US OPEN 2013

Auteur  
# 25/08/2013 à 20:04 Nico
Nadal : «Dans une bonne position»

Vainqueur à Montréal et Cincinnati, Rafael Nadal arrive dans la meilleure position possible pour s'imposer à l'US Open mais aussi pour redevenir n°1 mondial. Il le sait, mais comme d'habitude ne s'enflamme pas.

«Rafael Nadal, à quoi attribuez-vous ces succès fracassants sur dur cette année ?

Je joue de manière plus agressive, mais si je peux le faire c'est parce que je joue bien : c'est la chose la plus importante. Donc oui c'est vrai que j'essaie de prendre la balle un peu plus tôt et que j'ai travaillé afin de rendre mon jeu plus agressif. Mais il ne faut pas non plus oublier que dans le passé j'ai eu de bons résultats sur cette surface. Ce n'est pas comme si j'avais tout changé du jour au lendemain de manière un peu folle. J'ai gagné mais il y a des matches que j'aurais pu perdre : face à Novak à Montréal ou Roger à Cincinnati. Mais avec la confiance j'ai joué de mieux en mieux et j'ai battu de très sérieux adversaires. J'ai remporté deux grands tournois avant de venir ici et je vais faire de mon mieux sur cet US Open.

Que représenterait pour vous le fait de finir n°1 mondial après tout ce que vous avez traversé ?

Ce serait mieux d'en parler après ce tournoi. Je pense que cet US Open fera une grosse différence : je ne dis pas que tout sera décidé mais que les choses seront plus claires. Ou pas (rire). Je suis dans une bonne position mais rien de décisif car il y a 2000 points à prendre dans ce tournoi du Grand Chelem. Si j'en suis là c'est parce que j'ai joué de manière fantastique et qu'il ne faut pas oublier que j'ai trois zéros au compteur (Open d'Australie, Miami, Wimbledon) et que ça fait beaucoup pour être n°1 mondial. Mais je vais essayer. Vous aimez bien tous parler de ça mais vous savez ce n'est pas mon objectif d'être n°1 mondial. Mon objectif c'est d'être compétitif et de finir l'année avec de bonnes sensations. N°1 ou pas, ma saison sera fantastique.

Vous avez triomphé à New York en 2010, fait finale en 2011 et étiez absent l'an dernier : que signifie ce tournoi pour vous ?

Avoir un tel événement dans une des plus importantes villes du monde est fantastique pour notre sport. La saison passée j'ai dû le regarder à la télévision mais cette fois j'ai la chance d'être présent donc c'est formidable. J'ai aussi la chance d'être prêt, d'avoir la bonne attitude et de pouvoir faire de mon mieux à chaque instant. Je peux perdre, je peux gagner mais ce qui est certain c'est que je donne tout à l'entraînement et que je vais tout donner en match aussi. J'effectue mes dernières sessions d'entraînement avant le premier tour, ça c'est ce qui compte en ce moment. Je suis concentré sur Ryan Harrison, qui sera un adversaire dangereux.

Pensez-vous toujours que cette surface soit la pire pour vos genoux ?

Je ne suis pas docteur (sourire). C'est une conversation qu'on a eu des centaines de fois déjà et parfois j'avais l'impression de ne pas avoir le droit d'en parler sans être accusé de me plaindre seulement parce que j'avais de meilleurs résultats sur terre battue. Mais aujourd'hui j'ai eu de bons résultats sur cette surface, j'aime jouer dessus et je m'y sens en confiance. La vérité c'est que ce sujet ne concerne plus ma génération et que si j'en parle c'est pour les suivantes : ce serait bien si l'ATP pouvait trouver une solution parce qu'à mon avis les courts en dur sont encore un peu trop agressifs pour avoir une très longue carrière.»
C.B.

PROGRAMME DE LUNDI

Arthur Ashe Stadium
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Agnieszka Radwanska (POL/n°3) - Silvia Soler-Espinosa (ESP) 1-0

Pas avant 13h00 (19h00, heure française)

Kirsten Flipkens (BEL/n°12) - Venus Williams (USA) 1-0
Ryan Harrison (USA) - Rafael Nadal (ESP/n°2) 0-1
Serena Williams (USA/n°1) - Francesca Schiavone (ITA) 5-2
Roger Federer (SUI/n°7) - Grega Zemlja (SLO) 2-0

Louis Armstrong Stadium
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Olga Govortsova (BLR) - Na Li (CHI/n°5) 0-3
Richard Gasquet (FRA/n°8) - Michael Russel (USA) 0-0
Mandy Minella (LUX) - Sloane Stephens (USA/n°15) 0-0
Pas avant 17h30 (23h30, heure française)
Nick Kyrgios (AUS) - David Ferrer (ESP/n°4) 0-0

Grandstand
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Albert Ramos (ESP) - Bernard Tomic (AUS) 0-0
Fernando Verdasco (ESP/n°27) - Ivan Dodig (CRO) 1-0
Jelena Jankovic (SER/n°9) - Madison Keys (USA) 0-0
Lucie Hradecka (RTC) - Angelique Kerber (ALL/n°8) 0-2

Court n°4
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Kaia Kanepi (EST/n°25) - Vania King (USA) 2-0
Ernests Gulbis (LET/n°30) - Andreas Haider-Maurer (AUT) 1-0
Roberto Bautista Agut (ESP) - Thomaz Belluci (BRE) 0-0
Mathilde Johansson (FRA) - Bethanie Mattek-Sands (USA) 0-0

Court n°6
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Feliciano Lopez (ESP/n°23) - Florent Serra (FRA) 1-1
Sharon Fichman (CAN) - Sorana Cirstea (ROU/n°19) 1-0
Andrey Kuznetsov (RUS) - Dudi Sela (ISR) 0-0
Ekaterina Makarova (RUS/n°24) - Polona Hercog (SLO) 1-1

Court n°7
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Coco Vandeweghe (USA) - Aleksandra Krunic (SER) 0-0
Rhyne Williams (USA) - Nikolay Davydenko (RUS) 0-0
Monica Puig (PER) - Alisa Kleybanova (RUS) 0-0
Rogerio Dutra Silva (BRE) - Vasek Pospisil (CAN) 0-0

Court n°8
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Aljaz Bedene (SLO) - Dmitry Tursunov (RUS/n°32) 0-0
Stefanie Voegele (SUI) - Anna Schmiedlova (SLQ) 0-0
Kurumi Nara (JAP) - Alexandra Cadantu (ROU) 0-0

Court n°9
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Patricia Mayr-Achleitner (AUT) - Magdalena Rybarikova (SLQ/n°29) 0-0
Stéphane Robert (FRA) - Albano Olivetti (FRA) 0-0
Irina-Camelia Begu (ROU) - Urszula Radwanska (POL) 1-0

Court n°10
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Maria-Teresa Torro-Flor (ESP) - Marina Erakovic (NZL) 0-0
Caroline Garcia (FRA) - Shelby Rogers (USA) 0-0
Virginie Razzano (FRA) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°32) 0-0
Robin Haase (HOL) - Frank Dancevic (CAN) 1-0

Court n°11
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Lauren Davis (USA) - Carla Suarez Navarro (ESP/n°18) 0-0
Kenny De Schepper (FRA) - Bradley Klahn (USA) 0-0
Kristina Mladenovic (FRA) - Anabel Medina Garrigues (ESP) 0-0
Santiago Giraldo (COL) - Carlos Berlocq (ARG) 1-3

Court n°13
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Daniel Evans (GBR) - Kei Nishikori (JAP/n°11) 0-0
Vera Dushevina (RUS) - Sabine Lisicki (ALL/n°16) 0-1
Paula Ormaechea (ARG) - Kimiko Date-Krumm (JAP) 0-0
Karolina Pliskova (RTC) - Eugenie Bouchard (CAN) 0-0

Court n°14
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Petra Cetkovska (RTC) - Sofia Arvidsson (SUE) 0-0
Mikhail Kukushkin (KAZ) - Andrej Martin (SLQ) 0-0
Kiki Bertens (HOL) - Jie Zheng (CHI) 0-0

Court n°15
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Jan-Lennard Struff (ALL) - Guillaume Rufin (FRA) 0-0
Yaroslava Shvedova (KAZ) - Olga Puchkova (RUS) 0-0
Estrella Cabeza Candela (ESP) - Ashleig Barty (AUS) 0-0
Galina Voskoboeva (KAZ) - Monica Niculescu (ROU) 1-0

Court n°17
A partir de 11h00 (17h00, heure française
)

Laura Robson (GBR/n°30) - Lourdes Dominguez Lino (ESP) 0-2
Jamie Hampton (USA/n°32) - Lara Arruabarrena (ESP) 0-1
Pablo Cuevas (URU) - Janko Tipsarevic (SER/n°18) 0-0
Tommy Robredo (ESP/n°19) - Marinko Matosevic (AUS) 0-1
# 27/08/2013 à 11:21 Nico
RESULTATS DE LUNDI

Arthur Ashe Stadium
(Terminé) Ryan Harrison (USA) - Rafael Nadal (ESP/N.2) 4/6 2/6 2/6
(Reporté) Roger Federer (SUI/N.7) - Grega Zemlja (SLO)

Louis Armstrong Stadium
(Terminé) Richard Gasquet (FRA/N.8) - Michael Russell (USA) 6/3 6/4 6/2
(Terminé) Nick Kyrgios (AUS) - David Ferrer (ESP/N.4) 5/7 3/6 2/6

Grandstand
(Terminé) Albert Ramos (ESP) - Bernard Tomic (AUS) 3/6 6/3 6/4 6/7(1) 3/6
(Terminé) Fernando Verdasco (ESP/N.27) - Ivan Dodig (CRO) 3/6 5/7 6/1 6/4 3/6

Court n°4
(Terminé) Ernest Gulbis (LAT/N.30) - Andreas Haider-Maurer (AUT) 6/3 3/6 6/1 6/7(4) 4/6
(Terminé) Roberto Bautista Agut (ESP) - Thomaz Bellucci (BRA) 6/3 6/2 6/2

Court n°6
(Terminé) Feliciano Lopez (ESP/N.23) - Florent Serra (FRA) 6/7(4) 6/2 6/3 6/3
(Terminé) Andrey Kuznetsov (RUS) - Dudi Sela (ISR) 6/7(2) 3/6 7/6(2) 7/5 4/6

Court n°7
(Terminé) Rhyne Williams (USA) - Nikolay Davydenko (RUS) 3/6 6/4 6/1 5/7 0/6

Court n°8
(Terminé) Aljaz Bedene (SLO) - Dimitry Tursunov (RUS/N.32) 5/7 6/4 3/6 0/6

Court n°9
(Terminé) Stéphane Robert (FRA) - Albano Olivetti (FRA) 6/3 6/3 6/4

Court n°10
(Terminé) Robin Haase (NED) - Frank Dancevic (CAN) 6/7(5) 6/3 5/7 6/7(3))

Court n°11
(Terminé) Kenny De Schepper (FRA) - Bradley Klahn (USA) 7/6(5) 2/6 6/7(0) 6/7(4)
(Reporté) Santiago Giraldo (COL) - Carlos Berlocq (ARG) 6/3 3/6 7/6(2) 2.1

Court n°13
(Terminé) Daniel Evans (GBR) - Kei Nishikori (JAP/N.11) 6/4 6/4 6/2

Court n°14
(Terminé) Mikhail Kukushkin (KAZ) - Andrej Martin (SVK) 6/4 7/6(2) 7/5
(Reporté) Rogerio Dutra Silva (ESP) - Vasek Pospisil (CAN) 4/6 3/6 7/6(9) 4/0

Court n°15
(Terminé) Jan-Lennard Struff (ALL) - Guillaume Rufin (FRA) 6/7(4) 3/6 6/2 6/2 1/6

Court n°17
(Terminé) Pablo Cuevas (URU) - Janko Tipsarevic (SRB/N.18) 3/6 7/6(5) 3/6 ab.
(Terminé) Tommy Robredo (ESP/N.19) - Marinko Matosevic (AUS) 6/3 6/7(6) 6/3 6/2
tennisleader.fr

Pas de problème pour Nadal

Rafael Nadal, récent vainqueur à Montréal et Cincinnati, n'a pas connu de problème pour passer le premier tour de l'US Open lundi. L'Espagnol, de nouveau n°2 mondial, a dominé l'Américain Ryan Harrison (6-4, 6-2, 6-2) et rencontrera Dutra Silva ou Pospisil.

