué par une douleur au dos, a perdu face à Ancic. Murray a sorti un Seppi accrocheur. Tsonga a éliminé Tursunov en deux sets (7-6(8/6)/6-2) en sauvant deux balles de sets au tie break du premier set.

. Gael Monfils (FRA/N.5) bat Michaël Llodra (FRA) 6-4, 6-4.
Prochain adversaire : Benneteau.

Le tenant du titre est tombé. "Mika" Llodra, qui avait connu une embellie en début de saison 2008, avec deux titres (Adélaïde et Rotterdam), est laborieux depuis le début 2009. Pas un seul quart de finale à se mettre sous la dent cette année A Rotterdam, son tennis offensif mais sans son tranchant a été facilement neutralisé par un Monfils appliqué.

. Marc Gicquel (FRA, Q) bat Paul-Henri Mathieu (FRA) 6-4, 6-3.
Prochain adversaire : Murray.

Andy Murray (GBR) bat Andreas Seppi (ITA) 7-6 (7/4), 7-5

Le jeu de massacre à la Française va s'arrêter là. Paul-Henri Mathieu, qui avait envoyé Richard Gasquet au tapis, a subi la loi de Marc Gicquel, qui avait déjà sorti Laurent Recouderc au deuxième tour des qualifications. Ce dernier aura le lourd privilège de défier Andy Murray. C'est la première fois en trois rencontres qu'il bat PHM, et cela le consolera d'un début de saison encourageant mais frustrant. Marc avait un très bon niveau de jeu mais des très bons Français devant lui (Gasquet à Brisbane et Serra à Zagreb) ou des grosses pointures (Ferrer à Auckland, Nalbandian à Melbourne). A lui de surprendre Murray, qu'il n'a jamais affronté sur le circuit.

. Mario Ancic (CRO) bat Gilles Simon (FRA/N.4) 6-3, 4-6, 6-3.
Prochain adversaire : Youzhny.

Il y a un mois et demi, à Melbourne, Gilles Simon s'imposait avec autorité face à Mario Ancic. A Rotterdam, le Croate a pris sa revanche. La différence de trajectoire interpellait : Ancic arrivait lancé après une finale à Zagreb, et Simon était à court d'entraînement en raison d'un dos douloureux. Les ennuis physiques, Mario a eu pour son compte l'an passé avec une mononucléose tenace. Lors des cinq derniers tournois, il a déjà atteint trois quarts de finale au moins.

Ce jeudi, la première manche a été équilibrée pendant neuf jeux, puis le Français a commis des fautes directes qui lui ont coûté le break à 4-5 et le set 4-6. "Gilles m'avait battu lors de l'Open d'Australie (le mois dernier au troisième tour). J'ai donc pris ma revanche. Ce ne fut pas simple car Gilles est un joueur qui ne lâche aucun point", a commenté Ancic qui rencontrera le Russe Mikhail Youznhy en quart de finale. Simon l'avait souligné : son jeu d'attaque n'était pas au point faute d'avoir pu s'entraîner ces derniers jours. Le service, qui lui avait sauvé la mise la veille, n'a pas tenu la baraque toute la rencontre : 41% de premières balles au premier set, 63% au deuxième et 50% au troisième, cela donne une idée des hauts et des bas vécus par le N.1 français du moment.

Enfin, Rafa affrontera donc Tsonga dans un quart de finale qui sent la poudre !



PROGRAMME DE VENDREDI

Quarts de finale

Ancic / Youzhny

Gicquel / Murray

Rafa / Tsonga

Monfils / Benneteau


VAMOS !!!

# 13/02/2009 à 13:08 Nico
Tsonga défie Rafa

Jo-Wilfried Tsonga ne partira pas favori face à Rafael Nadal vendredi soir lors des quarts de finale du tournoi de Rotterdam. Mais le choc avec le n°1 mondial aura valeur de test pour le Français, qui n'a pas encore affronté l'Espagnol cette saison. Rappelons que les deux joueurs se sont rencontrés trois fois et c'est Nadal qui mène (2-1) dans les confrontations. Auparavant, Marc Gicquel va lui aussi tenter de valider son billet pour les demi-finales mais comme Tsonga, il aura fort à faire avec l'Ecossais Andy Murray comme adversaire. Le choc franco-français de la journée est programmé en soirée et il opposera Gaël Monfils à Julien Benneteau. C'est le Russe Mikhail Youzhny et le Croate Mario Ancic qui vont ouvrir la journée.

