ROTT€rD@M 2009

 

DUR DUR D'ETRE NUMERO 1 MONDIAL !

 

Fraichement auréolé d'une sixième couronne en Grand Chelem du côté de Melbourne, Rafael Nadal n'en a pas moins éprouvé les pires difficultés, mercredi, à franchir le cap du premier tour sur les courts de Rotterdam (Dur intérieur, Pays-Bas). L'espagnol, numéro 1 mondial, a en effet dû sérieusement s'employer pour venir à bout de l'italien Simone Bolelli en 2h25. Il n'a pas été aussi étincelant qu'à son habitude.Le favori l'a emporté en trois manches de 4-6, 6-2 et 7-5 contre l'Italien Simone Bolelli, 37e joueur au monde. Nadal retrouvera le Bulgare Grigor Dimitrov au second tour. Dimitrov n'est âgé que de seulement 17 ans et il occupe le 478e rang mondial

 

Le bulgare agé de 17 ans, membre du top 500, tient une occasion d'affronter l'espagnol six fois vainqueur en Grand Chelem.
Dimitrov a acheté sa place en sortant Tomas Berdych, et attend maintenant d'affronter son partenaire d'entrainement occasionnel. Dimitrov, classé 487ème mondial, est entraîné par le coach Peter Lundgren, qui avait travaillé auparavant avec Marcos Baghdatis.
Le jeune homme a été préparé en décembre par Gil Reyes, l'ancien préparateur physique d'Andre Agassi. Et Agassi lui-même a un peu parlé de la vie sur le circuit avec le bulgare. Dimitrov et Nadal se sont régulièrement entraînés ensembles. «Il ne me donne jamais de « trucs », mais travailler avec lui et le regarder jouer suffit amplement – ses sessions d'entraînement sont incroyables. » a-t-il déclaré. « Si je joue contre Nadal, cela me montrera quel travail je dois accomplir sur mon jeu. » Nadal n'a pu se reposer que quelques jours après sa victoire à l'Open d'Australie contre Roger Federer. Le numéro 1 mondial avait perdu au 2ème tour à Rotterdam l'année dernière et est déterminé cette année à laver son honneur devant le public local.

 

 

 

Nadal a dû s'employer, Simon a chuté

 

Tennis - ATP Rotterdam

Nadal a dû s'employerRafael Nadal Monfils et Gicquel se sont qualifiés pour les quarts à Rotterdam aux dépens du jeune Bulgare Dimitrov, du tenant du titre Llodra et Mathieu. Simon, diminué par une douleur au dos, a perdu face à Ancic. Murray a sorti un Seppi accrocheur. Tsonga joue Tursunov.

 

ATP ROTTERDAM - 2e tour

. Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Grigor Dimitrov (BUL) 7-5, 3-6, 6-2
Prochain adversaire : Tsonga.

Retenez son nom : Grigor Dimitrov. Cela sonne comme un nom d'haltérophile, mais si la sonorité est nouvelle sur un court de tennis, elle restera gravée dans la mémoire des spectateurs de Rotterdam, et peut-être de Rafael Nadal.
Le N.1 mondial a mis trois sets engagés pour s'extirper de ce deuxième tour en Hollande. Tout droit venu de Bulgarie, Grigor a 17 ans. Il s'entraîne à Paris, au sein de l'Académie Patrick Mouratoglou, et propose sur le court un style très agressif. Un grand coup droit et un revers à un main très polyvalent qui font de lui le "nouveau Federer" selon ses fans à Sofia. Ce n'est certainement pas un hasard que Peter Lundgren (ancien coach de Safin et Federer) s'occupe de lui actuellement. Ce grand gaillard, dont Jonathan Eysseric nous disait avant Roland-Garros juniors 2008 qu'il possédait une très forte personnalité, "à la Marat Safin", a gagné WImbledon et l'US Open chez les juniors. Chez les grands, il avait déjà frappé fort la veille en sortant Tomas Berdych.

