Toronto 2008

RAFA ET SES PERFORMANCES A TORONTO

Graine supérieure Nadal contre la graine Agassi du numéro 4 dans la finale de superproduction

14 août 2005 - prises supérieures de Rafael Nadal de graine sur le numéro 4 André Agassi pour la première fois dimanche dans la finale des maîtres de Rogers. L'Espagnol de 19 ans apparaît dans sa Triphosphate d'adénosine-meilleure 10ème finale de la saison et il regarde pour capturer son neuvième titre, le premier sur les cours dures.Si Nadal gagne, il assortirait le disque de Mats Wilander 1983 pour la plupart des titres par un adolescent dans une saison. Nadal est la vie 9-2 dans les finales avec toutes les deux ses pertes venant sur les cours dures (2004 Auckland, L. à Hrbaty, 2005 Miami, L. à Federer dans cinq ensembles). Nadal apparaît également dans sa quatrième finale de série de maîtres de triphosphate d'adénosine de la saison, ayant gagné des titres à Monte Carlo et à Rome tout en atteignant la finale à Miami. Le dernier adolescent pour gagner le titre canadien était Michael Chang (18 ans, 5 mois) en 1990. 35 ans Agassi font à son deuxième triphosphate d'adénosine droit l'aspect final, ayant gagné son soixantième titre de carrière à la tasse de Mercedes-Benz à Los Angeles il y a deux semaines. Agassi est 3-0 dans des finales canadiennes, ayant gagné le titre en 1992, '94-95. Il essaye de devenir le joueur le plus âgé pour gagner ce titre dans l'ère ouverte, surpassant Ivan Lendl (30 ans, 5 mois), qui a gagné le titre en 1989. Agassi est la vie 60-28 dans les finales, y compris un meilleur absolu 17-4 dans des finales de série de maîtres de triphosphate d'adénosine. Agassi a gagné huit finales droites de série de maîtres depuis la perte à Miami 1998 (L. à Rios).
Le différentiel d'âge de 16 ans entre les deux est le plus grand dans une finale de triphosphate d'adénosine depuis Tel Aviv 1979 quand Tom Okker (35) des Pays Bas défaits par Hjertquist (19) de la Suède. Agassi est la vie 2-2 contre des adolescents dans les finales avec sa dernière victoire au-dessus de Marat Safin (19) à la série Paris de maîtres de triphosphate d'adénosine en 1999. Sa dernière perte est venue à Pete Sampras (19) aux USA 1990 ouverts. Le gagnant du meilleur--trois de la finale d'ensembles reçoit 100 points et $400.000 ouverts de série du triphosphate d'adénosine Race/US d'INDESIT tandis que le second rassemble 70 points et $200.000 ouverts de série du triphosphate d'adénosine Race/US d'INDESIT. Il y aura plusieurs stries sur la ligne, y compris la strie de gain de l'allumette de Nadal 15 depuis qu'il a perdu un deuxième match rond à Wimbledon (L. à Gilles Muller) le 23 juin. Les graines du numéro 1 dans les finales sur le circuit de triphosphate d'adénosine sont invaincues (19-0) cette année. En plus de de marque invaincue d'Agassi dans les huit dernières finales de série de maîtres de triphosphate d'adénosine, l'Américain apporte une strie de gain de 10 allumettes. Nadal mène le circuit de triphosphate d'adénosine dans les victoires d'allumette (64) et est le chef du Co-titre (8) (w/Federer). Il juge une allumette 64-8 record, y compris 15-4 sur les cours dures. Il a tenu le service 52 de 53 jeux cette semaine avec sa fin de strie de career-best à 51 dans les demis-finales contre Paul-Henri Mathieu. Ses 64 victoires d'allumette est les la plupart par un adolescent depuis Boris Becker (69-13) en 1986. Dans la finale de doubles, le noir et le Kevin Ullyett de Wayne de graines du numéro 4 du Zimbabwe prennent le peloton israélien hors série de Jonathan Erlich et de RAM d'Andy. Noir-Ullyett essayent de gagner leur deuxième titre de l'année (Australien ouvert) tandis que l'Erlich-RAM sont 2-1 dans les finales cette saison, ayant gagné à Rotterdam et à Nottingham. Un des tournois les plus accessibles Le Rogers que la tasse a présenté par National Bank est plus accessible que jamais grâce à la zone d'Uniprix, au jour de voisinage, et au jour de marée et duveteux de famille. Les excellents billets sont encore disponibles pour toutes les sessions sur la cour de centre et pour la cour de National Bank. Les billets commencent juste à $10, avec le week-end final commençant juste à $40. Pour plus d'information sur ce tournoi ou pour acheter des billets, appel (514) 273-1515 (gratuitement 1-866-338-2685).    

                         

 

Nole avale Rafa

11 août 2007 - Novak serbe « Nole » Djokovic a prouvé aux sceptiques qu'il est de loin le joueur le plus amélioré de 2007 en cassant l'invincibility de Montréal de grâce de Rafael Nadal d'Espagnol à un 7-5 spectaculaire, le samedi soir de la victoire 6-3 dans les demis-finales de la tasse de Rogers présentée par National Bank. Nadal, qui a gagné neuf matchs droits à Montréal depuis 2005, ne pouvait jamais placer son rythme contre le serveur puissant. Non seulement Djokovic a-t-il gagné 80 pour cent des points outre de son premier service, mais il également a cassé sa grâce illustre d'adversaire deux fois à ses contre- attaques de bonne qualité.
Le premier ensemble n'a pas été décidé jusqu'au 11ème jeu, quand le Serbe a tiré profit des chances qu'il a dû casser le service de son rival tandis qu'en même temps, empêchant Nadal de convertir ses points d'arrêt. Dans le deuxième ensemble, Djokovic est venu vers le bas de 0-40 dans le cinquième jeu pour rester même avec Nadal jusqu'au huitième jeu, quand il a converti un point d'arrêt pour enlever une avance 5-3 et un service l'allumette. De façon générale, le Serbe a épargné huit points d'arrêt pendant l'allumette, alors que Nadal parvenait seulement à stave au loin deux de quatre. En même temps, Djokovic a frappé 11 as comparés juste à deux pour le champion ouvert de Français de trois-temps. L'allumette, une des plus chaude du tournoi, durés 1 heure et 50 minutes et Djokovic permis pour défaire Nadal pendant la deuxième fois cette année, les deux fois sur la cour dure. Il a battu l'Espagnol à Miami plus tôt cette année. « Nole » prendra Roger Federer suisse formidable dans les finales de la série Canada de maîtres de tennis. Federer, qui a seulement été cassé une fois cette semaine, reste le favori logique puisqu'il détient un record 4-0 contre le Serbe. Mais Djokovic joue avec tellement la confiance que Federer devra armer ses meilleures armes à emporter son cinquantième titre de carrière.