Le grand favori du tournoi n'a connu aucune difficulté lors de son entrée en lice. Rafael Nadal, auteur du doublé Montréal-Cincinnati, a dominé l'Américain Ryan Harrison en trois manches (6-4, 6-2, 6-2). Déjà très bien en jambes et avec le coup droit des grands jours, il a détruit l'organisation advserse. Harrison a de l'envie et du potentiel mais le tout reste encore trop brouillon pour bousculer un cador comme le n°2 mondial. Après une honnête résistance dans le premier set, le 97e joueur mondial a subi une démolition en règle : promené dans tous les coins du court, transpercé sur ses tentatives de montée, agressé non stop.

Pour le vainqueur 2010 et finaliste 2011, le scénario a donc été parfait. On l'a même vu très souvent au filet et il s'est également livré sans retenue physiquement avec quelques coups en bout de course de gala. «C'était mon premier match à l'US Open et sur le court Arthur Ashe depuis deux ans alors le sentiment est fantastique. Je suis ravi de la manière dont je joue en ce moment mais je prends tout ça au jour le jour et je ne me dis que pas que je vais forcément très bien joué ici parce que j'ai gagné deux grois tournois avant. J'ai bien commencé et c'était important car les conditions sont difficiles et qu'en plus un premier tour n'est jamais facile.»
C.B

PROGRAMME DE MARDI

Arthur Ashe stadium
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Petra Kvitova (RTC/n°7) - Misaki Doi (JAP) 1-0

Pas avant 13h00 (19h00, heure française)

Caroline Wozniacki (DAN/n°6) - Ying-Ying Duan (CHN) 0-0
Roger Federer (SUI/n°7) - Grega Zemlja (SLO) 2-0

A partir de 19h00 (01h00, heure française)

Novak Djokovic (SER/n°1) - Ricardas Berankis (LIT) 0-0
Dinah Pfizenmaier (ALL) - Victoria Azarenka (BLR/n°2) 0-1

Louis Armstrong stadium
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Thomas Fabbiano (ITA) - Milos Raonic (CAN/n°10) 0-0
Guido Pella (ARG) - Sam Querrey (USA/n°26) 0-0
Olivia Rogowska (AUS) - Sara Errani (ITA/n°4) 0-0
Victoria Duval (USA) - Samantha Stosur (AUS/n°11) 0-0

Grandstand
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Ana Ivanovic (SER/n°13) - Anna Tatishvili (GEO) 1-0
Julia Goerges (ALL) - Christina McHale (USA) 0-0
John Isner (USA/n°13) - Filippo Volandri (ITA) 0-0
Paolo Lorenzi (ITA) - Tomas Berdych (RTC/n°5) 0-0

Court 4
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Julien Benneteau (FRA/n°31) - Michal Przysiezny (POL) 0-0
Nicole Gibbs (USA) - Flavia Pennetta (ITA) 0-0
Denis Istomin (UZB) - Nicolas Almagro (ESP/n°15) 2-0
Tsvetana Pironkova (BUL) - Alison Riske (USA) 0-0

Court 6
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Timea Babos (HON) - Roberta Vinci (ITA/n°10) 0-1
Horacio Zeballos (ARG) - Adrian Mannarino (FRA) 0-0
Elina Svitolina (UKR) - Dominika Cibulkova (SLQ/n°17) 0-0
Donna Vekic (CRO) - Mariana Duque-Marino (COL) 0-0

Court 7
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Maria Kirilenko (RUS/n°14) - Yanina Wickmayer (BEL) 1-1
Joao Sousa (POR) - Grigor Dimitrov (BUL/n°25) 0-0
Mirjana Lucic-Baroni (CRO) - Sachia Vickery (USA)
Florian Mayer (ALL) - Juan Monaco (ARG/n°28) 4-1

Court 8
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Pablo Andujar (ESP) - Thiemo de Bakker (HOL) 0-0
Karin Knapp (ITA) - Grace Min (USA) 0-0
Maria Sanchez (USA) - Daniela Hantuchova (SLQ) 0-0
Johanna Larsson (SUE) - Mona Barthel (ALL/n°28) 0-2

Court 9
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Lesia Tsurenko (UKR) - Lucie Safarova (RTC) 0-0
Casey Dellacqua (AUS) - Ajla Tomljanovic (CRO) 0-1
Yen-Hsun Lu (TPE) - Daniel Gimeno-Traver (ESP) 0-0
Aleksandra Wozniak (CAN) - Vesna Dolonc (SER) 0-0

Court 10
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Elena Vesnina (RUS/n°22) - Annika Beck (ALL) 0-0
Albert Montanes (ESP) - Edouard Roger-Vasselin (FRA) 1-1
Nadia Petrova (RUS/n°20) - Julia Glushko (ISR) 0-0
Jiri Vesely (RTC) - Denis Kudla (USA) 0-0

Court 11
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Collin Altamirano (USA) - Philipp Kohlschreiber (ALL/n°22) 0-0
Alizé Cornet (FRA/n°26) - Maria Joao Koehler (POR) 1-0

Pas avant 14h00 (20h00, heure française)

Santiago Giraldo (COL) - Carlos Berlocq (ARG) (match en cours 3-6, 6-3, 7-6[6], 2-1) 1-3
Donald Young (USA) - Martin Klizan (SLV) 0-0
Heather Watson (GBR) - Simona Halep (ROU/n°21) 0-0

Court 13
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Bojana Jovanovski (SER) - Andrea Petkovic (ALL) 0-2
Jerzy Janowicz (POL/n°14) - Maximo Gonzalez (ARG) 0-0
Jack Sock (USA) - Philipp Petzchner (ALL) 0-0
Shuai Peng (CHN) - Yvonne Meusburger (AUT) 1-0
Tobias Kamke (ALL) - Steve Johnson (USA) 0-0

Court 14
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Su-Wei Hsieh (TPE) - Klara Zakopalova (RTC/n°31) 1-0
Lukasz Kubot (POL) - Jarkko Nieminen (FIN) 1-1
Rogerio Dutra Silva (BRE) - Vasek Pospisil (CAN) (match en cours, 4-6, 3-6, 7-6[9], 4-0) 0-0

Court 15
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Jana Cepelova (SLV) - Camilia Giorgi (ITA) 0-0
Sergiy Stakhovsky (UKR) - Jérémy Chardy (FRA) 0-0
Chanelle Scheepers (AFS) - Chanel Simmonds (AFS) 0-0
Benjamin Becker (ALL) - Lukas Rosol (RTC) 1-0

Court 16
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Michelle Larcher De Brito (POR) - Eleni Daniilidou (GRE) 0-0

Court 17
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Varvara Lepchenko (USA) - Alexandra Dulgheru (ROU) 0-0
Adrian Ungur (ROU) - Gaël Monfils (FRA) 0-0
Tommy Haas (ALL/n°12) - Paul-Henri Mathieu (FRA) 0-2
Svetlana Kuzntestova (RUS/n°27) - Mallory Burdette (USA)
# 28/08/2013 à 14:49 Nico
RESULTATS DE MARDI

Arthur Ashe Stadium
Roger Federer (SUI/7) - Grega Zemlja (SLO) 6/3 6/2 7/5
Novak Djokovic (SRB/1) - Ricardas Berankis (LTU) 6/1 6/2 6/2

Louis Armstrong Stadium
Thomas Fabbiano (ITA) - Milos Raonic (CAN/10) 3/6 6/7(6) 3/6 Guido Pella (ARG) - Sam Querrey (USA/26) 6/7(3) 6/4 1/6 2/6

Grandstand
John Isner (USA/13) - Filippo Volandri (ITA) 6/0 6/2 6/3
Paolo Lorenzi (ITA) - Tomas Berdych (CZE/5) 1/6 4/6 1/6
Tobias Kamke (GER) - Steve Johnson (USA) 6/7(4) 6/4 7/6(7) 6/2)

Court n°4
Julien Benneteau (FRA/31) - Michal Przysiezny (POL) 6/4 5/7 6/4 6/4
Denis Istomin (UZB) - Nicolas Almagro (ESP/15) 6/3 6/1 4/6 6/3

Court n°6
Horacio Zeballos (ARG) - Adrian Mannarino (FRA) 6/4 4/6 2/6 1/6

Court n°7
Joao Sousa (POR) - Grigor Dimitrov (BUL/25) 3/6 6/3 6/4 5/7 6/2
Florian Mayer (GER) - Juan Monaco (ARG/28) 6/4 6/2 3/0 ab.

Court n°8
Pablo Andujar (ESP) - Thiemo de Bakker (NED) 6/4 6/4 6/4

Court n°9
Yen-Hsun Lu (TPE) - Daniel Gimeno-Traver (ESP) 6/4 7/6(5) 6/3

Court n°10
Albert Montanes (ESP) - Edouard Roger-Vasselin (FRA) 3/6 2/6 4/6
Jiri Vesely (CZE) - Denis Kudla (USA) 2/6 2/6 7/6(6) 5/7

Court n°11
Collin Altamirano (USA) - Philipp Kohlschreiber (GER/22) 1/6 3/6 1/6
Santiago Giraldo (COL) - Carlos Berlocq (ARG) 3-6 6-3 7-6(6) 4/6 2/6
Donald Young (USA) - Martin Klizan (SVK) 6/1 6/0 6/1

Court n°13
Jerzy Janowicz (POL/14) - Maximo Gonzalez (ARG) 4/6 4/6 2/6
Jack Sock (USA) - Philipp Petzschner (GER) 7/6(2) 3/6 5/2 ab.

Court n°14
Lukasz Kubot (POL) - Jarkko Nieminen (FIN) 5/7 5/7 2/6
Rogerio Dutra Silva (BRA) - Vasek Pospisil (CAN) 4/6 3/6 7/6(9) 6/2 7/6(10)

Court n°15
Sergiy Stakhovsky (UKR) - Jeremy Chardy (FRA) 4/6 6/4 2/6 6/4 4/6
Benjamin Becker (GER) - Lukas Rosol (CZE) 6/3 3/6 6/3 6/4

Court n°17
Adrian Ungur (ROU) - Gael Monfils (FRA) 1/6 2/6 0/6
Tommy Haas (GER/12) - Paul-Henri Mathieu (FRA) 6/4 6/4 6/1
tennisleader.fr

PROGRAMME DE MERCREDI

Arthur-Ashe stadium
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Sofia arvidsson (SUE) - Na Li (CHN/n°5) 0-2

Pas avant 13h00 (19h00, heure française)

Guillermo Garcia-Lopez (ESP) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°6) 0-0
Serena Williams (USA/n°1) - Galina Voskoboeva (KAZ) 1-0

A partir de 19h00 (01h00, heure française)

Andy Murray (GBR/n°3) - Michaël Llodra (FRA) 3-0
Urszula Radwanska (POL) - Sloane Stephens (USA/n°15) 1-0

Louis-Armstrong Stadium
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Agnieszka Radwanska (POL/n°3) - Maria-Teresa Torro-Flor (ESP) 0-0

Pas avant 13h00 (19h00, heure française)

Venus Williams (USA) - Jie Zheng (CHN) 1-0
Lleyton Hewitt (AUS) - Brian Baker (USA) 0-0

Pas avant 17h30 (22h30, heure française)

