US OPEN 2011

Auteur  
# 29/08/2011 à 07:17 Nico
PROGRAMME DE LUNDI

Neuf Français feront bien leur entrée en lice ce lundi. Richard Gasquet doit inaugurer le nouveau court n°17 dès 13 heures.

Arthur Ashe Stadium - A partir de 13h00 (19 heures en France)

Tobias Kamke (ALL) - Mardy Fish (USA/n°8)
Petra Kvitova (RTC/n°5) - Alexandra Dulgheru (ROU)
Heather Watson (GBR) - Maria Sharapova (RUS/n°3)

Pas avant 19 heures (01h00)

Vesna Dolonts (RUS) v. Venus Williams (USA)
Roger Federer (SUI/n°3) - Santiago Giraldo (COL)

Louis Armstrong Stadium - A partir de 11h00 (17 heures en France)

Ryan Harrison (USA) - Marin Cilic (CRO/n°27)
Stéphanie Foretz Gacon (FRA) - Vera Zvonareva (RUS/n°2)
Marion Bartoli (FRA/n°8) - Alexandra Panova (RUS)

Pas avant 17 heures (23 heures en France)


Grigor Dimitrov (BUL) - Gaël Monfils (FRA/n°7)

Grandstand - A partir de 12h00 (18 heures en France)

Tomas Berdych (RTC/n°9) - Romain Jouan (FRA)
Jill Craybas (USA) - Madison Keys (USA)
Alejandro Falla (COL) - Viktor Troicki (SER/n°15)
Bethanie Mattek-Sands (USA) - Polona Hercog (SLO)

Court 4 - A partir de 11h00 (17 heures en France)

Augustin Gensse (FRA) v. Janko Tipsarevic (SER/n°20)
Michaël Llodra (FRA/n°29) v. Victor Hanescu (ROU)
Dominika Cibulkova (SLQ/n°14) - Shuai Zhang (CHN)
Melanie Oudin (USA) - Romina Oprandi (ITA)

Court 6 - A partir de 11h00 (17 heures en France)

Misaki Doi (JAP) - Laura Pous-Tio (ESP)
Ivo Karlovic (CRO) - Fernando Gonzalez (CHI)
Virginie Razzano (FRA) - Tsvetana Pironkova (BUL)
Nadia Petrova (RUS/n°24) - Yung-Jan Chan (TPE)

Court 7 - A partir de 11h00 (17 heures en France)

Marcel Granollers (ESP/n°31) - Xavier Malisse (BEL)
Juan Monaco (ARG) - Andreas Seppi (ITA)
Ekaterina Makarova (RUS) - Maria Kirilenko (RUS/n°25)

Court 8 - A partir de 11h00 (17 heures en France)

Fabio Fognini (ITA) - Horacio Zeballos (ARG)
Kevin Anderson (AFS) - Go Soeda (JAP)
Klara Zakopalova (RTC) - Irina Falconi (USA)

Court 9 - A partir de 11h00 (17 heures en France)

Patricia Mayr-Achleitner (AUT) - Monica Niculescu (ROU)
Mikhail Kukushkin (KAZ) - Albert Montanes (ESP)
Lucie Hradecka (RTC) - Kateryna Bondarenko (UKR)
Anastasiya Yakimova (BLR) - Noppawan Lertcheewakarn (THA)

Court 10 - A partir de 11h00 (17 heures en France)

Philipp Petzschner (ALL) - Albert Ramos (ESP)
Anabel Medina Garrigues (ESP/n°30) - Karin Knapp (ITA)
Pablo Andujar (ESP) - Juan Carlos Ferrero (ESP)
Alla Kudryavtseva (RUS) - Anastasia Rodionova (AUS)

Court 11 - A partir de 12h00 (18 heures en France)

Kristina Barrois (ALL) - Julia Goerges (ALL/n°19)
Michael Yani (USA) - Bernard Tomic (AUS)
Radek Stepanek (RTC/n°23) - Philipp Kohlschreiber (ALL)
Urszula Radwanska (POL) - Agnieszka Radwanska (POL/n°12)

Court 13 - A partir de 11h00 (17 heures en France)

Kei Nishikori (JAP) - Flavio Cipolla (ITA)
Laura Robson (GBR) - Ayumi Morita (JAP)
Shuai Peng (CHN/n°13) - Varvara Lepchenko (USA)
Dudi Sela (ISR) - Thomaz Bellucci (BRE)

Court 14 - A partir de 11h00 (17 heures en France)

Alexandr Dolgopolov (UKR/n°22) - Frederico Gil (POR)
Magdalena Rybarikova (SLQ) - Lucie Safarova (RTC/n°27)
Malek Jaziri (TUN) - Thiemo de Bakker (HOL)
Vera Dushevina (RUS) - Anastasija Sevastova (LET)

Court 17 - A partir de 13h00 (19 heures en France)

Sergiy Stakhovsky (UKR) - Richard Gasquet (FRA/n°13)
Tommy Haas (ALL) - Jonathan Dasnieres De Veigy (FRA)
Christina McHale (USA) - Aleksandra Wozniak (CAN)
Sofia Arvidsson (SUE) - Samantha Stosur (AUS/n°9)
# 30/08/2011 à 13:01 Nico
RESULTATS DE LUNDI

Monfils - Dimitrov 7-6(7/4),6-3,6-4
Gasquet - Stakhovsky 6-4,6-4,6-0
Fish - Kamke 6-2,6-2,6-1
Haas - Dasnières de Veigy 6-3,6-4,6-7(5/7),6-1
Berdych - Jouan 6-2,7-6(7/4),6-1
Tomic - Yani 6-3,6-4,6-4
Štepánek - Kohlschreiber 6-4,6-1,6-3
Falla - Troicki 3-6,6-3,4-6,7-5,7-5
Dolgopolov - Gil 6-4,6-2,7-5
Cipolla - Nishikori 6-4,6-2
Karlovic - González 6-4,6-4,7-6(7/3)
Fognini - Zeballos 5-7,6-4,7-6(7/5),6-4
Petzschner - Ramos 7-5,6-7(2/7),6-3,6-7(5/7),6-3
Tipsarevic - Gensse 6-2,7-5,6-0
Granollers - Malisse 6-4,6-4,6-4
Kukushkin - Montañés 7-5,6-2,3-6,7-6(7/5)
Ferrero - Andújar 1-6,7-5,5-7,6-1,6-3
Sela - Bellucci 4-6,2-6,6-4,6-3,6-0
Llodra - Hanescu 6-2,4-6,4-6,6-3,6-2
Anderson - Soeda 6-1,6-3,6-0
Cilic - Harrison 6-2,7-5,7-6(8/6)
Mónaco - Seppi 7-6(7/1),6-2,6-2
Federer - Giraldo 6-4,6-3,6-2


PROGRAMME DE MARDI

Arthur Ashe Stadium -A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Victoria Azarenka (BLR/ n°4) - Johanna Larsson (SUE) 0-0
Pas avant 13h00 (19h00 en France)
Caroline Wozniacki (DAN/ n°1) - Nuria Llagostera Vives (ESP) 0-0
Novak Djokovic (SER/ n°1) - Conor Niland (IRL) 0-0

A partir de 19h00 (01h00 )

Andrey Golubev (KAZ) - Rafael Nadal (ESP/ n°2) 0-0

Bojana Jovanovski (SER) - Serena Williams (USA/ n°28) 0-0

Louis Armstrong Stadium - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

David Ferrer (ESP/ n°5) - Igor Andreev (RUS) 4-4
Galina Voskoboeva (KAZ) - Francesca Schiavone (ITA/ n°7) 0-0
Simona Halep (ROU) - Li Na (CHN/ n°6) 0-0

Pas avant 17h00 (23h00 en France)


James Blake (USA) - Jesse Huta Galung (HOL) 0-0

Grandstand - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Jo-Wilfried Tsonga (FRA/ n°11) - Yen-Hsun Lu (TPE) 0-0
Jelena Jankovic (SER/ n°11) - Alison Riske (USA) 0-0
Jarkko Nieminen (FIN) - Fernando Verdasco (ESP/ n°19) 2-2

Pas avant 15h00 (21h00 en France)


Ksenia Pervak (RUS) - Ana Ivanovic (SER/ n°16) 0-0

Court 17 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Alona Bondarenko (UKR) - Sabine Lisicki (ALL/ n°22)
Donald Young (USA) - Lukas Lacko (SLQ)
Shahar Peer (ISR/ n°23) - Sania Mirza (IND)
Bobby Reynolds (USA) - David Nalbandian (ARG)

Court 13 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Kimiko Date-Krumm (JAP) - Silvia Soler-Espinosa (ESP)
Andrea Petkovic (ALL/ n°10) - Ekaterina Bychkova (RUS)
Marinko Matosevic (AUS) - Juan Ignacio Chela (ARG/ n°24)
Iveta Benesova (RTC) - Jarmila Gajdosova (AUS/ n°29)

Court 11 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Flavia Pennetta (ITA/ n°26) - Aravane Rezaï (FRA) 2-1
Mikhail Youzhny (RUS/ n°16) - Ernests Gulbis (LET)
Adrian Mannarino (FRA) - Florian Mayer (ALL/ n°26) 0-0
Reka-Luca Jani (HON) - Sloane Stephens (USA)

Court 4 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Lauren Davis (USA) - Angélique Kerber (ALL)
Nikolay Davydenko (RUS) - Ivan Dodig (CRO/ n°32)
Sara Errani (ITA) - Svetlana Kuznetsova (RUS/ n°15)
Vania King (USA) - Greta Arn (HON)

