US OPEN----MADRID----PARIS

Auteur  
# 19/08/2008 à 16:00 Thomas
Bonjour a tous les fans de Rafael Nadal et du tennis. Rafa a pris la tête du classement ATP. Après plus de 3 ans qu'il était numéro 2 mondial. Ces derniers mois du côtés des hommes nous avons eu un super Rafa qui domine le tennis depuis Monte-Carlo voire Miami. Mais il a commencé a montré sa supériorité tactique sur toutes les surfaces avec 5 titres de suite. Hambourg, Roland-Garros, queens, Wimbledon, Toronto. Mais il a perdu contre Djokoclown a cincinati. Mais Rafa a gagné les JO en battant Djokovic et Gonzalez deux joueurs qu'il a du mal a battre habituellement.
Rafa a gagné 38 de ses 39 derniere match sa va non ?
Alors je recapitule nous avons un Rafa trop fort, un Djokovic quand il veut ! Et un Federer comme Manaudou , il ne sest plus trop ou il en ai en simple va til faire une reconverstion en double mdr ! Alors Rafa est le grand Favaori avec un grand F de l'us open, meme si cela est plus dur de perdre ou de battr Federer en 5 sets je pense. L'année derniere Rafa avait été battu par Ferrer en 1/8eme en raison de crampe de ses fameux genoux.
DANS DE SUJET VOUS AUREZ TOUS LES INFOS DES JOUEURS DE RAFA SURTOUT DE LUSOPEN ET LES TOURNOIS JUSQUA PARIS
# 19/08/2008 à 16:25 Nico
WAOUH quelle fin d'année en perspective ! On va se régaler !!!

VAMOS !!!

# 22/08/2008 à 09:46 cath
BONJOUR !!!!
c'est vrai que c'est stupéfiant ... et RAFA a encore trouvé le moyen de hisser son jeu à PEKIN....
comme je le disais, DJOKO s'essoufle ... ( mais il faut toujours se méfier de lui .... )
et FEDERER ne tient plus debout....( faut il encore se méfier de lui ??: je me méfierais plus des petits nouveaux.... MURRAY , GULBIS .... )

RAFAEL a fait une carriere de numéro deux mondial unique de toute l'ère open ... ( je ne me trompe pas THOMAS???)
si il nous offre une carriere de numéro UN MONDIAL aussi .... aussi ... NADALIENNE , on va t'on ??????
# 24/08/2008 à 11:38 Thomas
Hola a todos, si cath tu te trompe pas. Rafa a le reccord absolu d'etre rester numéro 2 mondial autant de temps il a tous les reccords ce Rafa. EL REY DE LA TERRE BATTUE HERBE !
Voici lactualité de l'us open :
Les Français pas gâtés
Tennis - US Open


Le tirage au sort de l'US Open, dernière levée du Grand Chelem de l'année, n'a pas souri aux Français. Marion Bartoli et Richard Gasquet seront les têtes d'affiche d'une délégation française composée de 29 membres (13 filles et 16 garçons). Ivanovic et Nadal seront têtes de série N.1.

US OPEN (25 août - 7 septembre) - TIRAGE AU SORT

Avant même le coup d'envoi du dernier Grand Chelem de l'année, les Bleus ont la gueule de bois. Le tirage au sort, effectué jeudi par Jim Courier, l'ancien numéro 1 mondial, leur a réservé quelques surprises dont ils se seraient volontiers passé. Chez les dames tout d'abord, on retrouve la majorité des Tricolores - 7 sur 12 - dans le premier quart de tableau, qui n'est autre que celui de la numéro 1 mondiale serbe Ana Ivanovic.

Au programme: deux duels 100% bleu-blanc-rouge d'entrée: Nathalie Dechy - Amélie Mauresmo (N.32) et Camille Pin - Alizé Cornet (N.17) avec, pour la première rescapée, un 3e tour contre Ivanovic dans le viseur et pour la seconde, un 1/8 face à Safina. La mieux lotie est Marion Bartoli (N.12). La numéro 1 nationale, dans un quatrième quart assez dégagé, devrait avoir un 1er tour tranquille face à la Russe Galina Voskoboeva, avant un possible 1/8 de finale contre une autre Russe, Vera Zvonareva (N.8). Et pourquoi pas un 1/4 face à la Serbe Jelena Jankovic (N.2).

Le gros lot pour Clément et Santoro

"Je ne pouvais pas plus mal tomber. J'ai l'habitude de bien me comporter ici mais là, je vais tout de suite avoir de quoi m'employer." Arnaud Clément n'est effectivement pas le Français le plus verni, bien au contraire. Opposé d'entrée au Serbe Novak Djokovic (N.3), l'Aixois est condamné à l'exploit. Pour le 65e tournoi du Grand Chelem de sa carrière, Fabrice Santoro n'a pas été épargné non plus puisqu'il aura comme adversaire l'Américain Andy Roddick (N.8), titré à New York en 2003.

Dans le haut du tableau, Sébastien Grosjean et Paul-Henri Mathieu (N.24) se feront face dès le 1er tour tandis que Gaël Monfils (N.32) jouera contre un qualifié, avec un 3e tour contre David Nalbandian (N.7) en ligne de mire. La révélation de l'été, Gilles Simon (N.16), a hérité de l'Espagnol Marcel Granollers, mais voit se profiler la menace Del Potro dès son troisième match, l'Argentin qui reste sur 4 titres de suite cet été. Dans la deuxième moitié, celle de Federer et Djokovic, Jo-Wilfried Tsonga (N.19), pour son retour à la compétition après sa blessure au genou, rencontrera un autre Espagnol, Santiago Ventura. Enfin, le leader français Richard Gasquet (N.12) aura une entrée en matière délicate face à l'Allemand Tommy Haas, 39e mais ex-numéro 2 mondial, avant un 1/8 théorique face à Nikolay Davydenko (N.3) puis un éventuel 1/4 contre Roger Federer (N.2).

LE 1ER TOUR DES FRANÇAIS:

SIMPLE DAMES:

Julie COIN (Q) - Casey DELLACQUA (AUS)

Nathalie DECHY - Amélie MAURESMO (N.32)

Nadia PETROVA (RUS/N.9) - Olivia SANCHEZ

Camille PIN - Alizé CORNET (N.17)

Virginie RAZZANO (N.31) - Timea BACSINSZKY (SUI)

Stéphanie COHEN-ALORO - Qualifiée

Séverine BREMOND (WC) - Julia GOERGES (GER)

Pauline PARMENTIER - Marina ERAKOVIC (NZL)

Aravane REZAÏ - Asia MUHAMMAD (USA/WC)

Galina VOSKOBOEVA (RUS) - Marion BARTOLI (N.12)

Emilie LOIT - Qualifiée

SIMPLE MESSIEURS:

Pablo ANDUJAR (ESP) - Nicolas DEVILDER

Rainer SCHUETTLER (GER) - Florent SERRA

Sébastien GROSJEAN - Paul-Henri MATHIEU (N.24)

Gaël MONFILS (N.32) - Qualifiée

Marcel GRANOLLERS (ESP) - Gilles SIMON (N.16)

Teimuraz GABASHVILI (RUS) - Michaël LLODRA

Andy RODDICK (USA/N.8) - Fabrice SANTORO

Santiago VENTURA (ESP) - Jo-Wilfried TSONGA (N.19)

Marin CILIC (CRO/N.30) - Julien BENNETEAU

Qualifié - Nicolas MAHUT

Arnaud CLEMENT - Novak DJOKOVIC (SRB/N.3)

Laurent RECOUDERC (WC) - Qualifié

Tommy HAAS (GER) - Richard GASQUET (N.12)

Frederico GIL (POR) - Jérémy CHARDY

Marc GICQUEL - Igor ANDREEV (RUS/N.23)


Les enjeux de l'US Open
Tennis - US Open


Roger Federer va-t-il enfin relever la tête ? Rafael Nadal peut-il réussir un Petit Chelem, Novak Djokovic faire mieux que l'année dernière ? Les meilleurs joueurs de la planète ont donné rendez-vous à l'US Open pour un tournoi qui s'annonce palpitant et ouvert.

US OPEN 2008 - Tableau messieurs

ROGER FEDERER - L'Empire contre-attaque ?

En 2007, Roger le flegmatique avait sorti sa panoplie de Dark Vador. Les rebelles de l'année avaient apprécié le déguisement puisque le Suisse avait remporté son 4e US Open consécutif avec autorité. Depuis, Nadal et Djokovic ont pris le pouvoir. Federer n'a gagné qu'un titre majeur cette saison : le double olympique. A défaut de retrouver son tennis flamboyant, le Suisse a retrouvé le sourire. Il lui faudra un peu plus pour réussir ce que personne n'a réussi depuis Bill Tilden dans les années 20 : gagner le tournoi pour la 5e fois consécutive. Il deviendrait par ailleurs le premier joueur de l'histoire du tennis à remporter cinq fois de suite deux tournois du Grand Chelem.

Son tableau : Un rival majeur, Novak Djokovic, deux "historiques", Andy Roddick et Nikolay Davydenko, sont les obstacles principaux avant les demi-finales. Si le Suisse évoluait au même niveau de jeu que cet été, il serait à la portée d'une dizaine de joueurs dont : Igor Andreev, Radek Stepanek (tombeur de Federer à Rome), Richard Gasquet, Marin Cilic, Fernando Gonzalez, Nicolas Kiefer ou encore Ernsts Gulbis.

La déclaration : Interrogé après sa victoire en finale l'année dernière, sur la progression de son adversaire : "N.2 ou N.3, ce n'est pas important. Ce qui compte c'est la place de N.1 mondial".

RAFAEL NADAL - La guerre d'une étoile

Rafael Nadal sera encore N.1 après l'US Open. C'est une histoire entendue. A New York, le Majorquin est toujours tombé sur des hommes forts (Roddick, James, le Youzhny demi-finaliste de 2006 et le Ferrer demi-finaliste de l'an passé et finaliste en Masters Cup). Il n'a donc pas beaucoup de points à défendre. Fort d'une nouvelle victoire de luxe à Pékin, sur une surfacer similaire, il peut légitimement espérer compléter un Petit Chelem historique. Qui aurait dit après sa défaite en demi-finale de l'Open d'Australie qu'il pouvait égaler Jimmy Connors (Petit Chelem en 1974 sans Roland-Garros), Mats Wilander (Petit Chelem en 1988 sans Wimbledon) et... Roger Federer (Petit Chelem en 2006 et 2007, sans Roland-Garros) ? Une inconnue : Sa capacité à récupérer après les jeux Olympiques.

Son tableau : Le Majorquin évite Novak Djokovic, mais hérite d'une pléiade d'outsiders. Des joueurs références : James Blake, David Nalbandian, Mikhail Youzhny et David Ferrer. Des top 10 ambitieux : Stanislas Wawrinka et Andy Murray. Des joueurs en forme : Juan Martin Del Potro, Gilles Simon. Et des joueurs capables d'un gros coup : Gaël Monfils, Philipp Kohlschreiber, Tomas Berdych et Ivo Karlovic. Au premier tour, il jouera le qualifié Bjorn Phau.

La déclaration :"J'ai toujours pris Federer comme exemple pour progresser."

NOVAK DJOKOVIC - La revanche du Djoke

Un an après sa première finale en Grand Chelem, Novak Djokovic revient à Flushing Meadows. En une saison, le Serbe a tout appris. Comment battre Roger Federer qui l'avait remis à sa place en finale, comment se focaliser sur son jeu après avoir un temps joué les amuseurs public et comment devenir incontournable. Il a connu des défaites importantes, face à Nadal notamment à Hambourg, Roland-Garros et au Queen's, et Safin à Wimbledon. Il a su aussi gagner des titres cruciaux aux Masters Series d'Indian Wells et de Rome. L'heure est venue d'assumer son nouveau statut. La difficulté majeure de son tournoi sera de faire abstraction de son parcours de l'an passé. Il avait été un finaliste méritant devant Roger Federer. Son objectif : réussir ce qu'Andre Agassi et Boris Becker, pour ne citer qu'eux, n'ont fait qu'une fois, soit deux victoires en Grand Chelem la même année*.

*Andre Agassi avait gagné Roland-Garros et l'US Open en 1999.
Boris Becker avait gagné Wimbledon et l'US Open en 1989.

Son tableau : La route sera longue pour atteindre les demi-finales, où idéalement, Roger Federer l'attendra pour une petite revanche de la finale 2007. Dans son quart de tableau, Andy Roddick et Fernando Gonzalez, dans une moindre mesure Tommy Robredo, font figure de valeurs sûres. En embuscade, Nicolas Kiefer et Marin Cilic ont prouvé qu'ils évoluaient à leur meilleur niveau. Il ne peut pas occulter la présence de Marat Safin (qui l'a battu à Wimbledon) dans sa partie de tableau, ni celle de Jo-Wilfried Tsonga.

L'anecdote : Federer est décidément le modèle à suivre. Pour Nadal, nous l'avons vu plus haut, mais aussi pour Novak Djokovic. Le Suisse avait rencontré sa compagne actuelle, Mirka Wavrinec aux Jeux de Sydney en 2000. Le Serbe a rendu publique sa relation avec la Paraguayenne Leryn Franco, 51e au concours du javelot à Pékin.



