Les stats de Roland Garros plûtot de Nadal (AVANT ROLAND) car maintenant elles sont explosées !

Nadal a plus de pression, c'est un fait. Son début de saison paradoxal a illustré la nouvelle situation. Physiquement, il doit assumer une charge de travail démentielle au printemps et augmente ainsi considérablement le risque de blessures par la suite (d'où les alertes de Toni Nadal).

Nadal échange Rome pour Hambourg

Dans les premiers mois de 2008, Nadal a certainement mis moins d'intensité dans ses coups. Il a pris quelques tannées étonnantes tout en maintenant un niveau de jeu moyen très élevé. Et c'est au moment où l'inquiétude montait que le constat est devenu évident : Nadal avait réussi son meilleur début de saison statistiquement parlant (points ATP). Il avait un nombre considérable de points à défendre sur terre, il les a tous conservés avec un aplomb formidable. Federer est toujours là, Djokovic pousse, Davydenko et Ferrer sont réguliers, et Nadal tient tête.

"Il progresse" lui aussi, confirme Carlos Moya, et même sur terre battue. Mieux, il s'affirme. Ses récentes polémiques l'opposant au président de la Fédération espagnole, ou ses déclarations franches sur les problèmes de calendrier (la saison sur terre a été condensée à cause des Jeux olympiques) le prouvent, le petit Rafa prend ses responsabilités. A Roland-Garros, où il n'a jamais perdu, il est plus que jamais à la fois le joueur à abattre et le modèle absolu.

LA DECLARATION : "Ce qui est important, ce ne sont pas seulement les titres, c'est aussi le sentiment que l'on donne sur le court. Tout le monde dit que quand Borg entrait sur le court, personne ne pensait qu'il pouvait perdre. Je ne pense pas que cela soit mon cas". Toujours aussi modeste.

L'AVIS DE MATS WILANDER : "Rafael Nadal fait plus travailler son cerveau que ses jambes. Il est le joueur le plus futé du circuit. Et ce qui le rend encore plus dangereux, c'est qu'il n'a plus peur d'avancer dans le court."

LES ENJEUX ET STATISTIQUES POUR ROLAND-GARROS

>Egaler le record de Björn Borg en gagnant un 4e titre consécutif à Roland-Garros, soit un 4e titre en Grand Chelem.

>"Rafa" est toujours invaincu Porte d'Auteuil. Il a perdu sept sets en trois participations et n'a jamais joué un seul match en cinq sets.

>En 2006 et en 2007, Nadal a sorti deux fois les joueurs suivant, dans cet ordre : Hewitt, Djokovic et Federer. En 2007, Carlos Moya s'était intercalé dans le trio, en quarts.

>Sa victoire la plus facile (nombre de jeux) : Albert Montanes (3e tour 2007, 6-1 6-3 6-2)

>Sa victoire la plus difficile (nombre de jeux et teneur des échanges) : Paul-Henri Mathieu (3e tour 2006, 5-7, 6-4, 6-4, 6-4)

SON PALMARES A ROLAND-GARROS

2007 - VAINQUEUR, bat Roger Federer (SUI) 6-3, 4-6, 6-3, 6-4

2006 - VAINQUEUR, bat Roger Federer (SUI) 1-6, 6-1, 6-4, 7-6(4)

2005 - VAINQUEUR, bat Mariano Puerta (ARG) 6-7(6), 6-3, 6-1, 7-5

>Tous les matches de Rafael Nadal à Roland-Garros

 

 

4 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. cath 12/06/2008

VAMOSSS : des stats qui sont encore plus vertigineuses depuis son 4eme titres , là , il y a quelques jours ... :
-pas un seul set de concedé ...
-Rodgeur : 4 petits jeux en finale...
-et une heure 48mn sur le court ( une des finales les plus expéditives )
-et j'en oublie ...
( le nombre de premieres balles en service ? le nombre de coups gagnants ? les progres fulgurants ? )
j'ai le vertige ....

2. Nico (site web) 07/06/2008

Des stats tellement magnifiques qu'elles m'ont fait vaciller à tel point que mon doigt a glissé et que j'ai mis 9/10 à cet article au lieu de 10/10 comme il le mérite !!!
Désolé Thomas, moi je mérite de mauvaises stats !!!

3. Nico (site web) 07/06/2008

Quelles stats magnifiques qui en effet ont été explosées ! El Rey a encore frappé : VAMOS !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site