      

 

 

 

TOURNOI 2008 DE TORONTO :

 

Tennis - MS Toronto

 

Alors qu'il menait un set zéro et break d'avance, Richard Gasquet a finalement dû batailler trois sets pour battre Michael Llodra (6-2, 4-6, 6-3), lors du 1er tour du MS de Toronto. Julie Benneteau n'a pas existé face au Chilien Fernando Gonzalez. PHM est tombé contre Robby Ginepri.

MS TORONTO - 1er tour

Richard Gasquet (FRA/N.10) bat Michaël Llodra (FRA) 6-2, 4-6, 6-3
Prochain adversaire: Kohlschreiber ou qualifié

Du Gasquet dans le texte. Le Biterrois n'a pas forcé son talent ni fait preuve de solidité et encore moins de régularité lors de son premier tour du Master Series face à Michael Llodra. Après un premier set rondement mené et un début de deuxième manche dirigée grâce à une bonne présence au filet et une supériorité dans l'échange imposée par son coup droit, Richard Gasquet s'est déréglé, comme souvent, alors qu'il avait le match en main. Un smash raté, une meilleure qualité de retour de Llodra, un premier service un peu plus défaillant.

Au lieu de conclure en deux sets, le douzième joueur mondial cédait la deuxième manche au Parisien avant finalement de faire la différence grâce à une première retrouvée même si, parfois, le récent finaliste de Stuttgart a semblé jouer petits bras. Son compatriote était, lui, de nouveau lâché par sa mise en jeu (49% contre 64% dans la dernière manche) pour finalement s'incliner. Gasquet engrange mais devra faire preuve d'un peu plus de rigueur face à l'Allemand Philipp Kohlschreiber ou un joueur issu des qualifications.

 

Photo 1 - TORONTO - JULY 21: Fernando Gonzalez of Chile serves to Juien B... Getty Images                                      Photo 1 - TORONTO - JULY 21: Fernando Gonzalez of Chile serves against Jui... Getty Images

Fernando Gonzalez (CHI/N.14) bat J.Benneteau (FRA) 6-2, 6-1  
Prochain adversaire: Acasuso ou Gulbis

Julien Benneteau est-il passé à côté d'une performance? Probablement au vu de la première moitié du premier set. Très tonique et remportant les bras de fer, le huitième de finaliste de Roland-Garros, cette année, s'est procuré trois balles de break à 2-2, 0/40 avant d'exploser en vol. Gonzalez a donné alors un coup d'accélérateur tandis que Benneteau s'est complètement liquéfié au fur et à mesure de la partie. Le Chilien, réaliste avec 4 balles de break converties sur 5, a plié finalement l'affaire en un peu plus d'une heure sur le score sévère de 6-2, 6-1.

 

Photo 1 - TORONTO - JULY 21: Robby Ginepri of the U.S. returns a shot to ... Getty Images                                      Photo 1 - TORONTO - JULY 21: Robby Ginepri of the U.S. serves to Paul-Hen... Getty Images

 

Robby Ginepri (E-U) bat Paul-Henri Mathieu (FRA) 6-3, 4-6, 6-4
Prochain adversaire: Ferrer

Match piège pour PHM. Le Strasbourgeois est finalement tombé dans celui de Robby Ginepri, qui n'avait gagné qu'un seul match depuis son huitième de finale à Roland-Garros. Si Mathieu a été le patron dans l'échange pendant la majeure partie du match, son nombre de fautes directes (48) et son inconstance ont été beaucoup trop rédhibitoires pour passer l'écueil américain. 

TENNIS 2008 MS Miami Nicolas Mahut - 0

Nicolas Mahut (FRA) bat Janko Tipsarevic (SER) 6-3, 6-7 (5/7), 6-2
Prochain adversaire: Roddick

Stanislas Wawrinka (SUI/N.9) bat Simone Bolelli (ITA) 6-4, 7-6 (7/4)
Prochain adversaire: Querrey ou Safin

Nicolas Kiefer (GER) bat Mardy Fish (USA) 7-5, 7-6 (7/4)
Prochain adversaire: Seppi ou Youzhny

 

Tommy Robredo, of Spain, returns the ball during his match against Frederic Niemeyer, of Canada, at the Rogers Cup in Toronto, Monday July 21, 2008. (                                   Tommy Robredo, of Spain, celebrates a point during his match against Frederic Niemeyer, of Canada, at the Rogers Cup in Toronto, Monday July 21, 2008.

Frederic Niemeyer, of Canada, returns the ball during his match against Tommy Robredo, of Spain, at the Rogers Cup in Toronto, Monday July 21, 2008. (         Photo 1 - TORONTO - JULY 21: Tommy Robredo of Spain returns a shot to Fred... Getty Images 

Photo 1 - TORONTO - JULY 21: Tommy Robredo of Spain celebrates breaking t... Getty Images

Tommy Robredo (ESP/N.12) bat Frédéric Niemeyer (CAN/WC) 7-6 (7/4), 6-1
Prochain adversaire: Cilic ou qualifié

 

 

 

 

Tennis - Les Français(es)

 

Roger Rasheed adore les joueurs à fort caractère. L'Australien, ex-coach de Lleyton Hewitt, s'est engagé avec Gael Monfils avec pour objectif "d'entrer dans le top 5 du classement ATP". Entre Paris et Melbourne, le courant est passé et l'enthousiasme et de rigueur.

Inconditionnel, comme son nouveau élève, de la NBA et des Detroit Pistons - "ça nous fait déjà un point en commun" - Roger Rasheed ne s'inquiète pas des fréquents changements d'entraîneur (six en deux ans) du demi-finaliste de Roland-Garros, qui doit fait sa rentrée cette semaine à Toronto. L'ancien coach de Lleyton Hewitt mise au contraire sur une relation durable avec le Parisien de 22 ans, qui pointe actuellement au 35e rang mondial. Interview.