A voir Nadal rageur sortir des grands coups de défenses au deuxième et au troisième set, les plus distraits des spectateurs ont dû comprendre qu'il se passait quelque chose à Rotterdam. En s'appuyant sur une grande première balle et un coup droit franc et profond, Dimitrov a chatouillé le récent vainqueur de l'Open d'Australie. Avec un break mérité sur sa seule balle de break à 4-3 au deuxième set, Grigor a réussi ce que seuls un Fernando Verdasco survolté et un Roger Federer en grande forme (et Simone Bollelli le tour précédent !) ont réussi cette année : prendre un set au N.1 mondial. Au troisième, c'est encore le petit gars de Haskova qui a obtenu les premières balles de berak. Au cinquième jeu, Nadal jongle avec le feu des coups droits adverses comme il l'a fait avec ceux de Federer à Melbourne. A 2-2, 30/40 puis avantage dehors, "Rafa" repousse Dimitrov deux fois. Le match bascule à ce moment-là malgré deux autres balles de débreak pour le Bulgare à 2-4. Ce genre d'apprentissage forge les grands joueurs. Retenez ce nom : Dimitrov !

  

 

Nadal repousse Tsonga et jouera Monfils

Tennis - ATP Rotterdam


 

RNadal repousse Tsongaafael Nadal a battu Jo-Wilfried Tsonga (6-4, 6-7, 6-4) pour la troisième fois en quatre rencontres. En demi-finale, à Rotterdam, "Rafa" sera face à Gaël Monfils. Gicquel a longtemps résisté à Murray, prenant même un set au N.4 mondial avant d'abandonner. L'Ecossais jouera Ancic. Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.7) 6-4, 6-7 (5/7), 6-4
Prochain adversaire : Monfils. Pour la troisième fois en trois tours, Rafael Nadal a eu besoin de trois sets pour se qualifier. Ce vendredi, tard dans la soirée, c'est Jo-Wilfried Tsonga qui a fait frissonner le public, comme Simone Bolleli ou Grigor Dimitrov avant lui. En s'appuyant sur un service étonnant et détonnant (26 aces, près de 74% de premières balles), le Français a tenté de bousculer Nadal à la moindre opportunité. Il s'est souvent montré trop approximatif dans ses montées au filet, soit trop court, soit trop lent, mais il n'a jamais abdiqué.Au premier set, Tsonga se fait transpercer au filet. Au second, son tie-break "explosif", où il réussit la gageure de prendre quatre points de suite à Nadal. Breaké d'entrée et mené 0/2, il reprend le dessus à 4/2 et s'impose 7/5 dans la confusion (contestation de Nadal puis de Tsonga aurpès de l'arbitre Mohammed Layani), sur un ace en seconde balle. Le dernier set démontre tout ce qui sépare encore JWT de "Rafa". L'Espagnol appuie ses coups, le Français cogne avec moins de marge de sécurité. Les échanges sont spectaculaires mais le N.1 mondial ne faiblit pas, malgré quelques smashes ratés. C'était d'ailleurs la première fois que Tsonga défiait un N.1 mondial. Il lui faudra une volée plus tranchante pour couper la plus haute tête.

. Andy Murray (GBR/N.2) bat Marc Giquel (FRA) 7-6 (7/2),4-6, 3-0 abandon (cuisse gauche).
Prochain adversaire : Ancic.
Mario Ancic (CRO) bat Mikhail Youzhny (RUS) 6-4, 6-2

"Je suis super content de mon service et je pense vraiment avoir les moyens de remporter ce tournoi. La surface très rapide me convient très bien", a déclaré Murray, déjà vainqueur d'un tournoi cette saison, à Doha.

 

 

Nadal a emmené Monfils en balade

Tennis - ATP Rotterdam

 

RNadal balade Monfilsafael Nadal, fort d'une victoire sur Tsonga la veille, a dominé un autre Français, Gael Monfils, en demi-finale à Rotterdam (6-4, 6-4). Rafa a pris sa revanche quelques semaines après une défaite à Doha. Murray, vainqueur au Qatar, sera son adversaire en finale. Il a laminé Ancic 6-1, 6-2.

ATP ROTTERDAM - Demi-finales

. Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Gaël Monfils (FRA/N.5) 6-4, 6-4
Face-à-face : 4/1 pour Nadal.

Battre Rafael Nadal en restant au fond du court, c'est un peu comme faire un petit pont à Messi. Si Eric Abidal et Bacary Sagna ont échoué à contenir le génial attaquant argentin à Marseille, Jo-wilfried Tsonga et Gaël Monfils ont connu la même désillusion à Rotterdam cette semaine. A la différence que seul Monfils a joué le jeu de l'Espagnol. On ne sait pas si ce choix tactique a été délibéré ou si un problème physique l'a contrait à jouer de la sorte. Après deux sets, ce genre de match est de l'ordre du sacrifice. Nadal, comme un Inca au sommet de la pyramide, a remporté le match avec le coeur tout palpitant de Monfils dans sa raquette. Il jouera sa deuxième finale de la saison.

