Nadal parfait sur terre ?

INETERVIEW AVEC M. WILANDER (source EURSPORT)

 

Comment se déroule le passage de la saison sur dur à la saison sur terre ?

 M. W. : "La plupart des joueurs sont contents, car la surface est moins douloureuse pour le corps. C'est bien de venir en Europe pour préparer Roland-Garros et Wimbledon. C'est un passage assez facile."

 Quels sont les aspects techniques importants pour réussir sur terre ?

 M. W. : "Je pense que le mouvement et l'équilibre doivent être gérer différemment. Cela dépend des joueurs. Physiquement, il faut être un petit peu plus costaud. Il faut passer par la case gym un peu plus souvent, et courir plus souvent plutôt que de soulever des points et faire de la musculation. Sur terre, la puissance n'est pas le facteur le plus important. Premièrement, il faut des jambes, ensuite il faut la puissance. En général, les joueurs jouent de la même façon et les changements de la surface sont moins importants que dans les années 80."

 Roger Federer qui a ajouté un tournoi à son calendrier (Estoril), cela peut-il avoir une influence sur son jeu ?

M. W. : "Je pense que oui. Le seul danger c'est de s'habituer à la terre et de jouer avec moins d'agressivité. Le plus de tournois ont joue, le plus on a de chances de perdre contre des spécialistes. C'est risqué mais, c'est vrai, on est mieux préparé."

Quelles sont les forces et les faiblesses de Novak Djokovic ?

 M. W. : "Nous ne sommes pas encore sûrs de ses capacités physiques. Il est le joueur le plus dangereux sur toutes les surfaces. Il joue très bas, près du sol ce qui l'avantage pour Wimbledon. Sa victoire à Melbourne va le "booster" à Roland-Garros. Et il va gagner d'autres "majeurs" c'est certain, mais est-il déjà assez fort pour s'imposer à Paris ?"

 Rafael Nadal est-il le joueur parfait sur terre ?


M. W. : "Tout près de la perfection. Le fait qu'il soit gaucher est un grand atout. Les autres joueurs trouvent difficile de le surprendre avec leur revers. Il est aussi compliqué de l'empêcher de jouer de nombreux coups droits."
 

Nadal a remporté trois titres de suite à Paris. Seul Bjorn Borg a pu réussir cela depuis 1980 (et même mieux, quatre ndlr), est-ce le record le plus important sur terre ?
 

M. W. : "Pas aussi important que de remporter plus de 80 matches d'affilée sur la surface en s'inclinant juste face à Federer à Hambourg l'année dernière. Être invaincu sur terre, cela a toujours été difficile. Thomas Muster, qui a dominé le circuit sur terre dans les années 90, arrivait fatigué à Roland-Garros. De jeunes joueurs, comme Michael Chang, ont pu en profiter. Souvent parce que les autres étaient fatigués."


Qui représente le plus grand danger pour Nadal ?


M. W. : "Nadal et Federer perdent plus de jeux cette saison. Mais le danger principal reste la blessure. C'est vrai, Djokovic sait qu'il peut le faire. Cela devient délicat de  dominer le circuit."

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site