Comment êtes-vous entré en contact avec Gaël ?

ROGER RASHEED: "C'est lui qui m'a trouvé! J'ai été bluffé par sa démarche. Cela témoigne d'une grosse personnalité. Normalement les joueurs passent par les agents. Là c'est lui qui a pris les choses en main et j'avoue que ça m'a séduit. J'ai eu d'autres offres mais je cherchais d'abord quelqu'un avec du caractère. Je suis très excité par le travail qu'on va faire ensemble."

Quel sera la nature de votre collaboration?

R.R. : "On part sur du long terme, comme je l'ai pu faire avec Lleyton (Hewitt). Le reste ne m'aurait pas intéressé. Pour réussir, il faut un travail de longue haleine. La plupart des grands champions bénéficient d'un encadrement stable. Gaël le sait."

Il a pourtant souvent changé d'entraîneur...

R.R. : "Peut-être, mais, encore une fois, le fait d'avoir fait la démarche de me contacter, moi un étranger de surcroît, témoigne d'une réelle volonté. C'est un grand pas dans sa carrière. Je le sens prêt à s'investir dans quelque chose de solide.

Comment allez-vous vous organiser?

R.R. : "Je vais venir à Paris - ma fille va adorer! - et lui va descendre chez moi en Australie lorsque ce sera l'été là-bas, surtout avant l'Open d'Australie où les joueurs arrivent souvent mal préparés. Et je serais avec lui sur tous les tournois."

Que pensez-vous de la présence aux côtés de Monfils de l'acupuncteur Philippe Manicom?

R.R. : "Moi ça me va. Si Gaël y croit, ça ne me pose pas de problème. Lleyton aussi travaillait avec des gens extérieurs. Cela ne m'a jamais dérangé."

Que pensez-vous du joueur Monfils?

R.R. : "C'est un des athlètes les plus extrêmes que j'ai jamais vu. Il a une couverture du terrain incroyable, c'est un contorsionniste. Il est unique, surtout au ralenti! Ses glissades lui ont d'ailleurs coûté quelques blessures et on va essayer de corriger un peu ça. Mais son potentiel est énorme. Il a tout pour lui. Il est encore jeune et a sa carrière devant lui."

Jusque où peut-il aller?

R.R. : "Je ne lui fixe pas de limites. Entrer dans le Top 5, gagner un Grand Chelem est largement dans ses cordes. Ça dépendra juste de sa capacité à devenir régulier et à pouvoir enchaîner semaine après semaine. C'est ce qui le sépare pour l'instant des tous meilleurs. Une des clés de sa réussite sera de rester en bonne santé. La personnalité il l'a déjà."

C'est-à-dire?

R.R. : "C'est quelqu'un qui adore jouer sur les grands courts face aux grands joueurs. Ca ne lui fait pas peur et c'est primordial si on veut viser haut. Et il plaît au public. Il a une personnalité attachante. Ce n'est pas un mec ennuyeux. La France a toujours sorti des joueurs de caractère comme Noah, Leconte, Santoro ou Clément. C'est un pays excitant niveau tennis et c'est un privilège pour moi d'en faire en peu partie maintenant."

Vous êtes-vous fixé un objectif pour cette fin de saison ?

R.R. : "Non, pour la simple raison que si vous vous préparez comme il le faut, les résultats viennent tous seuls. C'est inutile de se mettre la pression en ciblant tel tournoi ou tel classement. Le travail paye toujours. Et Gaël a tout pour viser haut."

ROGER RASHEED EN BREF

Né le 10 mars 1969 à Adélaide, ville de naissance de Lleyton Hewitt.
L'Australien, qualifié à 16 ans pour l'Open d'Australie en 1985, n'a jamais fait mieux qu'une 192e place mondiale au classement ATP. Souvent blessé, il n'a disputé que 11 matches sur le circuit principal, dont 5 victoires. En tant qu'entraîneur, il a atteint deux finales de Grand Chelem avec Lleyton Hewitt, à l'US Open 2004 et à l'Open d'Australie 2005.

 

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Daniel Nestor, of Serbia, returns the ball during his exhibition match against Boris Becker at the Rogers Cup in Toronto, Monday July 21, 2008. (AP Ph

TORONTO - La plupart des grands athlètes intronisés optent pour une cérémonie, une petite soirée tranquille à leur agenda. Pas Boris Becker...

La légende allemande a décidé d'entrer au Panthéon de la Coupe Rogers en jouant un match compétitif contre Daniel Nestor, neuf ans après le jour de sa retraite.

Becker s'est présenté sérieux, ses cheveux blonds léchés vers l'arrière, avec son immortelle raquette blanche. Il s'est même permis de menacer du regard son adversaire avant le match, pour les photographes, question de pimenter la soirée.

Certes, il n'était plus aussi rapide, son service avait perdu de son mordant, il ne plongeait plus, mais le charisme, lui, ne l'avait pas déserté. Après avoir visionné un vidéo résumant sa carrière, services de feu y compris, l'Allemand n'a pu refréner l'autodérision.

« Je suis content que vous ayez vu ce vidéo. C'est la preuve que j'étais plus rapide et plus fort à l'époque. Merci d'être venus jouer avec moi. C'est l'un des plus grands tournois au monde. »

Becker a été intronisé à titre de champion de 1986 de la Coupe Rogers. Il avait battu cette année-là une autre légende, le Suédois Stefan Edberg. L'ancien numéro un mondial a ponctué le reste de sa carrière de 48 autres titres, dont six du grand chelem.

Le spectacle

Le résultat du match est anecdotique, mais sachez que Becker a été battu 6-3 par Nestor. D'ailleurs, le spécialiste du double aurait pu gagner bien plus facilement si la situation n'était pas devenue si inconfortable à 3-0.

Becker a brisé la tension en faisant discrètement signe à Nestor de ralentir la cadence. De 3-0, il est passé à 3-1 en levant le poing au ciel. Puis est venu le premier as de Becker, salué d'un brin d'arrogance.

Le point culminant du spectacle à survenu à 5-2 Nestor, lorsque Becker a gagné coup sur coup deux reprises vidéo. Son rival, bon joueur, a catapulté une balle dans les gradins pour feindre sa frustration.

Becker a conclu son passage avec humour, rappelant son discours de 1996 lorsqu'il avait battu Michael Chang en finale des Internationaux d'Australie (« Chang est encore jeune, moi, mes jours sont comptés »).