Battu en deux sets par le Français à Doha, laborieux face à Simone Bolelli, Grigor Dimitrov et Jo-Wilfried Tsonga, il a rendu la monnaie de sa pièce en se montrant intransigeant dans le combat de fond de court. Deux sets, c'est le tarif spécial offert à Monfils. Le Français a bien frappé, tenant bien la balle. Son obstination à rester loin derrière lui aura coûté du souffle et un grand nombre de points. Il a eu sa chance sur le service de Nadal, mais celui-ci a mieux servi que lui (71% de premières contre 58%). Dans ces conditions, chaque break a fait très mal. Gaël a débreaké une fois dans la première manche, mais il a échoué à concrétiser une seule de ses quatre balles de débreak dans la seconde manche. 6-4, 6-4, c'est exactement le score infligé par Monfils à Nadal à Doha. Oeil pour oeil, tripes pour tripes.

Le "sacrifice" de Monfils

"Gaël a été diminué par des soucis d'estomac. Je suis désolé pour lui. De mon côté, j'ai commis beaucoup plus d'erreurs que d'habitude mais l'important, c'est d'être en finale", a expliqué Nadal en conférence de presse. Monfils sacrifié n'a pas offert son coeur mais ses boyaux ou presque sur le court. La formule n'est pas élégante mais le courage du joueur (il est sorti cinq minutes à la fin du premier set pour aller aux toilettes) à de quoi vous retourner l'estomac. Roger Rasheed, qui a poussé le Français au-delà de ses limites pendant la préprération d'intersaison, appréciera.

"J'espère ajouter mon nom à l'incroyable palmarès de ce tournoi", a poursuivi l'Espagnol qui entend rejoindre les Connors, Ashe, Borg, McEnroe ou encore Lendl sur la liste des vainqueurs à Rotterdam. Nadal mène 5 à 1 dans ses confrontations avec Murray, mais c'est l'Ecossais qui s'était imposé lors de leur dernière confrontation, en demi-finale de l'US Open 2008.

. Andy Murray (GBR/N.2) bat Mario Ancic (CRO) 6-1, 6-2.

Le Britannique Andy Murray, tête de série N.2, s'est qualifié pour la finale en surclassant le Croate Mario Ancic 6-1, 6-2 samedi en demi-finale. Dimanche, Murray rencontrera le vainqueur de la rencontre programmée en soirée entre l'Espagnol Rafael Nadal, numéro un mondial, et le Français Gaël Monfils.

Se reposant sur une première balle de service très performante depuis le début de la semaine, l'Ecossais de 22 ans n'a mis que 24 minutes pour boucler le premier set face à un Ancic étouffé par la puissance de son adversaire. Prenant d'entrée le service du Croate au deuxième set, Murray a ensuite poursuivi sa promenade pour conclure la partie en une heure et une minute de jeu.

"J'étais dans un bon jour alors que Mario n'a pas développé son meilleur tennis. J'ai commis très peu d'erreurs, j'ai bien retourné: j'ai de quoi être satisfait", a déclaré Murray qui a toutefois fait état d'une douleur à la cheville droite. "Pas de quoi compromettre la fin de tournoi", a-t-il rassuré. Questionné sur l'adversaire qu'il souhaiterait rencontrer dimanche en finale, l'Ecossais n'a pas voulu trancher: "Contre Nadal, ce serait évidemment fabuleux. Mais Monfils réalise un très bon début de saison. Peu importe l'adversaire, ce sera une finale intéressante", a-t-il conclu.

 

 

 

Tennis - ATP Rotterdam

 

Murray achève Nadal

 

Murray achève NadalRafael Nadal, touché au genou droit, a tenu à terminer la finale qui l'opposait à Andy Murray à Rotterdam. L'Ecossais s'est imposé 6-3, 4-6, 6-0. C'est le deuxième titre de l'année pour Murray, le premier joueur à doubler la mise en 2009. Il est aussi le premier Britannique à s'imposer à Rotterdam.

ATP ROTTERDAM - Finale

Andy Murray (GBR/N.2) bat Rafael Nadal (ESP/N.1) 6-3, 4-6, 6-0 en 1h50
Face-à-face : 5/2 pour Nadal.