James Blake (USA) - Ivo Karlovic (CRO) 3-4

Grandstand
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Daniel Brands (ALL) - Kevin Anderson (AFS/n°17) 0-0
Eugenie Bouchard (CAN) - Angelique Kerber (ALL/n°8) 0-0
Stanislas Wawrinka (SUI/n°9) - Radek Stepanek (RTC) 0-3
Jamie Hampton (USA/n°23) - Kristina Mladenovic (FRA) 0-0

Court 4
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Nicolas Mahut (FRA) - Mikhail Youzhny (RUS/n°21) 0-1
Kaia Kanepi (EST/n°25) - Anna Schmiedlova (SLV) 0-0
Igor Sijsling (HOL) - Peter Gojowczyk (ALL) 0-0
Yaroslava Shvedova (KAZ) - Patricia Mayr-Achleitner (AUT) 1-0

Court 6
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


David Goffin (BEL) - Alexandr Dolgopolov (UKR) 0-0
Victor Hanescu (ROU) - Leonardo Mayer (ARG) 0-0

Court 7
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Ashleigh Barty (AUS) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°32) 0-1
Andreas Seppi (ITA/n°20) - Xavier Malisse (BEL) 0-1
Jurgen Melzer (AUT/n°29) - Evgeny Donskoy (RUS) 0-0

Court 8

Jurgen Zopp (EST) - Marcel Granollers (ESP) 0-0

Court 11
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Marcos Baghdatis (CHY) - Go Soeda (JAP) 1-0
Laura Robson (GBR/n°30) - Caroline Garcia (FRA) 0-0
Paula Ormaechea (ARG) - Sabine Lisicki (ALL/n°16) 0-0
Kurumi Nara (JAP) - Sorana Cirstea (ROU/n°19) 0-0

Court 13
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Lukas Lacko (SLV) - Somdev Devvarman (IND) 0-0
Ekaterina Makarova (RUS/n°24) - Bethanie Mattek-Sands (USA) 1-0
Benoît Paire (FRA/n°24) - Alex Bogomolov Jr (RUS) 0-0
Jelena Jankovic (SER/n°9) - Alisa Kleybanova (RUS) 1-2

Court 17
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Coco Vandeweghe (USA) - Carla Suarez Navarro (ESP/n°18) 0-0
Tim Smyczek (USA) - James Duckworth (AUS) 0-0
Rajeev Ram (USA) - Fabio Fognini (ITA/n°16) 0-0
# 29/08/2013 à 10:16 Nico
RESULTATS DE MERCREDI

Arthur Ashe Stadium
(Terminé) Guillermo Garcia-Lopez (ESP) - Juan Martin Del Potro (ARG/6) 3/6 7/6(5) 4/6 6/7(7)
(Terminé) Andy Murray (GBR/3) - Michael Llodra (FRA) 6/2 6/4 6/3

Louis Armstrong Stadium
(Terminé) James Blake (USA) - Ivo Karlovic (CRO) 7/6(2) 6/3 4/6 6/7(2) 6/7(2)

Grandstand
(Terminé) Daniel Brands (GER) - Kevin Anderson (RSA/17) 5/7 6/4 2/6 3/6
(Terminé) Lleyton Hewitt (AUS) - Brian Baker (USA) 6/3 4/6 6/3 6/4

Court 17
(Terminé) Tim Smyczek (USA) - James Duckworth (AUS) 3/6 6/2 6/4 6/1
(Terminé) Rajeev Ram (USA) - Fabio Fognini (ITA/16) 6/1 6/2 6/2

Court 13
(Terminé) Lukas Lacko (SVK) - Somdev Devvarman (IND) 6/4 1/6 2/6 6/4 4/6
(Terminé) Benoit Paire (FRA/24) - Alex Bogomolov Jr. (RUS) 5/7 6/2 4/6 7/5 6/7(5)

Court 11
(Terminé) Marcos Baghdatis (CYP) - Go Soeda (JPN) 6/4 6/3 6/1
(Terminé) Stanislas Wawrinka (SUI/9) - Radek Stepanek (CZE) 7/6(2) 6/3 6/2

Court 4
(Terminé) Nicolas Mahut (FRA) - Mikhail Youzhny (RUS/21) 4/6 4/6 6/7(4)
(Terminé) Igor Sijsling (NED) - Peter Gojowczyk (GER) 6/7(7) 6/2 1/6 4/6

Court 6
(Terminé) David Goffin (BEL) vs. Alexandr Dolgopolov (UKR) 2/6 4/6 4/6
(Terminé) Victor Hanescu (ROU) vs. Leonardo Mayer (ARG) 6/7(4) 4/6 6/3 6/7(4)

Court 7
(Terminé) Andreas Seppi (ITA) [20] vs. Xavier Malisse (BEL) 6/3 3/6 7/5 7/5

Court 8
(Terminé) Jurgen Zopp (EST) vs. Marcel Granollers (ESP) 1/6 6/3 1/6 3/6 4/6

Court 10
(Terminé) Jurgen Melzer (AUT) [29] vs. Evgeny Donskoy (RUS) 5/7 3/6 6/7(3)

PROGRAMME DE JEUDI

Arthur Ashe Stadium
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Flavia Pennetta (ITA) - Sara Errani (ITA/n°4) : 3-2

Pas avant 13h00 (19h00, heure française)

Serena Williams (USA/n°1) - Galina Voskoboeva (KAZ) : 1-0
Roger Federer (SUI/n°7) - Carlos Berlocq (ARG) : 1-0

A partir de 19h00 (01h00, heure française)

Caroline Wozniacki (DAN/n°6) - Chanelle Scheepers (AFS) : 1-0
Rogerio Dutra Silva (BRE) - Rafael Nadal (ESP/n°2) : 0-0

Louis Armstong Stadium
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Eugenie Bouchard (CAN) - Angelique Kerber (ALL/n°8) : 0-0
Roberto Bautista Agut (ESP) - David Ferrer (ESP/n°4) : 0-1
Aleksandra Wozniak (CAN) - Victoria Azarenka (BLR/n°2) : 0-1

Pas avant 17h30 (23h30 heure française)

John Isner (USA/n°13) - Gaël Monfils (FRA) : 3-3

Grandstand
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Christina McHale (USA) - Elina Svitolina (UKR) : 0-0
Ana Ivanovic (SER/n°13) - Alexandra Dulgheru (ROU) : 0-0
Adrian Mannarino (FRA) - Sam Querrey (USA/n°26) : 0-0
Pablo Andujar (ESP) - Milos Raonic (CAN/n°10) : 0-1

Court n°4
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Jelena Jankovic (SER/n°9) - Alisa Kleybanova (RUS) : 1-2
Dudi Sela (ISR) - Janko Tipsarevic (SER/n°18) : 0-2
Petra Kvitova (RTC/n°7) - Bojana Jovanovski (SER) : 0-0
Julia Glushko (ISR) - Sachia Vickery (USA) : 0-0

Court n°6
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Kaia Kanepi (EST/n°25) - Anna Schmiedlova (SVQ) : 0-0
Elena Vesnina (RUS/n°22) - Karin Knapp (ITA) : 1-0
Andreas Haider-Maurer (AUT) - Mikhail Kukushkin (KAZ) : 1-0
Ivan Dodig (CRO) - Nikolay Davydenko (RUS) : 1-1

Court n°7
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Ekaterina Makarova (RUS/n°24) - Bethanie Mattek-Sands (USA) : 1-0
Guillaume Rufin (FRA) - Dmitry Tursunov (RUS/n°32) : 0-0

Pas avant 15h00 (21h00 heure française)

Maria Kirilenko (RUS/n°14) - Michelle Larcher De Brito (POR) : 0-0
Camila Giorgi (ITA) - Su-Wei Hsieh (TPE) : 0-0

Court n°8
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Lucie Safarova (RTC) - Roberta Vinci (ITA/n°10) : 1-1
Donna Vekic (CRO) - Simona Halep (ROU/n°21) : 0-0

Court n°11
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Svetlana Kuznetsova (RUS/n°27) - Shuai Peng (CHN) : 3-2
Maximo Gonzalez (ARG) - Jack Sock (USA) : 0-0
Tommy Robredo (ESP/n°19) - Franck Dancevic (CAN) : 0-0
Daniela Hantuchova (SVQ) - Victoria Duval (USA) : 0-0

Court n°13
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Kurumi Nara (JAP) - Sorana Cirstea (ROU/n°19) : 0-0
Richard Gasquet (FRA/n°8) - Stéphane Robert (FRA) : 0-0
Alison Riske (USA) - Mona Barthel (ALL/n°28) : 0-0
Edouard Roger-Vasselin (FRA) - Philipp Kohlschreiber (ALL/n°22) : 0-1

Court n°17
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Paula Ormaechea (ARG) - Sabine Lisicki (ALL/n°16) : 0-0
Alizé Cornet (FRA/n°26) - Ajla Tomljanovic (CRO) : 0-0
Bernard Tomic (AUS) - Daniel Evans (GBR) : 0-0
Feliciano Lopez (ESP/n°23) - Bradley Klahn (USA) : 0-0
# 30/08/2013 à 12:07 Nico
RESULTATS DE JEUDI

Arthur Ashe Stadium
(Terminé) Roger Federer (SUI) [7] - Carlos Berlocq (ARG) 6/3 6/2 6/1
(Terminé) Rogerio Dutra Silva (BRA) - Rafael Nadal (ESP) [2] 2/6 1/6 0/6

Louis Armstrong Stadium
(Terminé) Roberto Bautista Agut (ESP) - David Ferrer (ESP) [4] 3/6 7/6(5) 1/6 2/6
(Terminé) John Isner (USA) [13] - Gael Monfils (FRA) 7/5 6/2 4/6 7/6(4)

Grandstand
(Terminé) Adrian Mannarino (FRA) - Sam Querrey (USA) [26] 7/6(4) 7/6(5) 6/7(5) 6/4
(Terminé) Pablo Andujar (ESP) - Milos Raonic (CAN) [10] 1/6 2/6 4/6

Court 17
(Terminé) Bernard Tomic (AUS) - Daniel Evans (GBR) 6/1 3/6 6/7(4) 3/6
(Terminé) Feliciano Lopez (ESP) [23] - Bradley Klahn (USA) 6/4 7/6(4) 4/6 7/5

Court 13
(Terminé) Richard Gasquet (FRA) [8] - Stephane Robert (FRA) 6/3 7/5 7/5
(Terminé) Edouard Roger-Vasselin (FRA) - Philipp Kohlschreiber (GER) [22] 3/6 2/6 7/5 2/6

Court 11
(Terminé) Maximo Gonzalez (ARG) - Jack Sock (USA) 6/7(3) 6/1 5/7 2/6
(Terminé) Tommy Robredo (ESP) [19] - Frank Dancevic (CAN) 6/4 6/4 6/1

Court 4
(Terminé) Dudi Sela (ISR) - Janko Tipsarevic (SRB) [18] 4/6 4/6 1/6

Court 6
(Terminé) Andreas Haider-Maurer (AUT) - Mikhail Kukushkin (KAZ) 4/6 4/6 5/7
(Terminé) Ivan Dodig (CRO) - Nikolay Davydenko (RUS) 6/1 6/4 6/4

Court 7
(Terminé) Guillaume Rufin (FRA) - Dmitry Tursunov (RUS) [32] 6/7(4) 1/1 ab.
tennisleader.fr

Nadal à sa main

Rafael Nadal s'est qualifié pour le troisième jeudi en dominant le qualifié brésilien Rogerio Dutra Silva (6-2, 6-1, 6-0) en 1h32'. Le n°2 mondial en découdra désormais avec Ivan Dodig.

Rafael Nadal a poursuivi sa promenade de santé à New York. L'Espagnol a disposé sans aucun problème de Rogerio Dutra Silva (6-2, 6-1, 6-0) en 1h32' pour son deuxième tour. Le n°2 mondial en découdra désormais avec le Croate Ivan Dodig.