Court 6 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Coco Vandeweghe (USA) - Alberta Brianti (ITA)
Marsel Ilhan (TUR) - Frank Dancevic (CAN)
Irina-Camelia Begu (ROU) - Roberta Vinci (ITA/ n°18)
Nicolas Mahut (FRA) - Robert Farah (COL)

Court 7 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Yanina Wickmayer (BEL/ n°20) - Sorana Cirstea (ROU)
Eric Prodon (FRA) - Jurgen Melzer (AUT/ n°17) 0-0
Jamie Hampton (USA) - Elena Baltacha (GBR)
Ivan Ljubicic (CRO/ n°30) - Blaz Kavcic (SLV)

Court 8 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Kaia Kanepi (EST/ n°31) - Tamarine Tanasugarn (THA)
Stanislas Wawrinka (SUI/ n°14]) - Maximo Gonzalez (ARG)
Arantxa Rus (HOL) - Elena Vesnina (RUS)
Maria Jose Martinez Sanchez (ESP/ n°2) - Mona Barthel (ALL)
Anna Tatishvili (GEO) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/ n°17)

Court 9 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Mirjana Lucic (CRO) - Marina Erakovic (NZL)
Edouard Roger-Vasselin (FRA) - Gilles Muller (LUX) 1-0
Mathilde Johansson (FRA) - Carla Suarez Navarro (ESP)
Evgeniya Rodina (RUS) - Petra Cetkovska (RTC)
Petra Martic (CRO) - Barbora Zahlavova Strycova (RTC)

Court 10 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Andreas Haider-Maurer (AUT) - Sergei Bubka (UKR)
Dmitry Tursunov (RUS) - Steve Darcis (BEL)
Daniela Hantuchova (SLQ/ n°21) - Pauline Parmentier (FRA) 1-0
Michaella Krajicek (HOL) - Eleni Daniilidou (GRE)

Court 14 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Potito Starace (ITA) - Michael Berrer (ALL)
Jelena Dokic (AUS) - Olga Govortsova (BLR)

Court 15 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Rebecca Marino (CAN) - Gisela Dulko (ARG)
Akgul Amanmuradova (OUZ) - Tamira Paszek (AUT)
Olivier Rochus (BEL) - Jean-René Lisnard (MON)
Casey Dellacqua (AUS) - Alizé Cornet (FRA) 0-0

Court 16 - A partir de 11h00 (17 h00 en France)

Matthias Bachinger (ALL) - Igor Kunitsyn (RUS)
Vitalia Diatchenko (RUS) - Jie Zheng (CHN)
Pere Riba (ESP) - Carlos Berlocq (ARG)
Chanelle Scheepers (AFS) - Anne Keothavong (GBR)
# 31/08/2011 à 14:57 Nico
RESULTATS DE MARDI

Nadal - Golubev 6-3,7-6(7/1),7-5
Djokovic - Niland 6-0,5-1
Melzer - Prodon 6-2,7-6(7/4),6-2
Ljubicic - Kavcic 7-6(7/5),3-6,6-1,7-5
Nalbandian - Reynolds 4-6,6-3,6-4,6-3
Mahut - Farah 3-6,6-7(4/7),6-2,6-4,6-0
Berlocq - Riba 7-5,6-0,6-1
Starace - Berrer 6-4,4-6,6-3,6-2
Davydenko - Dodig 6-7(6/8),6-3,6-0,2-6,6-2
Verdasco - Nieminen 3-6,6-4,6-1,6-4
Wawrinka - González 3-6,6-4,6-1,6-3
Young - Lacko 6-4,6-2,6-4
Darcis - Tursunov 6-7(4/7),4-6,7-5,6-1,7-6
Chela - Matosevic 3-1
Ferrer - Andreev 2-6,6-3,6-0,6-4
Blake - Huta Galung 6-4,6-2,4-6,6-4
Lisnard - Rochus 7-6(7/5),6-2,6-4
Mayer - Mannarino 6-2,6-0,6-1
Gulbis - Youzhny 6-2,6-4,6-4
Muller - Roger-Vasselin 7-6(7/5),6-4,6-4 Kunitsyn - Bachinger 2-6,1-6,6-1,6-4,6-4 Tsonga - Lu 6-4,6-4,6-4
Bubka Jr. - Haider-Maurer 6-3,6-2,3-6,6-4
Ilhan - Dancevic 6-3,6-2,1-0


Nadal malmené

Rafael Nadal ne joue pas bien, mais il gagne en trois sets. C'est le seul constat de ce premier tour remporté (6-3, 7-6 [1], 7-5 en 2h49') contre Andrey Golubev. Le Majorquin s'est fait peur, a dû sauver sept balles de deuxième set et a aligné cinq jeux d'affilée pour remporter la dernière manche. A la sortie du court, Nadal a expliqué son entame délicate par plusieurs facteurs. «Je me suis beaucoup entraîné toute la semaine dernière. Et j'était en plus nerveux, ce qui est normal pour le début d'un tournoi comme celui là, a avancé l'Espagnol. Ce qui ne m'a également pas aidé, c'est que mon adversaire ne faisait pas durer les échanges. Il tentait pratiquement tout le temps de faire des points gagnants. Alors j'ai eu du mal à trouver mon rythme.»

Le n°2 mondial est pour autant satisfait de sa qualification. «Je suis avant tout heureux de la victoire. Je ne pense pas avoir mal joué, et être de retour à New York est un plaisir. Mon tennis doit bien sûr s'améliorer, mais j'ai confiance.» Au deuxième tour, le tenant du titre affrontera Nicolas Mahut. «Je ne suis pas prêt à joueur 10 heures, a précisé Nadal, en référence au match record du Français contre Isner à Wimbledon en 2010. Mais ça ne devrait pas durer aussi longtemps. Ca n'arrive que lors de matches très spéciaux, entre gros serveurs.»
lequipe.fr



PROGRAMME DE MERCREDI

Arthur Ashe Stadium - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Kateryna Bondarenko (UKR) - Vera Zvonareva (RUS/n°2) : 0-1

Pas avant 13h (19h en France)

Somdev Devvarman (IND) - Andy Murray (GBR/n°4) : 0-0
Venus Williams (USA) - Sabine Lisicki (ALL/n°22) : 1-1

A partir de 19h (1h00 en France)

Andy Roddick (USA/n°21)- Michael Russell (USA) : 1-0
Anastasiya Yakimova (BLR) - Maria Sharapova (RUS/n°3) : 0-1

Louis-Armstrong Stadium - A partir de 11h00 (17h00 en France)


Madison Keys (USA) - Lucie Safarova (RTC/n°27) : 0-0
Juan Martin Del Potro (ARG/n°18) - Filippo Volandri (ITA) : 0-0
Coco Vandeweghe (USA) - Samantha Stosur (AUS/n°9) : 0-0

Pas avant 17h (23h00 en France)

Marcos Baghdatis (CHY) - John Isner (USA/n°28) : 0-3

Grandstand - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Robin Soderling (SUE/n°6) - Louk Sorensen (IRL) : 0-0
Marion Bartoli (FRA/n°8) - Christina McHale (USA) : 0-0
Robby Ginepri (USA) - Joao Souza (BRA) : 0-0
Angelique Kerber (ALL) - Agnieszka Radwanska (POL/n°12) : 1-1

Court 11 - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Feliciano Lopez (ESP/n°25) - Tatsuma Ito (JAP) : 0-0
Alex Bogomolov Jr. (USA) - Steve Johnson (USA) : 0-0
Dominika Cibulkova (SVQ/n°14) - Irina Falconi (USA) : 0-0
Flavia Pennetta (ITA)/n°26) - Romina Oprandi (ITA) : 0-0
Anabel Medina Garrigues (ESP/n°30) - Laura Robson (GBR) : 0-0
Shuai Peng (CHN/n°13) - Tsvetana Pironkova (BUL) : 1-0
Ricardo Mello (BRA) - Gilles Simon (FRA/n°12) : 0-0
Yanina Wickmayer (BEL/n°20) - Alla Kudryavtseva (RUS) : 1-0

Court 17 - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Julien Benneteau (FRA) - Nicolas Almagro (ESP/n°10) : 1-1
Laura Pous-Tio (ESP) - Julia Goerges (ALL/n°19) : 1-0
Un double
Jack Sock (USA) - Marc Gicquel (FRA) : 0-0
# 01/09/2011 à 09:54 Nico
RESULTATS DE MERCREDI

Isner - Baghdatis 7-6(7/2),7-6(13/11),2-6,6-4
Murray - Devvarman 7-6(7/5),6-2,6-3
Roddick - Russell 6-2,6-4,4-6,7-5
Dutra Silva - Sorensen 6-0,3-6,6-4,1-0
Bogomolov Jr. - Johnson 4-6,4-6,6-3,7-6(7/3),6-3
Ginepri - Souza 6-3,6-4,6-7(5/7),6-1
Del Potro - Volandri 6-3,6-1,6-1
Junqueira - Beck 6-2
García-López - Gimeno 6-3,1-6,7-6(7/1),4-6,7-6(7/4)
Simon - Mello 3-6,6-3,6-4,3-6,6-4
López - Ito 6-2,6-4,6-4
Pospisil - Rosol 6-1,6-2,6-1
Haase - Machado 6-0,6-4,6-4
Sock - Gicquel 6-4,6-3,1-6,6-4
Istomin - Sweeting 3-6,7-5,6-4,7-6(7/4)
Benneteau - Almagro 6-2,6-4,6-3