Rafael avait donné sa parole. Après son élimination au 2e tour l'an passé face à Andreas Seppi, l'Espagnol avait assuré à Richard Krajicek, directeur du tournoi qu'il allait revenir. Etait-ce bien raisonnable ? Après une semaine éprouvante, l'Espagnol a explosé en plein vol, après un set d'une finale prometteuse. Le genou droit rouillé, il ne pouvait plus plier la jambe et donner de l'impulsion au service et côté revers. Malgré un moment de confusion au second set, qu'il eut le mérite de remporter 6-4, tout le monde, et Andy Murray le premier, s'est rendu à l'évidence : le match était fini.

"Je suis rentré très fatigué de Melbourne. Avoir atteint la finale ici est donc un bon résultat", a dit Nadal en félicitant Murray "pour son excellent début de saison ". L'Ecossais s'est dit quant à lui "désolé" pour Nadal. "Je me suis aperçu qu'il souffrait de la jambe (droite). C'est dommage", a expliqué Andy. Cela n'enlève rien à sa très belle semaine. Il devient le premier joueur de l'année à gagner un deuxième titre, après sa victoire à Doha (Radek Stepanek pourrait l'imiter s'il s'impose à San Jose ce dimanche soir).

Nadal a tenu parole nen revenant à Rotterdam, à quel prix ?

On l'avait vu souffrir contre Simone Bollelli, Grigor Dimitrov et Tsonga, il avait laborieusement gagné un match face à un Gaël Monfils malade, mais Nadal étant Nadal, c'est-à-dire un joueur à la détermination exceptionnelle, il était difficile d'évaluer son niveau de jeu. En un set, Murray a poussé un N.1 mondial courageux dans les cordes. Visage grimaçant, signes de tête résignés, des bois à répétition, tous les symptômes du joueur diminué étaient visibles à l'oeil nu. Andy Murray, dont le jeu était lui bien en place (on l'a vu au premier set: 100% de points gagnés sur première balle, 1 balle de break, 1 break), a hésité dans la deuxième manche. Quelle tactique suivre ? Faire courir ou chercher le coup qui fait mal ? Le temps de réflechir, il avait perdu quatre fois son service et la manche 6-4.

Le dernier set n'a été qu'une mascarade. Nadal étant Nadal, il n'a pas abandonné et accepté tête haute le diagnostic de son organisme et le score final. On attend d'en savoir un peu plus sur la condition physique du N.1 mondial, qui avait prévu de participer à la Coupe Davis et à Dubaï. Andy Murray, qui vient d'ajouter une dixième ligne à son palmarès, sait lui comment ménager sa monture. Il a déjà déclaré forfait pour le tournoi de Marseille.

LES REACTIONS

Andy Murray : "Rafael jouait très bien, il bougeait bien, puis il a commencé à avoir des problèmes dans la seconde manche. Cela m'a d'abord perturbé. Ses services devenaient moins puissants. Je suis frustré par cette fin de match (6-0 au 3e set, ndlr) . Mais bon, j'ai gagné le tournoi. Et c'est ce qui compte même si les circonstances sont un peu décevantes. Je peux me montrer satisfait de ma semaine. Je me suis amélioré au fil des matches. Je me suis senti très à l'aise sur cette surface (assez rapide). Je vais maintenant m'accorder quelques jours de repos, faire examiner la cheville (droite) qui m'a fait souffrir cette semaine. Je n'irai pas défendre mon titre cette semaine à Marseille".

Rafael Nadal : "Ce n'était pas mon meilleur jour. J'avais dès problèmes, effectivement, mais je ne veux pas trop en parler. Andy a très bien joué et il m'a battu. Le reste, c'est du blabla. C'est le sport. Il y a des jours comme ça. Cette fin de match , ce n'était gai pour personne. Pour moi en premier. J'avais mal au genou (droit) depuis quelques jours et la douleur s'est faite plus vive durant la finale. Je ne pouvais plus pousser sur ma jambe, notamment au service. Cela dit, je ne pense pas que cela soit très grave. On verra l'évolution... J'espère être en état de jouer à Dubaï (dans huit jours, ndlr). Mais, je le répète, Andy mérite amplement son succès. Il a très bien joué. Son début de saison est très bon. Il a gagné Doha (en janvier). Il peut un jour devenir numéro un mondial, ou N.2, ou N.3... Et être très ambitieux dès cette saison à Wimbledon".