Sports
Tennis: tirage clément à l'US Open pour Nadal, nouveau numéro un
REUTERS | 21.08.2008 | 22:17
NEW YORK (Reuters) - L'Espagnol Rafael Nadal affrontera un joueur issu des qualifications au premier tour de l'US Open de tennis, dernière levée du Grand Chelem de la saison, qui sera le premier tournoi disputé par le Majorquin en qualité de numéro un mondial.

Vainqueur à Roland-Garros et Wimbledon cette saison, Nadal débutera pour la première fois de sa carrière un des quatre tournois majeurs en haut du tableau, place qui était occupée depuis quatre ans et demi par le Suisse Roger Federer, officiellement détrôné lundi dernier de la tête du classement

ATP.

Le Bâlois, quadruple tenant du titre, sera opposé au premier tour à l'Argentin Maximo Gonzalez et pourrait retrouver en demi-finale le Serbe Novak Djokovic, qu'il avait battu en finale l'année dernière.

Djokovic, numéro trois mondial, sera opposé d'entrée au Français Arnaud Clément et pourrait ensuite affronter Nicolas Mahut, opposé à un qualifié pour son entrée en lice.

Fabrice Santoro affrontera également une tête de série dès le premier tour, en la personne de l'Américain Andy Roddick. Le numéro un tricolore Richard Gasquet, tête de série numéro 12, a hérité d'un tirage difficile, puisqu'il sera opposé à l'Allemand Tommy Haas.

Gilles Simon, tête de série numéro 16, et Jo-Wilfried Tsonga, n°19, devront se défaire respectivement des Espagnols Marcel Granollers et Santiago Ventura, alors que Paul-Henri Mathieu, n°24, sera opposé à son compatriote Sébastien Grosjean. La dernière tête de série française, Gaël Monfils, jouera contre un qualifié.

Voici le tirage au sort de l'US Open, effectué jeudi à Flushing Meadows (le numéro de tête de série précède le nom):

1-Rafael Nadal (Esp) - Qualifié

Qualifié - Olivier Rochus (Bel)

Viktor Troicki (Srb) - Carsten Ball (Aus)

Luis Horna (Pér) - 25-Philipp Kohlschreiber (All)

22-Tomas Berdych (Tch) - Sam Querrey (E-U)

Pablo Andujar (Esp) - Nicolas Devilder (Fra)

Rainer Schuettler (All) - Florent Serra (Fra)

Qualifié - 14-Ivo Karlovic (Cro)

9-James Blake (E-U) - Donald Young (E-U)

Denis Gremelmayr (All) - Steve Darcis (Bel)

Mardy Fish (E-U) - Qualifié

Sebastien Grosjean (Fra) - 24-Paul-Henri Mathieu (Fra)

32-Gael Monfils (Fra) - Qualifier

Evgeny Korolev (Rus) - Robin Soderling (Suè)

Juan Carlos Ferrero (Esp) - Brendan Evans (E-U)

Marcos Daniel (Bré) - 7-David Nalbandian (Arg)

4-David Ferrer (Esp) - Martin Vassallo Arguello (Arg)

Qualifier - John Isner (E-U)

Qualifier - Roko Karanusic (Cro)

Kei Nishikori (Jap) - 29-Juan Monaco (Arg)

17-Juan Martin del Potro (Arg) - Guillermo Canas (Arg)

Oscar Hernandez (Esp) - Thomaz Bellucci (Bré)

Michael Berrer (All) - Jose Acasuso (Arg)

Marcel Granollers (Esp) - 16-Gilles Simon (Fra)

10-Stanislas Wawrinka (Sui) - Simone Bolelli (Ita)

Wayne Odesnik (E-U) - Fabio Fognini (Ita)

Nicolas Lapentti (Equ) - Lu Yen-hsun (Tai)

Qualifié - 21-Mikhail Youzhny (Rus)

27-Feliciano Lopez (Esp) - Juergen Melzer (Aut)

Jiri Vanek (Tch) - Qualifié

Teimuraz Gabashvili (Rus) - Michael Llodra (Fra)

Sergio Roitman (Arg) - 6-Andy Murray (G-B)

8-Andy Roddick (E-U) - Fabrice Santoro (Fra)

Ernests Gulbis (Let) - Thomas Johansson (Suè)

Guillermo Garcia-Lopez (Esp) - Dominik Hrbaty (Slq)

Lee Hyung-taik (Cor-S) - 31-Andreas Seppi (Ita)

20-Nicolas Kiefer (All) - Ivo Minar (Tch)

Scoville Jenkins (E-U) - Jarkko Nieminen (Fin)

Bobby Reynolds (E-U) - Qualifier

Ivan Navarro (Esp) - 11-Fernando Gonzalez (Chili)

15-Tommy Robredo (Esp) - Mischa Zverev (All)

Vincent Spadea (E-U) - Marat Safin (Rus)

Qualifié - Carlos Moya (Esp)

Santiago Ventura (Esp) - 19-Jo-Wilfried Tsonga (Fra)

30-Marin Cilic (Cro) - Julien Benneteau (Fra)

Robby Ginepri (E-U) - Amer Delic (E-U)

Qualifier - Nicolas Mahut (Fra)

Arnaud Clement (Fra) - 3-Novak Djokovic (Serbia)

5-Nikolay Davydenko (Rus) - Dudi Sela (Isr)

Austin Krajicek (E-U) - Agustin Calleri (Arg)

Albert Montanes (Esp) - Victor Hanescu (Rou)

Eduardo Schwank (Arg) - 26-Dmitry Tursunov (Rus)

18-Nicolas Almagro (Esp) - Frank Dancevic (Can)

Sam Warburg (E-U) - Janko Tipsarevic (Serbia)

Laurent Recouderc (Fra) - Qualifié

Tommy Haas (All) - 12-Richard Gasquet (Fra)

13-Fernando Verdasco - Igor Kunitsyn (Rus)

Qualifié - Qualifié

Frederico Gil (Por) - Jeremy Chardy (Fra)

Marc Gicquel (Fra) - 23-Igor Andreev (Rus)

28-Radek Stepanek (Tch) - Potito Starace (Ita)

Jesse Levine (E-U) - Chris Guccione (Aus)

Qualifié - Qualifié

Maximo Gonzalez (Arg) - 2-Roger Federer




samedi, 23 août 2008
US OPEN : Nadal attend les outsiders, Federer vise Djokovic
Rafael Nadal devrait débuter tranquillement à Flushing. Le temps de se remettre de ses émotions olympiques et le nouveau N.1 mondial devra faire face à un tableau dense, certes sans Novak Djokovic, voué à jouer une demi-finale face à Roger Federer de l'autre côté, mais non dénué de pièges. Pour connaître les rendez-vous avec l'histoire des trois joueurs majeurs, allez voir par ici. Les tableaux sont là : messieurs et dames.

Il y a aussi une vidéo de présentation du tournoi, un Nadal vs. Federer version boxe.http://www.eurosport.fr/tennis/us-open/2008/videos_vid83510.shtml



Tennis: une ultime chance pour Roger Federer

"Avec un titre du Grand Chelem, votre année est une réussite quels que soient vos autres résultats !" C'est avec cette maxime de Pete Sampras dans la tête que Roger Federer aborde dès lundi à New York le grand rendez-vous d'une année qui ne lui aura procuré qu'un seul bonheur: l'or olympique remporté en double avec Stanislas Wawrinka.

Malade en Australie puis battu par Rafael Nadal à Roland-Garros et à Wimbledon, Roger Federer abat son ultime carte à New York pour faire de 2008 une belle année malgré tout. Un nouveau succès à Flushing Meadows ne le placerait qu'à un seul titre du record des quatorze victoires en Grand Chelem de Pete Sampras. Le Bâlois serait, par ailleurs, le premier joueur depuis Bill Tilden en 1924 à s'imposer cinq années de suite à l'US Open.

Pour la première fois depuis l'Open d'Australie 2004, Roger Federer n'est pas classé tête de série no 1 dans un tournoi du Grand Chelem. Il abandonne cet honneur à l'extraordinaire Rafael Nadal. Le joueur des Baléares, qui n'a pas hérité d'un tableau vraiment miné, espère conjurer le sort à New York, où il n'a jamais dépassé le stade des quarts de finale.

Dans la chaleur et l'humidité de Flushing Meadows, il a connu l'an dernier le moment le plus difficile de sa carrière. Son état d'épuisement à l'issue de sa défaite en huitième de finale contre David Ferrer avait suscité les plus vives inquiétudes. On prétendait alors que Nadal jouait avec sa santé. Une année plus tard, plus personne n'oserait tenir un tel discours tant sa domination est totale. Après son sacre de Wimbledon, Nadal s'est imposé à Toronto avant de remporter la médaille d'or en simple à Pékin. Il a concédé sa seule défaite de l'été en demi-finale du tournoi de Cincinnati devant Novak Djokovic, le seul joueur, selon Richard Gasquet, qui "croit avoir sa chance face à Nadal". "Même Federer n'y croit plus", ajoute le Français.


Nadal peut-il perdre l’US Open?



L’an dernier, on se demandait si Rafael Nadal pouvait gagner les Internationaux des États-Unis. Cette année, on se demande plutôt s’il peut les perdre.

Pourtant, le Majorquin n’avait pas très bien entrepris 2008, subissant des défaites contre Youzny, Tsonga, Roddick, Djokovic et Davydenko. On commençait même à se dire que son rival serbe, qui venait de remporter les Internationaux d’Australie, atteindrait le premier rang avant lui.

Quand Nadal a triomphé à Monte-Carlo, la plupart des observateurs n’ont pas remarqué qu’il montait en puissance. On s’est juste dit qu’il serait, encore cette année, imprenable sur terre battue. C’est seulement à Roland-Garros qu’on a commencé à écarquiller les yeux. Ce n’est pas sa victoire sur Roger Federer qui a étonné (c’était sa quatrième au même endroit), mais son ampleur (quatre petits jeux seulement pour le Maître). Depuis, l’Extraterrestre a confirmé sa domination à Wimbledon et à Pékin.

Bien sûr, Flushing Meadows ne sera pas une promenade de santé pour Nadal. Son plus dangereux rival sera probablement Novak Djokovic, qui l’a battu quatre fois en sept rencontres sur dur, dont deux cette année, et qui a atteint la finale en 2007.

Roger Federer, qui a remporté les quatre dernières levées de l’US Open, peut-il rééditer son exploit? Oui, assurément. Pourtant, j’en doute. Que ce soit à Toronto, Cincinnati ou Pékin, le Suisse a paru très ébranlé par la perte de Wimbledon, son tournoi fétiche. Il finira sans doute par s’en remettre (je le souhaite en tout cas). Mais il lui faudra un certain temps, je crois, pour retrouver sa confiance.

Qui, à part ces trois champions, pourrait remporter le tournoi? Le seul nom qui me vient à l’esprit est Andy Murray, très solide depuis Wimbledon. Cela dit, une victoire de cette ampleur me semble prématurée.

Quant à tous les autres, ils seront, comme à Paris et à Londres, des figurants. Je ne vois ni Ferrer, ni Davydenko, ni Nalbaldian, ni Roddick, ni Blake, ni Wawrinka soulever le trophée. Pas plus d’ailleurs que Gasquet, Gulbis, Cilic ou Del Potro.

Et vous, qu’en pensez-vous?

Voici mon point de vue perso : Djokovic a toujours battu Rafa en masters series ce qui veux dire en 2 set gagnant mais sur dur va til tenir la cadence de 3 set gagnant ? Quen pensez vous ?
# 24/08/2008 à 11:41 Thomas
Voici une biographie de Rafa version monstre Rafa est petit ange ! :

Rafael Nadal, «el fenomeno»





En remportant le tournoi olympique à Pékin, le nouveau numéro un mondial poursuit une saison riche en victoires. Crédits photo : AFP
PORTRAIT - À 8 ans, Rafael Nadal gagne sa première compétition. À 16 ans, il intègre le circuit mondial ATP. Six ans plus tard, lundi dernier, il se hisse à la première place. La veille, il était sacré par l'or olympique.

