Federer perdu à jamais ?

Federer, le point d'interrogation

Le numéro 1 mondial fait couler beaucoup d'encre depuis le début de la saison. En s'inclinant trois fois lors des trois tournois qu'il a disputés, l'homme aux douze titres du Grand Chelem marque le pas. Fragilisé pendant plusieurs semaines par une mononucléose, le Suisse n'a plus la même emprise sur ses adversaires, comme en témoigne sa déroute face à Mardy Fish à Indian Wells (6-3, 6-2). Loin de se chercher des excuses, "Rodger" travaillera d'arrache pied ces prochains jours en Floride pour tenter de se racheter au Master serie de Miami.

 

rog23.jpg

Tennis MS Indian Wells Federer cale encore

 

Roger Federer fait débat. Depuis le coup d'envoi de la saison, le célèbre Helvète, qui accumulait ces dernières années les records, les titres et les éloges, voit sa toute puissance contestée par ses rivaux. Privé d'un nouveau titre du Grand Chelem en s'inclinant en demi-finale à Melbourne face au futur vainqueur Novak Djokovic, mis à la porte par Andy Murray dès son entrée en lice à Dubaï, puis sèchement écarté par Mardy Fish dans le dernier carré du Masters Series d'Indian Wells, l'ancien protégé de Tony Roche suscite aujourd'hui beaucoup d'interrogations. Quant à son état de forme, avant tout...

Le Suisse a beau répéter à chacune de ses conférences de presse que la mononucléose dont il a souffert pendant six semaines à partir du mois de décembre est désormais une histoire ancienne, on ne peut s'empêcher de penser que cette maladie infectieuse a mis à mal sa résistance et son endurance. Lui qui a toujours insisté sur sa préparation physique en compagnie du fidèle Pierre Paganini, évitant ainsi les blessures, a certes vite repris le dessus, recevant ainsi le feu vert du corps médical pour défendre à nouveau ses chances en compétition. Mais le joueur avait l'habitude de placer la barre si haut -se montrant capable d'imposer un véritable combat physique à ses rivaux sur n'importe quelle surface-, qu'il apparaît aujourd'hui plus lent et moins percutant qu'à la normale.

"Fish ? Je ne pouvais pas faire grand chose"

Conscient de devoir rattraper son retard actuel dans ce domaine, le numéro 1 mondial a ainsi fait appel à Paganini pour que celui-ci l'aide à se forger une condition optimale à Miami lors du deuxième Masters Series de la saison qui débute cette semaine. La chaleur et l'humidité seront un handicap à surmonter pour l'Helvète (qui sera opposé pour son entrée en lice au vainqueur de Monfils-Isner), mais il lui faudra également travailler sa régularité. Face à Fish en demi-finale d'Indian Wells, ses trop nombreuses fautes directes lui ont coûté très cher, avec à la clé une cinglante défaite (6-3, 6-2) suffisamment rare pour être signalée.

En champion, « Rodger » assume sa traversée du désert actuelle et ne cherche pas à se cacher. Contre l'Américain, il a tout simplement tenu à souligner la qualité de jeu de son adversaire: "Je ne pouvais pas faire grand chose, peut-on lire sur son site Internet. Fish a beaucoup tenté et ça fonctionnait. Ce n'est même pas que j'ai mal joué. Il lisait très bien le service, gardait bien la balle en jeu et quand il attaquait, ça rentrait. Il ne servait pas particulièrement bien mais je ne n'arrivais pas à retourner ses deuxièmes balles. Cette partie de mon jeu me déçoit."

Sa compagne enceinte ?

Préférant regarder vers l'avenir plutôt que de se morfondre, le patron du circuit veut aujourd'hui mettre tous les atouts de son côté pour retrouver le chemin du circuit et s'octroyer un premier titre en 2008. A l'écouter, la confiance est au rendez-vous: "Atteindre les demi-finales pour le premier Masters Series de la saison est une bonne chose, a-t-il ainsi confié sur le site Internet de la BBC, préférant ne pas s'étendre sur les rumeurs faisant état de la grossesse de sa compagne Mirka Vavrinec. Je ne vais pas perdre mon temps à tout commenter", a répliqué Federer dans les colonnes de L'Equipe, bien décidé à mettre les bouchées doubles pour frapper fort à Miami. Ses rivaux, en tous les cas, ne semblent plus aussi impressionnés. Le roi vacillant sur son socle, tous les coups seront permis sur les courts de Floride. Et Federer le sait bien...