«J'ai commencé un peu trop lentement à mon avis, a estimé le vainqueur 2010. Mais progressivement j'ai joué de mieux en mieux et je pense que j'ai fini le match en jouant vraiment bien et en bougeant mieux. L'important c'était de gagner et puis le score montre bien que j'ai fait les choses de la bonne façon. Jouer en night session ici est toujours spécial : la musique, la foule, c'est vraiment le show. J'aime ce public, je me sens bien à chaque fois que j'ai la chance de jouer sur le court Arthur Ashe, que ce soit en journée ou en soirée d'ailleurs. Là j'ai eu la chance de jouer ma première night session depuis trois ans et c'était un sentiment fantastique. Je suis vraiment heureux d'être de retour ici.»

Au prochain tour, ''Rafa'' affrontera Ivan Dodig dont il se méfie déjà : «Il joue très bien, a battu Verdasco au premier tour et vient de dominer Davydenko. Il est très agressif, sert bien, a un très bon revers et monte souvent au filet. Je vais devoir être à mon meilleur niveau pour le battre. Ce ne sera pas facile, mais j'espère être prêt pour ce combat.» Il serait très étonnant qu'il ne le soit pas.
C.B.

PROGRAMME DE VENDREDI

Arthur Ashe Stadium
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Laura Robson (GBR/n°30) - Li Na (CHN/n°5) : 1-0

Pas avant 13h00 (19h00 heure française)

Novak Djokovic (SER/n°1) - Benjamin Becker (ALL) : 1-0
Jamie Hampton (USA/n°23) - Sloane Stephens (USA/n°15) : 1-2

A partir de 19h00 (01h00 heure française)
Lleyton Hewitt (AUS) - Juan Martin Del Potro (ARG/n°6) : 2-2
Serena Williams (USA/n°1) - Yaroslava Shvedova (KAZ) : 1-0

Louis Armstrong Stadium
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Agnieszka Radwanska (POL/n°3) - Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°32) : 1-1
Denis Kudla (USA) - Tomas Berdych (RTC/n°5) : 0-0
Andy Murray (GBR/n°3) - Leonardo Mayer (ARG) : 1-0

Grandstand
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Tommy Haas (ALL/n°12) - Yen-Hsun Lu (TPE) : 1-0
Ekaterina Makarova (RUS/n°24) - Sabine Lisicki (ALL/n°16) : 0-1
Donald Young (USA) - Florian Mayer (ALL) : 0-0
Jie Zheng (CHN) - Carla Suarez Navarro (ESP/n°18) : 1-0

Court n°4
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Alexandr Dolgopolov (UKR) - Mikhail Youzhny (RUS/n°21) : 1-2

Court n°6
Pas avant 13h00 (19h00 heure française)


Jarkko Nieminen (FIN) - Joao Sousa (POR) : 0-0

Court n°7
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Tobias Kamke (ALL) - Denis Istomin (OUZ) : 0-0
Evgeny Donskoy (RUS) - Peter Gojowczyk (ALL) : 0-0

Court n°11
A partir de 12h00 (18h00 heure française)


Alex Bogomolov Jr. (RUS) - Tim Smyczek (USA) : 0-0
Kaia Kanepi (EST/n°25) - Angelique Kerber (ALL/n°8) : 2-0
Stanislas Wawrinka (SUI/n°9) - Ivo Karlovic (CRO) : 2-1

Court n°13
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Julien Benneteau (FRA/n°31) - Jérémy Chardy (FRA) : 0-0
Andreas Seppi (ITA/n°20) - Somdev Devvarman (IND) : 0-0

Court n°17
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Marcel Granollers (ESP) - Rajeev Ram (USA) : 0-0
Jelena Jankovic (SER/n°9) - Kurumi Nara (JAP) : 0-0
Marcos Baghdatis (CHY) - Kevin Anderson (AFS/n°17) : 0-1
# 31/08/2013 à 20:18 Nico
RESULTATS DE VENDREDI

Arthur Ashe Stadium
(Terminé) Novak Djokovic (SRB) [1] - Benjamin Becker (GER) 7/6(2) 6/2 6/2
(Terminé) Lleyton Hewitt (AUS) - Juan Martin Del Potro (ARG) [6] 6/4 5/7 3/6 7/6(2) 6/1

Louis Armstrong Stadium
(Terminé) Denis Kudla (USA) - Tomas Berdych (CZE) [5] 6/7(3) 6/7(3) 3/6
(Terminé) Andy Murray (GBR) [3] - Leonardo Mayer (ARG) 7/5 6/1 3/6 6/1

Grandstand
(Terminé) Tommy Haas (GER) [12] - Yen-Hsun Lu (TPE) 6/3 6/4 7/6(3)
(Terminé) Donald Young (USA) - Florian Mayer (GER) 5/7 3/6 4/6

Court 17
(Terminé) Marcel Granollers (ESP) - Rajeev Ram (USA) 3/6 4/6 6/2 6/3 7/5
(Terminé) Marcos Baghdatis (CYP) - Kevin Anderson (RSA) [17] 6/2 6/2 6/2

Court 13
(Terminé) Julien Benneteau (FRA) [31] - Jeremy Chardy (FRA) 6/4 6/3 6/4
(Terminé) Andreas Seppi (ITA) [20] - Somdev Devvarman (IND) 7/6(8) 6/4 7/5

Court 11
(Terminé) Alex Bogomolov Jr. (RUS) - Tim Smyczek (USA) 6/3 6/7(6) 6/2 4/6 4/6
(Terminé) Stanislas Wawrinka (SUI) [9] - Ivo Karlovic (CRO) 7/5 7/6(8) 6/4

Court 4
(Terminé) Alexandr Dolgopolov (UKR) - Mikhail Youzhny (RUS) [21] 5/7 1/6 3/6

Court 6
(Terminé) Jarkko Nieminen (FIN) - Joao Sousa (POR) 6/1 3/6 6/3 3/6 4/6

Court 7
(Terminé) Tobias Kamke (GER) - Denis Istomin (UZB) 4/6 2/6 2/6
(Terminé) Evgeny Donskoy (RUS) - Peter Gojowczyk (GER) 6/3 6/4 3/6 4/6 6/3

PROGRAMME DE SAMEDI

Arthur Ashe Stadium
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Ana Ivanovic (SER) - Christina McHale (USA/n°13) : 2-0

Pas avant 13h00 (19h00 heure française)

Ivan Dodig (CRO) - Rafael Nadal (ESP/n°2) : 1-1


A partir de 19h00 (1h00 heure française)

Caroline Wozniacki (DAN/n°6) - Camila Giorgi (ITA) : 0-0
Roger Federer (SUI/n°7) - Adrian Mannarino (FRA) : 2-0

Louis Armstrong Stadium
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Maria Kirilenko (RUS/n°14) - Simona Halep (ROU/n°21) : 0-0
Alize Cornet (FRA/n°26) - Victoria Azarenka (BLR/n°2) : 0-2
John Isner (USA/n°13) - Philipp Kohlschreiber (ALL/n°22) : 3-1
Tommy Robredo (ESP/n°19) - Daniel Evans (GBR) : 0-0

Grandstand
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Mikhail Kukushkin (KAZ) - David Ferrer (ESP/n°4) : 0-1

Pas avant 13h00 (19h00 heure française)

Jack Sock (USA) - Janko Tipsarevic (SER/n°18) : 0-0
Un double
Karin Knapp (ITA) - Roberta Vinci (ITA/n°10) : 2-1

Court 17
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Petra Kvitova (RTC/n°7) - Alison Riske (USA) : 1-0
Feliciano Lopez (ESP/n°23) - Milos Raonic (CAN/n°10) : 1-0
Richard Gasquet (FRA/n°8) - Dmitry Tursunov (RUS/n°32) : 2-5

Court 11
A partir de 11h00 (17h00 heure française)


Svetlana Kuznetsova (RUS/n°27) - Flavia Pennetta (ITA) : 4-0
Julia Glushko (ISR) - Daniela Hantuchova (SVQ) : 0-0
# 01/09/2013 à 12:26 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

(Terminé) Rafael Nadal (ESP) [2] - Ivan Dodig (CRO) 6/4 6/3 6/3

(Terminé) Roger Federer (SUI) [7] - Adrian Mannarino (FRA) 6/3 6/0 6/2

(Terminé) John Isner (USA) [13] - Philipp Kohlschreiber (GER) [22] 4/6 6/3 5/7 6/7(5)

(Terminé) Tommy Robredo (ESP) [19] - Daniel Evans (GBR) 7/6(6) 6/1 4/6 7/5

(Terminé) David Ferrer (ESP) [4] - Mikhail Kukushkin (KAZ) 6/4 6/3 4/6 6/4

(Terminé) Jack Sock (USA) - Janko Tipsarevic (SRB) [18] 6/3 6/7(1) 1/6 2/6

(Terminé) Feliciano Lopez (ESP) [23] - Milos Raonic (CAN) [10] 7/6(4) 4/6 3/6 4/6

(Terminé) Richard Gasquet (FRA) [8] )- Dmitry Tursunov (RUS) [32] 6/3 2/6 6/4 4/2 ab.
tennisleader.fr

Tranquille comme Nadal

Rafael Nadal a poursuivi samedi sa promenade de santé à New York. Le n°2 mondial a dominé sans aucun problème Ivan Dodig (6-4, 6-3, 6-3) afin de valider son billet pour les huitièmes de finale et n'a même pas eu à forcer. Il redoutait pourtant un peu ce match face à un joueur talentueux et offensif. Mais le Croate n'a pas livré son meilleur match, peut-être suite à cette douleur à la cheville gauche qui a provoqué la venue du kiné. Et il lui aurait fallu être à 100% minimum pour avoir une chance de bousculer l'Espagnol. Ce dernier a donc poursuivi de promener sa sérénité sur le court Arthur Ashe et n'a toujours pas perdu son service depuis le début du tournoi.

Cette bonne nouvelle n'a paru suffisante pour que ''Rafa'' donne une mention très bien à sa mise en jeu. Depuis le début de la semaine, il a décidé que son service était le mauvais élève de son jeu, alors il en rigole du fait de ne pas avoir encore perdu ce maudit service : «Oh ne vous inquiétez pas ça viendra ! Je ne me fais pas breaker parce que je joue bien du fond du court et parce que j'ai un bon pourcentage de premières balles. Ca tient depuis trois matches, on verra si ça continue mais je n'ai pas l'impression de très bien servir et je compte bien travailler dessus demain.»

Pour le reste, le vainqueur 2010 était satisfait de sa performance : «J'ai joué un match correct et je suis content du score face à un joueur qui avait battu Verdasco et Davydenko. J'ai mieux jouer aujourd'hui que lors des tours précédents, ce qui est toujours une bonne chose. Chaque victoire est importante et j'espère être encore meilleur lundi.» ''Rafa'' doit sans aucun doute être un peu soulagé de ne pas avoir à affronter John Isner pour une place en quarts. Au lieu de celui qu'il avait battu en deux jeux décisifs en finale de Cincinnati, il retrouvera donc l'Allemand Philpp Kohlschreiber qu'il a dominé 9 fois en 10 duels. Tous les voyants sont toujours d'un vert éclatant pour l'homme de Manacor.
C.B.