PROGRAMME DE JEUDI

Arthur Ashe Stadium - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Mirjana Lucic (CRO) - Francesca Schiavone (ITA/ n°7) 0-0

Pas avant 13h00 (19h00 en France)


Roger Federer (SUI/ n°3) - Dudi Sela (ISR) 1-0
Michaella Krajicek (HOL) - Serena Williams (USA/ n°28) 0-2

A partir de 19h00 (1h00 en France)


Caroline Wozniacki (DAN/ n°1) - Arantxa Rus (HOL) 0-0
Novak Djokovic (SER/ n°1) - Carlos Berlocq (ARG) 0-0

Louis Armstrong Stadium -A partir de 11h00 (17h00 en France)

Jelena Jankovic (SER/ n°11) - Jelena Dokic (AUS)
Juan Carlos Ferrero (ESP) - Gaël Monfils (FRA/ n°7)

Pas avant 15h00 (21h00 en France)


Malek Jaziri (TUN) - Mardy Fish (USA/ n°8)

Pas avant 17h00 (23h00 en France)

Victoria Azarenka (BLR/ n°4) - Gisela Dulko (ARG) 0-1

Grandstand - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Tomas Berdych (RTC/ n°9) - Fabio Fognini (ITA) 0-1
Andrea Petkovic (ALL/ n°10) - Jie Zheng (CHN) 0-0
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/ n°11) - Sergei Bubka (UKR) 1-0
Shahar Peer (ISR/ n°23) - Sloane Stephens (USA) 0-0

Court 17 - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Radek Stepanek (RTC/ n°23) - Juan Monaco (ARG) 2-0

Pas avant 13h00 (19h00 en France)

Petra Cetkovska (RTC) - Ana Ivanovic (SER/ n°16) 1-1
Bernard Tomic (AUS) - Marin Cilic (CRO/ n°27) 0-1
Vania King (USA) - Jarmila Gajdosova (AUS/ n°29) 0-1

Court 13 - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Alizé Cornet (FRA) - Roberta Vinci (ITA/ n°18) 0-1
Tommy Haas (ALL) - Alejandro Falla (COL) 3-1
Pauline Parmentier (FRA) - Akgul Amanmuradova (OUZ) 3-1
Marsel Ilhan (TUR) - Fernando Verdasco (ESP/ n°19) 0-0

Court 11 - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Philipp Petzschner (ALL) - Janko Tipsarevic (SER/ n°20) 1-1
Mona Barthel (ALL) - Chanelle Scheepers (AFS) 0-0
Elena Baltacha (GBR) - Svetlana Kuznetsova (RUS/ n°15) 0-0
Ivo Karlovic (CRO) - Richard Gasquet (FRA/ n°13) 0-1
# 02/09/2011 à 12:59 Nico
RESULTATS DE JEUDI

Djokovic - Berlocq 6-0,6-0,6-2
Fish - Jaziri 6-2,6-2,6-4
Federer - Sela 6-3,6-2,6-2
Cilic - Tomic 6-1,6-0,6-2
Davydenko - Starace 6-2,6-4,7-5
Granollers - Kukushkin 7-5,6-3,6-4
Mónaco - Štepánek 6-4,6-1,2-0
Haas - Falla 7-6(7/5),6-1,7-5
Tsonga - Bubka Jr. 6-3,7-5,6-2
Verdasco - Ilhan 6-4,6-3,6-1
Anderson - Llodra 6-1,6-2,6-2
Dolgopolov - Cipolla 6-0,7-5,2-6,5-7,6-4
Karlovic - Gasquet 6-4,6-2,2-6,7-6(7/4)
Berdych - Fognini 7-5,6-0,6-0
Tipsarevic - Petzschner 6-0,6-3,3-6,6-3
Ferrero - Monfils 7-6(7/5),5-7,6-7(5/7),6-4,6-4


PROGRAMME DE VENDREDI

Arthur Ashe Stadium - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Anabel Medina Garrigues (ESP/n°30) - Vera Zvonareva (RUS/n°2) : 0-2

Pas avant 13h00 (19h00 en France)

Flavia Pennetta (ITA/n°26) - Maria Sharapova (RUS/n°3) : 1-2
Nicolas Mahut (FRA) - Rafael Nadal (ESP/n°2) : 1-0

A partir de 19h00 (1h00 en France)

Christina McHale (USA) - Maria Kirilenko (RUS/n°25) : 0-0
Andy Roddick (USA/n°21) - Jack Sock (USA) : 0-0

Louis Armstrong Stadium - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Monica Niculescu (ROU) - Lucie Safarova (RTC/n°27) : 0-0

Pas avant 13h00 (19h00 en France)

Robby Ginepri (USA) - John Isner (USA/n°28) : 1-1
Robin Haase (HOL) - Andy Murray (GBR/n°4) : 1-0
Nadia Petrova (RUS/n°24) - Samantha Stosur (AUS/n°9) : 4-1

Grandstand - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Juan Martin Del Potro (ARG/n°18) - Diego Junqueira (ARG) : 0-0

Pas avant 12h30 (18h30 en France)

Shuai Peng (CHN/n°13) - Julia Goerges (ALL/n°19) : 0-0
Irina Falconi (USA) - Sabine Lisicki (ALL/n°22) : 0-0

Pas avant 17h00 (23h00 en France)

David Ferrer (ESP/n°5) - James Blake (USA) : 0-2

Court 11 - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Un double
Guillermo Garcia-Lopez (ESP) - Gilles Simon (FRA/n°12) : 0-1
Un double
Jean-Rene Lisnard (MCO) - Florian Mayer (ALL/n°26) : 0-0

Court 13 - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Denis Istomin (OUZ) - Julien Benneteau (FRA) : 0-1
Un double
Ivan Ljubicic (CRO/n°30) - David Nalbandian (ARG) : 5-3

Court 17 - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Alla Kudryavtseva (RUS) - Angelique Kerber (HOL) : 0-1

Pas avant 12h30 (18h30 en France)

Stanislas Wawrinka (SUI/n°14) - Donald Young (USA) : 0-0
Rogerio Dutra Da Silva (BRE) - Alex Bogomolov Jr. (USA) : 0-0
# 03/09/2011 à 11:16 Nico
RESULTATS DE VENDREDI

Roddick - Sock 6-3,6-3,6-4
Ferrer - Blake 6-4,6-3,6-4
Isner - Ginepri 6-4,6-3,6-4
Murray - Haase 6-7(5/7),2-6,6-2,6-0,6-4
Nadal - Mahut 6-2,6-2
Young - Wawrinka 7-6(9/7),3-6,2-6,6-3,7-6(7/1)
Bogomolov Jr. - Dutra Silva 6-4,6-3,7-5
Del Potro - Junqueira 6-2,6-1,7-5
Simon - García-López 6-4,6-7(4/7),7-5,6-3
Chela - Darcis 6-2,6-4,6-4
López - Pospisil 5-7,6-4,7-6(7/3),7-6(7/5)
Mayer - Lisnard 6-2,7-5,6-2
Benneteau - Istomin 6-4,6-4,6-4
Muller - Gulbis 3-6,7-6(7/4),6-4,7-6(7/5)
Kunitsyn - Melzer 3-6,6-3,1-6,6-2,7-6(7/5)
Nalbandian - Ljubicic 6-4,1-6,6-3,6-2


Mahut jette l'éponge


Mené (6-2, 6-2) par Rafael Nadal, Nicolas Mahut a préféré abandonner en raison d'une grosse contracture aux abdominaux.

La tentation d'affronter Rafael Nadal sur le central de l'US Open est trop forte. Alors Nicolas Mahut entre dans l'arène. Mais son corps le rappelle à l'ordre. Arrivé sans préparation à New York en raison de la naissance de son fils le 18 août, il ne digère pas son premier tour en cinq sets. Mené 6-2, 6-2, le Français préfère jouer la prudence et abandonner pour protéger ses abdominaux. « J'ai voulu jouer la carte à fond. Hier (jeudi), je n'aurais pas pu entrer sur le court. Aujourd'hui (vendredi), j'ai voulu essayer. A la fin du premier set, je sentais que je ne pouvais plus servir, explique l'Angevin. Cela ne servait à rien d'aggraver ma grosse contracture aux abdominaux. »

Dans une carrière, une telle opportunité ne se refuse pas. Alors il essaie, tente sa chance avec un tennis champagne et se teste contre le tenant du titre. Malgré une petite heure de jeu, il tire des enseignements : «A force de le voir jouer à la télé, j'avais vraiment envie de me mesurer à lui et voir un peu son niveau de jeu. Et puis j'avais envie de voir comment il allait réagir à mon style de jeu. Malgré tout, j'ai pu voir des choses réconfortantes même si j'ai aussi vu la différence entre nous. Mais j'ai senti que je le gênais quand j'agressais son revers et quand je ne l'installais pas dans un seul schéma.»

En bon père de famille, Nicolas Mahut n'a pas pris de risques et il peut désormais rejoindre sa petite famille l'esprit léger. En bon tenant du titre, Rafael Nadal a d'autres préoccupations avec David Nalbandian sur sa route : « C'est un adversaire très dangereux. J'ai disputé des rencontres très difficiles contre lui, je l'ai battu dans un match incroyable à Indian Wells en 2009 et il m'a battu à Miami en 2010. C'est un très bon joueur. Nous nous connaissons bien car nous nous entraînons souvent ensemble. C'est un bon copain. Ce sera un très bon test pour moi. »
S.D.