HORAIRES DES MATCHS

Court Central, à partir de 13h00

Mikhail Youzhny (RUS) - Mario Ancic (CRO)

Suivi de
Marc Gicquel (FRA) - Andy Murray (ECO)

Pas avant 19h30

Rafael Nadal (ESP) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA)


Suivi de
Gaël Monfils (FRA) - Julien Benneteau (FRA)

VAMOS !!!

# 14/02/2009 à 10:43 Nico
Rafa sort Tsonga

Comme lors de ses deux matches précédents, Rafael Nadal a souffert mais s'en est sorti finalement face à Jo-Wilfried Tsonga (n°7), vendredi en quarts de finale du tournoi de Rotterdam, aux Pays-Bas. Le n°1 mondial (photo Reuters) s'est imposé en trois manches (6-4, 6-7[5], 6-4) et 2h42' de jeu et retrouvera retrouvera en demi-finales le seul joueur à l'avoir battu cette saison - en quarts de finale à Doha -, à savoir Gaël Monfils, qui a pris le meilleur sur son compatriote Julien Benneteau en deux manches (7-6[4], 6-1) et 1h17' de jeu.

À l'instar de leur dernière rencontre, lors du tournoi d'Indian Wells l'an passé (victoire de Nadal 7-5 au 3e set), le match a été spectaculaire et d'une grande intensité, avec des échanges très disputés, comme toujours avec le n°1 mondial. Le Tricolore pourra regretter un dernier jeu de service manqué alors qu'il était parvenu à débreaker en tout début de set pour revenir de 0-2 à 1-2. Mais ce break final est toutefois révélateur d'une chose. Tsonga a été très souvent sous la menace espagnole sur son engagement (8 balles de break concédées, 5 sauvées) malgré un service très efficace (26 aces dont 17 dans le 2e set mais aussi 7 double fautes). L'inverse n'est pas vraie puisque le récent vainqueur de l'Open d'Australie n'aura eu à disputer que deux balles de break sur son service.

Breaké à 3-3 dans le premier set, finalement perdu 6-4, Tsonga a égalisé à une manche partout à l'issue d'un jeu décisif plein d'allant et de talent, à l'image de cette amortie décisive qui lui permit de mener 5 points à 2. Malgré un net avantage (6-2), Tsonga n'a conclu que sur sa quatrième balle de set, grâce à un ace sur deuxième balle. Visiblement agacé par la fin de ce jeu décisif et l'interminable discussion entre Tsonga et l'arbitre juste avant son service à 6-5 - la première balle du Français avait été annoncée faute par le juge de ligne, à tort -, le gaucher a remis du coeur à l'ouvrage pour débuter idéalement la dernière manche et surtout, bien la finir, face à un Tsonga toujours aussi motivé mais moins tranchant (2 aces seulement, 18% de points remportés sur sa deuxième balle).


Monfils et Murray passent, Gicquel casse

Bien que diminué physiquement, Gaël Monfils a su se faire violence pour dominer un compatriote, Julien Benneteau, pour la deuxième journée d'affilée, après Michaël Llodra jeudi. Le n°2 français a arraché la première manche au jeu décisif, alors que son adversaire avait fait la course en tête, avant de dérouler lors de la seconde, conclue sur le score sévère de 6-1. Plus tôt dans la journée, Marc Gicquel, repêché des qualifications, a été contraint à l'abandon face à l'Écossais Andy Murray en raison d'une douleur à la cuisse gauche. Le Français a jeté l'éponge dans le troisième set alors que la tête de série n°2 menait alors 3-0. Le Tricolore avait concédé la première manche au jeu décisif (7-6[2]) avant de remporter la deuxième (6-4). Dans le premier quart de finale de la journée, Mario Ancic a pris le dessus sur le Russe Mikhaïl Youzhny (6-4, 6-2). - N. R.


PROGRAMME DES DEMIS-FINALES

ANCIC /MURRAY

RAFA / MONFILS

VAMOS !!!

# 14/02/2009 à 23:39 Nico
Rafa sans pitié pour Monfils

Après avoir éliminé Jo-Wilfried Tsonga vendredi en quarts de finale, Rafael Nadal s'est débarrassé samedi en demi-finales d'un autre Tricolore, Gaël Monfils, visiblement diminué par des douleurs à l'estomac et dominé en deux manches (6-4, 6-4) et 1h42' de jeu. En finale, le n°1 mondial sera opposé à l'Écossais Andy Murray, qui avait facilement dominé le Croate Mario Ancic plus tôt dans l'après-midi. «Gaël a été diminué par des soucis d'estomac, a déploré Nadal. Je suis désolé pour lui. De mon côté, j'ai commis beaucoup plus d'erreurs que d'habitude mais l'important, c'est d'être en finale.» Des erreurs, le Majorquin en a effectivement commis quelques-unes, comme celle qui a offert le break à Monfils pour revenir à 1-1 dans le premier set.