Au fond, sa mère ne s'est jamais habituée au visage de Rafael Nadal sur les courts de tennis. Ana Maria sait bien qu'il s'agit de son fils, son Rafa aux yeux noirs et aux boucles brunes, mais le corsaire qu'elle voit rugir, bondir, tailler dans les chairs comme si sa raquette était un sabre d'abordage, l'étonnera toujours. Comment un garçon au sourire encore si enfantin, peut-il se transformer en Rambo, le visage dévoré de tics, le regard assassin, la bouche qui se crispe avec l'envie de mordre son adversaire ?
À Pékin aussi, le contraste était frappant entre le jeune homme rieur, chahuteur, un rien espiègle qui faisait son entrée dans le stade olympique au milieu des autres athlètes espagnols et le combattant, agressif, rageur, implacable, qui a décroché la médaille d'or. Il la voulait. Qui aurait pu l'empêcher de gagner ?
Tous les joueurs de tennis n'offrent pas de tels contrastes. Les uns sont aériens, élégants, inventifs, d'autres réguliers, presque mathématiques, quelques-uns bûcheronnent. Rafael, lui, se métamorphose. Il mute. Et sur la terre ocre, le gazon ou un ciment, il devient un personnage de science-fiction, gladiateur des galaxies lointaines ou bien Blek le Roc affrontant des bêtes sauvages au fin fond d'une sombre forêt. Un jour Apache prêt à vous scalper, le lendemain pirate des Caraïbes montrant ses dents, vorace. Ogre. Centaure. Mais aussitôt qu'il enlève son bandeau, les masques tombent à terre, se brisent en mille morceaux et Rafa redevient le fils de sa mère. On imagine Ana Maria poussant à chaque fois un soupir de soulagement.
Des deux images que montre le numéro 1 du tennis, laquelle est la plus juste ? On devine la réponse que pourrait faire sa mère, mais lui-même, lorsqu'il visionne ses matchs, se reconnaît-il ? Ou bien ne voit-il que le slice pas assez tranché, le revers trop coupé ou un service qu'il aurait pu mieux claquer ?
Il n'est pas impossible non plus que Rafa s'amuse d'être double, multiple, changeant. Tous les enfants aiment se déguiser. Et faire Hou ! Pour surprendre. Lui montre le poing et les muscles de ses bras, bien dégagés par le débardeur. Il saute comme un léopard. Un tigre. Un lion. C'est drôle de paraître méchant quand on ne l'est pas. Lorsque, tout au contraire, on n'aime rien tant qu'aller pêcher en mer et regarder pendant des heures, sans penser à mal, le bouchon. Soudain, il plonge. Un poisson a mordu ! On mouline, on mouline. On ne songe plus à rien. Et puis, quand le soleil décline, on revient doucement à Porto Christo retrouver les siens. Pour s'attarder sur une terrasse.
Rafael Nadal est né sur une île des Baléares. Dans un village. Manacor, à une cinquantaine de kilomètres de Palma. Au début, il voulait faire du foot et, selon son oncle Miguel Angel, il avait même un bon pied droit. En réalité, très vite, la famille de Rafa, qui compte plusieurs sportifs, a réalisé les qualités physiques exceptionnelles de l'enfant. Et comme un autre de ses oncles, Toni, s'occupait du club de Manacor, Rafa a commencé à jouer. Il avait 4 ans. À 8 ans, il remportait sa première compétition officielle, celle des Baléares.
Depuis, il n'a jamais cessé de gagner des tournois. En 2002, il vient d'avoir 16 ans, Rafa intègre le circuit mondial ATP après avoir atteint une place de demi-finaliste junior à Wimbledon. À 17 ans, il figure parmi les 100 meilleurs du monde. À 19 ans, il remporte le tournoi de Roland-Garros.
On le revoit, les bras en croix, sur la terre rouge. Le bonheur c'est quoi ? Rafael Nadal ne se lance jamais dans de grandes tirades. Il s'exprime sobrement. Avec une extrême courtoisie. Une politesse d'un autre temps. Celle qu'on cultive chez les Nadal depuis au moins le XIVe siècle. Il répond à toutes les questions, signe des autographes. Mais ne se hausse pas du col. Ne joue pas les stars. Ce n'est pas dans son tempérament. De toute façon, le clan veille à ce que «Biturbo» garde la tête froide.
Rafael n'est pas un enfant de nulle part. Ou un rebelle. Ses racines sont profondes. Sa famille a toujours été aisée. Sur l'île de Majorque, la vie est facile. Elle coule de source. Rafa ne pose pas de problèmes à ses parents. Il ne s'entête pas non plus à répondre à des questions insolubles. Il va son bonhomme de chemin. Irrémédiablement normal. Mais alors, cette incroyable énergie, où la puise-t-il ?
Chaque être a un secret. Celui de Rafaelest sans doute dans son équilibre mental allié à une force physique exceptionnelle. Pieds sur terre. Tête sur les épaules. Des copains d'enfance. Le fenomeno est ancré, amarré. Il ne démâtera pas lorsque la vie deviendra nomade. Et entre deux tournois, il reviendra toujours au port. Où il ne sera jamais considéré comme une bête curieuse.
Perdre ? Ça lui arrive. Mais Rafa ne s'attarde jamais très longtemps sur un échec. Gagnant fair-play, il est aussi un bon perdant. Après tout, le tennis n'est qu'un jeu.
Une épreuve aussi. Parce qu'il faut apprendre la souffrance. Et l'apprivoiser. Tous les joueurs de haut niveau traînent des blessures. Leur corps soumis à des tensions extrêmes s'use parfois trop vite. La chair proteste. Rafael a pris l'habitude d'écouter ses genoux, ses jambes, ses épaules. À les ménager. À les soulager. En criant parfois «Vamos !». Comme à des amis. Pour les entraîner. Vers où ?
Il ne semblait pas pressé de devenir le numéro 1 du tennis mondial. Sans cesse, il cédait le pas à Roger Federer. On avait même l'impression qu'il ne souhaitait pas le dépasser. Par respect pour un aîné qu'il admire ? Par sagesse ? Peut être. Lorsqu'on est le premier, la solitude pointe vite. Elle devient presque fatale. Personne ne vous ouvre plus le chemin. Personne ne fait écran avec l'au-delà des choses. Il faut commencer à attendre. Quoi ? D'être détrôné. Donc de devenir adulte.
Rafa n'a pas fait d'études, mais il a l'intelligence de ceux qui, très jeunes, perçoivent la fragilité d'une vie, d'une gloire. Il aime la compétition et se battre, sans lâcher un seul point. Pour vivre chaque instant, chaque seconde comme si elles étaient uniques. Comme si au zénith de sa propre puissance, il allait devenir immortel. C'est alors que son visage se transforme. Que ses yeux sont deux braises de feu. Et qu'il ressemble à un fauve.
Parce qu'il a vu tous les grands joueurs décliner, pas à pas ou peu à peu, Rafael sait que sa propre force, un jour, va décroître. Dans trois ans, dans quatre ans ou dans six ans. Peu importe. Il ne veut pas se projeter aussi loin. Trop en avant. Il ne demande qu'une chose : conserver sa place au moins jusqu'à la fin de l'année. Il ne s'agit pas de modestie. Juste de lucidité. Depuis 2005, Rafael remporte tous les ans, le Tournoi de Roland-Garros. Cette année, il a aussi gagné Wimbledon et il arrive à l'US Open avec la médaille d'or des JO.
Si on écoute les autres joueurs de tennis, Rafael est devenu quasiment imbattable. Injouable. Ils disent de lui «c'est une bête», il est «énorme» ou encore c'est un «Diesel de luxe». Lui, il sourit. Parfois un peu tristement. Il ne ressemble plus du tout à Terminator, Rambo ou le combattant d'une guerre des étoiles. Il n'est plus que le fils de sa mère. Un adolescent.






Rafael Nadal : né pour être champion

Après sa victoire sur Federer à Wimbledon, Nadal lui a simplement dit: «Bon tournoi. Désolé.» Pourquoi? lui a-t-on demandé. «Parce que je sais à quel point c’est difficile de perdre une finale comme celle-là.»
Tout vient à point à qui sait attendre. Le proverbe a beau être un peu cliché, il s’applique bien à Rafael Nadal, qui met fin aujourd’hui au long règne du roi Roger, après avoir été pendant trois ans le premier prétendant au trône.
Beaucoup se seraient énervés d’être resté si longtemps deuxième malgré cinq titres du Grand Chelem. «Je suis un très bon deuxième. Ce qui veut dire que le no 1 est extraordinaire», a-t-il inlassablement répété à tous ceux qui lui demandaient s’il était frustré de ne pas occuper le premier rang. Ce n’était pas de la fausse modestie. Rafa a une admiration sincère pour Roger Federer, ce grand champion dont il est devenu très tôt la bête noire.
Tablant sur sa jeunesse, Nadal savait qu’il finirait bien par lui succéder. En attendant, il en a profité pour améliorer son jeu. Il avait déjà un coup droit redoutable, la rapidité, l’endurance et un mental d’acier. Il a peaufiné son revers, un coup défensif dont il a fait un coup d’attaque. Il a travaillé son service. Il a amélioré ses volées.
À tel point que l’Extraterrien est devenu l’Extraterrestre. Lui qui ne dominait que sur terre battue triomphe maintenant sur toutes les surfaces. Après un quatrième titre à Roland-Garros, il a enlevé Queen’s et Wimbledon sur herbe et Toronto et Pékin sur dur.
À 22 ans, il devient le 24e joueur à occuper la première place depuis la création du classement de l’ATP en 1973. Plusieurs, écrasés par le prestige de ce rang, l’ont occupé très peu de temps. Ce ne sera pas le cas de Nadal, né pour être champion.





Tennis: Rafael Nadal officiellement numéro un mondial


PARIS (Reuters) - Rafael Nadal est officiellement devenu numéro un mondial de tennis après quatre ans et demi de règne de Roger Federer.
L'Espagnol, sacré champion olympique dimanche, était certain de détrôner le Suisse depuis le tournoi de Cincinnati en début de mois.
Nadal est devenu en juillet le premier joueur depuis Björn Borg en 1980 à réussir le doublé Roland-Garros et Wimbledon.
Le premier Français au classement ATP est toujours Richard Gasquet, 12e mondial, en recul d'une place.
Classement (classement précédent entre parenthèses):
1. (2) Rafael Nadal (Esp) 6700 points
2. (1) Roger Federer (Sui) 5930
3. (3) Novak Djokovic (Ser) 5105
4. (4) David Ferrer (Esp) 2865
5. (5) Nikolay Davydenko (Rus) 2700
6. (6) Andy Murray (G-B) 2415
7. (8) David Nalbandian (Arg) 1975
8. (9) Andy Roddick (E-U) 1845
9. (7) James Blake (E-U) 1825
10. (10) Stanislas Wawrinka (Sui) 1695
11. (15) Fernando Gonzalez (Chili) 1615
12. (11) Richard Gasquet (Fra) 1595
13. (13) Fernando Verdasco (Esp) 1425
14. (16) Ivo Karlovic (Cro) 1405
15. (17) Tommy Robredo (Esp) 1360
16. (14) Gilles Simon (Fra) 1350
17. (19) Juan Martin Del Potro (Arg) 1345
18. (12) Nicolas Almagro (Esp) 1305
19. (18) Jo-Wilfried Tsonga (Fra) 1265
20. (21) Nicolas Kiefer (All) 1225





JO: Rafael Nadal poursuit son année en or
Reuters
Rafael Nadal a ajouté l'or olympique à ses titres à Roland-Garros et Wimbledon avant de conquérir lundi le statut de numéro un mondial.
L'Espagnol s'est imposé en finale des JO de Pékin face au Chilien Fernando Gonzalez 6-3 7-6 6-3.
La médaille de bronze est revenue au Serbe Novak Djokovic, qui avait battu l'Américain James Blake dans le match pour la troisième place samedi.
Fidèle à sa réputation de guerrier impitoyable, Nadal n'a guère laissé d'espoir à Gonzalez dans cette finale olympique, hormis dans une deuxième manche finalement arrachée au tie-break.
"C'est une épreuve très difficile à remporter car on ne dispose que d'une chance tous les quatre ans", a-t-il réagi. "J'ai quasiment livré un match parfait."
Nadal, 22 ans, est le premier Espagnol à remporter l'or olympique en tennis. Lundi, il mettra fin à quatre ans et demi de règne du Suisse Roger Federer au sommet du classement ATP.
Début juin, il a gagné le tournoi de Roland-Garros pour la quatrième année consécutive. Puis début juillet, au terme d'une finale épique, il a empêché Federer de signer un sixième succès de rang à Wimbledon en devenant le premier joueur depuis Björn Borg en 1980 à réussir le doublé Paris-Londres.

# 24/08/2008 à 12:22 Nico (site web)
Magnifiques articles Thomas !!!

Cette bio est tout simplement magnifique alliant le tennisman et l'homme qui finalement ne font qu'un...un bel exemple à méditer

En ce qui concerne le tournoi en lui-même qui arrive, petit clin d'oeil pour le tirage au sort des Français qui ressemble il est vrai à un sacré parcours lol.

Djokovic c vrai a battu Rafa en 2 sets gagnants quand il y arrivait et en grand chelem ce n'est pas le cas. Sur 5 sets, Rafa est depuis longtemps au-dessus de tous et même contre des joueurs qui ont une endurance extraordinaire comme Fed et Djoko. Cela signifie donc le niveau physique de Rafa. Mais ce n'est pas tout : regardons le mental qui bien souvent fait la différence, et à ce niveau-là aussi, Rafa est dans un autre monde !

Petite précision pour cet Us Open : il est possible que les joueurs qui aient été à Pékin aient un petit coup de moins bien car l'enchaînement pourrait être difficile. Mais Rafa a de la marge, il ne va rien lâcher et il faudra aller le chercher ! Pas une promenade de santé vous en conviendrez !