PROGRAMME DE DIMANCHE

Arthur Ashe Stadium
Pas avant 13h00 (19h00, heure française)


Andy Murray (GBR/n°3) - Florian Mayer (ALL) : 2-0
Serena Williams (USA/n°1) - Sloane Stephens (USA/n°15) : 1-1

A partir de 19h00 (1h00, heure française)

Novak Djokovic (SER/n°1) - Joao Sousa (POR) : 0-0
Jelena Jankovic (SER/n°9) - Na Li (CHN/n°5) : 3-3

Louis Armstrong Stadium
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Stanislas Wawrinka (SUI/n°9) - Marcos Baghdatis (CHY) : 2-0
Carla Suarez Navarro (ESP/n°18) - Angelique Kerber (ALL/n°8) : 0-0
Tommy Haas (ALL/n°12) - Mikhail Youzhny (RUS/n°21) : 4-4
Agnieszka Radwanska (POL/n°3) - Ekaterina Makarova (RUS/n°24) : 3-0

Grandstand
A partir de 12h00 (18h00, heure française)


Julien Benneteau (FRA/n°31) - Tomas Berdych (RTC/n°5) : 1-2
Evgeny Donskoy (RUS) - Lleyton Hewitt (AUS) : 0-0
Tim Smyczek (USA) - Marcel Granollers (ESP) : 0-0

Court 17
A partir de 11h00 (17h00, heure française)


Un double
Andreas Seppi (ITA/n°20) - Denis Istomin (OUZ) : 5-1
# 02/09/2013 à 15:06 Nico
RESULTATS DE DIMANCHE

(Terminé) Andy Murray (GBR) [3] - Florian Mayer (GER) 7/6(2) 6/2 6/2

(Terminé) Novak Djokovic (SRB) [1] - Joao Sousa (POR) (6/0 6/2 6/2)

(Terminé) Stanislas Wawrinka (SUI) [9] - Marcos Baghdatis (CYP) 6/3 6/2 6/7(1) 7/6(7)

(Terminé) Tommy Haas (GER) [12] - Mikhail Youzhny (RUS) [21] 3/6 2/6 6/2 3/6

(Terminé) Julien Benneteau [31] - Tomas Berdych (CZE) [5] 0/6 3/6 2/6

(Terminé) Evgeny Donskoy (RUS) - Lleyton Hewitt (AUS) 3/6 6/7(5) 6/3 1/6

(Terminé) Tim Smyczek (USA) - Marcel Granollers (ESP) 4/6 6/4 6/0 3/6 5/7

(Terminé) Andreas Seppi (ITA) [20] - Denis Istomin (UZB) 3/6 4/6 6/2 6/3 1/6
tennisleader.fr

PROGRAMME DE LUNDI

Arthur Ashe Stadium
A partir de 11h00 (17h00 en France)


Alison Riske (USA) - Daniela Hantuchova (SVQ) : 0-2

Pas avant 12h30 (18h30 en France)

Ana Ivanovic (SER/n°13) - Victoria Azarenka (BLR/n°2) : 2-4
Roger Federer (SUI/n°7) - Tommy Robredo (ESP/n°19) : 10-0

A partir de 19h00 (1h00 en France)

Philipp Kohlschreiber (ALL/n°22) - Rafael Nadal (ESP/n°2) : 1-9


Louis Armstrong Stadium
A partir de 11h00 (17h00 en France)


Simona Halep (ROU/n°21) - Flavia Pennetta (ITA) : 0-2

Pas avant 13h00 (19h00 en France)

Un double
Richard Gasquet (FRA/n°8) - Milos Raonic (CAN/n°10) : 0-1

Grandstand
A partir de 11h00 (17h00 en France)


Camila Giorgi (ITA) - Roberta Vinci (ITA/n°10) : 0-0
Janko Tipsarevic (SER/n°18) - David Ferrer (ESP/n°4) : 1-4
# 03/09/2013 à 13:02 Nico
RESULTATS DE LUNDI

(Terminé) Philipp Kohlschreiber (GER) [22] - Rafael Nadal (ESP) [2] (7/6(4) 4/6 3/6 1/6)

(Terminé) Roger Federer (SUI) [7] - Tommy Robredo (ESP) [19] 6/7(3) 3/6 4/6

(Terminé) Janko Tipsarevic (SRB) [18] - David Ferrer (ESP) [4] 6/7(2) 6/3 5/7 6/7(3)

(Terminé) Richard Gasquet (FRA) [8] - Milos Raonic (CAN) [10] (6/7(4) 7/6(4) 2/6 7/6(9) 7/5)
tennisleader.fr

Nadal s'en sort

Rafael Nadal a eu du mal à mettre la machine en route contre Philipp Kohlschreiber mais il a fini par trouver la solution (6-7(4), 6-4, 6-3, 6-1).

Malmené par Philipp Kohlschreiber, le n°2 mondial Rafael Nadal est tout de même parvenu à se qualifier pour les quarts de finale de l'US Open. En gardant une intensité très élevée, il a fait exploser le joueur allemand (6-7(4), 6-4, 6-3, 6-1) après 3h12' de combat et affrontera désormais Tommy Robredo, tombeur de Roger Federer. Les 5 balles de break converties sur 21 sont clairement le gros point noir de sa soirée avec les 20 fautes de coup droit. Mais, toujours aussi dur au mal, il a fini par trouver la clé face aux claques de coup droit et de revers à plat de l'Allemand. Ce dernier a tout tenté, s'est montré très offensif mais n'a pas pu tenir sur la distance.

''Rafa'' n'était pas vraiment ravi de sa performance du jour : «Dans le premier set je n'avais pas l'impression de contrôler les échanges. Au service ça allait, je n'avais pas de gros soucis mais au retour j'aurais dû me montrer plus agressif. C'était mon intention, mais dès que je frappais la balle il n'y avait pas moyen d'y arriver. J'ai eu une énorme chance à 6-5 40-0 sur son service et j'aurais dû finir le set. Les conditions de jeu étaient difficiles alors quand en plus j'ai perdu le premier set... J'étais en danger. Mais j'ai réussi à prendre ma chance dans le deuxième set et ensuite c'était de mieux en mieux. J'ai réussi à plus entrer dans le court.»

Mais Nadal ne retrouvera pas son grand rival Roger Federer en quarts de finale. Et voilà comment ces deux-là continuent de s'éviter à New York : ils ne s'y sont en effet jamais affrontés. «On était à deux points à deux reprises (ndlr : Federer a eu 2 balles de match contre Djokovic en demies en 2010 et 2011), cette fois à un match... Mais c'est toujours pareil : vous parlez du quart dès que le tableau sort. Mais il y a quatre matches à gagner avant.»

Nadal, qui n'a pas encore perdu son service du tournoi, aimerait tout de même finir par affronter Federer à New York : «Pour être honnête j'aurais déjà adoré qu'on puisse jouer cette finale, parce que ça va dans le sens de notre rivalité où on s'est affrontés en finale des trois autres Majeurs. On mérite d'avoir un duel ici aussi, sur le plus grand court du monde. Je ne dis pas que ça n'arrivera jamais mais on vieillit donc les chances sont moindres qu'il y a 5 ans. Il faut espérer.» A la place du Suisse, Nadal affrontera donc Robredo qu'il a battu 6 fois sur 6 : «Ce qu'il fait est génial mais j'espère qu'il va s'arrêter là (rire). Je suis heureux pour lui, il le mérite et je n'ai jamais douté qu'il reviendrait.»
C.B.


PROGRAMME DE MARDI


Arthur Ashe Stadium
A partir de 11h00 (17h00 en France)


Ana Ivanovic (SER/n°13) - Victoria Azarenka (BLR/n°2) : 2-4
Ekaterina Makarova (RUS/n°24) - Na Li (CHN/n°5) : 0-3

Pas avant 14h30 (20h30 en France)

Novak Djokovic (SER/n°1) - Marcel Granollers (ESP) : 1-0

A partir de 19h00 (1h00 en France)

Serena Williams (USA/n°1) - Carla Suarez Navarro (ESP/n°18) : 2-0
Andy Murray (GBR/n°3) - Denis Istomin (OUZ) : 1-0

Louis Armstrong Stadium
Pas avant 12h30 (18h30 en France)


Mikhail Youzhny (RUS/n°21) - Lleyton Hewitt (AUS) : 1-0
Un double

Pas avant 17h00 (23h00 en France)

Stanislas Wawrinka (SUI/n°9) - Tomas Berdych (RTC/n°5) : 6-3
# 04/09/2013 à 23:19 Nico
RESULTATS DE MARDI

(Terminé) Novak Djokovic (SRB) [1] - Marcel Granollers (ESP) 6/3 6/0 6/0

(Terminé) Andy Murray (GBR) [3] - Denis Istomin (UZB) 6/7(5) 6/1 6/4 6/4

(Terminé) Mikhail Youzhny (RUS) [21] - Lleyton Hewitt (AUS) 6/3 3/6 6/7(3) 6/4 7/5

(Terminé) Stanislas Wawrinka (SUI) [9] - Tomas Berdych (CZE) [5] 3/6 6/3 7/6(6) 6/2
tennisleader.fr

PROGRAMME DE MERCREDI

Arthur Ashe Stadium
A partir de 12h00 (18h00 en France)


Roberta Vinci (ITA/n°10) - Flavia Pennetta (ITA) : 3-4
Richard Gasquet (FRA/n°8) - David Ferrer (ESP/n°4) : 1-8

Pas avant 19h00 (1h00 en France)

Daniela Hantuchova (SVQ) - Victoria Azarenka (BLR/n°2) : 2-2
Tommy Robredo (ESP/n°19) - Rafael Nadal (ESP/n°2) : 0-6
# 05/09/2013 à 09:45 Nico
RESULTATS DE MERCREDI

Gasquet en demi-finales !

Six ans après Wimbledon, Richard Gasquet s'est qualifié pour la deuxième demie de Grand Chelem de sa carrière aux dépens de David Ferrer (6-3, 6-1, 4-6, 2-6, 6-3). Il affrontera désormais Rafael Nadal.

Enfin du Gasquet en taille Majeur ! Six ans après la demi-finale de Wimbledon, le Français a joué le meilleur tennis de sa vie avec la meilleure attitude de sa carrière pour dominer David Ferrer (6-3, 6-1, 4-6, 2-6, 6-3). Dominer n'est même pas assez fort quand on parle d'une victoire en cinq sets dans la chaleur et lors d'un match à enjeu face à Ferrer, le mur, qui menait 8-1 dans leurs duels. C'est un exploit retentissant, pour lui en premier lieu, que le 9e joueur mondial vient de réaliser.

Pendant deux sets, il a été absolument injouable. En jouant enfin comme on le supplie de le faire depuis des années : vers l'avant, avec panache, en collant à sa ligne et en assumant sur le court le rôle du créateur de jeu. En patron. Il a plu des revers le long de la ligne encore et encore sur la tête d'un Ferrer assommé, qui a sans doute aussi payé le manque de résultats des dernières semaines. Mais que dire des séquences de revers en court-croisé pour finir par crucifier l'Espagnol le long de la ligne ? Alors évidemment ça n'a pas duré car Ferrer s'est révolté en mettant les jambes en route, en servant mieux et en coupant dans les fautes. Et parce que le Tricolore, qui avait joué 4h40' en 8e, a calé. Il a suffi qu'il recule, qu'il prenne la balle un peu moins tôt, qu'il explose plus souvent à l'échange pour que la tendance s'inverse. Mais c'est là qu'il a réalisé son exploit : il n'a pas craqué, ni physiquement ni mentalement, mais a été chercher son match, le torse bombé et le poing serré. Du jamais vu.

Gasquet a fini par grandir

Ils n'étaient pas nombreux à donner une chance à Gasquet quand il a perdu ce jeu de 12' (2-4) dans le 4e avant de s'effondrer (2-6). Mais quand Gasquet tient des échanges à 26 coups face à Ferrer, on peut dire que c'est sans doute aujourd'hui ou jamais. La balle de break sauvée à 1-1 l'a remis dans le match alors que cette opportunité manquée a tendu Ferrer. A l'abordage, Gasquet a alors pris sa chance : il s'est arraché en défense, avant de reprendre sa marche en avant et tous les risques. Il a écoeuré Ferrer qui s'est écroulé, les nerfs en vrac. Ce revers du 4e mondial dans le filet à 5-3 30A a soulagé Gasquet mais il est allé chercher sa balle de match. Comme un symbole. Il est devenu le deuxième Français à atteindre les demies à New York derrière Cédric Pioline (demies en 1999, battu par Todd Martin, finale en 1993 battu par Pete Sampras). Cela faisait longtemps qu'on attendait qu'il marque de nouveau l'histoire du tennis français : il l'a fait avec une manière de cador. Il a fini par grandir.
C.B.