Nadal-Murray, la finale idéale

Problème, Nadal n'a ensuite plus jamais cédé son service, sauvant 6 des 7 balles de break concédées sur le match (4/4 dans la deuxième manche). À l'inverse, Monfils en a perdu la moitié (3/6), dont une dans le cinquième jeu de la première manche et une autre - la seule du set - dans le cinquième jeu de la seconde. Requinqué après avoir reçu des soins à l'issue du premier set, Monfils parut davantage en jambes dans le deuxième set, avec notamment un pourcentage de premières balles en nette progression (70% contre 49%). Le Parisien eut deux occasions de revenir tout de suite à 3-3 mais Nadal, toujours aussi intraitable lorsque le jeu se durcit, est parvenu à les sauver, en s'arrachant, comme il l'a souvent fait cette semaine, contre Simone Bolelli, Grigor Dimitrov ou encore Tsonga.

Ce tournoi de Rotterdam va donc s'achever par la finale idéale entre Nadal et Andy Murray, têtes de série n°1 et 2 et n°1 et 4 mondiaux, pour une bagarre qui s'annonce «fabuleuse», selon les termes mêmes de Murray. Samedi, l'Écossais, qui a déjà battu Nadal cette saison - c'était en exhibition tout début janvier à Abu Dhabi -, a survolé son match face à Ancic (6-1, 6-2 en 61') faisant notamment preuve d'une assurance phénoménale au service (8 aces, 85% de premières balles). «J'ai vraiment commis très peu d'erreurs», s'est réjoui Murray, 21 ans, à peine perturbé par une douleur à la cheville droite «consécutive à l'accumulation des matches depuis le début de la saison». Pas de doute, s'il veut remporter le tournoi, Nadal va encore devoir se livrer... - N. R. (Avec AFP)
# 15/02/2009 à 03:02 cath
BONJOUR A TOUS !!!!!!

merçi infiniment pour tous ces commmentaires .....
on vit le tournoi ....
je retiens bien le nom de DIMITROV ...

et je reste consternée par ces controles anti - dopages ......
alors avant ,c'était le grand n'importe quoi ....les joueurs - de tous sports- buvaient des canons , s'enfilaient des "pots belges" ....et maintenant, les sportifs sont traqués comme jamais ....on passe d'une extreme à l'autre !!!!

avec tout ça , notre RAFA ne semble pas au top de sa forme; il faut dire qu'il doit se remettre de sa victoire à MELBOURNE , qui est prodigieuse ...
MAIS IL EST QUAND MEME EN FINALE !!!!
VAMOSSSSSSS

MURRAY / NADAL ???????
ben je suis pour mon RAFAEL .....
mais l'écossais , attention , il est fortiche ...
# 15/02/2009 à 09:25 Thomas
Eh oui c'est Murray / Rafa mais Rafa à un petit désavantage car il a joué à 19h30 et Murray à 14H30. Mais bon c'est comme à l'autralie ça va être un match bien dur pour Rafa,sachant qu'il gagne ses matchs difficilement depuis le début de la semaine tous en trois set sauf celui hier face à Monfils 6/4 6/4. Rafa c'est pas stressé il jouait et était largement en dessus, Monfils était compétement épuisé, il a fini plusieurs fois par terre complétement éssouflé en train de reprendre sa respiration pendant que Rafa était debout pas essoufflé personellment je retiens bien sur le match de hier que RAFA a géré tranquillement le match et c'est un bon point on va bien voir comment le match face à murray va être joué.
VAMOS
# 15/02/2009 à 23:35 Nico
Murray achève Nadal

Rafael Nadal, touché au genou droit, a tenu à terminer la finale qui l'opposait à Andy Murray à Rotterdam. L'Ecossais s'est imposé 6-3, 4-6, 6-0. C'est le deuxième titre de l'année pour Murray, le premier joueur à doubler la mise en 2009. Il est aussi le premier Britannique à s'imposer à Rotterdam.

Andy Murray (GBR/N.2) bat Rafael Nadal (ESP/N.1) 6-3, 4-6, 6-0 en 1h50
Face-à-face : 5/2 pour Nadal.

Rafael avait donné sa parole. Après son élimination au 2e tour l'an passé face à Andreas Seppi, l'Espagnol avait assuré à Richard Krajicek, directeur du tournoi qu'il allait revenir. Etait-ce bien raisonnable ? Après une semaine éprouvante, l'Espagnol a explosé en plein vol, après un set d'une finale prometteuse. Le genou droit rouillé, il ne pouvait plus plier la jambe et donner de l'impulsion au service et côté revers. Malgré un moment de confusion au second set, qu'il eut le mérite de remporter 6-4, tout le monde, et Andy Murray le premier, s'est rendu à l'évidence : le match était fini.