Devant le chandail des Maple Leafs qui lui était présenté en guise d'hommage, il a simplement dit: « Je suis Allemand, je n'avais aucune idée de ce que c'était. Heureusement qu'on me l'a dit ».

À 40 ans comme à 17, Becker reste plus qu'un simple joueur de tennis, c'est tout un événement...

Boris Becker reacts after challenging a call during his exhibition match against Daniel Nestor at the Rogers Cup in Toronto, Monday July 21, 2008. (AP                 Boris Becker reacts after challenging a call during his match against Daniel Nestor at the Rogers Cup in Toronto, Monday July 21, 2008. (AP Photo/The 

 

L'Allemand Boris Becker, une des meilleures raquettes à avoir foulé les terrains de tennis dans l'histoire de ce sport, croit avoir trouvé un nouveau roi du tennis en la personne de Rafael Nadal. C'est à la suite de sa victoire sur Roger Federer à Wimbeldon que Nadal a convaincu Becker. « Le vrai numéro un mondial, c'est celui qui remporte Wimbeldon et Roland-Garros », a déclaré celui qui croit que Nadal a tout simplement élevé son jeu d'un cran. « Federer joue encore très bien (NDLR Federer est toujours #1 mondial) », a-t-il ajouté.

Les hommes sont du côté de Toronto pour la Coupe Rogers, jusqu'à dimanche. Les femmes fouleront ensuite le court du Stade Uniprix dès lundi prochain, toujours dans le cadre de la Coupe Rogers.

 

TORONTO (AFP) — L'ancien champion allemand de tennis Boris Becker a estimé lundi que l'Espagnol Rafael Nadal était le nouveau roi du tennis mondial après sa victoire à Wimbledon, au détriment du Suisse Roger Federer.

"Bien sûr Federer est toujours numéro 1 au classement, mais si vous demandez à n'importe qui dans le monde du tennis, le vrai numéro 1 c'est le vainqueur de Roland-Garros et de Wimbledon", a déclaré Becker en marge du tournoi de Toronto.

Selon Becker, c'est Nadal qui a progressé et non Federer qui a baissé.

Federer "joue aussi bien que d'habitude", mais "Nadal s'est hissé à un niveau où on ne l'attendait pas". "Nous savions tous qu'il était le meilleur sur terre battue, mais personne ne s'attendait à ce qu'il joue aussi bien sur l'herbe".

"Même sur les courts en dur, il s'améliore nettement. Il a un meilleur service et un meilleur placement sur le court", a estimé Becker, triple vainqueur de Wimbledon dans les années 1980, et qui remporta aussi l'US Open et l'Australian Open.

 

 

 

DES NOUVELLES DE RAFA A L'ENTRAINEMENT :

«Je me sens bien, je suis heureux. Je connais la meilleure saison de ma vie, donc si je ne me sens pas bien maintenant, je ne me sentirai jamais bien.»

Rafael Nadal, champion de Roland-Garros et de Wimbledon, entreprend la Coupe Rogers et sa saison de surface dure dans d'excellentes dispositions, tant psychologiques que physiques, s'il faut en croire ses paroles lors de sa conférence de presse d'avant-tournoi, hier midi, au Rexall Centre de Toronto.

Moins bavard que son éternel rival devant la gente médiatique (peut-être parce qu'il est moins à l'aise en anglais), Nadal a assuré qu'il était en excellente forme, malgré le calendrier «incroyable, vraiment difficile» de l'ATP.

Et s'il ressent une quelconque pression à la suite de sa victoire épique à Wimbledon, il n'en montre aucun signe.

Son jeu sur surface dure, la surface qui lui va le moins, ne semble pas l'inquiéter. «On ne sait jamais combien ça prendra de temps pour s'ajuster. Mais je suis prêt à jouer sur le dur», a dit l'Espagnol.

Rafa n'a remporté que cinq tournois sur le dur depuis le début de sa carrière, dont la Coupe Rogers 2005 présentée à Montréal. L'ancien numéro un mondial Boris Becker remarque toutefois que Nadal a fait du chemin, beaucoup de chemin.

«Nadal a amené son jeu sur gazon à un niveau auquel personne ne s'attendait, a dit l'Allemand, champion du tournoi torontois en 1986. Je pense même qu'il faut s'attendre à de grosses améliorations sur la surface dure. Il a un bien meilleur service et un meilleur positionnement sur cette surface.»

Si Nadal réussit à faire juste un peu mieux que Federer sur surface dure, il pourrait enfin parvenir à prendre ce que le Suisse a de plus précieux: son trône de numéro un mondial. C'est que Federer a énormément de points à défendre durant les prochains mois, comparativement à Rafa.

«J'ai moins de points à défendre, mais il joue bien sur ce genre de surface, a noté Nadal. Ce n'est rien de nouveau pour lui de défendre beaucoup de points.»

Pour l'instant, Nadal préfère penser à court terme. «Je veux être numéro un, c'est sûr, mais actuellement, je veux seulement jouer un très bon tournoi ici à Toronto», a ajouté le Majorquin.


«Je suis encore numéro deux»


Nadal refuse de se considérer comme l'homme à battre sur le circuit. «Premièrement, je ne dirai jamais quelque chose comme ça sur moi. Deuxièmement, je ne pense pas que je suis l'homme à battre. J'ai une bonne saison, mais si j'avais perdu cette finale de Wimbledon, les choses n'auraient pas changé. Je suis content de la manière dont je joue, mais je suis encore le numéro deux et j'ai toujours la même motivation à améliorer mon tennis.»

Nadal soutient qu'il peut devenir encore meilleur, non seulement sur le dur, mais aussi sur la terre battue. Dimanche, Federer assurait ne pas avoir atteint le sommet de son jeu, qu'il pouvait lui aussi encore s'améliorer.

Si tout cela est vrai, le Suisse et l'Espagnol nous offriront encore de grands matchs, et peut-être même dès dimanche à la Coupe Rogers.

Nadal commencera son tournoi contre le gagnant du match entre le Canadien Peter Polansky (276e au monde) et un joueur issu des qualifications, Jesse Levine (123e). Polansky devait affronter le Chypriote Marcos Baghdatis (32e), mais celui-ci s'est retiré en raison d'une blessure au poignet.