PROGRAMME DE SAMEDI

Arthur Ashe Stadium - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Caroline Wozniacki (DAN/n°1] - Vania King (USA) 2-0

Pas avant 13h00 (19h00 en France)

Roger Federer (SUI/n°3) - Marin Cilic (CRO/n°27) 2-0

A partir de 15h00 (21h00 en France)

Victoria Azarenka (BLR/n°4) - Serena Williams (USA/n°28) 1-5

A partir de 19h00 (1h00 en France)

Sloane Stephens (USA) - Ana Ivanovic (SER/n°16) 0-0
Novak Djokovic (SER/n°1) - Nikolay Davydenko (RUS) 3-2

Louis Armstrong Stadium - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Tomas Berdych (RTC/n°9) - Janko Tipsarevic (SER/n°20) 1-3
Jelena Jankovic (SER/n°11) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°17) 0-2
Kevin Anderson (AFS) - Mardy Fish (USA/n°8) 0-0
Akgul Amanmuradova (UZB) - Svetlana Kuznetsova (RUS/n°15) 0-1

Grandstand - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Chanelle Scheepers (AFS) - Francesca Schiavone (ITA/n°7) 0-0
Andrea Petkovic (ALL/n°10) - Roberta Vinci (ITA/n°18) 0-0
Juan Monaco (ARG) - Tommy Haas (ALL) 2-1
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°11) - Fernando Verdasco (ESP/n°19) 0-1

Court 17 - A partir de 11h00 (17h00 en France)

Silvia Soler-Espinosa (ESP) - Carla Suarez Navarro (ESP) 0-1
Marcel Granollers (ESP/n°31) - Juan Carlos Ferrero (ESP) 0-3
Alexandr Dolgopolov (UKR/n°22) - Ivo Karlovic (CRO) 0-0
# 04/09/2011 à 12:06 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

Djokovic - Davydenko 6-3,6-4,6-2
Dolgopolov - Karlovic 6-7(4/7),6-2,6-4,6-4
Tipsarevic - Berdych 6-4,5-0
Ferrero - Granollers 6-1,4-3
Federer - Cilic 6-3,4-6,6-4,6-2
Mónaco - Haas 6-7(3/7),6-3,6-2,6-3 Tsonga - Verdasco 6-3,7-5,6-4
Fish - Anderson 6-4,7-6(7/4),7-6(7/3)


PROGRAMME DE DIMANCHE

Stadium Arthur-Ashe - A partir de 11h (17h en France)

David Nalbandian (ARG) - Rafael Nadal (ESP/n°2) : 2-2

Pas avant 13h30 (19h30 en France)

Andy Roddick (USA/n°21) - Julien Benneteau (FRA/WC) : 3-1

Pas avant 15h30 (21h30 en France) Ce match peut être déplacé sur le court Louis-Armstrong

Maria Kirilenko (RUS/n°25) - Samantha Stosur (AUS/n°9) : 1-3

A partir de 19h (1h en France)

Feliciano Lopez (ESP/n°25) - Andy Murray (ECO/n°4) : 0-5
Sabine Lisicki (ALL/n°22) - Vera Zvonareva (RUS/n°2) : 0-3

Court Louis-Armstrong - A partir de 11h (17h en France)

Peng Shuai (CHN/n°13) - Flavia Pennetta (ITA/n°26) : 0-3
Juan Martin Del Potro (ARG/n°18) - Gilles Simon (FRA/n°12) : 2-1
Alex Bogomolov Jr. (USA) - John Isner (USA/n°28) : 0-2

Grandstand - A partir de 12h (18h en France)

Gilles Muller (LUX) - Igor Kunitsyn (RUS) : 0-1

Pas avant 14h30 (20h30 en France)

Donald Young (USA) - Juan Ignacio Chela (ARG/n°24) : 0-1

Court n°17 - A partir de 11h (17h en France)

Monica Niculescu (ROU) - Angelique Kerber (ALL) : 0-0
David Ferrer (ESP/n°5) - Florian Mayer (ALL/n°26) : 3-1
# 05/09/2011 à 12:11 Nico
RESULTATS DE DIMANCHE

Murray - López 6-1,6-4,6-2
Young - Chela 7-5,6-4,6-3
Roddick - Benneteau 6-1,6-4,7-6(7/5)
Muller - Kunitsyn 6-1,6-4,6-4
Ferrer - Mayer 6-1,6-2,7-6(7/2)
Nadal - Nalbandian 7-6(7/5),6-1,7-5
Isner - Bogomolov Jr. 7-6(11/9),6-4,6-4
Simon - Del Potro 4-6,7-6(7/5),6-2,7-6(7/3)


Nadal, les vertus du labeur

Dans la chaleur de New York, Rafael Nadal se qualifie (7-6[5], 6-1, 7-5) pour les huitièmes de finale aux dépens de David Nalbandian.

Le week-end du Labor day ne peut pas trouver meilleurs ambassadeurs que Rafael Nadal (n°2) et David Nalbandian... Et la fête du travail célèbre logiquement la victoire (7-6 [5], 6-1, 7-5 en 2h39') du travailleur acharné face au talentueux dilettante. « Je suis satisfait de mes deux premiers sets. Je pense avoir joué à un très haut niveau même si j'étais mené 5-3, résume le tenant du titre avant de se sentir mal en conférence de presse en raison de crampes à la jambe droite. Au début, David a pratiqué un tennis fantastique. Je n'ai pas commis beaucoup de fautes, j'ai bien joué et j'ai essayé d'attendre mon heure. » Dans la lourdeur du court Arthur-Ashe, l'Argentin possède une heure d'autonomie. Juste le temps de mener 5-3 grâce à sa main magique et ses prises de balle précoces, puis de perdre son avantage sur une énorme double faute à 5-4 et de craquer au tie-break sur deux coups droits de son adversaire.

Après la perte du premier set en 1h02', le 76e mondial éteint la lumière. Au début, son talent peut s'exprimer et à la fin, seul le travail paie. Son physique n'est plus à la hauteur de son bras. Blessé à de multiples reprises, l'ancien 3e mondial n'échappe pas au travail d'usure du Majorquin. Plus le temps passe, plus la rouille s'incruste... Malgré une ampoule au pied droit, Rafael Nadal peut se détendre et récolter les fruits de la constance (22 points gagnants pour 18 fautes directes). Mais il faut achever le travail.

La constance domine la fulgurance

Le numéro 2 mondial ne le cache pas. Sa confiance n'est pas à son acmé. A 5-3 au troisième set, la conjugaison d'une petite fébrilité et d'une seconde jeunesse adverse perturbe ses plans. Dos au mur, David Nalbandian lâche tout et Rafael Nadal se crispe pour concéder sa mise en jeu sur une double faute. L'Espagnol doit même sauver une balle de break à 5-5 sur un passing de coup droit.

Mais les fulgurances du 76e mondial ne compensent pas ses fautes directes (36 points gagnants pour 60 fautes directes). Sur une double faute, le tenant du titre peut souffler et attendre la suite face à Gilles Muller. Ce n'est pas encore parfait, mais le travail a du bon. Surtout dans la moiteur de New York et face à un danger public comme David Nalbandian. Sa violente crampe en fin de conférence de presse témoigne bien de l'effort consenti et des conditions difficiles. Son attitude après l'incident illustre bien la grandeur du champion. Malgré la douleur, il reprend la conférence et répond debout aux questions des journalistes espagnols. Un professionnel jusqu'au bout...
lequipe.fr


Malaise pour Nadal

Rafael Nadal a été victime d'un malaise lors de sa conférence de presse d'après-match dimanche à l'US Open. Le n°2 mondial, au beau milieu des questions en espagnol, s'est pris la tête dans les mains pendant un long moment avant de se laisser glisser sur le sol à la stupeur générale. Le docteur a fini par arriver à ses côtés pour le faire s'étirer. La salle de presse a alors été évacuée avant qu'il soit annoncé un peu plus tard que le joueur avait été victime de crampes. Nadal a ainsi fini par reprendre le cours de la conférence de presse, debout, confirmant qu'il avait ressenti une crampe à la jambe droite.
lequipe.fr


PROGRAMME DE LUNDI


Stadium Arthur-Ashe - A partir de 11h (17h en France)

Anastasia Pavlyuchenkova (RUS) - Francesca Schiavone (ITA) 1-2

Pas avant 13 heures (19h en France)

Serena Williams (USA) - Ana Ivanovic (SER) 2-0

Pas avant 14h30 (20h30 HF)

Jo-wilfried Tsonga (FRA) - Mardy Fish (USA) 0-0

A partir de 19h (1h en France)

Caroline Wozniacki (DAN) - Svetlana Kuznetsova (RUS) 4-2
Roger Federer (SUI) - Juan Monaco (ARG) 2-0

Court Louis-Armstrong - A partir de 11h (17h en France)

Janko Tipsarevic (SER) - Juan Carlos Ferrero (ESP) 0-2

Pas avant 13 heures (19h en France)

Novak Djokovic (SER) - Alexandr Dolgopolov (UKR) 0-0
Andrea Petkovic (ALL) - Carla Suarez Navarro (ESP) 0-1
# 06/09/2011 à 08:57 Nico
RESULTATS DE LUNDI

Federer - Mónaco 6-1,6-2,6-0

Tsonga - Fish 6-4,6-7(5/7),3-6,6-4,6-2

Djokovic - Dolgopolov 7-6(16/14),6-4,6-2

Tipsarevic - Ferrero 7-5,6-7(3/7),7-5,6-2


Tsonga, vent dans le dos

Dans le vent, Jo-Wilfried Tsonga (n°11) décroche son premier quart de finale à New York en battant (6-4, 6-7 [5], 3-6, 6-4, 6-2 en 3h45') Mardy Fish.