VAMOS !!!
# 25/08/2008 à 13:48 cath
bonjour !!!
le premier article qui parle de sa maman est tres beau :
c'est que le contraste est saisissant : entre l'adorable jeune homme que RAFA est en dehors des courts ... et le gladiator , le lion ( j'adore les félins ) qu'il devient sur un court ....
# 25/08/2008 à 16:14 Thomas
VAMOS POUR LE MATCH DE SOIR !
# 25/08/2008 à 19:20 lali
Je suis en accord avec la maman de Rafa.
Ce jeune homme qui ressemble à un ange hors du court et,le guerrier qu'i est sur le court Incroyable un tel changement ! j'ai toujours été surprise moi même

Vamos Rafa
# 28/08/2008 à 05:56 Aziza
Bonjour à tous. Merci pour les articles ... bien écrits ! Belle analyse de la personnalité de Rafa, dont je suis une fan absolue. Et dire que je ne peux pas suivre l'US Open ... Je suis ravie de vous avoir découverts. Je reviendrai !
Rafa, il faut que tu gagnes
Yalla, vamos !
# 28/08/2008 à 09:47 Thomas
Bonjour a tous, bonjour Aziza bienvenue sur ce consacré à Rafael Nadal comme tu a pu le voir ! Je te tiendrai au courant des informations.

Mais tu peux voir le match de Rafa sur ma page d'acceuilhttp://rafaelnadalbest.e-monsite.com/ il y a une chat box et une tv us open ET BIENVENUE SUR CE SITE
# 28/08/2008 à 09:59 Thomas
Voici lactualité de notre cher rafa a lus open :

US Open: Rafael Nadal au deuxième tour
REUTERS | 26.08.2008 | 00:04
NEW YORK (Reuters) - Rafael Nadal, nouveau numéro un du tennis mondial, a dû s'employer lundi pour franchir le premier tour de l'US Open face à l'Allemand Bjorn Phau, 136e joueur mondial issu des qualifications.

Deux tie-breaks et trois heures d'échanges disputés ont été nécessaires à l'Espagnol, vainqueur cette saison à Roland-Garros et Wimbledon et champion olympique à Pékin, qui s'en est finalement sorti 7-6 6-3 7-6.

A 22 ans, le nouveau maître du tennis mondial vise un premier titre à Flushing Meadows.

Mark Lamport-Stokes, version française Henri-Pierre André





US Open: Nadal et Dementieva, héros aux JO, au 2e tour
Deux médaillés d'or aux Jeux olympiques de Pékin, Rafael Nadal et Elena Dementieva, se sont qualifiés lundi, au premier jour de l'US Open, pour le deuxième tour.

Nouveau numéro un du tennis mondial, Nadal, 22 ans, n'aurait sans doute en temps normal fait qu'une bouchée de son adversaire, l'Allemand Bjorn Phau, 136e joueur mondial. Mais la fatigue accumulée par l'Espagnol au cours des dernières semaines, avec ses triomphes à Roland-Garros et Wimbledon puis sa victoire à Pékin, fait qu'il lui a fallu près de trois heures pour éliminer Phau par 7-6 6-3 7-6.

"Je suis un peu fatigué, c'est vrai, mais c'est l'US Open, je dois donner le meilleur de moi-même ici", a reconnu Nadal, qui sera opposé à l'Américain Ryler de Heart au deuxième tour.

Dementieva, elle aussi, a trouvé difficile de sortir de la bulle olympique. Après un démarrage pénible, elle a eu raison de l'Ouzbèke Akgul Amanmuradova 6-4 7-5.

Huit jours après avoir remporté la plus grande victoire de sa carrière, la Russe a reconnu qu'elle était encore d'une certaine façon à Pékin. "J'ai serré la médaille pendant trois jours, pour être sûre que ce n'était pas un rêve".

"Il est vraiment très difficile de ne pas penser aux Jeux olympiques. Hier, je cherchais le sommeil mais impossible, parce que mon esprit est toujours là-bas", a-t-elle admis.

LES AUTRES JOUEURS :
EMILIE LOIT SORTIE

Lindsay Davenport, elle, n'a pas paru souffrir de la blessure au genou qui a réduit le nombre de ses participations à des tournois cette saison, et elle a sorti la Canadienne Aleksandra Wozniak en deux manches 6-4 6-2.

De son côté, la Serbe Jelena Jankovic, qui a brièvement été la numéro un mondiale ce mois-ci, a illustré ses aspirations au titre en balayant sans état d'âme une débutante en tournoi du grand chelem, la jeune Américaine Coco Vandeweghe, 16 ans (6-3 6-1).

Chez les Français, on a raté le carton plein, mais cette première journée reste satisfaisante et prometteuse avec la qualification de six Français sur sept pour le deuxième tour.

Gaël Monfils (n°32) s'est imposé sans forcer face à l'Uruguayen Pablo Cuevas, 135e mondial, qu'il a sorti 6-4 6-4 6-1. Gilles Simon et Michaël Llodra se sont eux aussi qualifiés pour le deuxième tour.

Dans le tableau féminin, Marion Bartoli, Pauline Parmentier et Aravane Rezai parviennent elles aussi au deuxième tour; à Parmentier reviendra l'honneur d'affronter Dementieva. Seule victime de ce premier tour, Emilie Loit, qui avoue un problème de motivation et a trébuché face à l'Italienne Maria Elena Camerin.
# 01/09/2008 à 09:08 Thomas
Sport
US Open: Rafael Nadal poursuit sa route

NEW YORK (Reuters) - L'Espagnol Rafael Nadal a poursuivi sa route vers un premier titre à l'US Open avec une victoire écrasante 6-4 6-3 6-0 au troisième tour face au Serbe Viktor Troicki.

Le numéro un mondial, vainqueur de Roland-Garros et de Wimbledon cette année, s'est retrouvé mené 3-1 dans le deuxième set avant d'aligner 11 jeux gagnants pour une nouvelle démonstration de force.

Bon serveur, Troicki, 71e joueur mondial, a d'abord offert une belle résistance au champion olympique avant de céder son service dans le 10e jeu.

Troicki a ensuite pris la mise en jeu de Nadal en début de deuxième set.

Mais l'Espagnol a passé la vitesse supérieure pour s'offrir un huitième de finale face à l'Américain Sam Querrey, qui a éliminé le Croate Ivo Karlovic 7-6 7-6 6-2.

# 01/09/2008 à 10:47 Nico
Match ce soir aux alentours de 19H00 heure française contre un joueur local, Querrey, bon serveur ! VAMOS !!!

# 03/09/2008 à 15:53 Thomas
Et oui le match face a querrey a été disons plus une tache compliqué ! Mais bon Rafa gagne encore des points ! C'est ca qui est cool . De toute facon si Rafa ne monte pas son niveau de jeu et ben c'est cuit pour les demis car fish est quand meme un dessus de querrey meme si le classement ne le précise pas. Car fish quand il arrive généralement en quart ou demi d'un tournoi c'est quil est vraiment rodé ! Car il a battu Monfils qui a battu Nalbandian .
LA CHAINE ALLIMENTAIRE VA TELLE CONTINUER ???? PEUT ETRE SI CEST LE CAS RAFA GAGNE CE MATCH ET PERD LE SUIVANT MDR
# 03/09/2008 à 15:59 Thomas
Accueil USOpen - 9e journée: les résultats




US Open - 9e journée: les résultats
NEW YORK, 2 sept 2008 (AFP)

Résultats enregistrés mardi lors de la 9e journée de l'US Open de tennis:

. Simple dames (quarts de finale):

Elena Dementieva (RUS/N.5) bat Patty Schnyder (SUI/N.15) 6-2, 6-3

Jelena Jankovic (SRB/N.2) bat Sybille Bammer (AUT/N.29) 6-1, 6-4

. Simple messieurs (8e de finale):

Novak Djokovic (SRB/N.3) bat Tommy Robredo (ESP/N.15) 4-6, 6-2, 6-3, 5-7, 6-3

Gilles Muller (LUX) bat Nikolay Davydenko (RUS/N.5) 6-4, 4-6, 6-3, 7-6 (12/10)

Roger Federer (SUI/N.2) bat Igor Andreev (RUS/N.23) 6-7 (5/7), 7-6 (7/5), 6-3, 3-6, 6-3

Andy Roddick (USA/N.8) bat Fernando Gonzalez (CHI/N.11) 6-2, 6-4, 6-1

. Double dames (quarts de finale):

Lisa Raymond-Samantha Stosur (USA/AUS/N.10) battent Marina Erakovic-Jelena Kostanic Tosic (NZL/CRO) 7-6 (7/3), 6-0

Katarina Srebotnik-Ai Sugiyama (SLO/JPN/N.4) battent Dominika Cibulkova-Virginie Razzano (SVK/FRA) 6-1, 4-6, 6-3

. Double messieurs (quarts de finale):

Maximo Gonzalez-Juan Monaco (ARG) battent Bruno Soares/Dusan Vemic (BRA/CRO) 6-2, 6-7 (3/7), 6-3

Maximo Gonzalez-Juan Monaco (ARG) battent Bruno Soares-Dusan Vemic (BRA/SRB) 6-2, 6-7 (3/7), 6-3

Tommy Robredo-Sergio Roitman (ESP/ARG) battent Feliciano Lopez-Fernando Verdasco (ESP) 6-4, 7-6 (7/5)

Bob Bryan/Mike Bryan (USA/N.2) battent Christopher Kas/Phillip Petzschner (GER) 7-6 (14/12), 6-4

. Double mixte (demi-finales)

Cara Black-Leander Paes (ZIM/IND/N.5) battent Nadia Petrova-Jonas Bjorkman (RUS/SWE) 6-4, 6-4

Lizel Huber-Jamie Murray (USA/GBR) battent Jill Craybas-Eric Butorac (USA) 6-3, 6-4

FIN DES RESULTATS DE MARDI
# 03/09/2008 à 16:03 Thomas
Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Sam Querrey (USA) 6-2, 5-7, 7-6(7/2), 6-3

Il a bien cru laisser sa peau. Mais Rafael Nadal est toujours là. Malmené durant quatre sets et plus de trois heures de jeu, le numéro un mondial s'est finalement tiré du piège tendu par l'Américain Sam Querrey. Ce grand escogriffe de 20 ans n'a pas ménagé sa peine pour déboulonner le meilleur joueur du monde, avec notamment 50 coups gagnants. Surtout, au-delà de son punch, le Californien a démontré une foi inébranlable. Classé 55e à l'ATP, Querrey ne devrait pas tarder à pointer son (quasi) double-mètre dans le Top 20, voire plus si affinités.




On finirait presque par l'oublier, le vainqueur de ce huitième s'appelle bien Rafael Nadal. Mais un Nadal tellement loin de l'ouragan qui emporte tout depuis plusieurs mois, vainqueur de 6 de ses 7 derniers tournois, de 42 de ses 43 derniers matches. L'Espagnol s'est même fendu d'une statistique proprement sidérante pour lui : 41 fautes directes. Un total que l'homme de Manacor cumule habituellement en trois ou quatre rencontres. Par moment, Nadal, chose incroyable, a même laissé filer quelques points. Signe avant-coureur, le numéro un mondial avait déjà présenté une copie voisine au premier tour face Bjorn Phau (38 fautes, 3 heures de jeu). Le constat paraît imparable : Nadal est usé pour ce dernier Grand Chelem de la saison.

Mais l'Espagnol est en quart de finale, égalant au passage son meilleur parcours à New York (battu en 2006 à ce stade par Mikhail Youzhny). Mieux : en améliorant sa performance de l'an passé (dominé au 4e tour par David Ferrer), Nadal, déjà assuré de conserver sa place de numéro un à l'issue de cet US Open, va encore accentuer son avance sur Roger Federer, vainqueur l'an passé, et accroître ses chances de conserver son bien jusqu'à la fin de l'année. Le genre de nouvelles qui devrait panser les muscles endoloris du champion fatigué.

. LES FRANÇAIS

Mardy Fish (USA) bat Gael Monfils (FRA/N.32) 7-5, 6-2, 6-2 Prochain adversaire : Nadal

Le film du match

Il n'y a plus de Français dans le tableau masculin. Gaël Monfils n'a rien pu faire face Mardy Fish en huitièmes de finale de l'US Open, vainqueur en trois sets (7-5, 6-2, 6-2). Pour son pemier quart de finale à New-York, l'Américain défiera Rafael Nadal, difficile vainqueur de Sam Querrey. LIRE LA SUITE...

. LES AUTRES RENCONTRES

Andy Murray (GBR/N.6) bat Stanislas Wawrinka (SUI/N.10) 6-1, 6-3, 6-3 Prochain adversaire: Del Potro

Andy Murray confirme qu'il faudra compter avec lui. L'Ecossais, malmené par Jurgen Melzer au tour précédent (victoire en cinq sets), s'est rassuré face à Stanislas Wawrinka. 1h49 et trois sets, synonymes de deuxième qualification de sa saison - et de sa carrière - pour les 1/4 de finale d'un Grand Chelem après Wimbledon. Annoncé depuis ses débuts comme un futur grand, à l'instar de Richard Gasquet, l'Ecossais (21 ans) a pris une nouvelle dimension cet été et semble en mesure de réussir un coup lors d'un grand rendez-vous. Vainqueur de son premier Masters Series à Cincinnati, en juillet, face à Novak Djokovic, demi-finaliste au MS de Toronto, il pointe désormais au 6e rang mondial, sa meilleure marque. Murray, qui a pris l'habitude de montrer ses muscles pour fêter ses victoires, rencontrera un autre homme fort, Juan Martin Del Potro, la terreur de l'été, qu'il a battu lors de leur seule confronation, cette annnée à Rome (terre battue). En ligne de mire, une première demi-finale dans un tournoi majeur et un possible affrontement avec un autre surdoué, Rafael Nadal.