"Je suis rentré très fatigué de Melbourne. Avoir atteint la finale ici est donc un bon résultat", a dit Nadal en félicitant Murray "pour son excellent début de saison ". L'Ecossais s'est dit quant à lui "désolé" pour Nadal. "Je me suis aperçu qu'il souffrait de la jambe (droite). C'est dommage", a expliqué Andy. Cela n'enlève rien à sa très belle semaine. Il devient le premier joueur de l'année à gagner un deuxième titre, après sa victoire à Doha (Radek Stepanek pourrait l'imiter s'il s'impose à San Jose ce dimanche soir).

Nadal a tenu parole nen revenant à Rotterdam, à quel prix ?

On l'avait vu souffrir contre Simone Bolelli, Grigor Dimitrov et Jo-Wilfried Tsonga, il avait laborieusement gagné un match face à un Gaël Monfils malade, mais Nadal étant Nadal, c'est-à-dire un joueur à la détermination exceptionnelle, il était difficile d'évaluer son niveau de jeu. En un set, Murray a poussé un N.1 mondial courageux dans les cordes. Visage grimaçant, signes de tête résignés, des bois à répétition, tous les symptômes du joueur diminué étaient visibles à l'oeil nu. Andy Murray, dont le jeu était lui bien en place (on l'a vu au premier set: 100% de points gagnés sur première balle, 1 balle de break, 1 break), a hésité dans la deuxième manche. Quelle tactique suivre ? Faire courir ou chercher le coup qui fait mal ? Le temps de réflechir, il avait perdu quatre fois son service et la manche 6-4.

Le dernier set n'a été qu'une mascarade. Nadal étant Nadal, il n'a pas abandonné et accepté tête haute le diagnostic de son organisme et le score final. On attend d'en savoir un peu plus sur la condition physique du N.1 mondial, qui avait prévu de participer à la Coupe Davis et à Dubaï. Andy Murray, qui vient d'ajouter une dixième ligne à son palmarès, sait lui comment ménager sa monture. Il a déjà déclaré forfait pour le tournoi de Marseille.

LES REACTIONS

Andy Murray : "Rafael jouait très bien, il bougeait bien, puis il a commencé à avoir des problèmes dans la seconde manche. Cela m'a d'abord perturbé. Ses services devenaient moins puissants. Je suis frustré par cette fin de match (6-0 au 3e set, ndlr) . Mais bon, j'ai gagné le tournoi. Et c'est ce qui compte même si les circonstances sont un peu décevantes. Je peux me montrer satisfait de ma semaine. Je me suis amélioré au fil des matches. Je me suis senti très à l'aise sur cette surface (assez rapide). Je vais maintenant m'accorder quelques jours de repos, faire examiner la cheville (droite) qui m'a fait souffrir cette semaine. Je n'irai pas défendre mon titre cette semaine à Marseille".

Rafael Nadal : "Ce n'était pas mon meilleur jour. J'avais dès problèmes, effectivement, mais je ne veux pas trop en parler. Andy a très bien joué et il m'a battu. Le reste, c'est du blabla. C'est le sport. Il y a des jours comme ça. Cette fin de match , ce n'était gai pour personne. Pour moi en premier. J'avais mal au genou (droit) depuis quelques jours et la douleur s'est faite plus vive durant la finale. Je ne pouvais plus pousser sur ma jambe, notamment au service. Cela dit, je ne pense pas que cela soit très grave. On verra l'évolution... J'espère être en état de jouer à Dubaï (dans huit jours, ndlr). Mais, je le répète, Andy mérite amplement son succès. Il a très bien joué. Son début de saison est très bon. Il a gagné Doha (en janvier). Il peut un jour devenir numéro un mondial, ou N.2, ou N.3... Et être très ambitieux dès cette saison à Wimbledon".

A SAVOIR : La dernière fois que Rafael Nadal a subi un 0-6 en match officiel, c'était en finale du MS Paris-Bercy en novembre 2007.