Depuis quelques mois, Jo-Wilfried Tsonga travaille beaucoup son attitude, le fameux body language. Dans la tempête de vent, cette zen attitude prend tout son sens et se traduit par une victoire (6-4, 6-7 [5], 3-6, 6-4, 6-2 en 3h45') contre Mardy Fish. Sur le court Arthur-Ashe, il ne cherche pas à pratiquer un beau tennis, il se concentre sur l'efficacité. Face à l'Américain soutenu par le public, il sait avant le match qu'il doit rester dans sa bulle. Contre Mardy Fish, le public et le vent, la non-dispersion devient vitale et les ajustements connaissent leur heure de gloire. Pour décrocher le premier quart de finale de sa carrière à l'US Open, le Français montre sa capacité d'adaptation.

La stratégie de l'Américain est claire : aller vers l'avant et mettre la pression sur le passing de revers adverse. Mardy Fish agit en avant-centre : droit au but. Jo-Wilfried Tsonga agit en libero : préserver son territoire pour mieux conquérir l'espace adverse. Stoïque, il réalise le hold-up parfait avec un break à 4-4 aux premier et quatrième sets. De marbre, il résiste au coup de pouce du destin. A cinq points à quatre au tie-break après un lob magistral de revers, Jo-Wilfried Tsonga sert pour le deuxième set. Mardy Fish plante une volée de revers... let gagnante et empoche finalement la manche.

Tsonga, la zen attitude

Mobile et agressif, le « joueur de l'été » selon l'expression du Tricolore ne doit pas regretter sa grève de pizzas et de burgers depuis plus d'un an. Jusqu'à 4-4 au quatrième set, l'Américain prend possession du terrain (54 points gagnants sur 78 montées), réduit à peau de chagrin ses fautes directes (17 au premier, 11 au deuxième, 7 au troisième, 11 au quatrième et 9 au dernier). Le Manceau souffre mais reste zen. Il attend son heure. Après 3h02' de jeu, il récolte les fruits de sa patience et de son calme avec quatre fautes directes de son adverse. Il vient de gagner le bras de fer.

Plus conquérant et mieux physiquement que le 8e mondial, Jo-Wilfried Tsonga assène ses coups de boutoir (51 points gagnants dont 12 aces, 59 fautes directes). Le libéro monte dans la prolongation pour faire surnombre. Acculé et usé, l'Américain craque. Concentré et agressif, le Français gagne la bataille du terrain sur un dernier smash. « Le match va se jouer à celui qui va mettre le plus de pression sur l'autre. Celui qui va être dans le terrain va l'emporter. » La prédiction du 11e mondial prend tout son sens.
S.D.


PROGRAMME DE MARDI


Stadium Arthur-Ashe - A partir de 11h (17h en France)

Donald Young (USA) - Andy Murray (ECO/n°4) : 1-0
Gilles Muller (LUX) - Rafael Nadal (ESP/n°2) : 1-2

Pas avant 19h (1h en France)

David Ferrer (ESP/n°5) - Andy Roddick (USA/n°21) : 4-3

Court Louis-Armstrong - A partir de 11h (17h en France)

John Isner (USA/n°28) - Gilles Simon (FRA/n°12) : 0-0
Angelique Kerber (ALL) - Flavaia Pennetta (ITA/n°26) : 0-1
Samantha Stosur (AUS/n°9) - Vera Zvonareva (n°2) : 7-2
# 06/09/2011 à 20:17 Nico
Les matches annulés

Tous les matches de la neuvième journée ont été annulés en raison de la pluie, mardi, à New York. Aucune éclaircie n'est à prévoir, pour la session de jour comme de nuit. Si le temps le permet, les matches reprendront mercredi, à 11 heures locales (17h en France).
lequipe.fr

# 07/09/2011 à 09:03 Nico
PROGRAMME DE MERCREDI

le programme de mercredi est très chargé. Mais la pluie pourrait encore s'inviter !

Stadium Arthur-Ashe - A partir de 11h (17h en France)

Gilles Muller (LUX) - Rafael Nadal (ESP/n°2) : 1-2
Novak Djokovic (SER/n°1) - Janko Tipsarevic (SER/n°20) : 2-0

Pas avant 19h (1h en France)

Serena Williams (USA/n°28) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°17) : 1-0
Roger Federer (SUI/n°3) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°11) : 4-3

Court Louis-Armstrong - A partir de 11h (17h en France)

David Ferrer (ESP/n°5) - Andy Roddick (USA/n°21) : 4-3
Samantha Stosur (AUS/n°9) - Vera Zvonareva (RUS/n°2) : 7-2

Pas avant 15h (21h en France)

Ce match peut être déplacé sur le stadium Arthur-Ashe
Caroline Wozniacki (DAN/n°1) - Andrea Petkovic (ALL/n°10) : 1-1

Grandstand - A partir de 11h (17h en France)

Donald Young (USA) - Andy Murray (ECO/n°4) : 1-0
John Isner (USA/n°28) - Gilles Simon (FRA/n°12) : 0-0
Angelique Kerber (ALL) - Flavia Pennetta (ITA/n°26) : 0-1
# 08/09/2011 à 00:03 Nico
Les revendications pleuvent

Trois joueurs de renom, dont le N.2 mondial Rafael Nadal, ont poussé un coup de gueule après avoir été envoyés sur les courts mercredi à l'US Open dans des conditions qu'ils ont jugé risquées. Andy Murray et Andy Roddick n'ont pas tardé à faire écho à ce ras-le-bol qui gagne tout le vestiaire.

"Nous ne sommes pas protégés. Il y a beaucoup d'argent dans les tournois du Grand Chelem et ils travaillent pour ça (l'argent), pas pour nous. Mais nous faisons nous aussi partie du show". Pour Rafael Nadal, tenant du titre à New York, le spectacle s'arrête là où tombe la pluie. L'Espagnol n'a fermement expliqué sur la chaîne américaine ESPN, mercredi, alors que le mauvais temps a encore perturbé le programme new-yorkais. "On ne veut pas aller sur le court s'il pleut. Bien sûr, si je dois y aller, j'y vais mais je pense que ce n'est pas juste. Il pleuvait encore quand on nous a envoyés, la pluie ne s'étaient pas vraiment arrêtée et les courts n'étaient pas secs. La santé des joueurs est importante."

Le N.4 mondial Andy Murray, finaliste de l'US Open en 2008, a aussi fait part de son mécontentement: "C'est dangereux, les lignes deviennent vraiment glissantes, les balles sont humides, le fond des courts mouillés. Cela a été dit à l'arbitre. Cela n'a aucun sens de nous faire jouer 15 minutes. Les joueurs sont les premiers à vouloir jouer, mais pas quand c'est dangereux". Au coeur de la controverse se trouve le fait que les organisateurs ont fait débuter trois matches vers 12h30 locales (18h30 en France), avec 1h30 de retard à cause de la pluie, alors que des joueurs trouvaient les conditions encore trop humides. Les matches ont été arrêtés un quart d'heure plus tard.

"Les conditions peuvent ne pas être idéales mais jouables quand même"

"A midi, les meilleures informations (météo) en notre possession indiquaient la possibilité d'une fenêtre de deux heures sans pluie. Malheureusement, la bruine et l'humidité ne sont pas toujours visibles sur le radar", s'est défendue la Fédération américaine (USTA) dans un communiqué. "Nous avons des arbitres expérimentés qui décident si les courts sont jouables. Les conditions peuvent ne pas être idéales mais jouables quand même." A la suspension du jeu, Nadal était mené 3-0 par le Luxembourgeois Gilles Muller, Murray servait pour égaliser à 2-2 face à l'Américain Donald Young et Andy Roddick (N.21) menait 3-1 devant l'Espagnol David Ferrer (N.5).

"S'il y a discussion pour savoir si les courts sont jouables, c'est qu'ils ne sont pas jouables", a également indiqué Roddick sur ESPN. "Il bruinait encore. Nous avons voulu faire savoir (aux organisateurs) que nous ne voulions pas être remis dans cette position, a ajouté l'Américain, vainqueur à Flushing Meadows en 2003. Je comprends qu'il faut qu'il y ait du tennis à la télé et le volet business de la chose, mais les joueurs doivent se sentir en sécurité. Nous en avons parlé dans le vestiaire. Notre parole a plus de poids si nous sommes trois à parler au lieu d'un seul."

A 17h30 locales (23h30 en France), les huitièmes de finale messieurs, tout comme les quarts de finale, ont été finalement reportés pour la deuxième fois consécutive. Le chaos causé par la pluie à New York remonte à mardi, quand tous les matches de la journée et de la soirée avaient été annulés -une première à Flushing Meadows depuis 2006- à cause des mauvaises conditions météo. Alors que l'Open d'Australie et Wimbledon se sont offert un toit rétractable sur leur court central, et que Roland-Garros a le projet d'en faire autant, l'USTA est régulièrement critiquée pour l'absence de to+it sur le stade Arthur-Ashe, la plus grande enceinte de tennis du monde avec 23.157 places. L'US Open ne dispose pas non plus de bâches pour couvrir le court quand la pluie s'invite (comme à Roland-Garros par exemple). Le terrain doit donc être séché avec des machines à souffler et les lignes avec des serviettes.