REACTION

Gasquet : "Une énorme victoire"

Richard Gasquet a réalisé une superbe performance en quarts de finale de l'US Open en diposant de David Ferrer, au terme d'un énorme combat (6/3 6/1 4/6 2/6 6/3). En conférence de presse, le Biterrois s'est montré très heureux. "C'est clair que gagner en cinq sets sur Ferrer c'est une énorme victoire pour moi, encore plus sur le central et en quarts de finale. J'ai bien servi, j'ai fait d'énormes revers, il y a eu beaucoup de coups gagnants. C'était vraiment un gros match. Ce cinquième set était l'un des plus importants de ma vie, il fallait le gagner".
tennisleader.fr


Nadal rejoint Gasquet


Rafael Nadal a effectué mercredi soir une démolition en règle de son compatriote Tommy Robredo (6-0, 6-2, 6-2). Richard Gasquet se trouve désormais entre lui et la finale.

Une forme terrifiante. Voilà le message que Rafael Nadal continue d'envoyer dans ce tournoi. Le voilà en demi-finales après une victoire expéditive face à Tommy Robredo (6-0, 6-2, 6-2) en 1h40'. Son septième succès en autant de duels face à celui qui avait fait sensation en huitièmes en dominant Roger Federer. Mais mercredi en fin de night session, ''Rafa'', lui, ne s'est pas autodétruit comme le Suisse. Le n°2 mondial affrontera donc Richard Gasquet pour une place en finale. Il partira en grandissime favori puisqu'il mène 10-0 dans leurs duels.

Le voir s'arracher sur chaque point à 5-0 dans le premier set ou encore s'encourager à 5-2 balle de match et constater encore une fois que ce joueur-là ne joue pas pour gagner trois sets mais pour gagner tous les points. Un état d'esprit qui a encore porté ses fruits lors de ce quart de finale à sens unique, où sa puissance en coup droit et sa vitesse de jeu l'ont mis dès le début hors de portée du 22e joueur mondial. Celui qui cherche à reprendre le trône à Novak Djokovic à New York a trouvé tous les angles, décoché tous les passings en bout de course et saisi chaque opportunité pour étouffer l'opposition. Il n'avait pas de temps à perdre.

Le tarif Nadal


Aucune balle de break à sauver, 28 coups gagnants, 86% des points gagnés sur sa première balle de service et 61% sur sa deuxième, contre 59% et 28% pour sa victime du jour. Un massacre à tous les niveaux même si Robredo a tenté de se battre aussi fort qu'il le pouvait. L'intensité mise par l'Espagnol mercredi soir était assez exceptionnelle, avec une puissance et une vitesse de déplacement sur dur qui rappellent furieusement le Nadal qui avait triomphé ici en 2010 même s'il servait mieux à l'époque. Richard Gasquet se retrouve donc entre un dauphin mort de faim et la finale, ce qui promet au Tricolore de devoir sortir le grand jeu pour éviter de se prendre à son tour un rouleau-compresseur. L'US Open ne se joue pas sur terre battue mais l'impression laissée par ''Rafa'' a des faux airs de ses campagnes sur ocre : indéboulonnable.

REACTION

Rafael Nadal : «Je suis ravi de la façon dont j'ai joué ce premier set. J'ai tout fait correctement. Je pense que j'ai sorti mon meilleur match du tournoi et c'est une bonne nouvelle en quarts de finale. Etre en demi-finales est un résultat fantastique pour moi. Je n'aurai de toute manière pas d'autre choix que d'être à 100% si je veux gagner le prochain match face à Richard.»
C.B.

PROGRAMME DE JEUDI

Arthur Ashe Stadium
[b]Pas avant 17h30, heure française


Andy Murray (GBR) [3] - Stanislas Wawrinka (SUI) [9]

(Pas avant minuit, heure française)

Novak Djokovic (SRB) [1] - Mikhail Youzhny (RUS) [21]
# 06/09/2013 à 12:51 Nico
RESULTATS DE JEUDI


Djokovic verra les demies


Novak Djokovic s'est qualifié jeudi pour les demi-finales de l'US Open. Le n°1 mondial, qui joue sa couronne à New York, a dominé le Russe Mikhail Youzhny (6-3, 6-2, 3-6, 6-0) et jouera désormais sa place en finale face au Suisse Stanislas Wawrinka.

Novak Djokovic n'était pas d'humeur à laisser Mikhail Youzhny s'inspirer de Stanislas Wawrinka pour casser du cador. Malgré un set de flottement, le Serbe l'a emporté avec la manière (6-3, 6-2, 3-6, 6-0) en 2h34' et a ainsi validé son billet pour sa 7e demi-finale de suite à New York, la 14e d'affilée en Grand Chelem. Le Djoker a poursuivi les chantiers mis en oeuvre pour donner à son jeu encore plus de volume : même s'il n'y a pas été toujours très à l'aise, il a encore pris le filet d'assaut à la moindre ouverture. Il se fait violence, c'est encore fragile mais il n'y a aucun doute que cette remise en cause paiera sur la durée, ici ou la saison prochaine.

Hurlant sa détermination vers son clan du premier au dernier set, se tapant du poing sur le torse après la balle de match gagnée, ''Nole'' était remonté comme une pendule. Pour évacuer la tension face à un adversaire imprévisible certainement, pour marquer son territoire aussi. Dans cette fin de soirée venteuse et fraîche, il aura tout de même connu un peu plus de déchet qu'à son habitude avec 45 fautes directes pour 32 coups gagnants.

Le money time a commencé

Et il a encore pu tester le fait que son attentisme peut parfois lui coûter cher. Ainsi, quand il a commencé à attendre la faute dans le troisième set et à se contenter de distribuer, il a vu Youzhny sortir de sa boîte, enchaîner les contres et reprendre espoir. Mais le vainqueur 2011 a prouvé que ses nerfs étaient pour le moment d'acier en repartant de plus belle à l'abordage dans le quatrième set. La foule, heureuse de la prolongation du spectacle, a réservé une jolie sortie à Youzhny qui avait au passage régalé l'assistance d'un passing de revers le long de la ligne épique en bout de course. Même le Djoker n'avait pu réprimer un sourire.

Le Serbe retrouvera désormais Wawrinka, celui qui lui avait causé toutes les frayeurs en huitièmes à Melbourne. Nul doute qu'il espère s'en sortir cette fois en moins de 5h02', mais le Suisse aura de sérieux arguments à faire valoir. D'ailleurs Djokovic a eu une petite répétition générale face au revers à une main et aux variations de Youzhny ce jeudi soir. Avec le titre et sa place de n°1 mondial en jeu, le finaliste de 2012 aura toute la pression de son côté. Il a évité Andy Murray, mais ne s'évitera quand même pas un sérieux test. Le money time de ce tournoi a commencé.

Novak Djokovic : «Cela n'allait jamais être un match facile face à Mikhail Youzhny en quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Je connaissais ses qualités. J'ai perdu le 3e set parce que je poussais trop la balle au lieu de lâcher mes coups. Je l'ai laissé revenir en commettant trop de fautes, il en a bien profité et le match a un peu tourné. Mais je me suis ressaisis et j'ai repris le plan de jeu des deux premiers sets. Le match contre Stan à Melbourne a été un des plus excitants de ma carrière sur cette surface. Stan a vraiment progressé, dans ses mouvements et la variété de son jeu, mais on a tous toujours su qu'il avait le talent pour jouer si bien. Il a été impressionnant contre le tenant du titre, il est plein de confiance et n'aura rien à perdre. Il va venir pour gagner.»
C.B.


Wawrinka : «C'est mon moment»


Le sourire accroché au visage, Stanislas Wawrinka a savouré la splendide victoire face à Andy Murray. Il est en demi-finales pour la première fois de sa carrière et a bien l'intention de faire durer le plaisir à New York.

«Stanislas Wawrinka, vous avez livré une performance impressionnante. Quel est le sentiment qui domine ?

C'est un sentiment extraordinaire, et je suis vraiment heureux c'est évident. C'est formidable pour moi de jouer ma première demi-finale en Grand Chelem, et encore plus après avoir battu Andy Murray, tenant du titre et qui vient de gagner Wimbledon. C'est un grand champion. Le battre en trois sets en jouant comme ça, c'est très bon pour moi. Je crois beaucoup plus en moi, mon jeu est meilleur et j'ai accumulé beaucoup de confiance depuis le début de l'année. Voir que j'ai battu Murray en trois sets, qu'il n'a eu aucune balle de break, que j'ai toujours eu réponse à tout et que j'ai été chercher le match : c'est surtout là que je suis surpris.

De quoi étiez-vous le plus fier pendant ce match ?

La façon dont j'ai géré la pression. D'habitude je peux être un peu nerveux et perdre quelques jeux à cause de ça, mais aujourd'hui j'étais juste très bien concentré sur mon jeu. Il y avait beaucoup de vent, les conditions étaient difficiles mais ma tactique était de le mettre sous pression, d'être agressif car je sais qu'Andy peut parfois être un peu trop défensif. Je préfère quand il est plus loin de sa ligne et aujourd'hui j'en ai bien profité. Un match peut vite tourner mais là j'avais vraiment l'impression d'être en contrôle, de pouvoir choisir tout ce que je voulais faire. J'ai su rester au même niveau, sans chercher à en faire trop ou à changer des choses. J'ai en plus très bien varié au service.

Quand on partage la même nationalité que Roger Federer, cela fait-il du bien d'avoir votre moment à soi ?

Oui, c'est mon heure et j'en profite beaucoup. Mais ce n'est pas parce que Roger est mon compatriote que je ne profite pas de ma carrière. Je lui suis d'ailleurs reconnaissant de l'aide apportée au début de ma carrière. Mais oui aujourd'hui c'est mon moment. (On lui demande s'il est en contact avec Federer) Oui, il m'a envoyé un message juste après le match. Mais c'est privé, vous ne voulez pas savoir (rire). Il m'a félicité évidemment.

Pouvez-vous expliquer en quoi Magnus Norman a fait évoluer votre jeu et votre approche ?

On fait un bon travail c'est vrai. C'est un bon coach, un très bon coach même, apparement (rire). C'est aussi quelqu'un de fantastique, qui connaît très bien le tennis et qui a été un bon joueur. Entre nous tout se passe très simplement. Oui on dirait qu'il a changé des choses mais je ne peux pas vous dire quoi (sourire). On a plus ou moins la même mentalité : tout passe par le travail et les entraînements. Il m'apporte une confiance naturelle qui apparemment marche bien. C'est une question de confiance en moi surtout : je suis sorti de ma semaine d'entraînement en disant à Magnus que je jouais le meilleur tennis de ma vie et qu'il n'y aurait pas beaucoup de mecs à pouvoir me poser des problèmes pendant les matches en jouant comme ça mais qu'il fallait que je retrouve un peu de confiance et du relâchement. C'est ce qui est arrivé.»
C.B.


Wawrinka élimine Murray !


Stanislas Wawrinka a éliminé jeudi Andy Murray, le tenant du titre, dès les quarts de finale de l'US Open. Le Suisse s'est imposé en trois sets (6-4, 6-3, 6-2).

45 coups gagnants à 15. Stan Wawrinka, pour avoir fait le jeu, a été récompensé par une des plus belles victoires de sa carrière. Sur un court Arthur Ashe balayé par le vent, le Suisse a sèchement dominé le tenant du titre Andy Murray (6-4, 6-3, 6-2). En jouant un savant mélange d'agression et de variations, il a achevé les nerfs du n°3 mondial qui tanguaient depuis le début du tournoi. Et voilà Wawrinka, 10e joueur mondial, qualifié pour la première demi-finale en Grand Chelem de sa carrière. Sous la férule de Magnus Norman, ''Stan The Man'' a changé de statut. Il est aussi très clair que le match perdu face à Novak Djokovic à Melbourne au bout du suspense lui a fait comprendre qu'il pouvait rêver en plus grand.