Les Jeux olympiques


Nadal joue aussi en double avec son compatriote Tommy Robredo. «Je me concentre sur le simple, a souligné Nadal. En double, je vais essayer de faire du mieux que je peux, mais c'est différent. C'est un peu de pratique pour essayer de bien jouer durant les Jeux olympiques.»

Pour Rafa, l'or olympique ne vaut pas autant qu'un titre du grand chelem. «Je pense que les tournois du grand chelem sont quelque chose de spécial. Les Olympiques, c'est quelque chose d'important, mais probablement que ça vient tout juste après le grand chelem.

Roger Federer a une autre vision de la chose. «Pour moi, une médaille d'or a maintenant autant de valeur qu'un titre majeur. C'est peut-être parce que j'ai déjà 12 titres du grand chelem.»

Allons-y d'une prédiction: si Nadal et Federer s'affrontent en finale du tournoi olympique de simple, la médaille d'or aura un goût délectable pour qui l'emportera.

Rafael Nadal (5830 points ATP) pourrait détrôner Roger Federer (6600 points) s'il connaît un peu plus de succès que Federer au cours de la saison de dur. Voici l'horaire des tournois jusqu'au U.S. Open (outre les Olympiques) et le nombre de points que Nadal et Federer ont à défendre. On remarque que le premier a tout à gagner, alors que le second a beaucoup à perdre.

Nadal / Federer

Coupe Rogers
> 21 juillet 225 / 350
Masters de Cincinnati
> 28 juillet 5 / 500
internationaux des États-Unis
> 25 août 150 / 1000

Total 380 / 1850

 

L'Ontarien Frank Dancevic a causé une belle surprise hier à Toronto en chassant la 24e raquette mondiale, le Croate Mario Ancic, 6-3, 6-4, en première ronde du tournoi de la Coupe Rogers à Toronto. (Photo Reuters) L'Ontarien Frank Dancevic a causé une belle surprise hier à Toronto en chassant la 24e raquette mondiale, le Croate Mario Ancic, 6-3, 6-4, en première ronde du tournoi de la Coupe Rogers à Toronto.

 

Est-ce que Frank Dancevic prépare la même chevauchée que l'an dernier à Montréal, alors que Rafael Nadal l'avait stoppé en quarts de finale de la Coupe Rogers?

Hier soir, au Rexall Centre de Toronto, le joueur de Niagara Falls a disposé du Croate Mario Ancic, 24e raquette mondiale, par le score de 6-3, 6-4.

«Ça me rappelle de bons souvenirs de l'an dernier», a dit un Dancevic tout sourire après la rencontre.

Dancevic, 82e au monde, qui a été particulièrement efficace au filet, a constamment fait déplacer son adversaire et a rarement raté ses amortis.

Pas mal pour un joueur qui jouait son deuxième match sur surface dure depuis les Internationaux d'Australie (il a raté plusieurs mois en raison d'une blessure au dos). Il a été éliminé en première ronde à Indianapolis la semaine dernière.

«Je ne savais pas trop à quoi m'attendre de mon jeu, a raconté Dancevic. J'étais un peu nerveux avant le début du match, mais ça a très bien été. Je suis vraiment content de ma performance.»

Dancevic a brisé le service d'Ancic (qui a déjà été 7e au monde) dès le 4e jeu.

Grâce à de nombreuses volées gagnantes au filet, Dancevic a enlevé la première manche. Mais au début de la seconde, le Canadien a perdu ses repères: un coup dans le filet, une double faute, une balle loin à l'extérieur. Voilà Dancevic brisé et Ancic en avant 2-0.

«J'ai perdu ma concentration pendant quelques frappes», a expliqué Dancevic.

Mais il s'est vite repris, brisant Ancic au jeu suivant grâce à deux coups précis en plein sur la ligne.

Dancevic a raté trois balles de bris alors qu'il menait 4-3, mais il n'a pas manqué sa chance quand Ancic est revenu au service à 5-4. Dans ce jeu comme dans tout le match, Ancic a été capable du meilleur (deux as, neuf au total) comme du pire (deux doubles fautes, sept au total) au service.

L'Ontarien a su profiter des deuxièmes balles de son adversaire pour l'attaquer. Il a inscrit le point 71% du temps dans ces circonstances.

«Wow, c'est une statistique vraiment excellente, a-t-il réagi quand un journaliste la lui a fait remarquer. Quand j'avais une chance sur son deuxième service, j'essayais d'être agressif.»

Comme pour la première manche, Dancevic a mis un terme à la 2e dès que l'occasion lui en a été donnée. Le temps d'une dernière montée au filet, puis les feux d'artifice ont illuminé le court central.

Dancevic a adoré son expérience sur le central, une première pour lui à Toronto. Il a spécialement apprécié le surnom «Frank the Tank» qu'ont crié certains spectateurs.

Mais Frank the Tank aura besoin d'un épais blindage et d'un canon de gros calibre aujourd'hui alors qu'il aura Novak Djokovic (champion en titre et numéro trois mondial) devant lui sur le champ de bataille.

«Je suis très excité parce que je ne l'ai jamais affronté, dit Dancevic. Il est plus agressif que Nadal. C'est un champion, mais je dois jouer mon jeu et attaquer quand je peux. Je dois bien servir, c'est très important.»

Dancevic a un gros mandat, mais jouer à la maison le sert drôlement bien. L'an dernier, il avait arraché une manche à Nadal, faut-il le rappeler. Bien qu'il y avait quelques bancs vides hier soir, parions que ce ne sera pas le cas ce soir.

Le Sherbrookois Frédéric Niemeyer a été éliminé plus tôt en journée face au 12e favori Tommy Robredo. Niemeyer (208e au monde) a joué du très bon tennis en première manche, sauf qu'il a raté six balles de bris. Il a peiné au bris d'égalité et n'a plus jamais été dans le coup. Le verdict: 7-6, 6-1 pour l'Espagnol.

Mauvaise journée pour Niemeyer: Julien Benneteau et lui ont aussi perdu en deux manches de 6-4 devant Roger Federer et son partenaire olympique Stanislas Wawrinka.

 

 

  

 

 

 

Tennis - MS Toronto

 

Gilles Simon a dominé en deux sets rapides (6-1, 6-3) le jeune américain Donald Young au premier tour du Masters Series canadien. Il jouera Roger Federer au 2e tour. Nicolas Mahut s'est incliné face à Andy Roddick. Gael Monfils et Arnaud Clément sont tombés face à Igor Andrevv et Jonas Bjorkman.