« Il faut peut-être que le tournoi pense à mettre un toit pour le futur », lance un peu plus tard Novak Djokovic, solidaire de ses camarades. « Je suis d'accord avec eux, il faut mieux considérer les joueurs même si nous comprenons les exigences économiques et l'attente des spectateurs.» Et les plus anciens comme John McEnroe ou Chris Evert, devenus consultants, soutiennent le mouvement.
Eurosport - avec AFP - lequipe.fr
# 08/09/2011 à 09:09 Nico
PROGRAMME DE JEUDI

Après 2 jours de pluie, les organisateurs de l'US Open espèrent reprendre le déroulement du tournoi ce jeudi avec 10 matches au programme. Gilles Simon doit jouer son huitième de finale à partir à 17h alors que Jo-Wilfried Tsonga ne devrait pas jouer son quart de finale avant 1h du matin.

. Stade Arthur-Ashe (à partir de 17h00) :

Gilles Muller (LUX) - Rafael Nadal (ESP/N.2) 3-0 (suspendu)


Pas avant 19h00 :


Serena Williams (USA/N.28) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/N.17)
Novak Djokovic (SRB/N.1) - Janko Tipsarevic (SRB/N.20)

A partir de 1h00 :

Roger Federer (SUI/N.3) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.11)

. Stade Louis-Armstrong (à partir de 17h00) :

Andy Roddick (USA/N.21) - David Ferrer (ESP/N.5) 3-1 (suspendu)

Pas avant 19h00 :

Caroline Wozniacki (DEN/N.1) - Andrea Petkovic (GER/N.10)

. Grandstand (à partir de 17h00) :

Donald Young (USA) - Andy Murray (GBR/N.4) 2-1 (suspendu)

Pas avant 19h00 :

Samantha Stosur (AUS/N.9) - Vera Zvonareva (RUS/N.2)

. Court N.17 (à partir de 17h00) :

John Isner (USA/N.28) - Gilles Simon (FRA/N.12)

Pas avant 19h00 :

Angelique Kerber (GER) - Flavia Pennetta (ITA/N.26)

Eurosport
# 09/09/2011 à 09:05 Nico
RESULTATS DE JEUDI

Federer - Tsonga 6-4,6-3,6-3
Isner - Simon 7-6(7/2),3-6,7-6(7/2),7-6(7/4)
Murray - Young 6-2,6-3,6-3
Roddick - Ferrer 6-3,6-4,3-6,6-3
Nadal - Muller 7-6(7/1),6-1,6-2
Djokovic - Tipsarevic 7-6(7/2),6-7(3/7),6-0,3-0


La réponse de Nadal

Malgré un scénario rocambolesque lors de ce huitième de finale, Rafael Nadal domine (7-6, 6-1, 6-2) Gilles Muller et n'a toujours pas concédé un set du tournoi.

Il ne faut pas énerver Rafael Nadal. Excédé mercredi en raison des incohérences de l'organisation, l'Espagnol retrouve son calme jeudi avec l'arrivée du soleil pour achever (7-6 [1], 6-1, 6-2 en 2h08') son huitième de finale rocambolesque contre Gilles Muller. En quelques jours, les télévisions américaines ont pu se régaler du "drama". Après les crampes de Rafa en conférence de presse, c'est la colère de Rafa et la rébellion des joueurs. Faute de tennis en raison de la pluie, l'US Open vit un roman-feuilleton à rebondissements.

Quand le jeu revient au centre des priorités, Rafael Nadal retrouve son meilleur terrain d'expression. Mené 3-0 par le Luxembourgeois sur une énorme double faute avant l'interruption, il procède à une explication de texte en règle lors de la deuxième session. Plus mobile, plus calme et plus explosif, il lit parfaitement le grand service de Gilles Muller (80% de retours dans le court), contre les attaques par des passings au cordeau et redécouvre les joies d'un coup droit dévastateur (15 coups droits gagnants sur 33 coups gagnants).« J'ai servi un bon pourcentage de premières balles et je n'ai pas commis beaucoup de fautes directes. Quand je devais prendre ma chance, je l'ai saisie et j'ai réussi quelques fantastiques passings, se réjouit le tenant du titre. C'est important contre un joueur comme Muller. »


Quand le physique va...


Le 68e mondial n'a plus le même adversaire et il doit forcer. Sur une faute de revers, il perd son avantage à 4-2. Malgré un deuxième break en début de troisième manche, il ne voit plus le jour. Concentré et efficace, Rafael Nadal l'assomme au tie-break avec une leçon de passings. Le message est clair : le coup parfait est exigé et les premières balles sont prioritaires (33% de points gagnés derrière sa seconde).

La pression change de camp et Gilles Muller ne trouve pas de solution. Comme souvent au fil du tournoi, le numéro 2 mondial réduit ses fautes directes (11 au total) et appuie sur l'accélérateur sur chaque balle courte. « Je suis très heureux car j'ai commencé le match avec de bonnes sensations. Ce n'est pas facile car il est très agressif, explique l'Espagnol. Il commet des fautes et réussit beaucoup de points gagnants. C'est difficile de trouver le rythme contre lui quant tu frappes six, sept ou huit balles. » Avec la confiance, la tension commence à se diluer et les jambes de Rafael Nadal moulinent de plus en plus vite. Son déplacement donne un indice sur son état de confiance et inversement. Les interrogations ont beau pleuvoir sur sa forme, le tenant du titre se qualifie pour les quarts de finale sans avoir concédé un set. C'est une première réponse.


LES VERITES DE NADAL


Rafael Nadal dit ses quatre vérités sur le système en place à l'US Open. « Programmer les demi-finales le samedi est fou pour les joueurs. » Et il revient sur les péripéties survenues mercredi en raison de la pluie et d'une programmation contestable : « Le joueur qui ira en finale dans notre partie de tableau sera dans une situation difficile. Sans joueur, le tournoi n'existe pas même si c'est un gros tournoi. Les fans et les joueurs ont une part très importante dans le spectacle. Hier (mercredi), tu ne peux pas faire venir les spectateurs pour cinq ou dix minutes de match en raison de la pluie. Le problème, ce n'est pas l'organisation du tournoi. Le problème, c'est que nous n'avons pas assez de pouvoir dans ce genre de tournois. Il faut que cela change rapidement. »
S.D.


Les finales reportées

Après le mécontentement des joueurs, les organisateurs viennent d'annoncer le report des finales. Les femmes se disputeront le titre dimanche à 16 heures (22 heures en France) et les hommes se retrouveront pour la finale, lundi à 16 heures. Tout le programme est bousculé. Les demi-finales des femmes et des hommes se joueront le samedi.


PROGRAMME DE VENDREDI

Stade Arthur-Ashe (à partir de 18h00) :

Andy Murray (GBR/N.4) - John Isner (USA/N.28)

Rafael Nadal (ESP/N.2) - Andy Roddick (USA/N.21)
# 10/09/2011 à 11:06 Nico
RESULTATS DE VENDREDI

Nadal retrouvera encore Murray


Pour son retour en quart de finale à l'US Open, Andy Roddick n'a pas pesé lourd face au tenant du titre Rafael Nadal. Vainqueur 6-2, 6-1, 6-3, l'Espagnol rejoint en demi-finales Andy Murray, tombeur d'Isner 7-5, 6-4, 3-6, 7-6 un peu plus tôt. Comme à Roland-Garros, le carré d'as est au complet.

Comme à Roland-Garros, les quatre premiers joueurs mondiaux se retrouveront en demi-finales de l'US Open. Sur les quatre tournois majeurs, seuls David Ferrer (à l'Open d'Australie) et Jo-Wilfried Tsonga (à Wimbledon) auront réussi à s'immiscer parmi eux. Une performance qui en dit long sur les prétentions du carré d'as actuel en Grand Chelem. Face au tenant du titre, Andy Roddick n'a pas tenu deux heures. Pour l'Américain qui remettait les pieds en quarts de finale de Flushing Meadows pour la première fois depuis 2008, la gifle a été à la hauteur de sa déception : forte. Sa qualification acquise face à David Ferrer laissait pourtant sous-entendre une joute un peu plus relevée face à l'Espagnol. Mais le lift de Nadal, mêlée au manque d'inspiration de l'Américain, ont tué tout espoir d'exploit dès les premières minutes de jeu.

Nadal n'a toujours pas perdu un set à Flushing Meadows et sera même le seul demi-finaliste dans ce cas. Ce n'est pas A-Rod, vainqueur à New York en 2003, qui a pu lui contester cela. Il faut dire que le N.2 mondial a été intraitable d'entrée de jeu. Classé au 21e rang mondial, son plus mauvais classement depuis dix ans, Roddick a coulé doucement mais sûrement, semblant même diminué par un problème à la cuisse gauche. Le Majorquin, sans aucun problème de crampes soudain, a réalisé 35 coups gagnants, dont nombre de passings de coups droits phénoménaux, alors que Roddick n'a pas pu s'appuyer sur sa mise en jeu (seulement 59% de premiers services et six jeu de service concédés), qui est ordinairement le point d'ancrage de son jeu.