Juan Martin Del Potro (ARG/N.17) bat Kei Nishikori (JAP) 6-3, 6-4, 6-3 Prochain adversaire : Murray
# 05/09/2008 à 00:07 Nico
Voici les derniers résultats à l'US Open :

Quarts de Finale

- Homme

Murray - Del Potro 7-6(7/2),7-6(7/1),4-6,7-5

Nadal - Fish 3-6,6-1,6-4,6-2


- Femme

Safina - Pennetta 6-2,6-3

Williams - Williams 7-6(8/6),7-6(9/7)


Les demi finales femmes opposeront donc Serena Wiliams à Dinara Safina et Elena Dementieva à Jelena Jankovic.

Chez les hommes, on connait la 1° demi finale qui opposera Rafael Nadal à Andy Murray, le deuxième duel opposant le vainqueur du match Federer/Muller à celui entre Roddick et Djokovic.
# 05/09/2008 à 00:20 Nico (site web)
Nadal fidèle au poste

Le numéro 1 mondial Rafael Nadal s'est qualifié sans grande difficulté pour sa première demi-finale de l'US Open, mercredi à New York, aux dépens de l'Américain Mardy Fish (3-6, 6-1, 6-4, 6-2). L'Espagnol rencontrera le Britannique Andy Murray (N.6) pour une place en finale.

Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Mardy Fish (USA) 3-6, 6-1, 6-4, 6-2
Prochain adversaire: Murray

Rafael Nadal n'aura même pas eu le temps de s'inquiéter. Surpris dans le premier set par le service (9 aces) et les enchaînements à la volée de Mardy Fish, l'Espagnol a pu compter sur une grosse baisse de régime de son adversaire dès l'entame du deuxième set pour reprendre la tête. "Mardy a joué incroyablement bien dans le premier set, il était très agressif", a assuré Nadal. Les deux dernières manches, disputées dans une ambiance dissipée, un spectateur devant même être évacué, ont été une simple formalité pour le N.1 mondial face à un Américain finalement lâché par son service (seulement 44% de premier service dans le 4e set) et accumulant de grossières erreurs.

La rencontre, programmée après le 1/4 de finale à rallonge entre Serena et Venus Williams, s'est achevée à plus de 2 heures du matin (2h08), soit 6h30 après la victoire d'Andy Murray sur Juan Martin Del Potro. Un paramètre à prendre en considération en vue du futur affrontement entre les deux hommes. Avant même la fin du tournoi, Nadal entre dans son livre des records en concluant la troisième fin de journée la plus tardive de l'histoire. Un titre dont il se serait volontiers passé. Pas de quoi gâcher sa joie néanmoins: "Je suis très heureux d'atteindre les demi-finales de l'US Open pour la première fois de ma carrière, s'est-il réjoui. Cela va être très dur contre Murray, il arrive en confiance". De ce côté-là, il n'a pourtant pas grand chose à lui envier: vainqueur de Roland-Garros, de Wimbledon et des Jeux Olympiques de Pékin, il en est désormais à 54 succès sur ses 56 derniers matches, s'inclinant seulement contre Juan Carlos Ferrero à Rome et Novak Djokovic à Cincinnati. Pas mal...

Eurosport - Julien GIOVANELLA
# 05/09/2008 à 01:02 Nico (site web)
"24 heures chrono" sur Rafa :[u][/u]

Rafa Prince des Asturies 2008 ![/b]

Rafael Nadal a reçu le Trophée Prince des Asturies, récompensant en Espagne le plus grand sportif de l’année.

Champion olympique, numéro 1 mondial, vainqueur de Wimbledon et Roland Garros. Pour tout cela, Rafael Nadal a été préféré à l’équipe espagnole de football championne d’Europe, Michael Phelps, Usain Bolt et Elena Isinbayeva.

La Fondation Prince des Asturies décerne au total huit prix dans des domaines aussi divers que la recherche, les arts, les lettres ou le sport.


[b]Nadal n°1 mondial jusqu’en 2009 !
[i][/i]

En se qualifiant pour les demi-finales de Flushing Meadows, Rafael Nadal s’est assuré la place de n°1 mondial jusqu’à la fin de la saison.

Rafael Nadal sera le roi du tennis mondial au moins jusqu’à la fin de la saison. L’Espagnol a mathématiquement assuré sa place sur le trône mondial en atteignant les demi-finales de l’US Open.

A noter que Nadal est le 4e joueur en activité à atteindre le dernier carré des quatre tournois du Grand Chelem avec David Nalbandian, Roger Federer et Novak Djokovic.


VAMOS !!!

# 06/09/2008 à 11:03 Nico
Voici les drniers résultats des quarts de finale hommes et des demi finales femmes de l'US OPEN :

Quart de Finale - Homme
Djokovic - Roddick 6-2,6-3,3-6,7-6(7/5)
Federer - Muller 7-6, 6-4, 7-6

Demi-Finale - Femme
Williams - Safina 6-3,6-2
Jankovic - Dementieva 6-4,6-2


Nadal : "Je le respecte"

Opposé à Andy Murray en demi-finale de l'US Open, Rafael Nadal sait à quel adversaire il aura à faire. Le numéro 1 mondial a battu l'Ecossais à Wimbledon et à Toronto cet été et à cinq reprises en tout en cinq rencontres. L'Espagnol vise une première finale à Flushing Meadows.

US OPEN - TABLEAU MESSIEURS - Demi-finales

Rafael Nadal (ESP/N.1) - Andy Murray (GBR/N.6)
Face-à-face : 5/0 pour Nadal.

Gros match ce mercredi. Pouvez-vous nous décrire l'ambiance sur le court ?

RAFAEL NADAL : Oui, il y avait une ambiance formidable. Il a bien joué, servi de façon incroyable, et aussi de fond de court. Pour moi, c'est une victoire très importante. je suis très heureux d'être en demi-finale. Et surtout, maintenant je peux dire que j'ai participé aux demi-finales de chaque Grand Chelem.

Vous avez joué contre un Américain mais le public vous a offert un soutien remarquable...

RAFAEL NADAL : Le public a toujours été gentil avec moi, non ? Tout le temps. Je suis arrivé ici il y a deux semaines et demi, et ils m'ont toujours soutenu. Je ne peux que dire merci.

Vous avez déjà joué Andy Murray sur terre battue, dur et gazon, et vous l'avez battu...

RAFAEL NADAL : Il joue très bien et il passe un bon été. Quart de finale à Wimbledon, demi-finale à Toronto et champion à Cincinnati. Il ets N.4, non ?

Est-ce qu'Andy Murray est plus dangereux sur cette surface parce qu'il se déplace bien ?

RAFAEL NADAL : Je le respecte. Comme à Wimbledon. Je connais son niveau de jeu. Je sais qu'il faudra jouer mon meilleur tennis pour le battre. Je l'ai battu à Wimbledon et à Toronto mais c'était serré et j'ai très bien joué. Mon objectif est avant tout de trouver mes bonnes sensations.

Est-ce que cela vous a gêné de commencer le match à 23h30 le soir ?

RAFAEL NADAL : Eh bien, disons que ce n'est pas habituel. Ce ne sont pas les meilleures conditions pour jouer au tennis. Mais quelques fois la programmation est dure. Comme en Australie. IL faut juste accepter et donner son maximum.

Murray n'a jamais joué une demi-finale, est-ce important à vos yeux ?

RAFAEL NADAL : Je n'en pense rien. Je ne joue pas contre un joueur classé 50e mondial pour qui jouer les demi-finales serait extraordinaire.


# 06/09/2008 à 11:13 Nico
PROGRAMME PREVISIONNEL DU JOUR !

En raison d'une tempête tropicale qui pourrait toucher New York samedi, les demi-finales messieurs de l'US Open seront jouées dès 17h, heure française, avec l'affiche Federer/Djokovic. La seconde demie pourrait se jouer sur le court Armstrong. La finale dames sera programmée à 2h du matin.

US OPEN 2008 - PROGRAMME DU JOUR

- DEMI-FINALES MESSIEURS

Roger Federer (SUI/N.2) - Novak Djokovic (SER/N.3) 17h (heure française) sur le court central Ashe

Rafael Nadal (ESP/N.1) - Andy Murray (GBR/N.6) 19h sur le court central, déplacement possible sur le court Armstong en cas d'intempéries avancées

- FINALES DAMES

Jelena Jankovic (SER/N.2) - Serena Williams (USA/N.4) 2h

VAMOS !!!

# 06/09/2008 à 12:31 cath
BRAVO NICO
RAFAEL a donc disputé la troisieme fin de journée la plus longue de toute l'histoire , face à FISH ; tu veux dire de l'ere open , à l'US OPEN ??? et les deux premieres est ce que tu les connais ???
la finale dames à deux heures du matin , pour nous .... je verrai ce que je peux faire .... si ces messieurs ne nous offrent pas des matchs à rallonge!!!!! c'est pas exclus !!
c'est Gustav' qui fait encore des siennes en matiere de tempete ???

à suivre , DEL PORTO ....
dommage pour GULBIS .... certes il a rencontré RODDICK , qui venait d'assommer mon FABRICE sous une pluie d'aces .... et qui d'ailleur l'a fait remarquer ....

FRANCHEMENT ET T'ON ENCORE DANS LE TENNIS, DANS LA BEAUTE QU'OFFRE CE SPORT , QUAND C'EST ACE SUR ACE POUR GAGNER ?????

le débat est lancé....
# 06/09/2008 à 19:01 Thomas
OUI cath débat créé lol !
# 06/09/2008 à 21:30 Thomas
Résumé du match par Thomas pendant le match :


Bon ba je voulai dire que rafa joue la et voila je pense que cava etre dur car il n'est pas a fond les mannettes. Et murray est a fond avec un break davance dans le premier set. IL mène 4/2 Rafa s'est fait breaker d'entrée comme face a fish dans son quart de finale, je crois. Car jai raté le début du match . Rafa a perdu son jeu de service encore une fois il est mené 5/2. A cause de trop de fautes directs mais malgré trop de faute. Murray est un grand ferrer qui saute de partout est meilleur dans le déplacement quavant. Voila pourquoi et un Rafa moins bon que dhabitude accumulant les fautes directs et un Murray plus combattif que dabitude avec une meilleur volée. Rafa qui joue trop pour la surface dur qui est a 4 metres derière la ligne de fond de cours pour relancer les services de andy. BOn deuxieme set espérons quil soit meilleur que le premier. 2/6


DEUXIEME SET
Rafa fait encore quelques fautes dans son premier jeu de serice mais avec 3 service gagnant sava ! Espérons quil soit aussi bon et pas 4 emtrrs derrire sa ligne de fond pour relancer le service. Malheureusment notre rafa nadal joue trop lifté et trop derrire sa ligne de fond comme il la fait au J.O. 1/1. Rafa sert et gagne le premier point sur un passing. 2 balles de break Murray Rafa quand il joue près de sa ligne il fait des fautes directs et a plat. Voila. La fatigue ? qui sest. Alors il doit sauver deux balle de un service gagnant sur secondee balle ! ET ET un autre service gagnant lol sur deuxieme. Ce qui sauve rafa dans ce match en fait c'est le service voila. Une troisime balle de break murray, et Rafa qui na pas du forcé son talent pour la sauvé grace a une faute du britannique. Rafa gagne finallement son jeu de service grace a son service 2/1
Murray revient a 2/2 en expéditif grace a de bon service. Rafa a linverse gagne son jeu de service très difficlilement avec 2 ablles de brek sauvé pourtant il avait bien commencé avec 2 service vollé ! 30/0
Le match avance et rafa progresse un peu a 4/4 meme si murray ne baisse pas. Mais Rafa nadal saccroche et arrive a gagner son jeu de service etant mené 0/30 il revient a 30/0 en 3 coup les deux points lol. Mais murray revient a 40/A mais rafa gagne le jeu de service et mène a présent 5/4. Voila Murray dos au mur mais bon. Il na jamais été enbété sur son service avec aucune balle de break depuis la debut du match. ET rafa les a toutes sauvées dans ce set
. Puré il est imprenable pour linstant sur son service il revient a 5/5 les doights dans le nez. ET mène ensuite 0/15 sur un coup droit gagnant. Mais Rafa revient gagne son jeu de service. après avoir sauver 3 balles de break. Murray est dos au mur a présent !
Mais il remporte son engagement facillemnt malheureusement er un murray qui est impressionnnat honnétement ! Comment rafa va til arriver a le mini breaker lol. Rafa se fait breaker dès le début du tie break. Mais sur le service de Murray il arrive a débreaker avec un énorme coup droit décroisé. 3/3. A aussi jai remarqué quil etait plus calme Andy ! Bon c'est chaud espérons que cava allez. 4/3 mainteant rafa sert je ne comprend pas comment il fait pour mettre rafa aussi loin de la balle. Rafa mène 5/4. Balle de set murray attention rafa attention la jai peur. Rafa perd ce set 6/7. Aie aie aie sa va etre dur. Voila ca va etre dur car il sest améliorer physiquement murray car a lopen daustralie 2006 il avait perdu a cause du physique murray et la il est meilleure quand meme. Bon rafa allez la gagne ce set STP.