Murray a coulé, le coup droit et les intentions en berne. Ce ne sont pas 15 coups gagnants pour 30 fautes directes ou cet attentisme et cette mauvaise humeur qui allaient l'aider. Il n'y aura pas de troisième demie de suite à l'US Open pour le protégé d'Ivan Lendl, pas de 14e dernier carré synonyme de record pour un Britannique. Il ne l'a pas mérité sur un match où on a retrouvé le Murray oublié depuis deux ans. Négatif envers lui-même, agacé par tout, content de rien, incapable de se révolter ou de garder sa concentration. Il a débloqué son compteur en Grand Chelem ici en 2012 et touché son Graal à Wimbledon cette année. Il l'a admis : il a eu beaucoup de mal à New York à relancer sa motivation et son envie de se faire mal. Quand on a atteint son rêve, que reste-t-il ? Une défaite en quarts qui devra faire mal, son deuxième échec de suite contre Wawrinka à l'US Open après celui du 3e tour de 2010.

Wawrinka, pas un cadeau

Wawrinka, lui, a toutes les raisons d'être fier de sa performance. Déjà tellement intelligent face à Tomas Berdych en 8es, il a encore fait parler son sens du jeu. Il a très bien servi dans les moments importants, mis le doute dans la tête adverse en agressant toutes les deuxièmes balles et réussi à gagner contre Murray le jeu du chat et de la souris. Son revers, lifté ou slicé, est une merveille technique et tactique. Et sa puissance en coup droit lui a permis de vite torturer celui de l'Ecossais, achevant de le crucifier par un passing d'une solidité de cador sur la balle de break à 4-2 dans le troisième set.

Oublié aussi ce joueur fragile sous pression : Wawrinka a tenu son dernier jeu de service avec une main ferme compte-tenu de l'enjeu. Le poing serré vers son clan puis les bras en l'air, il a reçu l'ovation que son talent mérite. Auteur d'un début de saison canon, il avait un peu calé après Roland-Garros. Mais à New York, il a retrouvé toute son énergie, sa confiance et ses certitudes. Sa présence en demies est une surprise, mais elle ne sera pas un cadeau pour son prochain rival.
C.B.
# 07/09/2013 à 11:59 Nico
PROGRAMME DE SAMEDI

Arthur Ashe Stadium

A partir de 12h00 (18h00, heure française)


Novak Djokovic (SER/n°1) - Stanislas Wawrinka (SUI/n°9) 12-2

Pas avant 14h50 (20h50, heure française)

Richard Gasquet (FRA/n°8) - Rafael Nadal (ESP/n°2) 0-10
# 08/09/2013 à 20:46 Nico
RESULTATS DE SAMEDI

Djokovic, taille finale

Novak Djokovic s'est qualifié pour la finale de l'US Open, samedi à New York, en écartant le Suisse Stanislas Wawrinka (2-6, 7-6[4], 3-6, 6-3, 6-4). Il sauve sa place de n°1 mondial après 4h09' de combat.

Pas de hurlement de rage, pas de coups de poings sur le torse, pas de maillot déchiré : quand Novak Djokovic s'est qualifié, sur un ace, pour sa 4e finale de suite à l'US Open (5e en tout), il est juste resté là, le regard sévère. Non, cette fois il n'a pas laissé la pression le sumberger jusqu'au bout et, oui, il restera quoi qu'il arrive sur le trône après le tournoi. Mais l'énergie laissée face à un Stanislas Wawrinka héroïque (2-6, 7-6(4), 3-6, 6-3, 6-4) pourrait se payer cher. Voilà peut-être pourquoi le Djoker n'était pas euphorique. Ou était-ce parce qu'il était bien conscient de son niveau de jeu très fragile du jour ? Un peu de tout ça sans doute.

Il lui a fallu qu'il perde un jeu de plus de 20' à 1-1 dans le 5e set pour retrouver son vrai visage. Si Wawrinka a explosé pour se faire breaker à 2-2, c'est bien en patron que le Serbe a fini le match. Son jeu de service à 4-3 a été une merveille de sang-froid, idem à 5-4 en servant pour le match. Un sang-froid retrouvé malgré 4h09' de tension et face à un adversaire d'un courage inspiré exceptionnel. Son clan a pourtant tout essayé, lui disant de bouger les jambes, de se détendre, d'avancer, mais rien : le Djoker a été tétanisé et hors de lui pendant quasiment tout le match. Les combats perdus cette saison ont atteint sa confiance. Quelle autre raison pour ce brouillon de match ? Pour ce jeu abominable à 3-4 dans le 3e set ? Le tennis grippé, l'attentisme en option : il a logiquement failli être puni.

Djokovic, un pas en avant

Mené désormais 13-2 dans leurs duels, Wawrinka a confirmé le match déjà fabuleux de Melbourne : il a le panache, le talent et désormais le mental pour aller encore plus haut. C'est lui qui a assumé la plupart du jeu, à coup de merveille de revers que ce soit slicé ou lâché à pleine puissance, grâce à un sens de l'offensive digne de l'enjeu et un service de plomb. Quand il a mené deux sets à un après l'effondrement du Serbe, il méritait amplement d'aller au bout. Mais l'alerte physique subie en début de 4e set a de nouveau inversé la balance même s'il a tout donné jusu'au bout. Il avait perdu cette résistance de tous les instants à l'échange et face à la machine adverse, c'était une condamnation. Mais dans une ambiance de gala avec une standing ovation en début de 5e set, le Suisse s'est battu jusqu'au bout.

Djokovic a donc dû arracher sa 12e finale en Grand Chelem avec la tête, mais il reste qu'en 2013 Iron Man a des plaies béantes dans son armure. Sa volonté va-t-elle finir par prendre le dessus sur ses doutes ? Il le faudra s'il veut son 2e titre ici. En attendant, il a enfin regagné un thriller : c'est le premier grand pas vers sa reconstruction, tout autant que ces montées au filet qui ont sauvé sa peau à la fin. Djokovic et le money time se sont réconciliés.
C.B.

Nadal sort Gasquet
Malgré une belle résistance, Richard Gasquet s'incline en demi-finales de l'US Open contre Rafael Nadal (6-4, 7-6[1], 6-2) en 2h21', samedi soir à New York. L'Espagnol retrouvera lundi en finale le n°1 mondial Novak Djokovic.

Il n'en avait plus la force. Après deux gros combats en huitièmes et en quarts, Richard Gasquet a tenu deux beaux sets face à Rafael Nadal avant de s'écrouler sur deux doubles fautes (6-4, 7-6[1], 6-2) après 2h21' de jeu samedi soir à New York. Il aurait fallu une fraîcheur de tous les instants pour avoir raison face à l'Espagnol, invaincu sur dur cette année en 21 matches. ''Rafa'' disputera lundi sa 18e finale de Grand Chelem, face à son grand rival Novak Djokovic, tombeur en cinq sets de Stanislas Wawrinka. Il ne pourra en revanche pas lui prendre la première place mondiale.

Richard Gasquet a réussi là où tous les autres joueurs du tableau avaient jusque-là échoué : il a pris le service de Rafael Nadal. Une fois. Encore breaké en début de deuxième set, le Français a réussi cet exploit à 1-2, poussant le n°2 mondial à une faute de coup droit. Ce sera son seul exploit du jour face à l'homme de Manacor, qui a été aussi solide qu'un roc encore une fois même s'il a un peu souffert à maîtriser les fulgurances de revers du Français. Le faire un peu souffrir, voilà bien tout le problème : c'est le maximum octroyé pour le moment. La seule vraie chance du Français est venue à 4-3, 15/40 sur le service de Nadal. Très agressif, il était parvenu à briser la muraille. Mais ''Rafa'' a alors sorti deux grosses premières balles pour lui claquer la porter au nez. Derrière, il allait réaliser un grand jeu décisif, jouant très long et empêchant donc le 9e joueur mondial d'avoir une chance de l'agresser. Enfermé dans une filière longue, Gasquet n'avait alors plus aucune chance de l'emporter.

La marche reste trop haute

Le troisième set est vite devenu anecdotique, Gasquet faisant vite comprendre à son clan que physiquement il n'en pouvait plus. Nadal a donc fini la rencontre à sa main, remportant son 11e duel en autant de confrontations face au Français et se qualifiant pour un nouveau duel face à Novak Djokovic. Ce 37e affrontement entre ces deux monstres du jeu devient d'ailleurs la plus grande rivalité dans les chiffres de l'ère Open devant Ivan Lendl / John McEnroe et Jimmy Connors / Ivan Lendl (36). Le Tricolore, qui a de quoi espérer dans la course au Masters de Londres, n'avait pas les armes sur la durée aujourd'hui pour se glisser dans ce choc de titans. Il lui a manqué beaucoup d'énergie, un peu plus d'agression sur les moments chauds et sans doute aussi plus de percussion en coup droit pour tenter de prendre le dessus dans cette diagonale vers le revers adverse. Il a gravi beaucoup de marches dernièrement, mais celle-ci restait trop haute.
C.B.
# 09/09/2013 à 09:58 Nico
FINALE DE LUNDI

Arthur Ashe Stadium

A 23h00 (heure française)


Une question de pouvoir

Novak Djokovic et Rafael Nadal se retrouvent pour la troisième fois en finale de l'US Open. L'Espagnol a fait plus forte impression, mais le Serbe ne se laissera pas marcher dessus facilement.

Il est là le classique. Alors que la rivalité entre Novak Djokovic et Rafael Nadal va vivre son 37e épisode, record absolu de l'ère Open, c'est une question de suprématie qui est en jeu. Le Serbe est assuré de garder sa première place mondiale même s'il s'incline, mais une défaite rendrait encore plus compliquées ses chances de garder la main sur son trône en fin de saison. Le Djoker n'a pas remporté de titre depuis Monte-Carlo et reste sur deux échecs qui font mal en Grand Chelem dont un contre cet homme de Manacor. La confiance atteinte, il a besoin de cette victoire. Mais Nadal tient la forme de sa vie sur dur et arrive le couteau entre les dents.

Car le favori, c'est bien ''Rafa''. Invaincu sur dur cette saison avec trois Masters 1000 avalés au passage (Indian Wells, Montréal, Cincinnati), il claque son coup droit comme à la parade, bouge comme si son genou s'était trouvé une énième jeunesse et démontre un sens de l'agression redoutable. Pour l'empêcher de remporter son deuxième Majeur de la saison, le 13e de sa carrière pour sa 18e finale, il va falloir l'assommer. Sur le papier, Djokovic est le seul joueur à pouvoir le faire : il dispute sa 3e finale de Grand Chelem de la saison, l'a battu ici en 2011, mène 11-6 dans leurs duels sur dur et 3-2 dans leurs affrontements en finale de Majeurs. Son revers, son retour et sa prise de balle précoce sont des armes anti-Nadal. Celui qui joue sa 5e finale à New York - la 4e de suite - peut donner des sueurs froides à l'Espagnol. Oui, mais voilà :1) ''Rafa'' lui a réservé quelques surprises, 2) ''Nole'' n'est plus inoxydable, comme encore vu en demies.

Nadal a repris la main

Celui qui mène 21-15 dans leurs duels n'est plus la victime de 2011. A Paris, il a attaqué la tête de Djokovic en arrachant cette demie, privant le Serbe de l'objectif de sa saison et arrachant un bout de son armure. Et à Montréal en demies, il a remis ça. Après sa défaite, le protégé de Marian Vajda - qui a depuis appelé Wojtek Fibak à l'aide - avait noté le plan anti-Djokovic de son rival : prise de balle plus précoce en coup droit, pression non stop, agression du coup droit adverse et montée au filet. Rafa faisait le jeu plutôt que d'attendre de se faire contrer. Et c'est ce que le Serbe devra faire, poussé par ses nouvelles intentions au filet, s'il veut s'éviter un jeu d'usure risqué. Pour la 12e fois en 15 Majeurs (34/35 pour le Big 4 depuis RG 2005), le vainqueur s'appellera Nadal ou Djokovic : une domination qui illustre l'ampleur de la rivalité entre deux joueurs qui ont cessé depuis un moment de s'envoyer des fleurs. Il y aura deux patrons sur le court mais un seul finira roi.