Encore face à Murray en demi-finales


"Andy (Roddick) était probablement fatigué par son match d'hier, a humblement résumé un Nadal, certainement plus heureux d'affronter l'Américain que son compatriote David Ferrer. "C'était rapide..., a réagi de son côté Roddick. Rafa était en contrôle total. Moi je n'avais aucune réserve physique, je n'arrivais pas à pousser sur les jambes au service. Et battre Rafa sans passer de premières balles, c'est difficile. C'est une sensation désagréable, tu te sens désarmé, je préfèrerais encore être hué que ce silence...". Car mise à part une alerte en début de troisième set, où Roddick s'est procuré quatre balles de break de suite, l'Espagnol n'a jamais douté de sa qualification pour la quatrième année consécutive en demi-finales de Flushing Meadows. Une qualification qu'il fêtera, comme à Roland-Garros, face à Andy Murray qui sera encore au rendez-vous du dernier carré des tournois majeurs de la saison, grâce à une victoire autoritaire en plus de 3h de jeu (7-5, 6-4 3-6, 7-6) face à John Isner qui égalera son meilleur classement la semaine prochaine (18e mondial).

"Cela va être un match spécial contre Andy (Murray), c'est un des joueurs les plus talentueux du circuit. Il m'avait battu ici en demi-finales en 2008. Ce sera un gros défi pour moi, il faudra que je joue mon meilleur tennis, que je sois agressif." Et pour cause : Murray a réussi la performance d'atteindre le dernier carré des quatre tournois du Grand Chelem cette saison. Il est le 7e joueur de l'ère Open à réussir cette performance (après Rod Laver, Tony Roche, Ivan Lendl, Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic). A 24 ans, le finaliste de l'Open d'Australie et demi-finaliste à Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open, effectue sa meilleure saison en Grand Chelem, où un Britannique n'a plus soulevé un trophée depuis 1936.

L'Ecossais revient pourtant de loin dans ce tournoi après avoir été mené deux sets à rien au 2e tour par le Néerlandais Robin Haase, avant de brillamment assurer un parcours similaire à celui de 2008, où il avait atteint la finale. Il était d'ailleurs passé par la case Nadal, qu'il avait battu en quatre manches (6-2, 7-6, 4-6, 6-4). Samedi en fin d'après-midi, Murray sera dans la même configuration qu'il y a trois ans, avec de l'autre côté, une demi-finale Federer-Djokovic. L'Ecossais a beau être devenu le premier joueur à battre le N.1 mondial Novak Djokovic cette saison sur dur, le N.4 mondial n'en pas plus favori face au tenant du titre car l'Espagnol reste sur quatre succès de suite face à lui, dont deux en demi-finales des deux derniers tournois du Grand Chelem.
S.P.


PROGRAMME DE SAMEDI

Stadium Arthur-Ashe - A partir de 12h (18h en France)

Novak Djokovic (SER/n°1) - Roger Federer (SUI/n°3) : 9-14

Pas avant 14h45 (20h45 en France)

Andy Murray (ECO/n°4) - Rafael Nadal (ESP/n°2) : 4-12

Pas avant 19h (1h en France)

Caroline Wozniacki (DAN/n°1) - Serena Williams (USA/n°28) : 0-2

Grandstand - A partir de 18h (minuit en France)

Angelique Kerber (ALL) - Samantha Stosur (AUS/n°9) : 0-0
# 11/09/2011 à 20:25 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

Djokovic, le remake

Comme l'an dernier, Novak Djokovic sauve deux balles de match et domine (6-7 [7], 4-6, 6-3, 6-2, 7-5 en 3h51') Roger Federer en demi-finale.

Un remake est rarement aussi bon que la version originale. Pourtant ça arrive et Novak Djokovic peut en témoigner. L'an dernier, le Serbe sauve deux balles de match à 5-4 (15-40) contre Roger Federer en demi-finale de l'US Open. Cette année, il fait encore mieux ! Le Suisse mène deux sets à zéro puis 5-3 (40-15) au cinquième set. Le public est en transe, le numéro 1 mondial est excédé. Sa colère se traduit par un retour gagnant croisé de coup droit sur une première balle. Il lève les bras et harangue la foule. De l'autre côté, Roger Federer attend. Il sert une première balle et son attaque de coup droit tape la bande et reste de son côté.

Ces quelques millimètres illustrent la différence tenue entre la réussite et la chance. La chance est un «heureux hasard », la réussite est « une entreprise couronnée de succès ». Et Novak Djokovic est le maître d'oeuvre (48 points gagnants, 35 fautes directes) de cette victoire (6-7 [7], 4-6, 6-3, 6-2, 7-5 en 3h51'). Depuis le début de la saison, le Serbe marche sur l'eau et le Suisse court après un grand titre. Avec son tonneau de confiance, il ose. Même l'impensable. Sur le court Arthur-Ashe médusé, il frappe son retour les yeux fermés ou presque et ça rentre. Le quintuple vainqueur de l'US Open frappe son coup droit en toute conscience. Et son cerveau lui envoie forcément le message de l'enjeu. Il n'en faut pas plus.

Federer K.-O., Djokovic danse

Mais ces deux balles de match ne peuvent occulter le scénario. Pour la deuxième fois d'affilée de sa carrière après Jo-Wilfried Tsonga à Wimbledon, Roger Federer perd en ayant mené deux sets à zéro. Pendant 1h40', le 3e mondial prend de vitesse le Serbe, très tendu. Dans le court, il distribue et profite des fautes adverses (35 au total dont 20 dans les deux premiers sets). Malgré un retour défaillant, il maîtrise son adversaire. Un seul détail : le physique. Dos au mur, Novak Djokovic se détend. Avec une première balle en déclin (62%, 76%, 53%, 64% et 53% au cinquième set) et des jambes moins vives, le Suisse doit cravacher et il rate (59 fautes directes pour 49 points gagnants).

Dans la bataille du gagne-terrain, le Serbe se rapproche de sa ligne, prend le contrôle des échanges et réalise des breaks salvateurs à l'entrée des troisième et quatrième sets. Le physique est désormais serbe. Il reste le jeu et le mental. Dans le jeu, Roger Federer demeure la référence absolue. Ses décalages en coup droit, ses revers en demi-volée et ses variations font merveille. Et le mental ? Au-delà des balles de match, le Suisse perd son avantage à 5-3 sur une double faute et encaisse cinq jeux d'affilée. Il est groggy. Roger Federer sort K.-O. Novak Djokovic danse sur le Arthur-Ashe.
S.D.


Nadal en puissance


Rafael Nadal se défait (6-4, 6-2, 3-6, 6-2) d'Andy Murray. Comme l'an dernier, le Majorquin retrouvera Novak Djokovic en finale.

Tonton Toni peut faire des miracles. Rafael Nadal y croit depuis toujours. Petit, il pense que son oncle peut amener la pluie quand il est en difficulté sur le court. A 25 ans, il a perdu sa naïveté, mais il a gardé une croyance absolue aux valeurs de tonton Toni. La première : le travail. Quand son oncle-entraîneur débarque après le tournoi de Cincinnati, le Majorquin n'est pas très bien. Alors il enchaîne les séances d'entraînement à haute dose avant l'US Open. Quand le physique de l'Espagnol se situe en haut de la courbe, ses adversaires courbent l'échine. Harassé et le dos douloureux, Andy Murray peut en témoigner après 3h24' de combat et une défaite (6-4, 6-2, 3-6, 6-2) en demi-finale. «J'ai vraiment très bien joué, se réjouit le tenant du titre. Je m'améliore de jour en jour et aujourd'hui, j'ai disputé mon meilleur match contre l'adversaire le plus difficile. »

En puissance, l'Ecossais ne peut pas concurrencer. En fond de court, il ne peut soutenir le rythme cadencé par le coup droit adverse. Il reste le jeu vers l'avant. Sans être un adepte du service-volée, il possède une bonne main et s'en sert pour bousculer les schémas (33 points gagnés sur 44 montées). Mais c'est un pis-aller face à ce Nadal-là (31 points gagnants et 23 fautes directes). « Les deux premiers sets ont été cruciaux. J'avais des occasions que je n'ai pas concrétisées, déplore le Britannique. Dans les troisième et quatrième sets, j'ai mieux joué. J'ai commencé à être plus patient pour attendre le bon moment pour attaquer. Je me suis accroché jusqu'à la fin. Mais c'était un match difficile.»

Nadal monte en puissance

Quand il a du temps, le Majorquin travaille au corps et au coeur son adversaire. Impitoyable en défense avec sa couverture de terrain, il multiplie les passings en bout de course et use le 4e mondial avec ses variations permanentes. Dans le jeu, Andy Murray ne trouve pas de solution. Dans la tête, Rafael Nadal l'assomme avec un break à 3-3 au premier set et à 2-2 dans la deuxième manche. Efficace au service (67% de premières balles), il peut mettre la pression sur l'engagement adverse (6 breaks sur 18 tentatives).