TROISIEME SET
Murray a vraiment pris un coup sur la tete car il commence le troisime set très mal car il fait deux fautes javais limpression quil sen foutait et en plus premières balles de break en faveur de rafa Vamos ! ET OUI il convertie le break et 1/0 vamos. gagne son jeu de service ! Vamos il a pris un cout jai limpression le britanique lol. Cest vrai il laisse passez certaine balle. Mais il gagne son jeu de service quand meme 2/1. Rafa mène 3/2 je pense que le rouleau compresseur est en marche. Pause a cause de la pluie voila ces cool. Mais ca me fait penser a wimbledon par contre Rafa qui est dans le role de fed pendant le finale espérons que rafa ne perde pas. La pluie empeche rafa de jouer. BIENTOT LA SUITE !
# 06/09/2008 à 22:02 Thomas
DEMAIN LA SUITE DU MATCH !
# 07/09/2008 à 00:24 cath
bon résumé !!
que d'émotions ....notre RAFAEL est épuisé ; et MURRAY exprime enfin sont talent ; si il baisse un peu de régime , c'est qu'il doit réaliser ce qu'il accompli(lol)

il est possible que la nuit fasse du bien à notre RAFA
pour du repos , pour y croire à nouveau : on en a vu d'autres avec RAFA ...
mais rien n'est façile face à MURRAY

quant à la demi-finale DJOKO/FED .... "le vieux"RODGEUR est de retour !!!!!
j'ai pas vu ça , mais y parait que DJOKO et RODDICK n'ont pas été tendre l'un pour l'autre en quart ...

je veux croire aussi de toutes mes forces que JANKOVIC peut envoyer valser sésé en finale
pourquoi pas ????
# 07/09/2008 à 08:41 Thomas
Rodgeur est malheureusement de retour lol. Moi qui pensais quil était cuit. Allez toute facon il ne peut pas perdre de point. ET djoko en a déja perdu !! BOn ba RDV ajourdui pour la suite du match de rafa. ET la finale Femme !
# 07/09/2008 à 09:00 Thomas
Federer : "J'aimerais jouer Rafa"
Tennis - US Open


Roger Federer vise un cinquième titre consécutif historique à l'US Open. Pour ce, il lui faut déjà un adversaire. Mais Rafael Nadal et Andy Murray doivent attendre pour finir leur demi-finale. En pleine forme, ambitieux et impatient, Federer a toutefois son idée : il préfère Nadal.

US OPEN - DEMI-FINALE

Roger Federer (SUI/N.2) bat Novak Djokovic (SER/N.3) 6-3, 5-7, 7-5, 6-2
Prochain adversaire : Nadal ou Murray.
> Revivez le film du match

PROPOS RECUEILLIS EN CONFERENCE DE PRESSE, SAMEDI :

Alors, ce "très déclinant Roger Federer" aura joué trois finales et une demi-finale de Grand Chelem... Vous avez un commentaire à faire ?

ROGER FEDERER: J'espère pour vous que vous n'avez jamais écrit ce genre de choses (rires). Vous savez, j'ai réussi des parcours incroyables en Grand Chelem récemment, et ça, c'était un grand match. Je le savais depuis le tirage au sort. Si on arrivait tous les deux en demi-finale, cela allait être un gros match. Il cherche la place de N.2 mondial. Il joue très bien sur dur depuis un an et demi. Je savais que cela alait être difficile.

Vous avez placé votre premier service sur le T, vous aimez particulièrement ce point là du court ? Est-ce que c'est votre meilleur match au service de puis longtemps ?

ROGER FEDERER: Je pense qu'il est important de varier et d'être capable de taper sur les quatre coins. Tous les grands serveurs le font. Ensuite, il est important de savoir choisir le bon au bon moment. Je pense que mon service m'a tiré d'affaire plus d'une fois aujourd'hui. C'était très difficile de breaker contre le vent. Quasiment impossible. Il fallait rester concentrer contre le vent.

J'ai bien servi depuis le début du tournoi. Bien sûr, Novak est d'un autre calibre au retour, alors je m'attends à voir revenir plus de balles de sa part. Et je n'ai pas la puissance d'Andy Roddick. J'ai peut-être plus de variétés. Je peux masquer un peu mieux mon service.

Depuis quand n'aviez-vous pas joué un tennis aussi "propre" au premier set ?

ROGER FEDERER: Probablement depuis Toronto.

Est-ce que le soutien du public a joué un rôle ?

ROGER FEDERER: Oui, je l'ai dit depuis le départ, cela m'aide si le public me soutien. Je ne compte pas dessus parce que je ne suis pas Américain, mais je me sens quand même New Yorkais en ce moment. J'ai eu des moments difficiles contre Igor Andreev et aujourd'hui, et ils ont été de mon côté.

Vous avez dit sur le court que vous aimeriez rejouer Rafael Nadal...

ROGER FEDERER: Ce que nous avons vécu à Wimbledon, et par le passé à Paris et tous les autres matches serrés ces dernières années... C'est toujours un plaisir de le jouer, même si j'ai un record négatif face à lui. J'aime bien jouer Andy aussi mais évidemment il n'a pas été aussi bon que Rafa ces dernières années. Je suis sûr qu'il le fera. Et je en serai pas surpris s'il bat Rafa. Mais pour moi, cela aurait plus de sens si je jouais Rafa. Nous verrons ce qui va se passer.

Pouvez-vous identifier un moment-clé dans le match ?

ROGER FEDERER: Notre façon de jouer dans la première manche. Gagner le premier set. J'ai vu qu'il fléchissait un peu physiquement et mentalement, également quand j'ai gagné le troisième set. Il a laissé sa tête pencher un peu.

Ressentez-vous une pression quelconque de prouver aux gens que vous êtes toujours là ?

ROGER FEDERER: Il faut se battre vous savez ! N'oubliez pas le type de matches que j'ai gagnés ici. Battre Stepanek qui m'avait battu à Rome, jouer cinq sets contre Andreev, sortir Novak aujourd'hui, mais aussi Gilles Muller. Un point ici et là et vous voilà au quatrième set... Quatre fois, j'ai dû montrer beaucoup d'émotions. Mais c'est vrai d'un côté que j'essaie de me motiver moi-même. J'ai souffert sur dur, je ne le cache pas. Alors je dois me motiver pour jouer à mon meilleur niveau. Et il y a eu certains moments où je me suis dit, c'est comme ça que je joue normalement sur dur."

Est-ce que vous êtes à la maison ?

ROGER FEDERER: Je ne sais pas. J'aime bien dire que Wimbledon est ma maison. Ma maison secondaire alors ? Je vais jouer pour égaler mon record de cinq titres consécutifs acquis à Wimbledon. Ce sera un grand moment la finale.

Si vous jouez Andy Murray en finale, est-ce que vous vous rappelerez ce que c'est de jouer une première finale de Grand Chelem ?

ROGER FEDERER: Je suppose qu'il aurait moins de pression ici qu'à Wimbledon. Mais je pense qu'il joue mieux sur gazon que sur dur. Cela prouve quel grand talent il a. Je me souviens que je suis arrivé en tant que favori pour ma première finale de Grand Chelem. Cela fait une grande différence. Mais leur match est loin d'être fini.
# 07/09/2008 à 11:03 Florence
Thomas, magnifique compte rendu, félicitations. Hier la chaîne belge retransmettait Federer alors que Nadal jouait de l'autre côté, j'enrageais.
Mais aujourd'hui Nadal aura eu le temps de se reprendre et je croise les doigts pour lui. Il ne peut pas perdre !!
Tu sais on peut ne pas ^tre en fome un jour et retrouver le punch le lendemain.
Mais avec toute la pluie que nous avons, celà pourrait encore être reporté à l'US OPEN il ne faut douter de rien.
Je ne sais pas comment aller sur ta vidéo, Cath me l'a encore rappelé mais je ne trouve pas le bon chemin.
Vamos ADAL hasta luego
# 07/09/2008 à 11:11 Thomas
Ccoucou florence alors voila la vidéo : http://rafaelnadalbest.e-monsite.com/ TU clique dessu a leure du match (un seul clique) et le match appairaitra abracadabra lol
# 08/09/2008 à 08:50 Thomas
Voila c'est fini pour Rafa mais on ne lui en veux pas. Cap sur MADRID MADRID MADRID
# 08/09/2008 à 16:48 Nico
C clair qu'on ne lui en veut pas avec cette magnifique saison réalisée jusque là et ce super tournoi ! Maintenant, petit repos pour recharger les batteries et cap sur cette fin de saison palpitante !

VAMOS !!!

# 08/09/2008 à 22:05 Florence
Salut Thomas,
voilà moi je viens me plaindre car je ne parviens pas à voter, j'ai beau cliquer et puis faire F5 rien n'y fait
Alors comme je suis désavantagée, veux tu cliquer 6 fois sur le nom de Cath pour moi
Merci et bonne soirée Flo
# 09/09/2008 à 00:33 cath
BONJOUR A TOUS !!!!
-merçi FLO , c'est sympa
-THOMAS , je compte sur toi pour ouvrir ce débat sur les aces , sur une page à part, ce sera plus claire : je pense que tout le monde aura son mot à dire ...
- hé oui !!!! MADRID !!!!façe aux américains ...dans le cadre de la coupe davis ....
si tu veux THOMAS , je ferai un petit speach sur l'historique de cette fameuse coupe ...
à bientot !!!!
# 09/09/2008 à 18:41 Thomas
Message recu cath et le tien aussi florence !
# 13/09/2008 à 18:33 Sacha
Salut à tous !

Malgré la défaite de RAFA à l'us open, il a fait un trés bon tournoi !!
Souhaitons lui un repos bien mérité !!

Pour la suite alors VAMOS RAFA !!!!
# 14/09/2008 à 10:00 Florence
Salut à tous,
Bon dimanche c'est ce que je vous souhaite Thomas ou Nico pourriez vous me dire les préfics que l'on met pour tél. en france soit sur portable ou fixe. Cath m'a envoyé son n° de tél. ms je ne sais pas si c'est un fixe ou un portable ? moi je fais 00.33.03 et puis le n° mais rien ne va
Allez les hommes donnez moi ce renseignement. Merci d'avance
Vamos Nadal
# 20/09/2008 à 14:27 lali
vous en êtes déjà à Madrid lol
Le match qui peut donner la victoire à l'Espagne se joue à 15 h VAMOS FELI ET FER
pour le moment en ce qui concerne le tournoi de Madrid je suis sceptique Rafa na pas bien joué n simple hier sur terre battue, j nai pas très envie de me projeter sur Madrid je trouve Rafa fatigué...
VAMOS
# 20/09/2008 à 14:37 Thomas
Oui c'est vrai Lali il est fatigué comme le coup qu'il à raté dans son premier jeu de service il a failli allez dans les tribunes de droite faute de largeur
# 22/09/2008 à 20:54 Thomas
Coucou je vous met ces petits articles qui montrennt beacoup de gens en forment pour la fin de l'année !
Del Potro comme Nadal ?
Tennis - Coupe Davis


Juan Martin Del Potro a 20 ans ce mardi 23 septembre. L'Argentin vit une fin de saison époustouflante avec 24 victoires lors des 25 derniers matches et deux défis majeurs à relever : aller à la Masters Cup et gagner la Coupe Davis, à Buenos Aires, face à Rafael Nadal.

COUPE DAVIS - FINALE (du 21 au 23 novembre)

Argentine-Espagne

L'Argentine a produit un très grand champion, dont Guillermo Vilas, et quelques figures exceptionnelles du circuit. En la personne de Juan Martin Del Potro, elle tient celui qui pourrait lui apporter sa première consécration en Coupe Davis. Un peu à la manière de Rafael Nadal pour l'Espagne, lors de la deuxième conquête ibérique du Saladier. Magnifique vainqueur d'Igor Andreev en demi-finale de l'épreuve, dimanche à Buenos Aires, sa forme actuelle et sa marge de progression font de lui le joueur-clé de la prochaine finale. Il aura 20 ce mardi 23 septembre et la finale aura lieu en Argentine du 21 au 23 novembre.

En 2004, Rafael Nadal fait déjà parler de lui. Il tient Lleyton Hewitt à Melbourne et bat Roger Federer à Miami. En finale de Coupe Davis, il affronte Andy Roddick pour un match décisif, devant le public de Séville. Deux mois plus tôt, l'Américain lui avait infligé une sévère défaite à l'US Open (0-6, 3-6, 4-6). Il n'a que 18 ans et c'est pourtant lui qu'il offre un deuxième titre à l'Espagne, quatre ans après le premier acquis par Juan Carlos Ferrero et les siens. Un triomphe qui servira de tremplin pour le Majorquin, actuel N.1 mondial. Il est encore le plus jeune vainqueur de l'histoire de la compétition.