MS CANADA (TORONTO) - 1er TOUR

Gilles Simon (FRA) bat Donald Young (USA, Q) 6-1, 6-3
Prochain adversaire : Federer.

 

Une petite heure a suffi à Gilles Simon pour franchir le premier obstacle à Toronto. Sa première victoire sur le sol américain à Indianapolis ce dimanche n'a pas pesé physiquement sur les épaules du Français. Sa balle, plus lourde et plus tonique, a plombé la raquette de Donald Young. La finesse de l'espoir américain est apparue impuissante. Privé de premières et de deuxièmes balles (Young n'a pas servi plus de 45% sur ses deux engagements), il a subi logiquement la loi du 22e joueur mondial qui était lui à plus de 60% de réussite sur son engagement. Seul un débreak à 6-1, 5-3, a interrompu le monologue de Simon, impérial en contre et affûté physiquement. "Poussin" est prêt à s'attaquer à l'aigle du circuit, Roger Federer. Ce sera la première fois que le Français croisera la route du Suisse. Tout le monde, son entraîneur Thierry Tulasne le premier, à envie de voir ça. De voir comment Simon va réagir face aux meilleurs.

 

Jonas Bjorkman (SUE) bat Arnaud Clément (FRA) 6-3, 3-6, 6-0
Prochain adversaire: Blake 

Arnaud Clément, issu des qualifications, avait l'occasion de confirmer son redressement récent, notamment entrevu lors de sa quinzaine londonienne où il atteint les quarts de finale, face à un joueur qui va bientôt ranger ses raquettes, Jonas Bjorkman. Si la partie est équilibrée lors des deux premiers sets, remportés chacun 6-3, c'est le vétéran suédois qui va punir l'Aixois dans le troisième acte grâce à une meilleur qualité de relance (3 points sur 15 gagnés par Clément sur sa première balle). Clément, lui, aurait pu mieux espérer mais doit quitter le Canada sur une roue de bicyclette.

 

 

 

Igor Andreev (RUS) bat Gaël Monfils (FRA) 7-6 (7/5), 7-6 (7/3)
Prochain adversaire: Berdych

 Photo 1 - TORONTO - JULY 22: Igor Andreev of Russia celebrates match poin... Getty Images                                  Photo 1 - TORONTO - JULY 22: Igor Andreev of Russia returns a shot to Gae... Getty Images Igor Andreev of Russia is helped during the medical timeout in the final match against Fernando Verdasco of Spain at the ATP Croatia Open tennis tou                               Igor Andreev of Russia returns the ball to Fernando Verdasco of Spain during their final match at the ATP Croatia Open tennis tournament in Umag, Croa

Le match aurait pu être une affiche à Roland-Garros ou lors d'un autre tournoi sur terre-battue. C'est finalement un spectacle très typé "terre" qu'Igor Andreev et Gaël Monfils ont proposé sur le central du Rexall Centre de Toronto. Parsemé de nombreuses fautes directes, la rencontre n'a pas souri à "La Monf" qui a été asphyxié d'entrée par les coups droits kickés du quart de finaliste de l'édition 2007 de Roland-Garros. Le Guadeloupéen est parvenu finalement à rentrer dans le match et parasiter, comme il le sait le faire, le jeu de son adversaire, et ce malgré un pourcentage de premier service particulièrement faible (49%)

.Moins lucide, Monfils a cependant cédé le premier set au tie-break, sept points à cinq. Dans la deuxième manche, les fautes sont toujours de la partie avant qu'Andreev ne se procure trois balles de break à 4-4, 0/40. Le Français a réagi grâce à son premier service et aligné cinq points pour rester dans le match. Un signe de l'issue du match. Andreev ne laisse pas passer une seconde fois l'opportunité de conclure, lors d'un nouveau tie-break remporté 7-3. Un retour intéressant de Monfils après une blessure qui l'a empêché de jouer à Wimbledon mais on serait tenté de dire "quel gâchis !".

 

 

 

 

 

2E TOUR

Andy Roddick (E-U/N.6) bat Nicolas Mahut (FRA) 6-1, 6-7 (6/8), 6-3
Prochain adversaire: Robredo ou CIlic

Nicolas Mahut n'a pas eu les armes pour faire la différence mais a eu le mérite d'espérer. Après un premier set difficile où Andy Roddick a fait parler sa première balle, l'Angevin s'est ressaisi s'est montré plus agressif sur sa mise en jeu pour notamment conclure rapidement les points au filet. Le 95e joueur mondial a eu peu d'occasions de gêner Roddick mais est finalement parvenu à pousser le sixième joueur mondial à disputer un tie-break.

Plus entreprenant, Mahut parvient à l'emporter au bout de sa quatrième tentative sur un maître coup droit décroisé. Cependant, le finaliste du Queen's 2007 (battu par ce même Roddick ce jour-là) n'a pas pu maintenir son niveau de jeu et a été lâché par une mise en jeu assez moyenne (52% de première) et une difficulté à bien relancer (15 points gagnés sur 15 pour Roddick sur son premier service). Le Français cédait finalement en trois manches. Avec les honneurs.

Nicolas Mahut Sorti Par Andy Roddick À Toronto  Andy Roddick dejected after losing to Janko Tipsarevic  Andy Roddick disputes a call during his match against Nicolas Mahut, of France, at the Rogers Cup tennis tournament in Toronto, Tuesday, July 22, 2008Nicolas Mahut, of France, returns the ball during his match against Andy Roddick at the Rogers Cup tennis tournament in Toronto, Tuesday, July 22, 200 Photo 1 - TORONTO - JULY 22: Andy Roddick of the United States returns a ... Getty ImagesPhoto 1 - TORONTO - JULY 22: Andy Roddick of the United States tosses the... Getty Images Andy Roddick returns the ball during his match against Nicolas Mahut, of France, at the Rogers Cup tennis tournament in Toronto, Tuesday, July 22, 200 

 

 

LES AUTRES RESULATS DU 1ER TOUR

Fernando Verdasco (ESP/N.13) bat Thomaz Bellucci (BRE) 1-6, 6-3, 6-2Prochain adversaire: Söderling

Marin Cilic (CRO) bat Lukas Dlouhy (RTC) 6-3, 4-6, 6-3
Prochain adversaire: Robredo

Tommy Haas (ALL) bat Carlos Moya (ESP) 6-3, 6-2
Prochain adversaire: Davydenko

Tomas Berdych (ALL/N.16) bat Jarkko Nieminen 6-3, 6-1
Prochain adversaire: Andreev

Jesse Levine (E-U/Q) bat Peter Polansky (CAN/WC) 6-2, 6-4
Prochain adversaire: Nadal

Thomas Johansson (SUE/LL) bat Andrei Golubev (KAZ) 7-6 (7/4), 6-1
Prochain adversaire: Murray

Robin Soderling (SUE) bat Guillermo Canas (ARG) 7-5, 6-1
Prochain adversaire: Verdasco

 

 

 

Roger Federer, favori du tournoi, est éliminé à son 1er match à la Coupe Rogers

 

TORONTO — Le Suisse Roger Federer, favori du tournoi de la Coupe Rogers, a été éliminé à son premier match par le Français Gilles Simon en trois sets, 2-6, 7-5 et 6-4, mercredi.