 

Roger Federer a cédé très vite au découragement face à Mardy Fish.                   

Le Suisse Roger Federer lors du match contre Nicolas Mahut, le 18 mars 2008 à Indian Wells                                                                 Tennis: Roger Federer balaie Nicolas Mahut à Indian Wells

Tennis MS Indian Wells Federer :

 

Même si Federer ne gagne plus de tournoi important s'était et il restera un très grand joueur de tennis : Parmi les sportifs célèbres on peut citer le tennisman Roger Federer. Né le 8 août 1981 dans la ville de Bâle en Suisse, Roger Federer est un joueur de tennis renommé. C'est au tout jeune âge de trois ans, que Roger Federer débutera le tennis. A l'âge de huit ans, ce dernier rejoindra le club Old Boys de Bâle. C'est sous l'aile de l'entraîneur suisse Seppli Kacovsky que le jeune homme démarrera sa carrière. Rapidement, Roger Federer rejoindra le Centre National Suisse d'Ecublens, ce qui lui permettra de participer à de nombreux tournois. Il apparaît rapidement comme l'un des futurs grands champions de tennis. C'est à partir de 1997, que Roger Federer se lancera dans la compétition internationale. Il participera notamment au tournoi de Prato en Italie. Un an plus tard, ce sera une véritable consécration pour le joueur qui se lance véritablement dans le monde du tennis. C'est aux côtés de grands joueurs tels que Boris Becker, Stefan Edberg, Marcelo Rios ou encore Pete Sampras que Roger Federer veut se faire une place. C'est en juillet 1998 qu'il participera au tournoi de Gstaad en Suisse. Ce sera un échec cuisant puisqu'il sera éliminé au premier tour contre le joueur Lucas Arnold Ker.

Un an plus tard, il remporte la Coupe Davis contre Italie. Il participera également au Grand Chelem à Roland Garros, l'US Open, l'Open d'Australie ou encore Wimbledon. Véritablement motivé, le jeune homme parvient à s'imposer de plus en plus. En 2001, les victoires commencent à arriver pour Roger Federer. Il sera le grand vainqueur d'un tournoi à Milan et à Rotterdam en double. C'est cette même année que le jeune joueur brillera en battant Pete Sampras à l'occasion des huitièmes de final à Roland Garros.

Il continue alors sur sa lancée en remportant le tournoi de Sydney ainsi que le Masters Series de Hambourg face à Marat Safin en 2002. Il se fait ensuite battre par André Agassi à l'occasion du tournoi de Key Biscayne de Miami. Cette année sera assez dur pour le moral du champion. Il participe ensuite à la Masters Cup de Shangai mais sera éliminé par Lleyton Hewitt. A partir de 2004, Roger Federer revient plus déterminé que jamais. Il remporte haut la main l'Open d'Australie, le tournoi de Wimbledon mais également l'US Open. C'est une victoire cuisante pour le jeune champion. Sur sa lancée, il remporte la Master Cup ainsi que trois Masters Series. Que ce soit à Dubai, en Allemagne, en Suisse, en Thailande, au Canada ou encore en Angleterre, Roger Federer n'en fini plus de briller sous les projecteurs. Il parvient alors à battre des joueurs tels que David Nalbandian, Andy Roddick ou encore André Agassi. Deux ans plus tard, le jour de tennis n'en fini plus de rafler les récompenses. Il battra des joueurs tels que Marcos Baghdatis, Rafael Nadal ou encore James Blake. L'année suivante marque également la réussite de Federer.

roger federer

 

Il s'imposera contre des joueurs comme Fernando Gonzalez ou Novak Djokovic. Il lui reste encore de bien belles années devant lui afin de s'inscrire comme l'un des grands tennismen de notre époque. Cette année son objectif principal est de gagner les J.O de Pekin.

 

 

 


 

 

21 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×