Juan Martin Del Potro n'est pas aussi précoce (il aura déjà 20 ans ce mardi...) mais son talent explose à la figure de ses adversaires depuis cet été avec les records que l'on sait (voir l'article ci-dessous, publié pendant l'US Open : Gare à la "Garra") . Sa 25e victoire en 24 matches lors du match décisif de la demi-finale Argentine-Russie a fait oublier les déboires de David Nalbandian ou de Guillermo Coria. Avec lui, l'Argentine peut aussi oublier ses deux finales perdues (en 1981 face aux Etats-Unis et en 2006 face à la Russie).
>Del Potro, gare à la "garra"

Première finale à domicile pour les Argentins

David Nalbandian n'avait jamais perdu un match à domicile en Coupe Davis ni en simple, ni en double. Contre la Russie en demi-finale, il a perdu une fois en double (face à la paire improbable Igor Kunitsyn et Dmitri Tursunov) puis en simple face au très solide Igor Andreev. Juan Martin Del Potro n'avait jamais joué à Buenos Aires. Il y a remporté ses deux premiers matches. "C'est un rêve. Je n'ai pas pu dormir cette nuit et j'ai l'impression de vivre un rêve", répétait-il. Je veux garder précieusement le souvenir de ces deux premières victoires à Buenos Aires, cela ne m'arrivera peut-être plus." On en doute.

Après les années Vilas, vainqueur de quatre tournois du Grand Chelem (Open d'Australie 1978 et 1979, Roland-Garros 1977 et US Open 1977), l'Argentine a connu ses heures de gloire sur la terre battue sud-américaine et européenne (avec notamment Gaston Gaudio, José Luis Clerc, Alberto Mancini, David Nalbandian et Guillermo Coria). Elle a souffert de cette spécificité en Coupe Davis, où elle avait joué ses deux finales sur des surfaces rapides.

Plus encore que Nalbandian, si brillant mais décevant, Del Potro a le profil du joueur polyvalent qui manquait au pays. Les conditions étaient idéales pour Nadal face aux Etats-Unis en 2004, elles le seront pour Del Potro face à l'Espagne. Les Argentins pourront choisir la surface (la finale pourrait d'ailleurs se jouer "indoor", à l'intérieur, pour la première fois depuis sept ans) et le soutien du public ne sera pas négligeable. Seule inconnue: la forme de Del Potro. Juan Martin peut légitimement viser une place à la Masters Cup et la préparation de la finale pourrait en pâtir.

A SAVOIR : L'Argentine sera tête de série du tirage au sort du tableau 2009 de la Coupe Davis. La France est N.8 sur huit équipes.

On ne trouve trace que de deux affrontements Argentine-Espagne en Coupe Davis, l'un en 2003 et l'autre en... 1926, gagnés l'un et l'autre par les Européens.

Dans l'histoire plus que centenaire de la compétition, il s'agira seulement de la deuxième finale entièrement latine, après celle remportée par l'Italie contre le Chili en 1976 à Santiago. Ce sera aussi la deuxième fois que le match pour le titre aura lieu en Amérique du Sud.

LES RESULTATS DE DEL POTRO EN COUPE DAVIS

2008- Demi-finale : Argentine bat Russie 3-2
Estadio Parque Roca, Buenos Aires - Terre battue
. 1er match, bat Nikolay Davydenko 6-1, 6-4, 6-2
. 2e match, bat Igor Andreev 6-4, 6-2, 6-1

2007 - Quart de finale : Suède bat Argentine 4-1
Gotenborg Convention Centre, Suède - Dur
. 1er match, battu par Robin Soderling 6-7(4), 6-7(4), 4-6
. 5e match, bat Robert Lindstedt 7-6(7), 6-4

2007 - 1er tour : Argentine bat Autriche 4-1
Intersport Arena Linz, Linz, Autriche - Dur (Indoor)
. 4e match, bat Jurgen Melzer 7-6(4), 3-6, 6-4, 4-6, 6-2

# 22/09/2008 à 20:58 Thomas
ACTU


Murray: "Qui fait des sacrifices?"
Tennis - Coupe Davis


Andy Murray est en colère. Vainqueur de ses deux simples contre l'Autriche en Coupe Davis, il n'a pu empêcher la défaite (2-3). La Grande-Bretagne a donc perdu sa place dans le Groupe mondial de l'épreuve, et peut-être son leader, excédé. John Lloyd assume ses choix.

COUPE DAVIS - BARRAGES GROUPE MONDIAL

Jurgen Melzer (AUT) bat Alex Bogdanovic (GBR) 3-6, 7-6(3), 6-2, 6-1
Andy Murray (GBR) bat Alexander Peya (AUT) 6-4, 6-1, 6-3

Julian Knowle/Jurgen Melzer (AUT) battent
Ross Hutchins/Jamie Murray (GBR) 6-4, 6-3, 6-1

Andy Murray (GBR) bat Jurgen Melzer (AUT) 6-5, 5-7, 6-4, 6-1
Alexander Peya (AUT) bat Alex Bogdanovic (GBR) 2-6, 6-4, 6-4, 6-2

Les Britanniques, qui avaient commencé la saison dans l'élite, descendent d'un cran et se battront l'année prochaine dans le groupe 1 de la zone Europe/Afrique. "Si je fais des sacrifices, je pense que chaque personne devrait en faire autant et dire qu'elle est prête à faire ces sacrifices pour donner tout ce qu'elle a ", a réagi Murray, récent finaliste de l'US Open, qui a remporté ses deux simples sans trop souffrir, même s'il a abandonné un set au N.1 autrichien Jürgen Melzer dimanche.

"Je veux qu'ils (les autres joueurs) disent qu'ils sont physiquement aptes à jouer même s'ils devaient disputer des matches en cinq sets pendant trois jours. Je saurai alors que chacun dans l'équipe désire aussi ardemment jouer que moi-même ", a ajouté Murray.

Lloyd :"Ma décision"

Mais la décision de John Lloyd de ne pas l'aligner dans le double a entraîné la déroute fatale de la doublette britannique (Ross Hutchins/Jamie Murray), face à un spécialiste de la discipline, Julian Knowle, épaulé par Melzer. "C'était ma décision, j'accepte qu'on me blâme pour ce choix, c'est pour cela que je suis capitaine", a réagi Lloyd sur la BBC dimanche. " Mais on pourrait se demander, 'Est-ce qu'Andy aurait été aussi bon aujourd'hui s'il avait joué le double hier ? Est-ce qu'il aurait même gagné le double ?' Qui sait ?", s'est-il défendu.

Alex Bogdanovic, déjà battu par Melzer, s'est montré beaucoup trop friable mentalement pour inquiéter Alexander Peya dans le dernier match, même si le classement très proche des deux hommes est trompeur (le Britannique est 162e, deux places au-dessus de l'Autrichien). La Grande-Bretagne ne compte que trois joueurs dans le Top 200, moins de dix dans le Top 500... Pas suffisant pour se maintenir dans le groupe mondial, au premier tour duquel elle a perdu cette saison contre l'Argentine.

Cette contre-performance tombe on ne peut plus mal pour la Fédération britannique (LTA) qui a annoncé cette semaine un accord de parrainage avec l'assureur néerlandais Aegon. Elle pourrait coûter sa place à Lloyd.

# 23/09/2008 à 10:04 Florence
Et bien voilà un très beau résumé sur la forme de nos tennisman. Je verrais bien l'Espagne arracher la victoire
# 23/09/2008 à 10:42 cath
... ça montre surtout que le seul excellent joueur britannique du moment , c'est MURRAY !!!
il est trop lui : y met de l'ambiançe: on dirait BIG MAC :
" pourquoi j'ai gagné ??parce que je suis le meilleur !!pardis !!"

# 23/09/2008 à 14:19 Florence
C'est bien dommage Cath qu'il fut le meilleur face à Nadal
# 23/09/2008 à 19:26 Thomas
C'est sur que c'est vraiment le meilleur de sa nation et de l'autriche ! LES doigts dans le nez !
# 24/09/2008 à 16:21 cath
hé oui ....
et pourtant quelque part , HEUREUSEMENT que RAFAEL ne gagne pas tout , on en aurait marre....
ah si si .... et je préfere que RAFA perde fasse à MURRAY que façe à ... RODDICK , tiens ....
THOMAS , j'ai lu l'excellent article , plus haut concernant DEL POTRO ( et non pas del porto.... il est pas portugais )
tres bien , ce jeune homme .... plein de talent , un "fichu" caractere...on s'endort pas avec lui ...
je vous l'ai dit : entre MURRAY , DEL POTRO ...ET RAFA .....
ça chauffe !!!et GULBIS , j'espere!!!
# 24/09/2008 à 18:53 Thomas
C'est vrai que c'est une source sur
# 10/10/2008 à 00:29 Nico
Bonjour à tous, voici quelques p'tites brèves délivrées par ci par là, pour tous les goûts, pour faire monter la température juste avant Madrid et cette fin de saison palpitante !

VAMOS !!!


Nadal était diminué !

Rafael Nadal, vainqueur de ses deux simples en demi-finales de la Coupe Davis contre les Etats-Unis, était diminué face à Andy Roddick !

«Samedi, je me suis fait une contracture à la cuisse droite, la même chose que j’avais eue il y a deux ans en Australie. J’ai eu peur. Je suis donc allé à l’hôpital pour passer une IRM et me suis fait soigner. Dimanche, tout allait mieux, et la pluie a même compensé le handicap lié à l’altitude», a assuré Rafael Nadal après coup sur Marca.



Nadal fera du rabe

Rafael Nadal jouera un match d’exhibition juste après la finale de la Coupe Davis, fin novembre à Santiago !

Rafael Nadal est décidément increvable. L’Espagnol a accepté de disputer un match d’exhibition face à Fernando Gonzalez à Santiago du Chili, le 25 novembre, juste après la finale de la Coupe Davis !



Roger Federer disputera le Masters de tennis de Madrid la semaine prochaine, ont indiqué les organisateurs du tournoi.

Federer, qui est classé deuxième au monde, a remporté ce tournoi en 2006 et été vice-champion l'an dernier.

Le Suisse reviendra alors au jeu après une pause de plus de trois semaines. Federer n'a pas disputé le tournoi de Stockholm, cette semaine, affirmant qu'il avait encore besoin de repos dans le but de se défaire de la mononucléose qui le gênait depuis le début de l'année.

Le tournoi, qui commence lundi, pourrait donner lieu à une première confrontation entre Federer et Rafael Nadal depuis que ce dernier a accédé au premier rang mondial. Le Suisse avait auparavant occupé le sommet du classement pendant une période record de 237 semaines.

Federer a été éliminé du tournoi olympique à Pékin avant qu'il ne puisse se retrouver face à Nadal, qui a décroché la médaille d'or. Le duo ne s'est pas affronté depuis que Nadal a mis fin à la tentative de Federer de remporter un sixième titre de suite à Wimbledon, au mois de juin dernier.



Rafael Nadal, égérie de la ligne Lanvin L'Homme Sport

Inter Parfums, fabricant des parfums sous la marque Lanvin, a annoncé que la ligne Lanvin L'Homme Sport, dont le lancement est prévu au cours de l'été 2009, sera représentée par le champion espagnol de tennis Rafael Nadal.

Rafael Nadal sera le nouveau visage de la ligne Lanvin L'Homme. Rafael Nadal, qui a cette année gagné Wimbledon, Roland Garros et une médaille d'or aux derniers jeux Olympiques, sera l'égérie de cette nouvelle ligne, Lanvin L'Homme Sport.

Le fabricant projette de lancer une vaste campagne, représentant Nadal, pour consolider "la notoriété des parfums Lanvin" surtout en Europe ou aux Etats-Unis, et espère que l'image du joueur populaire de tennis attirera une clientèle plus jeune.


Merci à Sport 24, la Presse canadienne et la République du Centre

# 11/10/2008 à 07:51 Thomas
LOL
# 11/10/2008 à 09:34 cath
.... et avec tout ça , si je ne me trompe pas , on va avoir le tableau aujourd'hui pour le tournoi de MADRID!!!!!!
à bientot !!!!!
# 11/10/2008 à 09:34 cath
.... et avec tout ça , si je ne me trompe pas , on va avoir le tableau aujourd'hui pour le tournoi de MADRID!!!!!!
à bientot !!!!!
# 11/10/2008 à 21:09 Thomas
ET OUI !C'est CA QUI ES BIEN !
# 12/10/2008 à 07:58 Thomas
Voici le tableau de madrid :

Rafael Nadal
- BYE

Ernest Gulbis
Nicolas Kiefer

Mardy Fish
- Qualifier 1

15 R. Gasquet
- BYE

10 S. Wawrinka
- BYE

Carlos Moya
P. Kohlschrei.