Federer a remporté le tournoi en 2004 et 2006 et s'est incliné en finale contre Novak Djokovic, en 2007.

Il s'agissait du premier match de Federer depuis sa défaite en cinq sets contre Rafael Nadal, en finale du tournoi de Wimbledon.

Hécatombe

Ce résultat a été la plus grande surprise de la journée à Toronto, où les têtes de série ont passé une bien mauvaise journée.

Mis à part Federer, quatre autres têtes de séries sont tombées en ce mercredi pluvieux. Mais bien sûr, rien ne se compare à éliminer Federer. Demandez à Simon, 23 ans et 22e rang mondial.

"Assurément, il s'agit de ma plus belle victoire, a-t-il admis. Je ne crois pas que vous puissiez gagner très souvent contre le numéro un au monde. Cela n'arrive peut-être qu'une fois ou deux dans la carrière d'un joueur, peut-être trois si vous êtes chanceux."

Tout allait plutôt rondement pour Federer jusqu'au deuxième set. Simon a brisé le service de Federer pour faire 4-2, forçant le Suisse à lui rendre la monnaie de sa pièce pour revenir à 4-4. Mais Simon a repris le bris au 11e jeu avant de l'emporter 7-5.

"Le problème était mon jeu aujourd'hui, a déclaré Federer. Plus le match avançait, plus j'éprouvais de la difficulté avec mon coup droit.

"C'est un bon joueur de fond de terrain. Nous l'avons vu aujourd'hui. Il bouge bien. Il est très décevant: il est grand et mince mais se déplace bien pour quelqu'un de son gabarit. Il fouette plusieurs balles sur son revers, alors quand vous montez, vous ne voyez pas où il l'envoie."

Federer n'a jamais semblé être une proie aussi facile que présentement. Il semble également frustré, se prenant la tête à deux mains après une des questions posées lors de la conférence d'après-match.

Alors, se sent-il vidé?

"Vous ne m'auriez pas posé cette question si j'avais gagné ce soir, n'est-ce pas?", a-t-il répondu en retour.

Nadal poursuit sa route

Lui aussi à son premier match dans le tournoi, Nadal - qui fait maintenant figure de favori - a peiné, mais a tout de même eu raison de l'Américain Jesse Levine en deux sets de 6-4 et 6-2.

Levine, un natif d'Ottawa, a profité des largesses de la deuxième tête de série en début de rencontre, retardée de près de six heures en raisons des mauvaises conditions météorologiques, pour s'emparer d'une avance de 4-1 au premier set.

Levine a toutefois raté une chance de bris sur le jeu suivant et la deuxième tête de série s'est mise en branle à compter de ce moment. Sauvant une autre balle de bris à 3-4, Nadal a remporté les deux jeux suivants pour mettre un terme au premier set, avant de remporter aisément le second.

Plusieurs surprises

Parmi les autres têtes de série à s'être fait indiquer la sortie mercredi, l'Espagnol Tommy Robredo (12e), a perdu en deux sets de 6-3 et 6-4 aux mains du Croate Marin Cilic; le Russe Igor Andreev a eu raison de la 16e tête de série, le Tchèque Tomas Berdych, en trois manches de 6-4, 3-6 et 6-4; le Suédois Robin Soderling a montré la sortie à la 13e tête de série Fernando Verdasco en trois sets, 6-4, 6-7 (4) et 6-4; finalement, l'Argentin Jose Acasuso a battu la 14e tête de série, le Chilien Fernando Gonzalez, 6-3, 3-6, 6-3.

Dans les autres matchs au programme, la cinquième tête de série, l'Espagnol David Ferrer, a éliminé l'Américain Robby Ginepri en deux sets identiques de 6-4. Le Russe Marat Safin a remporté son match de premier tour contre Sam Querrey 6-3 et 6-3. Ce match avait été commencé mardi, mais avait dû être interrompu en raison de la pluie. Safin doit disputer plus tard son match de deuxième tour contre le Suisse Stanislas Wawrinka, neuvième tête de série.

Dixième tête de série, le Français Richard Gasquet s'est défait d'Alexandre Kudryavtsev en deux sets de 7-5 et 6-3 et le Russe Dmitry Tursunov a vaincu l'Espagnol Feliciano Lopez 6-3 et 7-6 (6).

 Roger Federer, of Switzerland, walks off the court after losing to Gilles Simon, of France, in the Rogers Cup tennis tournament in Toronto on Wednesda      Gilles Simon, of France, celebrates his 2-6, 7-5, 6-4 victory over Roger Federer, of Switzerland, at the Rogers Cup tennis tournament in Toronto on We        Roger Federer, of Switzerland, serves during his match against Gilles Simon, of France, in the Rogers Cup tennis tournament in Toronto on Wednesday J

Roger Federer, of Switzerland, hits a backhand to Gilles Simon, of France, in a Rogers Cup tennis tournament match in Toronto on Wednesday, July 23, 2                                 Gilles Simon, of France, hits a backhand to Roger Federer, of Switzerland, in a Rogers Cup tennis tournament match in Toronto on Wednesday, July 23, 2

Roger Federer, right, of Switzerland, congratulates Gilles Simon, of France, after being defeated by him in Rogers Cup Tennis action in Toronto, Ontar          Photo 1 - TORONTO - JULY 23: Roger Federer of Switzerland leaves the court... Getty Images

Photo 1 - TORONTO - JULY 23: Roger Federer of Switzerland congratulates G... Getty Images     Roger Federer returns a ball during a practice match at the Rogers Cup in Toronto, Monday July 21, 2008. (AP Photo/The Canadian Press, Aaron Harris)

 

 

Tennis - MS Toronto

 

Exploit de Gilles Simon ! Le Français, 22e et récent vainqueur à Indianapolis, a sorti le numéro 1 mondial

Roger Federer au 2e tour du MS de Toronto (2-6, 7-5, 6-4). Le Suisse, qui n'avait plus joué depuis sa finale perdue à Wimbledon, fragilise encore plus sa place au sommet de la hiérarchie.