Pour percer le mur espagnol, Andy Murray doit réaliser des miracles. Il en fait un à 1-0 au troisième set. Après un énorme échange de 28 frappes, il claque une volée de revers pour s'offrir son premier break. Il le perd le jeu suivant. Mais il n'abdique pas et finit par remporter la manche. A quel prix ? Une double faute à 2-1 et un coup droit dans les bâches pour perdre son engagement. Quatre fautes directes pour finir... L'Ecossais n'en veut plus, le Majorquin en redemande. Après cinq finales perdues, il prendrait bien sa revanche contre Novak Djokovic. Mais il ne se voile pas la face : «J'ai perdu nos cinq dernières finales. C'est un avantage pour lui. Il est clairement favori pour cette finale. Je ne suis pas content de ma performance mentale contre lui cette année. Par moment, je n'ai pas cru à 100% dans mes chances de victoire. C'est le gros problème et c'est ce que je vais essayer de changer lundi. » A Toni de donner la clé psychologique à son neveu.
S.D.
# 12/09/2011 à 14:16 Nico
FINALE DE LUNDI

Stadium Arthur-Ashe - A partir de 16h (22h en France)

Novak Djokovic (SER/n°1) - Rafael Nadal (ESP/n°2)

# 13/09/2011 à 14:42 Nico
L'ouragan Djokovic

Après un combat dantesque de 4h10', Novak Djokovic terrasse (6-2, 6-4, 6-7 [3], 6-1) Rafael Nadal pour remporter le quatrième Grand Chelem de sa carrière, le troisième cette saison.

Les météorologues se trompent à New York. L'ouragan, prévu le 28 août, est passé ce lundi 12 septembre sur Flushing Meadows. Son nom de code : Nole. Il sévit depuis le début de l'année. Il est passé par Melbourne, Dubaï, Indian Wells, Miami, Belgrade, Madrid, Rome, Londres et Montréal. Et il vient de provoquer une tempête sous le crâne de Rafael Nadal à New York pour remporter son quatrième titre du Grand Chelem, le troisième de la saison, après une lutte (6-2, 6-4, 6-7 [3], 6-1) de 4h10'. La durée illustre l'âpreté du combat. C'est Robocop contre Rahan !

Lors des deux premiers sets, l'Espagnol entre dans l'oeil du cyclone et se retrouve embarqué sur le programme essorage 1800 tours minute ! Sur sa ligne, le numéro 1 mondial donne l'impression de jouer en permanence avec le vent et distribue les gifles à une cadence infernale. Pris de vitesse, le Majorquin fait l'essuie-glace et ne trouve aucune faille. Le Serbe se joue du lift adverse avec son revers, le punit sur chaque balle courte et sur ses secondes balles (42% de points gagnés par Nadal derrière sa deuxième balle), retourne à merveille et gagne les rallyes du fond de court.

Robocop contre Rahan !

Novak Djokovic cavale comme un abri et offre des défenses d'anthologie à l'image du jeu de 2-0 au deuxième set. Pendant dix-huit minutes, vingt-deux points, huit égalités et six balles de break, Rafael Nadal se bat pour conserver son avantage. Sur le dernier point, il tente tout : smash, volée, attaques en revers, en coup droit. Puis il finit par craquer sur un smash dans le filet. Le tenant du titre est groggy. Face à Robocop, que reste-il à Rafael Nadal ? Le courage. Et il n'en manque pas. Au bord du précipice à chaque jeu dans la troisième manche (breaké à 1-1, débreak à 2-1, breaké à 2-2, débreak à 3-2), il s'accroche (15 balles de break sauvées sur 26) et attend la baisse de régime adverse. Elle arrive à la vue du trophée à 6-5 (30-30) au troisième set. Sur son service, le Serbe commet deux fautes directes.

Le couteau entre les dents, Rafael Nadal se bat, se montre plus agressif et fait craquer son adversaire au tie-break. Le numéro 1 mondial appelle le kiné pour se faire manipuler le bas du dos et reprend du service en réalisant le break d'entrée à 1-0 sur un coup droit gagnant. C'est Robocop, version Phénix. A bout de forces et victime de crampes, le Majorquin doit rendre les armes. Sur un 55e coup gagnant, le numéro 1 mondial s'écroule sur le stadium Arthur-Ashe. Après avoir salué son valeureux adversaire, il s'agenouille, hurle sa joie, embrasse le court, puis reçoit son premier trophée à l'US Open avec une casquette des pompiers de New York sur la tête. Avec 63 victoires pour 2 défaites cette saison, l'ouragan poursuit son chemin dès ce week-end en Serbie.
S.D.


REACTIONS


Nadal : «Sur la bonne voie»


Malgré sa sixième défaite d'affilée douloureuse contre Novak Djokovic, Rafael Nadal estime qu'il connaît la route pour faire changer le résultat.

En entrant en salle de presse, Rafael Nadal met toute de suite les choses au point. Quand une question fuse sur l'interruption médicale de Novak Djokovic à 1-0 au quatrième set, la réponse claque : «Vous n'allez pas commencer sur cette mauvaise voie. Parlons du match. Ce n'est pas l'endroit pour chercher des excuses et savoir pourquoi il a arrêté le match ou si j'étais fatigué.» Alors parlons du match.

Si l'Espagnol se montre «plus heureux (Ndlr : ou plutôt moins malheureux) après cette finale que celle de Wimbledon car il est sur le bon chemin pour essayer de le battre», il déplore la qualité de son service. «J'ai eu ma chance. Mais mon service ne m'a pas aidé. Je n'avais pas de points gratuits et je ne commençais pas souvent le point avec l'avantage sur mon engagement, déplore le Majorquin. Quand tu es fatigué, tu as besoin de point gratuit. L'an dernier, j'en avais. Cette année, je n'en avais pas. Cela change beaucoup le match.» Et il coche également dans la case des regrets, les deux premiers jeux du quatrième set : «Au premier jeu à 40-40 sur son service, j'essaie de l'agresser en coup droit mais je rate. C'était un moment important car je sentais que c'était le moment.»

«Six défaites consécutives, c'est bien sûr douloureux. Mais je rentre à la maison en sachant ce que je dois faire.»

Tout en louant la performance de Novak Djokovic qui a été «grand» et qui réalise une «saison fantastique probablement impossible à reproduire», il voit un coin de ciel bleu malgré la défaite : «Six défaites consécutives, c'est bien sûr douloureux. Mais je rentre à la maison en sachant ce que je dois faire, je suis sur la bonne voie. Je vais travailler tous les jours jusqu'à ce que la situation change. J'ai particulièrement aimé l'aspect mental. Je me suis battu sur chaque balle, je n'ai jamais lâché et j'ai toujours essayé de trouver des solutions. J'ai commencé à être plus agressif, un peu plus dans le court et à changer les directions avec mon coup droit.» Et sur sa saison ponctuée par un seul titre en Grand Chelem à Roland-Garros et des finales à Wimbledon et l'US Open, il estime que c'est «un résultat fantastique». Pour la suite, il part rejoindre en avion privé ses coéquipiers de Coupe Davis à Cordoue.
S.D.


Pour Novak Djokovic, un déclic s'est produit l'an dernier à l'US Open. Depuis, il croit plus en ses chances, a modifié sa programmation et se montre plus agressif. Résultat : un 3e Grand Chelem dans la saison.

«Novak Djokovic, qu'est-ce qui a fait la différence par rapport à l'an dernier ?

L'an dernier, j'ai disputé un grand match contre Rafa (Nadal) en finale. J'aurais pu perdre au premier tour contre Viktor (Troïcki) quand j'étais mené deux sets à zéro. Je gagne cette rencontre et je bats Roger (Federer) lors d'un grand match. Ces victoires contre les meilleurs m'ont donné confiance et m'ont permis de croire que je pouvais remporter des Grands Chelems. Ca a été un déclic dans ma tête. Aujourd'hui, je frappe des coups que je n'aurais peut-être pas frappés il y a deux ou trois ans. Je suis plus agressif et j'ai une approche différente des demi-finales et des finales dans les Majeurs, notamment contre Rafa et Roger. J'attendais trop la faute, je ne jouais pas mon meilleur tennis et je n'avais pas vraiment une attitude positive pour croire en mes chances. L'US Open 2010 a été un des tournants dans ma carrière.

Lors de cette finale, comment avez-vous géré votre problème au dos ?

Ils m'ont donné des anti-douleurs, puis ils m'ont massé le dos et la jambe. Heureusement, j'ai pu demander un temps mort médical et cela m'a aidé dans le quatrième set. Sur mon service, j'ai donc cherché davantage la précision que la vitesse en raison de la douleur. Il attendait peut-être des services plus forts, il a retourné court et j'ai pu prendre ma chance. Je devais raccourcir les échanges parce qu'il était mieux physiquement que moi après le gain du troisième set.

«L'année prochaine, si je fais déjà la moitié de ce que j'ai fait cette année, je serai heureux.»

Comment expliquez-vous vos victoires consécutives sur Roger Federer et Rafael Nadal ?

Cette année, mes résultats sont incroyables. Je pense que cela vient aussi d'une bonne programmation. Aujourd'hui, je sais quand je dois faire une petite pause, quand mon corps a besoin de repos, quand je dois être prêt et comment me préparer. J'ai appris à mieux gérer ma programmation grâce à une excellente équipe qui m'aide à être performant lors des événements importants. Après une longue saison et beaucoup de matches, je sens que je suis prêt mentalement et physiquement.

Quel est votre prochain objectif ?

J'ai encore beaucoup de choses à me prouver et à prouver au monde du tennis. Je veux encore gagner plus de Grands Chelems. Ce serait incroyable de réussir à gagner sur les quatre Grands Chelems. Mon ambition est donc de remporter Roland-Garros, mais cela prendra du temps.

Vous sentez-vous capable de réaliser le Grand Chelem ?

Combien de joueurs l'ont déjà fait ? Un ou deux (rires). L'année prochaine, si je fais déjà la moitié de ce que j'ai fait cette année, je serai heureux. Je ne veux pas dire que c'est impossible car tout est possible. Mais il est difficile de répondre que je peux gagner quatre Grands Chelems dans une année. »
S.D.
Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×