F. Lopez
A. Montanes

6 David Ferrer
- BYE

3 Novak Djokovic
- BYE

D. Tursunov
- Qualifier 2

- Qualifier 3
R. Soderling

14 Ivo Karlovic
- BYE

11 James Blake
- BYE

Igor Andreev
Gilles Simon

Marat Safin
Michaël Llodra

5 N. Davydenko
- BYE

8 Andy Roddick
- BYE

Tommy Robredo
Andreas Seppi

Gaël Monfils
Fabio Fognini

12 F. Gonzalez
- BYE

13 F. Verdasco
- BYE

- Qualifier 4
Marin Cilic

N. Almagro
- Qualifier 5

4 Andy Murray
- BYE

7 D. Nalbandian
- BYE

R. Schüttler
Tomas Berdych

M. Youzhny
J. Nieminen

9 J. Del Potro
- BYE

16 J. Tsonga
- BYE

P. Mathieu
- Qualifier 6

Radek Stepanek
Juan Monaco

2 Roger Federer
- BYE

# 12/10/2008 à 15:10 Nico
Eh bien, quel tableau alléchant ! Du lourd, du très lourd à tous les niveaux ce qui peut promettre de belles affiches !

N'oublions pas qu'on est en fin de saison, que certains "dés" sont jetés, avec des degrés de formes différents, de mêmes que des objectifs qui varient beaucoup selon les joueurs.

La bataille pour les dernières places qualificatives au Masters va encore être rude !

VAMOS !!!

# 12/10/2008 à 17:49 Thomas
Oui et del potro qui est son but de l'année etre au masters ! Va t-il y arriver ? Ya de grandes chances ! Mais s'il n'y arrive pas que va t-il se passer ?? Va t-il ne pas confirmer ses exploits de 30 matchs dont 2 perdu ! Si arrive a aller au maters va t-il se relacher comme djoko la fait cette deuxieme partie de saison pour l'instant ? Qu'en pensez-vous ?
# 12/10/2008 à 20:01 Nico
Ah Del Potro, l'homme qui monte et qui paraitrait-il serait un ami de Rafa...tiens tiens Rafa aurait-il une bonne influence sur lui lol Ca n'empêche pas l'argentin de chambrer Rafa dans la presse Tout cela sent bon la Coupe Davis et cette fameuse finale !

Tout ça pour dire que je pense que Del Potro va viser la qualif au Masters c clair mais après la priorité sera la cette finale de Coupe Davis.

Alors, tout peut se passer : arrivera-t-il à se qualifier très vite ou devra-t-il se battre jusqu'au dernier tournoi au risque de se "griller" physiquement ? Dans ce cas, comment arrivera-t-il au Master ? Cuit et en ne faisant que de la figuration ou en essayant de se préparer du mieux possible pour cette finale qui arrivera assez vite ? Les tournois qui arrivent nous le diront mais il est clair que cette finale de Coupe Davis va changer la donne et que des choix seront à faire ! Bon, on va pas les plaindre quand même !
# 13/10/2008 à 08:18 Thomas
WARNING CE MESSAGE EST PROVOQUATEUR DE RAFA :

La Fédération argentine de tennis (AAT) a demandé à la Fédération internationale (FIT) de jouer la finale de la Coupe Davis contre l'Espagne (21-23 novembre) en salle à Cordoba ou Mar de Plata. Le plan anti-Nadal prend forme.

L'Argentine s'est qualifiée pour la finale de la Coupe Davis en battant la Russie (3-2). L'Espagne, elle, s'est imposée face aux États-Unis (4-1). La rencontre n'aura lieu que fin novembre mais l'Argentine fait monter la pression. Pas question de subir un troisième revers après les échecs de 1981 contre les États-Unis (1-3) et de 2006 contre la Russie (2-3), les deux fois à l'extérieur. Chez eux, ils tenteront de se débarrasser de l'étiquette embarrassante de meilleure nation à n'avoir jamais soulevé le Saladier d'argent. Et pour cela, il faut déstabiliser l'arme fatale des Espagnols: le redoutable Rafael Nadal.

1 - Changer de surface:
L'Argentine, qui s'était mesurée à la Russie sur terre battue à l'Arena Parque Roca de Buenos Aires, ne veut pas affronter Rafael Nadal sur sa surface préférée. Du coup, la Fédération a prévu de jouer ailleurs. Deux lieux possibles: la salle de Cordoba (elle ne contient que 9000 places, et n'est donc pas règlementaire) celle duPolideportivo Islas Malvinas de Mar del Plata dont la capacité peut être porté e à 12 000 places. Et une surface synthétique, quoiqu'il en soit. Le capitaine argentin, Alberto Mancini, l'a confirmé: "ce sera en indoor et sur moquette". La décision n'a toujours pas été prise. Et les dernières rumeurs laissent planer le doute. La possibilité de jouer au Luna Park de Buenos Aires n'a pas été définitivement écartée.

2 - L'attaquer sur ses coups droits et ne pas le laisser maître du jeu:
Rafael Nadal aime le tennis physique, et excelle en défense. Il adore les échanges longs de 10-15 frappes. Seule solution dans le jeu pour le gêner: ne pas suivre son rythme, ne pas subir l'échange et l'agresser. Une éventualité pour qui tiendra la distance!

3 - "Lui sortir le caleçon du c...":
Juan Martin del Potro a osé. Il a attaqué Rafael Nadal sur ses petites manies (voir photo ci-dessous). La preuve peut-être d'une attitude décomplexée. Utile pour battre le n°1 mondial. À 20 ans, l'Argentin sera certainement l'arme fatale pour battre l'Espagnol. Il est l'homme fort de cette fin de saison, 9e au classemen ATP. Depuis mi-juillet, il n'a perdu que 2 des 30 matches qu'il a joués.

4 - Monter le public contre lui:
Quelque 4000 Espagnols devraient faire le déplacement (comptez 2000 euros le package vol + hôtel + billet) pour soutenir leur équipe en Argentine. Et Rafael Nadal le sait déjà, le public argentin, à commencer par Diego Maradona, sera contre lui. Chants, slogans... Cela risque de se transformer en enfer quand on voit la ferveur qui peut entourer le football à Buenos Aires. Et preuve que l'Espagnol agace de plus en plus, même les Anglais, qui ont parfois eu des relations tendues avec les Argentins, le chambrent. Fin septembre à Fulham, et alors que le tennisman écossais Andy Murray était dans les tribunes, les supporteurs ont entonné un chant moqueur contre Rafa.


Mais gêner Rafael Nadal suffira-t-il? Pas sûr. En Coupe Davis, les affrontements argentino-espagnols ont toujous tourné à l'avantage de l'Espagne. En 2003 comme en 1926. Jamais deux sans trois...



Le web devient anti-Nadal. Et dans la multitudes de forums qui existent, nous avons sélectionné:

- Sur Facebook
Les groupes: I hate Nadal (je déteste Nadal), Pour que Nadal achète des slips à sa taille ou se mette un string, Pour tous ceux qui en ont marre de Nadal (supporteurs de Roger Federer), Copa Davis: España vs Argentina - del Potro le hace cagar fuego a Nadal (Coupe Davis, Espagne vs Agentine, del Potro va en faire voir de toutes les couleurs à Nadal), Iria a la final de la Copa Davis solo para putear a Nadal (J'irais bien assister à la finale de Coupe Davis pour pourrir Nadal).


- Au Pays-Bas, un site contre le joueur espagnol a vu le jour sur hyves.nl, créé en octobre 2004.

# 13/10/2008 à 08:48 Nico
Euh...Vive le Sport, non ???

VAMOS !!!

# 13/10/2008 à 08:51 Thomas
PLACE AU ROUND IMPORTANT DE MADRID :

Gulbis jouera Nadal
MS Madrid
Le Letton Ernest Gulbis s'est qualifié pour le deuxième tour du Masters Series de Madrid en disposant de l'Allemand Nicolas Kiefer en trois manches 5-7, 6-4, 7-5. Au prochain tour, il affrontera le N.1 mondial, Rafael Nadal.

Stepanek vers Federer
MS Madrid
Alors que se termine le 2e tour des qualifications, Radek Stepanek s'est déjà qualifié pour le 2e tour du tableau principal en battant l'Argentin Juan Monaco 6-1, 6-1. Le Tchèque, 29e mondial, affrontera Roger Federer, N.2, au prochain match.

# 15/10/2008 à 11:38 Nico
Résultat du premier match de Rafa :

Après trois semaines de pause, Rafael Nadal a retrouvé les courts et la ferveur populaire de son pays. Pour son entrée dans le tournoi madrilène, le Majorquin n'a pas été gâté avec un adversaire très dangereux, Ernests Gulbis, et il a beaucoup souffert pour finir par s'imposer (7-5, 3-6, 6-3) après 2h20' de combat et retrouver Richard Gasquet en huitièmes de finale.

Le numéro 1 mondial a dû attendre quelques faiblesses du Letton qui a alterné la perfection lors de la deuxième manche avec la fébrilité lors de ses jeux de service perdus sur une double faute à 5-5 au premier set et sur quatre fautes à 2-1 au troisième set. Pourtant Ernests Gulbis a martyrisé l'Espagnol avec ses fulgurances en revers, ses fusées au service et ses quelques amorties bien distillées. Rafael Nadal a plié par instants, a grimacé à la fin de la deuxième manche avec l'intervention du kiné en raison d'une douleur à la fesse droite, mais il n'a jamais cédé.

La pêche à Majorque pendant quelques jours ne lui a pas fait perdre sa "grinta". Malgré un niveau de jeu encore approximatif, il s'est battu et a bien négocié les points importants à l'instar de la balle de break sauvée au troisième set à 1-1 grâce à une bonne première balle. Sous le regard de Pedro Almodovar et quelques joueurs de foot du Real, Rafael Nadal a fait le spectacle et est bien entré dans le tournoi... Pas vraiment une bonne nouvelle pour son futur adversaire, Richard Gasquet.

Merci à l'équipe.fr
# 15/10/2008 à 12:26 Nico
RESULTATS ET PROGRAMME DU JOUR :

Résultats

MS Madrid : 1er tour

Lopez - Montanes 7-6(7/4),6-3
Hanescu - Tursunov 4-6,6-2,6-3
Ginepri - Llodra 6-4,6-4
Soderling - Serra 6-3,6-4
Kohlschreiber - Moya 6-2,6-2
Monfils - Fognini 6-2,6-4
Nieminen - Youzhny 7-5,3-6,6-2
Granollers-Pujol - Mathieu 6-4,6-4

2nd Tour

Nadal - Gulbis 7-5,3-6,6-3
Gasquet - Fish 6-7(3/7),6-4,6-3
Murray - Bolelli 6-0,2-1
Cilic - Verdasco 6-2,6-3
Simon - Blake 3-6,6-1,6-4

Programme du jour

Court central
A partir de 11 heures :

Jo-Wilfried Tsonga (FRA) - Marcel Granollers (ESP)

Pas avant 12h30 :
David Nalbandian (ARG) - Tomas Berdych (RTC)
Novak Djokovic (SER) - Victor Hanescu (ROU) : 1-0

Pas avant 16 heures :
Feliciano Lopez (ESP) - David Ferrer (ESP)

Pas avant 20 heures :
Radek Stepanek (RTC) - Roger Federer (SUI) : 2-4
Andy Roddick (USA) - Tommy Robredo (ESP) : 8-0

Court n°1
A partir de 11 heures :

Robby Ginepri (USA) - Nikolay Davydenko (RUS) : 1-2
Robin Soderling (SUE) - Ivo Karlovic (CRO) : 1-1
Gaël Monfils (FRA) - Fernando Gonzalez (CHI) : 1-0
Un double
Jarkko Nieminen ( FIN) - Juan Martin Del Potro (ARG) : 0-1
Stanislas Wawrinka (SUI) - Philipp Kohlschreiber (ALL) : 1-0
# 15/10/2008 à 15:02 Thomas
ET oui que pensez-vous de l'intervention du kiné ? Sa indique rien de très bon, personnellment je me dit qu'il n'a pas joué depuis la coupe davis 2 semaines je crois et ben la fin de la saison pour rafa est au mois de decembre a cause de la coupe davis c'est mauvais pour lui voilou
# 15/10/2008 à 15:13 Florence
Thomas, il ne faut pas jouer les oiseaux de mauvaise augure, ce n'est pas parceque le kiné est intervenu que celà est foutu.
T'inquiète pas Nadal a encore bcp de ressources
Vamos Nadal
# 15/10/2008 à 15:19 Thomas
Oui mais bon c'est mauvais signe car il a joué encore plus que les autres années ! Et les autres années il était déjà épuisé avant ce tournoi. Mais certes dans l'intersaison de 2007-2008 a cause de ces problemes de genoux il était allez voir un medcin, qui a dis de raccorcir le temps de jeu des matchs, c'est ce qu'a fait rafa par exemple a roland garros il n'a pas joué longtemps pas rapport a son habitude, a wimbledon oui mais bon c'était pour la victoire ! ET a toronto, les Jeux pareil il trouve un style de jeu qui raccourcit les echanges sur dur si vous n'aviez pas deja remarqué ? C'est ce qui a fait ces succes a partir du queens !
Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site