ILS ONT DIT

Novak Djokovic : «Affronter Nadal, c'est le plus grand défi de notre sport. C'est le plus grand compétiteur, il se bat sur chaque balle. Il n'a pas perdu un match sur dur de la saison et depuis son retour il a été le meilleur, c'est certain. Il est en confiance mais je sais comment le jouer et je suis sur ma meilleure surface. Je sais ce que j'ai à faire.»

Rafael Nadal : «J'aurais préféré jouer contre quelqu'un d'autre (rire). En finale, tu veux jouer face à un joueur que tu as plus de chances de battre. J'ai affronté Novak très souvent et on a vécu de grandes batailles. A chaque fois c'est évidemment un sentiment spécial, comme en Australie même si j'avais perdu. Si on évolue tous les deux à notre meilleur niveau alors ce sera un grand match. Ma seule chance sera d'être très agressif et de sortir un très bon match.»
C.B.
# 10/09/2013 à 20:21 Nico
Nadal remporte l'US Open en faisant plier Djokovic

Rafael Nadal a dominé Novak Djokovic (6-2, 3-6, 6-4, 6-1) et décroché son deuxième titre du Grand Chelem de l'année. En patron.

Porté par un mental exceptionnel, Rafael Nadal a remporté, lundi dans le vent, le 13e titre du Grand Chelem de sa carrière. Sacré pour la deuxième fois à New York, après le triomphe de 2010, il confirme avec ce deuxième Majeur de l'année qu'il est bien le meilleur joueur du monde actuellement. En quatre sets (6-2, 3-6, 6-4, 6-1), il a poussé Djokovic dans ses limites mentales du moment et a eu le dernier mot. Ce n'était pas leur meilleur match, mais il a quand même valu le coup d'oeil grâce à quelques séquences de haute-voltige.

Pour leur 37e affrontement, la logique a été respectée : la confiance et les certitudes de ''Rafa'' ont pris le dessus sur les montagnes russes effectuées par les nerfs du Djoker (46 coups gagnants, 53 fautes), coulé par les doutes. Après un début de match écrasé par Nadal, ''Nole'' avait repris la main en ajustant sa tactique : il prenait la balle plus tôt, enfermait Nadal sur son revers avant de le crucifier en coup droit décroisé. Après un échange de 54 coups, il l'a fait une première fois plier (4-2) avant d'arracher le set sur un deuxième break (5-3, 6-3). Mais il a raté sa chance : la balle de 3-0 double break, la deuxième des trois balles de break à 4-4 gâchée par un coup droit dans le filet, l'avance de 30-0 à 4-5 évaporée par les bourdes (4-6). A genoux, les poings serrés, Nadal (27 coups gagnants, 20 fautes) savait qu'il avait fait le plus dur. La panique qui s'est souvent emparée du Djoker cette saison a eu raison de sa quête d'un 7e Majeur.

Nadal, encore plus fort qu'avant

En face, c'est un monstre du jeu qui a achevé le conte de fée de sa saison du retour. Se déplaçant comme à sa belle époque, le coup droit dévastateur, Rafael Nadal a également démontré d'énormes progrès sur dur : ce revers a pris du volume et a fait très mal, lâché à fond en court-croisé ou alors utilisé en slice pour casser le rythme du Serbe. La géométrie du court imprimée dans la tête, il a contré l'agression adverse et a ramené toujours une balle de plus. Collé à sa ligne autant sinon plus que ''Nole'', il a su prendre les bons risques pour s'imposer.

Cette victoire a peut-être également décidé du nom du n°1 mondial de la fin de saison, en toute logique. Nadal a repris la main dans sa seule véritable rivalité du moment et va pousser le Djoker à poursuivre sa remise en question. Il est sur la bonne voie avec ce jeu vers l'avant, mais va devoir empêcher sa tête de le plomber. Nadal, lui, a monté son niveau de jeu d'un nouveau cran. A la meute de venir le chercher. Celui qui reste mathématiquement n°2 mondial a au passage empoché son million de dollars de bonus en tant que vainqueur des US Open Series (3,6M au total). Invaincu sur dur, vainqueur de cinq Masters 1000 et donc de deux Majeurs : ''Rafa'' a réalisé un come-back à la hauteur de sa légende. Allongé, en larmes, sur le court : il pouvait enfin se laisser aller.
C.B.

REACTIONS

Djokovic : «Je le félicite»

Très déçu, Novak Djokovic a tenté de secouer son abattement devant la presse. Le Serbe a reconnu la supériorité de Rafael Nadal ainsi que son échec dans les moments-clés du match.

«Novak Djokovic, à quel point était-ce difficile de jouer si bien dans ce troisième set sans pouvoir le gagner ?

C'était décevant de perdre cet set, parce que je sentais que je dictais dans les 4-5 premiers jeux. Mais tout est de ma faute : j'ai commis quelques fautes directes en coup droit dans les moments cruciaux et j'ai perdu deux fois mon service alors que jamais je n'aurais dû. Et tout d'un coup ça fait deux sets à un pour lui. Ensuite il a joué de mieux en mieux alors que moi, je n'arrivais pas à m'en remettre. Dans les moments importants, il a joué le meilleur tennis et c'est pourquoi il a mérité cette victoire. Je le félicite, et je passe à autre chose.

Ces trois balles de break à 4-4...

La dynamique a totalement changé à partir de 4-4 0-40. Il a commencé à très bien jouer, il a bien servi. Je ne pense pas avoir fait quelque chose de mal sur ces points et lui n'a rien raté. Encore une fois, tout le mérite lui revient. J'ai dominé du milieu du deuxième set jusqu'à la fin du troisième où j'aurais dû saisir mes opportunités mais je n'ai pas réussi à le faire. Alors à la fin, je ne méritais pas de gagner. Mais j'apprécie cette chance de jouer contre Nadal dans la finale d'un des plus grands tournois du monde. C'est juste que là, la déception est encore forte. Demain sera un autre jour.

Avez-vous aussi payé un petit manque de confiance cette saison ? Etiez-vous vraiment concentré dès le premier point ?

Je ne sais pas. J'ai bien joué pendant ces deux semaines et je peux en être heureux parce que c'était différent lors des tournois d'avant US Open. Mentalement je pense que j'étais plus présent ici, que je lâchais mes coups à fond et ça au moins, c'est l'aspect positif que je peux retirer du tournoi. J'ai essayé d'être concentré dès le début, mais je ne jouais pas le tennis que je peux développer pendant tout un match. J'ai eu mes hauts et mes bas. L'enjeu est énorme, il y a beaucoup de tension, d'attentes, donc c'est normal.

Que vous inspirent les 13 Majeurs déjà remportés par Rafael Nadal dans sa carrière ? Et quel défi représente-t-il ?

13 tournois du Grand Chelem pour un gars de 27 ans, c'est incroyable. Tout le monde devrait respecter ce qu'il a déjà réalisé dans sa carrière, aucun doute là-dessus. C'est l'un des plus grands joueurs de toute l'histoire et il a encore beaucoup d'années devant lui. Face à lui, sur toutes les surfaces, on a juste l'impression qu'il faut dépenser sa dernière goutte d'énergie afin de gagner un point. Parfois j'y arrivais, parfois c'était lui. C'est ce qui se passe quand on s'affronte : on se pousse à nos limites. C'est la beauté de notre rivalité je pense.

Quand vous regardez votre saison en Grand Chelem, quel est le sentiment qui domine ?

J'aurais aimé en gagner au moins un de plus. Cette demie à Roland-Garros... J'avais ce match, mais j'ai encore perdu. Globalement, c'est encore une saison de Grand Chelem très réussie pour moi, c'est quelque chose que je vais devoir garder dans un coin de ma tête pour me préparer de nouveau pour ces grands rendez-vous. En tant qu'athlète, on tombe souvent, mais il faut retenir les leçons et continuer de se battre et de progresser. Je n'ai que 26 ans et je veux croire que le meilleur de ma carrière est sur le point d'arriver. Tant que j'en suis persuadé, tant que la passion est là, je vais jouer avec tout mon coeur, comme je le fais depuis dix ans.»
C.B.

Nadal : «Plus qu'un rêve»

Très ému après sa victoire en finale, Rafael Nadal avait retrouvé son calme pour raconter son triomphe. Il est toujours surpris d'avoir gagné autant depuis son retour, et il confirme que devoir affronter Novak Djokovic reste un défi.

«Rafael Nadal, pouvez-vous nous parler de l'émotion qui vous a submergé à la fin du match ?

Pour plusieurs raisons, cette saison est certainement la plus émouvante de toute ma carrière. Cela veut dire beaucoup pour moi d'avoir ce trophée. Jouer ce match contre l'un des plus grands joueurs de l'histoire, Novak qui est en plus n°1 mondial, et gagner sur sa surface favorite : je devais sortir le match parfait pour gagner. Je suis très très heureux et je tiens à remercier tout ceux qui m'ont aidé à rendre ça possible, mon équipe, ma famille, mes fans. C'est un moment très spécial pour moi.

Comment avez-vous renversé ce troisième set ?

C'était très important, car à partir de la fin du deuxième set jusqu'au début du troisième, Novak jouait de manière extraordinaire. Et quand il joue à ce niveau, je ne suis pas certain que quelqu'un puisse le battre. Je savais qu'il ne fallait pas céder un deuxième break sinon c'était fini. Je me disais qu'en restant au contact, je finirais par avoir mes chances. J'ai continué de me battre, de rester concentré en attendant une opportunité. Ensuite j'ai sauvé ces quatre balles de break à 4-4 de manière fantastique et ça a tourné.

Après tous ces mois loin des courts, à quel point aviez-vous faim de toutes ces victoires ?

Je n'avais pas faim, parce que je ne pensais pas que tout ça pourrait se produire. Je voulais juste revenir et être compétitif mais gagner tous ces Masters 1000, deux tournois du Grand Chelem : c'est plus qu'un rêve pour moi. Le seul doute c'était : serais-je de nouveau en bonne santé, ou pas? Parce qu'en sept mois, je n'allais pas oublier comment jouer au tennis après avoir été si longtemps parmi les meilleurs. Si je suis en bonne santé, pourquoi n'aurais-je pas une chance de revenir ? J'avais confiance mais je n'imaginais pas que ce serait si rapide.

Diriez-vous que votre jeu a changé depuis votre victoire ici en 2010 ?

C'est toujours pareil : quand quelqu'un gagne il faut écrire ou penser qu'il a changé. Mais la vérité, c'est juste que je joue bien. Alors oui, je suis plus agressif, je vais plus vers l'avant ou plus sur ma ligne aussi et je prends plus de risques, mais tout ça est possible parce que mon niveau de jeu est bon et que je suis en confiance. Il n'y a pas eu de gros changements.

Il y a encore eu un gros combat face à Novak Djokovic. Pouvez-vous nous parler de cette rivalité ?

Quand on joue tous les deux à notre meilleur niveau, il n'y en pas un qui va pouvoir l'emporter facilement, parce que c'est trop difficile mentalement et physiquement de garder ce très haut niveau. On se pousse à nos limites tout le temps. Quand j'ai gagné ce premier set, je savais qu'il allait falloir recommencer à zéro et que je n'allais pas pouvoir jouer encore deux sets comme ça. En plus en face j'ai le meilleur relanceur du circuit, un gars qui sort des coups gagnants dans tous les sens. Entre Novak et moi, chaque point est un combat. Celui qui sera le plus concentré, le plus déterminé et le plus stable émotionnellement dans les moments-clés l'emportera. A la fin, ce qui compte, c'est d'avoir le trophée, mais c'est vrai que battre un joueur comme lui donne une saveur particulière. Mais si vous me demandez qui je veux avoir en face : ce n'est pas lui. Je veux jouer celui qui sera le plus facile à battre (sourire).»
C.B.
Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×