Andy Murray, comme Elena Dementieva qui disputait au même moment la finale de l'IOpen de Paris face à Amélie Mauresmo, n'a perdu qu'un seul match cette saison, en quart de finale de l'Open d'Australie, face à Fernando Verdasco (6-2 1-6 6-1 3-6 4-6), exhibition comprise (à Abu Dhabi, il avait battu Federer et... Nadal)
J.C.
# 18/02/2009 à 01:54 cath
ah , encore un p'tit tour sur DOHA ...
RAFA est donc bien allé au dela de ses limites ;
après son prodigieux parcours de Melbourne... le trop plein de matchs , la chaleur, le décalage horaire , les surfaçes en dur ..ont eu raison de notre champion: des douleurs sont apparues au genou droit
et le voila en façe de MURRAY qui est vraiment , vraiment fortiche et en pleine ascension !!!! je l'aime bien ce joueur .
oui il nous a achevé notre RAFA ...
il en était meme gené , il l'a fait comprendre en conférençe de presse après match .

RAFAEL est un homme de parole ; BRAVO !!! il a donc bien joué à Doha , comme promis , mais à quel prix ????
après avoir gagné un grand chelem comme l'open d'australie !!!
du jamais vu de toute l'histoire du tennis !!! un espagnol !!!!
je pense que ce vécu va beaucoup faire réfléchir notre champion concernant son calendrier .
# 18/02/2009 à 02:40 cath
heu ...excusez moi , quand j'ai mis Doha , il faut comprendre ROTTERDAM ..
- bon allez cath , vas donc te coucher va ..
# 19/02/2009 à 12:56 Nico
Lol Sacré cath !!! Allez,

Allez, quelques petites news de Rafa où il ne faut pas trop s'inquiéter de sa blessure car il se veut rassurant.

Le N.1 mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, a déclaré ne pas être inquiet concernant la blessure au genou droit qui l'a handicapé dimanche en finale du tournoi de Rotterdam, perdue face au Britannique Andy Murray. "C'est plus une fatigue musculaire", a déclaré "Rafa" Nadal lors d'une opération promotionnelle dans la capitale espagnole. "Ce n'est pas une douleur qui m'inquiète. Vraiment je me sens bien", a-t-il ajouté.

Rafael Nadal s'est incliné dimanche 6-3, 4-6, 6-0 en finale du tournoi ATP de Rotterdam (Pays-Bas) face à l'Ecossais Andy Murray, N.4 mondial. Nadal a fait appel au médecin en cours de match pour tenter d'atténuer ses souffrances, l'empêchant notamment de pousser sur sa jambe droite au service.
Afp

VAMOS!!!

# 20/02/2009 à 10:26 Nico
Dernières news de Rafa

Rafael Nadal renonce au tournoi de Dubaï la semaine prochaine, selon le quotidien sportif espagnol Marca. L'Espagnol, qui souffre du genou droit, veut tout mettre en oeuvre pour être en forme au 1er tour de la Coupe Davis face à la Serbie (6-8 mars à Benidorm).

Le no 1 mondial, qui avait souffert de son genou lors de la finale perdue dimanche dernier à Rotterdam face à Andy Murray, a fait de la Coupe Davis l'un de ses principaux objectifs de la saison. Il avait dû faire l'impasse sur la finale de l'édition 2008 en raison d'une tendinite au genou droit, ce qui n'avait pas empêché l'Espagne de s'imposer en Argentine.

Le désistement de Nadal à Dubaï intervient juste après celui de son dauphin au classement mondial Roger Federer. Mais contrairement à son grand rival, le Bâlois, qui invoque une blessure au dos pas suffisamment soignée, a annoncé dans le même temps qu'il faisait l'impasse sur le 1er tour de la Coupe Davis.

VAMOS !!!

# 20/02/2009 à 10:47 cath
OH ?????
RAFAEL EST AUSSI FORFAIT POUR DUBAI ???????
j'allais le dire pour FED...et RAFA n'y est pas aussi ;
commme je l'ai mis plus haut, RAFA a tenu parole( Rotterdam ) , mais à quel prix????
hé bien , on le connait maintenant : le forfait ...
quand je repense à son parcours à MELBOURNE...et à celui de ROTTERDAM ....ça ne me surprend pas: des combats de titans!!!
( et comme notre champion a le chic pour arriver en finale....au moins ...)
bon !!!! je ne m'en fais pas trop concernant les douleurs de RAFA: les muscles et les articulations ; y'a de quoi !!!!

et puis c'est une bonne piqure de rappel à tous les promotteurs de tournois qui ne pensent pas à la santé de nos joueurs ; tournois rapprochés , les horaires , la chaleur, les distançes .... n'est ce pas ???????

RAFA sait ce qu'il fait !!!
VAMOSSSSSSS
# 20/02/2009 à 20:31 Nico
Rafa sait ce qu'il fait ça c'est sûr !

Savoir ce qu'on l'on veut est très important et réussir à le faire de manière optimale est encore mieux !

Rafa est de cette trempe !

VAMOS !!!

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site