MS TORONTO - 2e tour:

Gilles Simon (FRA) bat Roger Federer (SUI/N.1) 2-6, 7-5, 6-4.
Prochain adversaire: Acasuso.

Gilles Simon piaffait d'impatience à l'idée de se mesurer au maître Federer. Vainqueur dimanche du tournoi sur dur d'Indianapolis, le Français n'avait jamais joué contre le champion suisse jusqu'à aujourd'hui. C'est maintenant chose faite. Et comment... "Je ne sais pas quoi penser. C'est incroyable de battre Roger comme cela", a-t-il déclaré. "J'étais très tendu au début de la partie, mais peu à peu j'ai eu de bonnes sensations. J'ai joué mon tennis et combattu pour gagner chaque point. Je ne parviens pas à croire que j'ai gagné ce match", a-t-il ajouté.

Le Suisse, au plus bas après la perte de son titre au All-England Club, connaît un nouveau coup d'arrêt. Il se veut pourtant rassurant: "C'est important de rester positif, a-t-il réagi. La saison sur dur vient de commencer (...) Ce n'est pas la fin du monde, même si j'aurais voulu faire un meilleur début. Il faut désormais que je me projette vers l'avant", a-t-il ajouté. Le Suisse, qui a commencé l'année 2008 avec un total de 1445 points d'avance sur Rafael Nadal, se retrouve désormais directement menacé par son challenger espagnol, qui s'est lui facilement défait de l'Américain Jesse Levine (6-4, 6-2). Sa maigre avance de 545 points avant le début du tournoi pourrait être insuffisante pour conserver sa place de numéro un mondial, qu'il a occupée sans discontinuer pendant 234 semaines depuis 2004.

Roger Federer serves during a practice match at the Rogers Cup in Toronto, Monday July 21, 2008. (AP Photo/The Canadian Press, Aaron Harris)

 

 

 

Rafael Nadal réussit sa rentrée 

rafa2.jpg 

 

5 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Commentaires (12)

1. Thomas 25/07/2008

Bonjour tous, salu cath merci pour le compliment mais il y a un petit probleme c'est que la page bug je ne plus r1 mettre sur la page alors jen cré un autre pour la suite du tournoi ! C'est mieu que r1 tenez le lien : http://rafaelnadalbest.e-monsite.com/rubrique,suite-de-toronto,94620.html

2. cath 25/07/2008

bravo THOMAS , pour cette rubrique !!
coucou LALI , je sais bien que RODGEUR n'est pas ton chouchou mais il faut reconnaitre que le suisse a un jeu magnifique ...
mais il ne sait plus s'en servir ....
alors il est out . le suisse . et le jeu .... je ne sais pas comment RODGEUR va continuer la saison :
FEDERER veut'il revenir à un haut niveau ??
- ou bien aspire t'il a s'arreter mais n'ose pas encore se l'avouer ou bien le dire ????

quant à mon RAFA , je l'adore , et lui il ne lachera rien ....
BORIS BECKER l'a dit lui meme "RAFA a augmenté son jeu d'un cran"
bravo pour le match exibition de BECKER , apparemment , il a assuré le spectacle

3. Thomas 23/07/2008

Hello lali je pense que Berdych est plus facile a battre maintenant sur dur. Car Rafa l'a battu a Indian wells ou Miami. Rafa a un avantage psycologique, de plus rafa est meilleur dans tous les domaines !

4. lali 23/07/2008

Coucou Cath
Tu oublies Berdych qui sur dur est toujours très diffile à batre pour Rafa
Blake il n'est pas dans la partie de Fed je crois bien ?
Non malheureusment je n'ai pas d'intuition du tout j'aimerai qu'il remporte le tournoi comme en 2005

A 19 h je serai dans mon point wifi.
Et il est permi de crier VAMOS car le patron est un Espagnol

5. Thomas 23/07/2008

Rafa a toutes ses chances d'etre numéro 1.

6. Nico (site web) 23/07/2008

Superbe et très complète ta page Thomas ! Assez impressionnant le total de points de Federer par rapport à Rafa ! VAMOS !!!

7. Nico (site web) 22/07/2008

Intéressant l'interview de Becker, assez lucide sur ce coup-là...Je passerai sous silence le one man show contre Nestor mais l'interview et les propos sont justes !
VAMOS !!!

8. cath 22/07/2008

bonjour à tous !!!
un peu d'humour , ça fait du bien : surtout que RAFA aime rire ; en tout cas , je trouve qu'il est plus souriant que DAVYDENKO
plus sérieusement et tennistiquement parlant, il est possible que ton intuition, LALI, soit bonne !!! les meilleurs du monde sont présents à ce tournoi :
le tirage au sort est ce qu'il est : je pense que des surprises nous attendent ....
RODGEUR est -il redevenu le grand Rodgeur ????
que va donc nous faire "DJOKO-kan-ti-veut" ????apres ses deux dernieres défaites surprenantes ??
que vont faire nos autres troubles fetes habituels ?? BLAKE , MURRAY, FERRER ..... ??? : dans le tableau de RAFA ;
si je me trompe ou si j'oublie quelqu'un , dites le moi!!
à bientot !!

9. lali 21/07/2008

Rafa... fais nous la même chose qu'en 2005
VAMOS

10. Thomas 21/07/2008

Oui effectivement !

11. cath 21/07/2008

Salut THOMAS
je pense que tu as du utiliser un traducteur via le net , pour passer d'un article en anglais en français ... entre les triphosphates , les allumettes et le suisse parfait ... j'ai bien ri....
excuses moi ... attends , je reviens plus tard ... biz , cath

12. Nico (site web) 20/07/2008

Prêts pour Toronto qui va nous entraîner sur la tournée US en nous faisant faire un détour par Pékin avec de grands enjeux ! VAMOS !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×