A SAVOIR : La dernière fois que Rafael Nadal a subi un 0-6 en match officiel, c'était en finale du MS Paris-Bercy en novembre 2007.

Andy Murray, comme Elena Dementieva qui disputait au même moment la finale de l'IOpen de Paris face à Amélie Mauresmo, n'a perdu qu'un seul match cette saison, en huitièmes de finale de l'Open d'Australie, face à Verdasco (6-2 1-6 6-1 3-6 4-6), exhibition comprise (à Abu Dhabi, il avait battu Federer et... Nadal)

 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (8)

1. Nico 20/02/2009

Pour Murray, je me pose aussi la question de savoir comment il va être sur terre battue. Car s'il veut vraiment s'installer tout en haut, il faudra qu'il ait de bons résultats sur cette surface...alors wait and see !

2. Thomas 20/02/2009

C'est vrai que c'est interressant de voir ce qu'il va avoir comme résultats toute l'année car l'année dernière il a bien joué qu'en deuxième partie de saison comme Del Potro d'ailleurs qu'on a pas vu beaucoup cette année et Djokovic ? C'est vrai que Murray à des points à prendre et à nous montrer ce qu'il vaut sur terre va t-il faire comme les américains et oublier la terre battue ? Ou il veut tous gagner ?

3. cath 18/02/2009

bonjour fans de RAFA !!
BONJOUR THOMAS ET NICO !!
je ne vous ai pas oublié , j'ai été occupée ces temps çi à découvrir mon nouveau pc portable; mais j'ai pas encore fait la transition avec l'ançien , mon XP , c'est d'ailleur avec lui que j'écris ma bafouille :
tiens , vous me faites bafouiller ...
c'est un signe de bonnes santé que de rever à RAFA ...que je ne "voyais" vraiment pas trop gagner cette finale ;
-trop de fatigue pour notre champion : son parcours à Melbourne a été énoooorme !!( sous un soleil de plomb ...ce qui a fait beaucoup causer )
-les surfaçes en dur ne ménagent pas l'organisme de RAFA : ce dernier le dit clairement à qui veut l'entendre ;
- le temps de repartir à l'autre bout de la terre ...( melbourne-doha vrouuummm ).......
- c'est vraiment parçe que notre RAFA est un très grand joueur qu'il a put se hisser jusqu'en finale ; quand on voit la qualité des adversaires qu'il a rencontré , chapeau !!!
: GAEL MONFILS est allé au dela de ses limites ...RAFA aussi ..

et tout ceçi s'est répercuté sur les articulations du numéro un mondial ...

mais ceçi n'enleve rien à la victoire de MURRAY , que j'appréçie beaucoup !!

à mon avis , ça va chauffer avec l'écossais dans les mois qui viennent : il a pris du muscle , il progresse , il a des coups pas possibles , il a du solide dans la cervelle : son modele , ça doit etre RAFA ..ZEN ....
et encore un scoop !! DJOKO a du souçis à se faire...le serbe a du talent , mais je persiste : c'est kantiveut !!! le nez en l'air , comme d'hab' : est ce qu'il ne manquerait pas de forçe mentale ????

VIVE RAFAEL !!!!qui a, comme toujours, donné le meilleur de lui meme : VAMOSSSSS

4. Nico 15/02/2009

Oooooohhhh...Cath...tu nous fais un pot commun avec Rafa lol...j'ai pas dit pot belge !!!

5. Thomas 15/02/2009

Tu rêves de victoire de défaite ou de lui

6. cath 15/02/2009

SUPERBE !!!!!
qu'est ce que vous voulez que je rajoute!!!!

ah si !!!! RAFAEL NADAL ?????
j'en rêve la nuit .....

7. Nico 14/02/2009

Un super match contre Tsonga et un très très bon Rafa ! De bon augure avant sa demi contre Monfils pour une éventuelle finale contre Murray qui n'a fait qu'une "bouchée" de Mario Ancic. Mais prenons match après match !

VAMOS !!!

8. Nico 12/02/2009

Quelques tournois indoor avant le big morceaux de la Terre battue qui se profile doucement mais sûrement !

Ce match contre le Bulgare Dimitrov sera intéressant, un jeune qui plus est partenaire occasionnel d'entrainement.

VAMOS !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site